Mon mariage brock, rétro, rock : le dîner

Certains trouvaient qu’il commençait à faire frais. D’autres auraient bien prolongé encore le vin d’honneur. Mais il fallait se rendre à l’évidence, il commençait à faire bien sombre. Et ça, c’est une réalité quand on se marie en fin d’année. Bien sûr, ça impliquait que le dîner débute assez tôt, et donc finisse assez tôt aussi (quoi, vous n’aviez pas prévu 3 entrées, deux plats, un trou normand, un autre plat, un plateau de fromage et 4 desserts ? Eh non, on n’est pas chez Mamy pour Noël ici !).

Il a fallu que les gens trouvent leur place. Comme je te l’avais indiqué dans ma chronique concernant la décoration des tables, il n’y avait (à mon sens) rien de sorcier. Son nom à trouver à l’entrée, rattaché à un objet. Cet objet désigne le centre de la table qui leur est assignée, puis chacun s’installe où il veut autour de cette table. Ça a quand même pris un certain temps. Je m’en rappelle bien, parce que mon mari tout neuf et moi attendions dehors, que tout le monde soit installé, pour faire notre entrée. Heureusement, mes parents et mes témoins ont joué les hôtesses d’accueil et tout le monde a fini par s’asseoir.

Nous avons fait notre entrée sur American Land, de Bruce Springsteen.

Mon mari tout neuf n’avait pas compris (ou pas envie) qu’il fallait un peu se trémousser à notre entrée. C’était la fête quoi ! Donc j’ai dansé, et il m’a suivi en rigolant. Ça commence bien !

Nous avons contournée toutes les tables, fait un grand tour pour saluer vite fait tout le monde, puis réintégré notre table sous les applaudissements de tout le monde. C’était ‘achement chouette !

Mon mariage brock, rétro, rock : l'entrée dans la salle

Crédit photo : Olivier Baron Photographe

Ensuite, nous nous sommes tous les deux levés, et j’ai tenté d’amorcer un discours, pour remercier tout le monde d’être là, nos témoins, nos prestataires, toussa toussa, (j’ai oublié mes parents, bon… c’est ça l’improvisation…) et puis, je voulais parler un peu des personnes qui n’avaient pas pu être là. Ma gorge s’est serrée quand j’ai commencé à aborder le sujet. Je n’ai eu le temps que de dire « j’ai une pensée aussi toute particulière pour les personnes qui ne pouvaient pas être là mais qui me sont pourtant si chères », et là, mon mari tout neuf sort, tout haut, bien distinctement « COMME CHIRAC ! » qui était mort peu de temps avant.

Coup de timbale, merci M. Tao, terminé, tout le monde descend. À ce moment-là, j’ai eu envie de me rasseoir, juste, et de me cacher la tête dans les bras. Toute ma famille attendait mon petit mot pour mes grands-parents. Tout le monde se demandait comment j’allais aborder ça. En deux mots, c’était gâché. J’étais si triste ! Entre ça et le oui hésitant à la mairie, je me suis demandée si je n’allais pas me précipiter de ce pas à la mairie, tambouriner à la porte du maire et le supplier en lui disant que c’était une erreur, qu’il fallait annuler ce mariage ! Bon je plaisante, mais sincèrement, aujourd’hui encore, c’est un truc qui me serre la gorge. Bon, sur le fond, ce n’est pas si grave. Tout le monde a rigolé, il a pris le micro, parlé à son tour et j’avoue ne pas me rappeler du tout, du coup, de ce qu’il a dit à ce moment-là.

Et puis ensuite, mon beau-père a réclamé le micro.

Ce serait te mentir que de te dire que nous ne nous y attendions pas. Mais à ce moment-là, je me suis dit que ce dîner allait être long !

Tu l’as peut-être noté, nous n’avons pas demandé à mes beaux-parents de dire un mot lors de notre cérémonie laïque. Mon beau-père, féru des (longs) discours très protocolaires (déformation professionnelle) en a très certainement été très frustré. Mais nous savions que ses discours, toujours très ancrés sur les devoirs familiaux, l’arbre généalogique prestigieux, et politique, n’avaient pas leur place pendant notre cérémonie laïque. La mère de M. Tao, entre la mairie et notre arrivée sur le lieu de la cérémonie laïque, nous en avait touché un mot « ton père pourra faire son discours lors de la cérémonie laïque ? » NON. Non, non non ! Heureusement, M. Tao a été ferme. « Tout est déjà préparé, chaque musique, chaque discours a sa place à un moment de la cérémonie, on n’y mettra pas le discours de Papa, non. On verra au dîner ».

