Mon mariage en bleu sur fond vert : vendredi, une folle journée

Je te le dis tout de suite : la veille de notre mariage représente le pire souvenir de tout mon mariage. Ou, plus exactement, la matinée du vendredi (après, je me suis calmée, heureusement).

Je suis en r’tard, en r’tard, je suis en r’tard en r’tard !

Déjà, nous sommes en retard. J’avais prévu, dans mon super-planning-de-la-mort-qui-tue, que tous ceux qui devaient nous aider seraient à la salle à 10 heures. Nous avions donné rendez-vous à la wedding-planner à 10h30. Et je suis la première à quitter la maison de mes parents, à… 10 heures ! Alors qu’il y a encore les fleurs à passer chercher et que la salle est à 40 minutes de route.

Je fais le trajet seule, complètement énervée, stressée d’arriver en retard pour nos prestataires. Un coup de fil vite fait à la wedding-planner pour la prévenir que je suis à la bourre, un arrêt express sur le parking du Super U pour récupérer les fleurs et j’arrive, déjà complètement sous pression.

Mon mariage en bleu sur fond vert : vendrdi, une folle journée

Crédits photo (creative commons) : Victor R.Ruiz

Et là, cerise sur le gâteau : MonChéri m’appelle pour me dire qu’il va être encore plus en retard que prévu, car il a dû refaire la pression de ses pneus (imagine ma tête !).

Heureusement, le point de situation avec la wedding-planner est rapide et efficace. Elle nous prête des voilages pour cacher un peu le fond de la salle, des bonbonnières et des LED pour mettre dans les lampions.

Préambule : tout décharger et répartir les tâches

Je suis seule, au début. La salle est grande, le parking se situe tout derrière (côté cuisine). Je fais les aller-retour en stressant et en grommelant.

Je prépare les différents « ateliers » :

  • Ma Maman et moi allons nous occuper des fleurs : les mettre dans les petits vases et décorer ces vases avec papier de soie et raphia.
  • Mon Papa sera préposé à la confection de la citronnade (caprice de mariée : je voulais servir de la citronnade pendant la soirée pour que les invités puissent boire quelque chose de festif et non alcoolisé). Il doit aussi préparer les assiettes de fromage avec quartiers de pomme et grains de raisin… sans oublier une mission de première importance : mettre du PQ dans tous les toilettes (ne ris pas, c’est important !).
  • Ma sœur mettra en place les guirlandes pompons/grues, les voilages ainsi que les lampions.
  • MonChéri va tester la sono, préparer le petit coin livre d’or-cadeaux, puis mettre la table.
  • Quant à moi, je dois aussi :
    • Nettoyer les tables avant qu’on ne mette les nappes,
    • Faire les livrets de cérémonie (je t’entends murmurer que j’aurais pu m’y prendre avant… hem),
    • Mettre les listes de noms de qui-dort-où sur les portes des dortoirs,
    • Écrire le menu du samedi soir (et celui du dimanche midi) et le présenter (je t’entends murmurer que… oui, je sais).

Bref, il y a du boulot !

Ça démarre… ou presque

Tout le monde finit par arriver et à s’atteler à ses tâches. Enfin, presque : on n’arrête pas de venir me voir pour me poser des questions à la noix. Et quand je dis « on », c’est surtout… mon Papa. J’adore mon Papa, hein. Mais ce jour-là, il a failli me faire péter une durite.

Petit florilège :

Papa : Mais, j’ai pas compris : les invités qui ont des bébés, ils les couchent dans une chambre au-dessus de la salle ? Mais après, ils doivent les transporter jusqu’à une autre chambre, en passant dans le froid ? Ils ne vont pas aimer.
Suzette : Écoute Papa, ce n’est pas le moment d’épiloguer là-dessus, déjà on leur offre le couchage, alors s’ils ne sont pas satisfaits ils peuvent aller à l’hôtel.
Papa : Non, mais moi je disais ça comme ça hein.

