Mon mariage champêtre à paillettes : le matin

Je me réveille tôt, mais absolument pas fatiguée. Je file sous la douche et j’essaye de retenir mes sensations. Étonnement, je suis zen, pas l’ombre de début de stress !

Je passe ensuite chercher des viennoiseries : je les dépose pour les garçons (qui ont le temps) et j’embarque les filles avec moi. Dehors, il fait très bon : tu sais, le matin d’une journée qui s’annonce chaude, mais quand il y a encore un petit vent frais. Nous nous rendons à pied chez Ingrid, ma coiffeuse. L’essai s’est bien passé, tout est prêt et calé, je n’ai plus qu’à me laisser porter (et de toutes manières, je ne peux plus rien y faire).

Crédit photo : Charlène Drouel

Se faire coiffer : la première étape de ma « transformation »

Nous arrivons au salon à 7h45 : Ingrid a eu la gentillesse d’ouvrir son salon très tôt pour être certaine de finir les 7 coiffures dans les temps. Elle nous a aussi permis de privatiser les lieux et de nous prêter son joli boudoir : il n’y a rien de mieux pour lâcher prise et profiter de l’instant ! J’installe les viennoiseries, Ingrid nous prépare des cafés et nous attaquons dans l’ordre du planning.

Crédit photo : Charlène Drouel

J’ai en effet réalisé un planning en tenant compte des contraintes suivantes : ma photographe arrivera vers 9 heures, je ne dois pas être coiffée ni maquillée pour qu’elle puisse prendre des clichés ; Maman Redingote doit partir dans les premières pour assister à l’habillage de M. ; je dois être maquillée en dernier pour rester la plus « fraîche » possible malgré la chaleur… Bref, malgré toutes ces contraintes, je vais me lancer une fleur : le planning a été très utile et nous a permis d’être prêtes bien en avance et de vraiment profiter. Je te l’avoue, j’ai passé un moment de rêve !

Crédit photo : Charlène Drouel

Maman Redingote vérifie que je vais bien et que je vais pouvoir profiter de ma journée comme il faut

Charlène arrive : sa bonne humeur est communicative, comme d’habitude, elle est suivie de près par Benjamin, notre vidéaste ! Je me félicite (encore une fleur, hop) d’avoir choisi mes prestataires au coup de cœur : ils sont tous tellement adorables et talentueux.

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Anne-Sophie, notre esthéticienne arrive ensuite : elle commence par les poses de vernis, ce qui donne des photos très rigolotes avec nos « petits doigts écartés ». J’ai choisi pour l’occasion un nude de la marque OPI (à la réflexion, j’aurai dû prendre un vernis coloré qui me « ressemble plus » mais je voulais du discret pour une fois). OPI a la particularité de donner des petits noms mignons/rigolos à ses coloris, le mien s’appelait « My best boyfriend », je crois qu’on ne pouvait pas faire mieux !

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Une fois mes ongles secs, j’offre à toutes les filles un petit cadeau : un tote-bag avec dedans une trousse personnalisée, un rouge à lèvres choisi spécialement pour elles (en fonction de leur tenue du jour), un petit tatouage (que l’on a finalement oublié de faire) et… le planning du jour (pas folle la guêpe !).

Crédit photo : Charlène Drouel

Je passe ensuite à la première étape de ma transformation de mariée : la coiffure. Comme je te le disais, je suis hyper zen : l’essai s’est très bien passé, Ingrid est une magicienne et réalise mon chignon en un temps record. Je ne sens aucune épingle et elle déplace celles qui risquent de me faire mal en bougeant (spoiler : mon chignon a tenu toute la nuit sans aucune douleur !). Pendant toute l’étape de la coiffure, je profite : je sirote mon café, je ris avec mes amies, je pleure aussi (oui, j’ai commencé très tôt).

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Ingrid enchaîne les coiffures : je ne sais pas où elle trouve toute son inspiration mais nous avons chacune une coiffure qui correspond à notre tenue et à nos désirs. Côté maquillage, Anne-Sophie n’arrête pas non plus : elle a vraiment des doigts de fée, tous les maquillages qu’elle réalise sont naturels et absolument pas figés.

Crédit photo : Charlène Drouel

Le maquillage (waterproof) et les larmes

Juste avant de passer au maquillage, je me repasse (encore) le déroulé de la journée. Je ne sais plus exactement comment j’ai lâché prise, mais c’est arrivé juste avant de passer au maquillage : advienne que pourra, cette journée sera forcément belle quoi qu’il arrive, je suis entourée des meilleures (et en te le disant, je n’y coupe pas, je repleure même 3 ans après).

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Nous avions également réalisé un essai maquillage avec Anne-Sophie : j’aime particulièrement son travail léger du teint. Nous avions convenu de prendre toutes les deux ses palettes sauf pour mon mascara (le mien est waterproof, je vais en avoir besoin) et mon rouge à lèvres (qui s’appelle d’ailleurs « nouvelle femme », là encore, un nom prémonitoire). Nous avons pu tester très rapidement l’efficacité du waterproof, les premières larmes coulent alors qu’elle a à peine terminé : rien n’a bougé !

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Un regard sur l’heure, il est déjà 11 heures ! Le mari de Super Copine D. et le mari de Coloc débarquent dans le salon : c’est l’heure pour Maman Redingote de partir pour l’habillage de son fils, qui « cuit » d’ailleurs dans la voiture en les attendant. Ils passent également récupérer mon bouquet, les boutonnières et les bracelets de fleurs juste avant de prendre la direction du village de mes parents.

Crédit photo : Charlène Drouel

Pendant qu’Ingrid finalise la dernière coiffure (je t’avais dit qu’elle était géniale, elle est même en avance sur le planning), nous nous accordons une pause bien méritée et débouchons une bouteille de Champagne rosé (mon préféré !). Nous trinquons toutes ensemble : elles sont d’ailleurs toutes étonnées lorsqu’elles voient que j’ai réussi à boire ma flûte (et à manger au petit-déjeuner). La différence est impressionnante avec le mariage civil !

Crédit photo : Charlène Drouel

Tu veux l’anecdote de cette photo ? Je trinque avec ma belle-soeur L. et avec Super Copine D. alors qu’elles ne boivent pas d’alcool 🙂

Quand même l’imprévu ne me fait plus peur

Nous prenons ensuite la voiture pour nous rendre chez mes parents : je crois que je ne réalise toujours pas ! Arrivées chez mes parents, Coloc part vérifier que le champ est libre pour ne pas risquer de croiser M. Redingote. Charlène souhaite profiter du jardin pour mon habillage, je reste donc sur la terrasse devant la maison, à l’ombre. C’est un moment très agréable ! Je me souviens que je commence à avoir faim et je demande un sandwich. Les filles sont étonnées (le mariage civil, tout ça…) mais partent me le préparer. Je vois mon petit frère qui arrive, pile à l’heure pour l’habillage : je l’embrasse et le remercie pour sa ponctualité. Il revient 5 minutes plus tard (je le revois traverser et descendre les marches l’air de rien), tout tranquillement et reprendre sa voiture… Là, je panique : mais il va oùùùùùùùù ?

Charlène arrive pour me rassurer : pour avoir de jolies photos, elle a demandé aux garçons de porter leur chemise blanche de costume (et je t’assure que c’est une super idée) et elle me propose de décaler légèrement le planning. Nous avions prévu à la base 1 heure de photos de couple, mais il fait très chaud et le lieu que nous avons choisi comporte très peu de zones à l’ombre à 14 heures. En réduisant à 30 minutes les photos, nous aurons moins chaud (je suis très sensible à la chaleur) et nous pouvons prendre le temps pour l’habillage. Je lui fais pleinement confiance et valide ce nouveau programme. Dans l’intervalle, mon sandwich arrive, mon petit frère est de retour et ma témoin me demande de rester bien sagement sur la terrasse : M. Redingote est en train de s’habiller !



7 commentaires sur “Mon mariage champêtre à paillettes : le matin”

  • ça c’est des préparatifs supers zens !! tu avais l’air si sereine, ça fait plaisir à voir. Et ta coiffure et ton maquillage sont parfaits, tu es juste sublime !!

    • Merci beaucoup, je pense que les essais m’ont vraiment permis de rester zen : je savais qu’elles géraient 🙂

  • Trop de douceur dans ton récit, et de très belles photos qui font transparaître tout ça ! Tes préparatifs ont l’air de s’être super bien passés, et alors c’est vraiment génial que tu sois restée détendue ! Ta coiffeuse et maquilleuse avaient l’air super, alors finalement, normal que tu aies réussi à rester tranquille ^^ très contente pour toi ^^ hâte de lire la suite ! Toujours aussi belle avec ce sourire incroyable en tous cas !

    • Merci Aurélie ! Je t’avoue un truc, nous aussi on a rêvé devant tes photos de mariage (Mme Chaton nous a donné le lien du reportage) : comme vous étiez beaux et comme vos photos sont belles ! On ressent bien l’ambiance chaleureuse qu’il y avait à votre mariage !!!

      • C’est très gentil, merci beaucoup, ça me touche ! Ce week-end, nous avons récupéré toute notre déco qui était restée dans le chalet de mon grand-père, on en a partout dans la maison maintenant, pour mon plus grand bonheur !!

  • Génial ce moment chez la coiffeuse ! Tout en douceur et complicité ! Et déjà tellement d’émotions ! Ca fait plaisir de voir que tu as pu profiter de ta matinée et que tu n’étais pas stressée !

Commente ici !