Et donc nous y voilà. Beau-Papa fait son discours. Je regardais nos invités, leurs réactions, les uns très attentifs, les autres les yeux dans le vague. Et pendant ce temps, évidemment, nos assiettes étaient vides. Et le temps commençait à me paraître très long, surtout quand il a fait une réflexion acerbe à sa femme parce qu’elle ne tournait pas les pages assez vite. (Oui oui, plusieurs pages recto verso pour le discours de beau-papa). Pour sa défense, après avoir relu son discours à tête reposée, je dois dire qu’il était très touchant.

Entendons-nous, je ne regrette pas ce discours. Je suis contente que Beau-Papa ait souhaité s’exprimer pour notre mariage. Je suis heureuse qu’il m’ait acceptée, moi qui suis tout l’inverse d’une jeune fille de bonne famille. Mais ce discours, par sa longueur, par certains mots, et par ce qu’il a provoqué ensuite, me rend un peu triste.

Ce moment passé, nous avons pu commencer à dîner. Les plats nous ont été servis à table. Comme je te l’avais indiqué lors de la présentation de mon vin d’honneur, nous avions choisi de débuter le dîner assis directement par le plat principal, puisque nos ateliers et petits fours du vin d’honneur faisaient office d’entrée. Nous avons choisi de servir à nos invités un Tronçon de lotte rôtie, crème de langoustines, mousseline de patate douce et légumes de saison. J’ai fait une entorse à mon régime végétarien ce jour-là, car je savais la provenance de ces mets, ce qui est important pour moi, et vraiment, c’était exquis (tout comme les langoustines du vin d’honneur comme tu auras pu le remarquer).

Après le plat principal, mes témoins, qui m’avaient caché ça, nous avaient préparé un jeu ! Celui où l’on nous pose des questions, et nous devons dire qui de Monsieur ou de Madame est concerné. Nous avons utilisé nos chaussures pour nous désigner, et mes jolis talons ont donc servi à autre chose qu’à la déco ! J’étais ravie, d’autant que j’adore ce jeu !

Mon mariage brock, rétro, rock : les animations

Crédit photo : Olivier Baron Photographe

Voici les questions qui nous ont été posées :

  • Qui a fait le premier pas ? (Réponse unanime : LUI)
  • Qui est le plus romantique ? (Je crois qu’on a répondu LUI tous les deux)
  • Qui a parlé en premier de mariage ? (Réponse unanime : MOI)
  • Qui s’occupe le plus des tâches ménagères ? (Personne n’a levé sa chaussure, je ne comprends pas 😀 (fous rire dans l’assemblée))
  • Qui fait le premier pas après une dispute ? (Réponse unanime : MOI)
  • Qui passe le plus de temps sur son téléphone ? (Moi j’ai répondu LUI, lui je ne sais plus)
  • Qui râle le plus ? (Réponse unanime : MOI)
  • Qui est le plus câlin ? (Réponse unanime : LUI)
  • Qui est le plus gourmand ? (Réponse unanime : LUI)
  • Qui dépense le plus ? (Réponse unanime : MOI (ce n’est pas difficile il n’achète rien 😀 )
  • Qui prend le plus de place en dormant ? (Réponse unanime : LUI (et ça m’énèèèèrve))
  • Qui a été le plus stressé par les préparatifs du mariage ? (Je suppose qu’on a répondu MOI mais je ne me souviens plus)
  • Qui ronfle ? (Réponse unanime : LUI)
  • Qui cuisine le mieux (Réponse unanime :  LUI) (Franchement, aujourd’hui je répondrais Moi 😀 )
  • Qui a le plus de tatouages (Réponse unanime :  MOI)
  • Qui laisse toujours traîner ses affaires ? (Réponse unanime : MOI)
  • Qui est le plus en retard ? (Réponse unanime :  MOI)
  • Qui a menti le plus à ce jeu ? (Personne n’a levé !)

En fait, elles étaient trop faciles ces questions, nous étions très souvent d’accord ha ha ha !

Nous avons repris nos places, et le plateau de fromage est arrivé. J’ai pu profiter de ce moment (car je ne mange pas de fromage) pour continuer mon tour de tables, m’assurer que tout le monde allait bien, et papoter à droite à gauche.

Ensuite, un nouveau doux moment est arrivé : ma deuxième bridesmaid a tenu à me faire un discours, tout en émotions, puis, elle m’a préparé un joli diaporama, qui m’a beaucoup fait rire !