(Dix minutes plus tard)

Papa : Un ou deux rouleaux de PQ dans les toilettes ?
Suzette : Je m’en fiche, Papa, fais au mieux.

(Dix minutes plus tard)

Papa : Non mais moi je pense qu’un seul rouleau ce n’est pas assez mais, si j’en mets deux, il risque de ne pas y en avoir assez pour tous les toilettes.
Suzette : Oui, oui, très bien, mais je suis en train de faire autre chose là Papa.

(Dix minutes plus tard)

Papa : Je crois que je vais en mettre deux rouleaux par toilette et je vais aller vite fait en racheter chez Super U.
Suzette : Non, Papa, ça va te prendre au moins ¾ d’heure et on est déjà à la bourre ! Finis tout ce que je t’ai demandé et on verra après ! Tu as fini de préparer les pommes ?
Papa : Ha mais, de toute façon, les pommes je ne vais pas les faire maintenant, elles vont noircir, je les ferai demain au dernier moment.
Suzette : Non, Papa, demain tu n’auras pas le temps, je voudrais que tu sois disponible pour accueillir les invités !

(Dix minutes plus tard)

Papa : Bon, j’ai pressé les citrons, mais je ne vais pas préparer les assiettes de fromage car le fromager m’a dit d’attendre le dernier moment. Je ferai ça pendant le dîner, vite fait.
Suzette : NON, PAPA ! Tu ne fais pas ça au dernier moment pendant le dîner ! Le traiteur ne voudra pas être dérangé dans la cuisine et puis tu risques de manquer des moments importants !
Papa : Je te dis que le fromager m’a dit de faire comme ça !
Suzette : ET MOI, C’EST MOI QUI PAYE ALORS JE M’EN FOUS CE QUE DIT LE FROMAGER !

Mon mariage en bleu sur fond vert : vendredi, une folle journée

Crédits photo (creative commons) : Mickyroo

Papa : Non mais le fromage ne sera pas bon demain si on le déballe maintenant.
Suzette : (souffle, souffle) Tu as fait les pommes ?
Papa : Non, sinon elles vont noircir.

… … …

Bref, tu l’auras compris, tout ça ne m’a mis de bonne humeur DU TOUT.

Ambiance « rien ne va être prêt, tout ce qu’on a patiemment préparé depuis des mois va partir à la poubelle, les invités vont trouver ça moche, tout ça pour rien », etc.

Mon mariage en bleu sur fond vert : vendredi, une folle journée

Crédits photo (creative commons) : Tessriel

À un moment, j’en ai physiquement mal au ventre. Je stresse complètement, j’ai l’impression que rien n’avance. J’ai envie de mordre, de vomir, de pleurer (voire tout ça en même temps – imagine le carnage).

Ça avance… vraiment

Heureusement, ma sœur et MonChéri avancent bien. Ma tante nous fait la surprise de passer l’après-midi avec nous et elle se met à aider ma Maman avec les fleurs. Elles travaillent vite et bien toutes les deux. Tout ça me rassure.

Je peux donc m’atteler au menu et au plan de chambre. Je ne sais pas exactement ce qu’a fait mon Papa, à part presser les citrons, mais il a cessé de me casser les pieds me poser plein de questions énervantes.

Vers 18 heures, nos petites mains repartent.

Voilà le résultat dans notre salle :

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

 Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Je te détaillerai tous nos DIY dans une prochaine chronique.

Fin de journée dans le calme

MonChéri et moi finalisons le plan de table. Nous avons tenu à être seuls pour ça car, quand tout le monde donne son avis, c’est l’enfer.

Puis, vers 19 heures, nos copains qui viennent de loin viennent dîner avec nous ! On improvise un pique-nique dans le fond de la salle, détendus et heureux. On rigole, on regarde les bébés jouer, on se détend. Nous leur demandons un coup de main pour installer les chaises pour la cérémonie et les tables de la salle de cocktail : comme nous sommes six, en quinze minutes, c’est fait !

