Comment savoir si on se marie pour les bonnes raisons ?

Je te l’ai dit : le mariage est une étape indispensable chez moi.

Les remarques à ce sujet font partie du quotidien. Encore, j’ai de la chance d’être issue d’une famille où depuis 4 générations tout le monde a fait des études supérieures. On comprend donc la nécessité d’avoir d’abord fini ses études avant de se marier. Quoiqu’il en soit, à partir de 25 ans, on n’y échappe pas. Que l’on soit diplômée d’une école de commerce et expatriée au sein d’un grand groupe de BTP n’y change rien. Ce n’est pas ma cousine A. qui va me contredire.

À partir de là, comment savoir si l’on ne saute pas le pas juste pour être dans la norme. Je ne dirais pas pour faire plaisir aux parents parce que ni lui ni moi n’avons eu de pression à ce sujet. Mais nous nous sommes posés franchement la question car, entre nous deux, il n’y a pas ou très peu de tabou.

Crédits photo (creative commons) : Eliens

Respecter la religion

Nous sommes tous les deux musulmans. Le mariage, dans notre religion, fait partie intégrante de la vie. Certains vont jusqu’à dire que « le mariage est le seul état normal pour un homme et une femme ».

Je n’irais pas jusque là.

Par contre, il était important pour nous de valider notre union devant Dieu. Il était primordial de s’engager l’un envers l’autre devant quelque chose de plus fort selon nous que la loi.

Porter son nom

Depuis le début de notre histoire, le mariage a toujours fait partie de nos conversations. Quand on sait qu’on doit passer par là, en parler est plus facile.

On se taquinait souvent sur le nombre d’enfant qu’on aurait ou encore sur comment on les appellerait. Le jour où le sujet est revenu sur le tapis plus sérieusement, on savait qu’il n’était pas question d’enfants avant de se marier. Pas seulement parce que ça aurait fait un énorme scandale dans nos familles mais surtout parce que c’était contraire à nos principes. Nous voulons fonder une famille. Et pour nous, une famille partage les mêmes gênes, c’est vrai, mais aussi le même nom.

D’où l’importance du mariage à la mairie qui me permettra de prendre son nom. Oui, je prendrai le sien avec joie. Ce sera le nom de nos enfants et je serai très fière d’être appelée Madame Nounours.

Au-delà de tous ses aspects un peu abstraits, il y a aussi du concret. Nous avons grandi et acquis en maturité l’un près de l’autre. C’est ça qui fait la force et la solidité de notre couple. Je sais le pousser quand il le faut et lui me freiner quand je vais trop vite. Je sais qu’il fera un père merveilleux pour nos enfants car c’est un homme généreux et tolérant. Il sait qu’il trouvera toujours en moi une femme aimante et dévouée pour les siens.

ombre main dans la main

Crédits photo (creative commons) : Geralt

Même si notre éducation nous a formaté au mariage. Nous savons que nous ne marions pas pour entrer dans un moule.

Nous nous marions parce que nous l’avons décidé. Nous nous marions parce que nous sommes intimement convaincus que nous sommes mieux ensemble que séparément. Nous avons un projet de vie et le mariage est l’une de ces étapes. Pas la première car, en 10 ans, nous en avons franchi de nombreuses autres. Toujours ensemble.

Et toi, as-tu parlé avec ton Amoureux pour savoir pourquoi vous vous mariez ? Comment avez-vous pris la décision de vous unir ? Dis-moi tout !

Le Nounours et moi sommes amoureux depuis 2004. Nous nous sommes mariés en mai 2015 à 26 ans. Les cérémonies de notre mariage, mêlant nos deux cultures, ont eu lieu sur trois jours dans notre pays d'origine la Guinée.

Commentaires

  • Avatar
    Madame Bretzel
    Répondre
    2 septembre 2014

    Même si je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu décris (sinon, ce serait pas drôle 😉 ), je trouve que ce que tu écris est vraiment beau…
    C’est tout à votre honneur d’avoir réfléchi à vos motivations et les réponses que vous avez trouvées sont celles qui vous correspondent et c’est l’essentiel.
    Au final, quelles que soient nos croyances, on se rend compte que le mariage représente pour nous tous la volonté d’inscrire notre couple dans la durée, de concrétiser une aventure (déjà bien longue pour vous deux)… et c’est vraiment chouette…
    j’ai hâte de lire la suite pour en apprendre encore plus sur vos traditions !!

  • Avatar
    Mademoiselle Oui mais Non
    Répondre
    2 septembre 2014

    On a eu le même questionnement et la même volonté de s’engager spirituellement l’un envers l’auitre, il nous semblait que la mairie était un passage obligatoire mais pas fondamental dans la construction de notre couple et de ce qu’on souhaiter partager l’un avec l’autre et aussi avec nos amis et parents!

  • Avatar
    Mademoiselle Ebichu
    Répondre
    2 septembre 2014

    Nous aussi nous sommes poser de nombreuses questions, nous avons eu une période de 4 ans pour remettre en question l’idée du mariage. Mais finalement, il est devenu important à nos yeux de protéger la famille que nous allons fonder. Quand à la cérémonie religieuse, il s’agit pour HamsterShu d’inscrire son nouveau foyer dans la tradition chrétienne, qui est partie intégrante de notre culture et de notre éducation. Cependant, nos enfants ne seront pas baptiser à leur naissance, ils feront leur propre choix, nous n’allons pas leur imposer.

  • Avatar
    Répondre
    2 septembre 2014

    Pour les noms de famille, vous pouvez aussi accoler vos deux noms, ou Monsieur peut aussi prendre uniquement le tien. Pourquoi serait-ce toujours à la femme de prendre le nom de l’homme ? 😉

  • Avatar
    Mlle Creole
    Répondre
    3 septembre 2014

    Ah, ce questionnement sur les raisons du mariage ! M. Créole est en plein dedans (moi j’ai passé cette étape pour l’instant, je crois que la recherche de prestataires me prend trop la tête pour ça !) ! Pourtant, avant que cela ne devienne concret, le projet mariage était une décision sûre et réfléchie. Du coup, je l’incite à voir le mariage comme une étape sur le chemin de notre vie de couple, et pas un « changement ». Mais nous avons hâte de faire la préparation au mariage religieux, pour réfléchir sereinement, et partager nos questionnements.
    D’ailleurs, à propos de préparation, y en a-t-il pour un mariage musulman ?

Poster une réponse