Mon mariage brock, rétro, rock : les animations

Crédit photo : Olivier Baron Photographe

Ensuite, les serveuses nous ont pris de court. Elles sont venues me voir pour me dire que nous servirions le dessert puis que nous ferions la fontaine de champagne ensuite. « Est-ce que ça vous va Madame ? »

Plait-il ? De quoi qu’est-ce ? une QUOI ? Nous n’avions pas prévu de fontaine de champagne, nous n’avions pas prévu cette animation du tout, et nous n’en avions jamais parlé avec eux. Je n’aime pas le champagne, donc pour moi c’était impensable. Je suis vite allée trouver mon photographe, qui clairement ce soir-là a été mon wedding-planner : « Olivier !! La serveuse me dit qu’il faut faire une animation fontaine de champagne… et qu’il faut la faire après qu’on ait mangé le dessert. C’est bizarre non ? Le champagne c’était prévu pour le dessert, je suis perdue ! » et lui, calmement, ses deux appareils dégainés dans chaque main tel un cow-boy « bah oui, faut faire ça avant le dessert ».

Donc voici les pauvres serveuses parties précipitamment en cuisine pour remettre tous les desserts au congel, boule de glace oblige, avant de m’expliquer comment est-ce que je peux remplir tous ces verres sans en mettre partout !

Mon mariage brock, rétro, rock : le dîner

Crédit photo : Olivier Baron Photographe

Bon, c’était rigolo. Et surtout, j’ai particulièrement (énormément) apprécié que les serveuses, sans rien me demander, me glissent un verre de grenadine dans la main pour pouvoir trinquer avec mon mari. J’ai trouvé que c’était une très délicate attention.

Notre dessert a ensuite été servi, un piémontais aux deux citrons, un régal ! Et puis voilà pour le dîner !

Mon mariage brock, rétro, rock : le dîner

Crédit photo : Olivier Baron Photographe

Comment est-ce que tu envisages ton dîner de ton côté ? As-tu déjà réfléchi aux différents discours ? tes témoins t’ont-ils prévu des animations ?

Je me suis mariée en Octobre 2019, en Bretagne, accompagnée de notre joyeuse tribu recomposée. Un mariage tout simple, à notre image, un chouilla bordélique, composé de la cérémonie à la mairie bien sur, mais aussi d'une cérémonie laïque. Tu peux découvrir mes aventures ici, mais tu pourras également découvrir la fin de cette jolie histoire, et bien d'autres encore sur notre famille recomposée et les vagues, vaguelettes ou tempêtes que cela apporte par exemple, sur notre nouveau site "Paillettes & Chaussettes"! À tout bientôt j'espère!

Commentaires

  • Avatar
    Mlle couture
    Répondre
    28 avril 2020

    Han mais monsieur Tao!!!! C’est quoi cette remarque en plein discours ?????? 😱😱😱
    Je crois que j’aurais fondu en larmes… ici on hésite, on a perdu nos grands parents tous les deux, ma mère et son père ça fait longtemps pour tous mais on hésite à en parler. J’ai peur que ça ramène une note de tristesse au milieu de ce jour festif. J’ai toujours pas décidé
    Notre diner va ressembler au vôtre! On attaque direct avec le plat, buffet de fromage et dessert! Mais interdit de faire une fontaine à champagne! 😂😂😂
    😘😘😘

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    28 avril 2020

    J’avoue que le moment de la blague n’était pas forcément bien choisi. (Même si j’avoue que j’ai un peu rigolé). Sans doute une façon pour lui de désamorcer le côté tristesse justement….
    Ah les discours qui n’en finissent pas c’est aussi ma hantise 😅 mais après c’est gentil à lui d’avoir pris la peine de vous en écrire un tout de même !
    Pareil pour nous on ne voulait pas d’un repas interminable, pas d’entrée de prévue ! En tout cas votre menu avait l’air excellent !
    Et même si moi non plus je ne suis pas une grande fan de la Fontaine de champagne, vos photos avec rendent super bien !! (On voit même pas que tu bois de la grenadine 😊 ) hâte de voir la suite de ton récit

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    28 avril 2020

    Ah nous pour le « Elle ou Lui » les questions étaient corsées et on n’était pas toujours d’accord sur la réponse mais Monsieur est celui qui a le plus menti pendant le jeu.
    Nous on a refusé la fontaine de champagne. Ça coule partout et le verre colle aux doigts après. Heureusement que le traiteur nous a fait confirmer notre choix avant le mariage.

Poster une réponse