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Avec la permission des parents, voici une photo de nos petites invitées à la bonne humeur contagieuse !

Ils partent se coucher tôt et MonChéri et moi finalisons la déco de la cérémonie. Nous avons pris la décision de la faire à l’intérieur, malgré mon rêve d’une cérémonie en pleine verdure. En effet, il a trop plu durant les derniers jours donc même si, par miracle, il faisait beau toute la journée du lendemain l’herbe serait encore trop humide, ce qui n’est vraiment pas agréable pour les invités. SuperCopine (qui va animer la cérémonie, si tu te souviens bien) a aussi insisté dans ce sens, rassurée par la très bonne acoustique de la salle.

Nous avons démonté le portique photo pour en faire deux “piquets”, recouverts des rideaux, sur lesquels nous avons accroché les compositions florales. Ça a été beaucoup plus facile que prévu. Puis nous avons disposé des fleurs, des bougies et des petites grues un peu partout.

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Mise en place de notre déco la veille du mariage // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Voilà la déco de notre cérémonie finalisée !
Tu vois la bosse bizarre du rideau de droite ? Il nous a servi à cacher l’alarme incendie.

Soulagés et sereins (pour de bon cette fois), nous nous endormons, MonChéri et moi, dans notre petite maison-des-amoureux.

Cette fin de journée m’a vraiment permis de me détendre et d’aborder la journée du lendemain sereinement. J’en suis très reconnaissante envers nos copains. Si tu le peux, je te conseille de prévoir une petite soirée sans chichi comme ça la veille de ton mariage.

Et toi ? Comment as-tu prévu cette dernière journée de préparatifs ? De qui seras-tu entourée ? Raconte-moi !



11 commentaires sur “Mon mariage en bleu sur fond vert : vendredi, une folle journée”

  • Excellent ce dialogue avec ton Papa, il avait tellement envie de bien faire 😉
    Mais je comprends qu’autant de qustions ça soit énervant/fatiguant … mais c’est quand même trop mignon des papas investis !
    Hâte de lire ton article sur les DIY, parce que la déco est superbe ! J’adore le rendu.

  • Ah le stress de la veille ! J’y ai eu droit aussi, sauf que j’avais 15 personnes “sous mes ordres” , heureusement que j’avais préparé des fiches très complètes et qu’il y avait surtout des choses à installer et rien à fabriquer. Et c’est avec mon oncle que j’ai failli me pendre la tête le jour J ! J’avais donne1 mes directives pour mettre les tables lorsqu’il est venu me dire qu’il ne voyait pas ça comme ça, et si j’étais sûre que ça irait parce que… Là, j’ai refrené mon explosion en disant que c’était prévu comme ça et que c’était pas la veille qu’on allait tout modifier, point final. Je suis partie me calmer dans un coin et on en a reparlé en rigolant qq heures plus tard alors que tout était quasiment fini ! Mais grrrr, ils ont vraiment le chic pour ajouter une couche de stress ! ^^

  • Pour le coup, notre salle s’est occupé en partie de la dispo des tables, nappes, et déco sur les tables que nous avions vu avec lui la semaine précedente. Avec Fabiola pour tout controler.
    La vieille aussi j’étais avec des copines (et des bigoudis) et c’étais chouette, très detendu.
    Ta déco est superbe !!!

  • La décoration est magnifique ! Je suis completement fan !!! Quel boulot !!!
    Pour ma journée du vendredi ben c’était la même que toi. Sauf que moi c’était pas papa mais belle maman et tous les aidants qui n’arretaient pas de me solliciter. Conclusion j’ai rien fait mais j’ai couru partout et ça m’a littéralement vidée. Mais quand tu vois ta salle prête, tu oublies tout ça 🙂

