Mon mariage champêtre à paillettes : notre ouverture de bal et nos dernières surprises !

Notre pièce montée n’est pas devenue pièce tombée, tout va bien, les serveurs s’affairent en coulisses pendant que nous nous apprêtons à ouvrir le bal.

De toutes les musiques qui ont rythmé notre journée, celle de notre ouverture de bal a été la plus difficile à choisir.

Une chose était certaine, nous voulions valser : exit donc les slows ! Si je m’étais mariée toute seule (ahah), j’aurai choisi sans hésiter Mon Essentiel, du Roi Soleil (mais je ne sais même pas si ça se valse). Mais comme je me mariais à deux, il a fallu faire des compromis.

J’ai d’abord pensé à une belle valse viennoise : il y avait en fait tellement de belles valses que je m’y perdais, et j’étais incapable de choisir, retour à la case départ. J’ai ensuite tenté d’ouvrir le bal sur une musique de Disney : même en le faisant écouter à M. Redingote en anglais, il a tout de suite senti la supercherie ! Dommage, je partais sur ça (avoue que ça aurait claqué, même si ce n’était toujours pas une valse) :

J’ai alors un peu trop regardé Danse avec les Stars, et je me suis rendue compte que certaines musiques/chansons que nous écoutions au quotidien étaient en fait des valses ! J’ai passé plusieurs soirées à chercher sur Youtube des valses dans toutes les déclinaisons de DALS à l’étranger (il y en a beaucoup, et beaucoup de saisons !), puis je suis tombée sur ça :

C’était un coup de coeur ! M. Redingote partage, mais nous préférons une version instrumentale. Je poursuis mes recherches et je tombe enfin sur la pépite que nous attendions :

C’est également pendant ces recherches que j’ai découvert qu’elle faisait partie de la BO de Twilight (que je n’ai jamais regardé). Je t’avoue que nous nous sommes posés la question quelques jours, mais le coup de cœur a été le plus fort ! La musique était assez longue pour nous permettre de la diviser en 3 parties (mon Papa et moi, M. Redingote et sa Maman + mon Papa et moi et enfin M. Redingote et moi). Nous aimions également le fait qu’elle « montait » tout doucement. À chaque écoute, elle me filait « les poils » comme on dit !

Maintenant que nous avions la musique, il « restait » à apprendre à valser ! Nous avons pris des cours sous forme de stages (2 pour nous, et 1 pour nos parents) de 3 heures, où nous apprenions les bases : assez pour valser sans avoir l’air ridicule mais pas assez pour faire des figures compliquées. M. Redingote a appris à me faire tourner comme dans la Belle et la Bête, ça suffisait à mon bonheur ! Je te conseille le studio de danse Bourdon à Reims (c’est également là que nous avons pris nos cours de rock) : bonne humeur, professionnalisme et efficacité !

Je referme mon immense parenthèse et te montre quelques photos.

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

J’avais acheté au tout début des préparatifs des canons à confettis que j’avais confié à nos deux supers amis : O et B (respectivement maris de Coloc et de Super Copine D). Je leur avais attribué le rôle de « responsables de la fête » (rien que ça) : en gros, je leur ai dit « voilà les canons à confettis et les bracelets fluos que j’ai acheté dans un moment d’errance, merciiiiiii ». Ils ont géré comme des chefs ! Ils ont claqué les canons du haut de la mezzanine pendant que je dansais avec M. Redingote : la musique qui montait, les confettis, les lumières et mon mari tout neuf, c’était juste magique !

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Quand la musique s’arrête, le DJ enchaîne directement sur Uptown Funk de Bruno Mars :

Je suis ravie, je commence à danser, je vois Coloc qui arrive vers moi et qui me force à m’asseoir ! J’ai mis quelques secondes à comprendre qu’une dernière surprise se préparait !

Ils avaient tous répété un flashmob sur cette musique ! Ils ont commencé à danser en très petit nombre et, à chaque nouveau couplet ou refrain, le nombre grossissait ! C’était juste dingue (encore merci à tous !), ils ont tous géré comme des chefs et moi… bon bah moi j’ai repleuré ! Il y a peu de photos mais sinon je t’aurai montré des photos toutes pixelisées avec les visages floutés :).

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Ils sont venus nous chercher pour le dernier refrain et nous avons essayé de reproduire les mouvements avec eux (et nous nous sommes rendus compte qu’ils avaient dû beaucoup répété pour avoir un tel résultat, notamment pendant notre séance photo dans les ruines de l’Abbaye, j’aurai aimé voir ça !). Tous les membres de nos familles, tous nos amis ont joué le jeu. Rien que de t’en parler, j’ai encore les larmes aux yeux ! Grâce à ce flashmob, tout le monde était déjà sur la piste et le DJ a été au top, la piste n’a pas désemplie jusqu’au bout !

Nous avons fini la soirée à 4 heures du matin (l’horaire imposé par la Mairie de notre lieu de réception). Le DJ me prévient qu’il reste deux danses et vient me demander quelle dernière danse je souhaite, je lui demande évidemment Les Lacs du Connemara. D’ailleurs, je me suis rendue compte que je n’avais pas assez bien préparé ma blacklist : j’ai listé des chansons déjà sur la blacklist de notre DJ, mais je n’ai pas pensé à mettre des chansons/artistes que je pourrais ne pas aimer. C’est ainsi que nous avons fini sur Stromae avant les Lacs du Connemara, et je n’aime pas du tout Stromae (pardon). C’est dommage, et j’aurai pu l’éviter, mais rien de dramatique non plus, j’ai dansé et j’étais visiblement la seule à ne pas aimer !

Comme O et B sont des amis au top (en plus d’être des responsables de soirée au top), ils ont décidé de ne pas arrêter après le flashmob. Ils ont chargé discrètement toute la soirée les fleurs, un médicis (mais comment je n’ai pas pu le voir !), des bouquets, les bougies pour les installer dans notre chambre et créer une jolie montée d’escaliers. Je me souviens quand même demander à l’un deux : « pourquoi tu prends les bougies » « ça manque de lumière dehors », « ah ok, d’accord ! ». Je n’ai rien vu !

Crédit photo : photo personnelle

Crédit photo : photo personnelle

Crédit photo : photo personnelle

Je te laisse imaginer notre surprise et notre émotion (oui, encore) quand nous avons vu le résultat ! Nous avons fini par quelques selfies flous (et larmoyants pour ma part), puis j’ai dû enlever ma robe (j’ai essayé de négocier pour dormir avec, mais c’était un non ferme et définitif de M. Redingote). Heureusement, ma tristesse et ma nostalgie ont été de courte durée grâce au brunch prévu le lendemain !



2 commentaires sur “Mon mariage champêtre à paillettes : notre ouverture de bal et nos dernières surprises !”

  • Haha j’ai ri quand tu as dit que M Redingote a senti la supercherie. Dans la voiture j’écoute Vaiana et la Reine des neiges en anglais pour passer inaperçu (adulte qui ne s’assume pas) mais M Rider n’est pas dupe.
    Ça rend trop bien en photo votre valse avec les canons à confettis dorés.

  • Oh mais ça rend trop bien les confettis pendant votre valse, ça devait être magique !!! mais mais… je veux voir la vidéo !!!! tu nous y a trop habitué !! trop chouette l’idée du flashmob, ça doit être super prenant !! j’aurais adoré aussi. et trop mignon vos témoins pour la petite surprise en allant vous coucher !! je prends plein de notes, comme je vais être bientôt témoin !! 🙂

Commente ici !