  • Je me revois dans ton discours… Vendredi après-midi, j’étais à bout, je n’en pouvais vraiment plus. Apres la deco de la salle, tout le monde est parti chez mes grands-parents décorer la tente pour notre cérémonie, je suis restée avec mon père et mon frère pour aller déposer quelques dernières bricoles chez la fleuriste (dans le camion de chantier comme quand on était petits, c’était émouvant). En arrivant devant le chemin de mes grands-parents, je lui ai dit de ne pas s’arrêter et je suis allée me réfugier chez mes parents pour me retrouver toute seule pendant une petite heure… C’était d’un égoïsme monstrueux car tout le monde continuait de s’affairer sans moi, une amie que je n’avais pas vue depuis des années venait d’arriver d’Allemagne… Mais j’en avais vraiment besoin, et avec le recul, c’était la seule chose à faire pour profiter de la pizza party que nous avions organisé ce soir là avec une trentaine de nos invités.

  • Déja, Mme Suzette, ta déco, elle tue !!!! C’est juste magnifique !!! Je suis fan ! Surtout avec toutes ces belles fleurs un peu partout et ces magnifiques chandeliers !
    Après, je suis super contente de lire ta chronique parce que à 3 mois de mon mariage, je pense déja à la répartition des tâches la veille du jour J et c’est vrai que ça me donne un peu des sueurs froides. De te lire me confirme dans mon envie de ne pas m’engager moi dans un atelier, mais plutôt de passer de l’un a l’autre pour être dispo pour répondre à toutes les questions (débiles ??!!). Va falloir rester zen toute la journée, et ça va pas être simple !! Mais j’ai quand même hate d’y être 😉

    • Entièrement d’accord ! Je pense que la clé pour éviter les crises, c’est 1. que la mariée soit dispo pour tous les détails à régler 2. Commencer le plus tôt possible (plutôt à 8h qu’à 11h ……) et 3. Nourrir les gens. Bon courage 🙂

  • XD ton père 😀
    Je me reconnais beaucoup dans ton récit, le PQ, les citronnades, la futur mariée qui est appelée à la rescousse dans les 4 coins de la salles …
    même si j’étais plus ou moins zen toute la journée, j’ai pété un cable au moment de quitter la salle…vers 1h du mat ^^ quand je me suis aperçu que ma mère, en charge de faire les citronnade (et elle y a passé toute l’aprem) en avait fait que une citron/ fraise alors que cela faisait plusieurs fois que je luis parlais de mes deux citronnades: une citron/ fraise et l’autre citron vert… et je lui ai bien précisé dans le mail envoyé quelques jours plus tôt…. bref il y a eu un beug et je me sus beaucoup énervée! Caprice de la mariée comme tu dis ! Elle voulait la refaire le lendemain mais je lui ai dit que ce n’était pas la peine… mais comme elle en fait qu’à sa tête !! Je m’en suis beaucoup voulu et je m’en veux toujours … 🙁
    Chez nous du vendredi au samedi 14h (heure de la cérémonie) il y en aura eu de toutes les couleurs! (jusqu’à mon amie qui devait jouer du hautbois pour notre entrée à l’église s’aperçoive 10 minutes avant qu’elle avait oublié sa partition … et elle habitait à 3/4 d’heure … juste la blague de la journée ! ) Mais sinon nous sommes très contents de notre mariage… et de toutes ces anecdotes qui ne vont pas sans !! 😀 lol

  • Plus je lis les chroniques des futures mariées et plus je me dis que le gros challenge c’est de pouvoir rester relativement zen le vendredi….Je vais donc en faire un objectif prioritaire…Je t’offre la médaille du mérite pour avoir répondu à peu près aimablement à ton papa en ce jour très tendu…

  • Alala qu’est-ce que j’ai ri !! le dialogue avec le papa, mémorable !
    Nous en sommes qu’au début de nos préparatifs, mais me connaissant il est fort probable que j’ai un moment de “j’ai envie de mordre, pleur, crier et vomir en même temps”.
    Quand je sens que je perds le contrôle dur dur de rester zen. On verra dans un peu moins de 11 mois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *