Le mariage champêtre participatif à petit budget de Louna

Louna et Mister F. se sont rencontrés sur les bancs de l’école, mais leur histoire a démarré en douceur et ce n’est que 3 ans plus tard, alors expatriés à Vienne en Autriche, qu’ils ont vraiment débuté leur romance.

Ce début tout doux les a naturellement mené à un mariage simple et joyeux, après plus de 5 ans de vie commune. Eh oui, ils avancent lentement, mais sûrement !

Place maintenant aux photos de ce joli jour…

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Mariage champêtre et participatif de Louna

Photos : Elodie B. et Marion A.

Toutes mes félicitations !

Je laisse désormais la jeune mariée te raconter ses préparatifs et son joli jour J. 

Mon mariage en quelques mots

L’organisation & et la décoration

Nous voulions une déco sobre, champêtre : lampions et fanions en liberty DIY à accrocher aux branches, panneaux indicateurs en bois et dance-floor faits maison, le tout dans nos couleurs dominantes, corail et vert pomme.
Nous avons bien sûr piqué quelques belles idées sur Mademoiselle Dentelle, comme le photomaton et le bar à bonbons qui ont amusé petits et grands. Nous tenions aussi à rendre hommage aux absents avec un espace photos qui rassemblait les photos de mariage des couples de notre famille.

Choisir de se marier à distance n’est pas toujours évident, d’autant plus quand on veut tout faire soi-même sans engager aucun prestataire, mais j’avoue que nous avons eu la grande chance d’avoir une équipe de choc qui n’a pas ménagé sa peine : ma mère et ma grand-mère ont assuré pour l’hébergement des invités et de la famille, nos pères ont monté le dance-floor en un après-midi et toutes nos petites mains (sœurs, belle-sœurs, amies et cousines) ont géré la déco et les fleurs.

Côté buffet, nous avons également tout fait nous-mêmes. La semaine précédent le mariage, la maison fourmillait, mais nous avons pu canaliser tout ce beau monde pour aider à la préparation du buffet : salade, brochettes de légumes et de viande, desserts, etc. Il y avait du travail pour tout le monde !

Par contre, pour le jour J, nous avons tout de même demandé de l’aide pour le service, afin de soulager un peu la famille. Et comme dans ce petit village tout se sait, une amie de ma grand-mère a absolument tenu à apporter son aide et s’est proposée pour faire des crêpes toute la soirée : la partie bretonne de la famille était ravie !

La Précieuse

Quelle galère pour trouver mon bonheur ! Bon, j’avoue, je suis (extrêmement) un peu exigeante…. Mais malgré tout, je pensais que je pourrais trouver une robe simple, fluide et charmante sans avoir à y mettre un mois de salaire !

J’ai commencé ma recherche dans les grandes enseignes, mais rien de très concluant : entre les vendeuses blasées, les vendeuses stressantes et les vendeuses charmantes mais dont les prix étaient malheureusement bien trop élevés, ce n’était pas bien facile de s’y retrouver. Pas de vrais coups de cœur, et pire que tout, ces premiers essayages ne m’ont pas permis de dégager de vrais critères de sélection. Au final, j’étais encore plus perdue qu’avant de commencer les essayages.

J’ai alors tenté de me tourner vers les jeunes créateurs : à Paris, ce n’est pas ce qui manque, et je me disais qu’au moins j’aurais le choix, que je pourrais personnaliser chaque pièce, quitte à devoir augmenter le budget. Mais là encore, grosse déception ! Le premier créateur n’a même pas essayé de comprendre mes envies et a foncé tête baissée dans la direction opposée (oui, tu sais, comme le coiffeur qui est persuadé qu’il a raison et que la coupe qu’il te propose te convient bien mieux que celle que tu souhaites !).
La seconde créatrice nous a vraiment accueilli du bout des lèvres : les essayages ont été faits à la va vite, sans me laisser réellement le temps de m’imaginer dans telle ou telle robe. Pourtant c’est dans sa collection que j’ai eu mon seul et unique coup de cœur, celui qui m’a fait me déplacer malgré les tarifs exorbitants. Mais son accueil a été tellement froid et distant que j’en ai été toute retournée. D’ailleurs, alors qu’elle devait me proposer un devis pour les deux options dont nous étions convenu, elle ne m’a jamais donné signe de vie. Et j’avoue qu’avec le sentiment que j’ai eu en repartant, j’en ai été presque soulagée….
Finalement, la dernière créatrice que j’ai rencontrée était à l’opposée : charmante, accueillante, elle nous a tout de suite mises à l’aise ! Par contre, pas de vrais coups de cœur dans sa collection.

Après toutes ces mésaventures, je ne savais plus où donner de la tête…. C’est alors que ma (super) grand-mère m’a proposé une option que je n’avais pas envisagée : elle était prête à me faire ma robe ! Je l’ai sentie à la fois très motivée, mais également anxieuse. J’ai donc longuement hésité, mais bien que risquée, cette option présentait tellement d’avantages que j’ai fini par me décider, et j’ai pris le risque. Nous avons alors convenu d’un weekend où ma témouïne autrichienne était à Paris pour aller toutes ensemble (bride-to-be, témouïne, mère et grand-mère) choisir le tissu au Marché St Pierre. Avec notre dentelle de Calais et notre soie sauvage ivoire, nous voilà rentrées à la maison, avec le plus dur devant nous : choisir la coupe, le décolleté, le dos nus, la longueur de la jupe, la ceinture, etc…. Et là, j’ai vraiment compris l’intérêt d’avoir une témouïne pour décoder les envies embrouillées, contradictoires et folles de la bridezilla que j’étais devenue !

Au final, j’ai été tellement ravie du résultat que je me dis qu’aucune autre robe n’aurait pu être à la hauteur ! Certes, le résultat final est moins parfait que si j’avais acheté la robe d’un créateur ou d’une grande enseigne, mais chaque détail a été choisi, chaque étape était un défi et finalement, le rendu comptait presque moins que tous les efforts pour y arriver. Ma grand-mère y a mis tellement de cœur, elle y a passé tellement d’heures à se fatiguer les yeux, que la valeur affective de ma Précieuse n’en est que plus grande. Elle a réussi à combiner toutes mes envies, du dos nu en dentelle à la robe de danseuse, en passant par les petits boutons de nacre. Une de ses amies, ancienne dentellière dans une grande marque de robe de mariée lui a également donné un coup de main sur la fin pour m’offrir le boléro assorti…. Je crois que je n’aurais jamais pu imaginer une si belle histoire autour de ma Précieuse !

Le jour J

Nous aimons tous deux la simplicité, la campagne, le soleil et les grandes fêtes de famille. Nous avons organisé ce mariage dans l’idée de réunir tous nos amis et notre famille, éparpillés aux 4 coins de la France et de l’Europe en passant par le Maghreb.

L’idée d’un mariage en plein air sous les arbres d’un grand jardin nous séduisait beaucoup. Nous voulions aussi un endroit en lien avec notre histoire, pour que ce lieu reste dans nos vies au fil des années. La grande maison familiale dans les Cévennes s’est donc tout naturellement imposée à nous, avec son verger et son dortoir sous les toits pour loger tous les amis.

Étant tous deux relativement pudiques, nous voulions plutôt une journée conviviale, animée et enjouée qu’une cérémonie solennelle. Après le passage devant Monsieur le Maire, qui a réussi à rendre cette cérémonie comique en se trompant à plusieurs reprises sur mon deuxième prénom (rappelé systématiquement à l’ordre par ma smala paternelle !), nous sommes tranquillement remontés jusqu’à la maison par la rue principale du village, précédés par la fanfare des copains qui a donné l’ambiance festive dès le début et ameuté la moitié des habitants du village aux fenêtres !
Nous avons voulu marquer le coup et laisser une trace de ce beau jour. La tradition dans ma famille est de planter un arbre à chaque heureux événement : nous avons donc naturellement suivi cette idée et nous avons décidé de planter un abricotier au fond du jardin. C’est à ce moment-là que nos témoins en ont profité pour dire quelques mots émouvants ou amusants sur notre couple. L’émotion était là, mais l’ambiance est restée simple et légère.

Nous avions ensuite préparé des jeux pour les petits et les grands (planche à palets ramenée de Bretagne, slackline, molkky, chasse aux trésors), afin que chacun patiente dans la bonne humeur jusqu’au soir. Mes oncles ont sorti guitares et percus : l’ambiance était lancée ! Les invités ont beaucoup apprécié de pouvoir se promener dans le jardin pour découvrir toutes les petites surprises préparées par nos soins. De notre côté, nous avons pu passer du temps avec chaque groupe, tout en profitant de la fraîcheur de la fin de journée, et des glaces et sorbets maison !

Nous avions décidé de ne pas organiser grand-chose pour la soirée : ni DJ, ni planning à respecter. Dans les semaines précédant le mariage, la famille et les copains nous avaient demandé si nous voulions quelques animations. Du coup, nous avons eu la joie de les découvrir tout au long de la soirée : les classiques photos compromettantes de nos jeunes années, mais aussi un super medley racontant notre histoire de façon humoristique. Il n’y avait pas vraiment de programme, les amis qui avaient préparé des petites surprises venaient nous voir au fur et à mesure de l’avancée de la journée pour nous demander quand les faire. Finalement, tout s’est drôlement bien déroulé.

Une fois le buffet servi et les ventres bien remplis, j’avais prévu une petite surprise à mon mari tout neuf, Il était hors de question de faire une ouverture de bal : malgré notre année viennoise, Mister F. n’était toujours pas suffisamment à l’aise pour accepter de danser en public. Du coup, j’ai opté pour une ouverture plus originale : lors de mon EVJF, une amie a organisé un cours de danse africaine pour toutes les copines présentes. Pendant ce cours, le prof nous a appris la chorégraphie d’une danse africaine traditionnelle pour les mariages : c’était tout simplement idéal ! Nous avons donc fait une ouverture girly et punchy qui a ravi les invités (et mon mari !) et a enflammé le dance-floor !

Si c’était à refaire, je crois que je ne changerai pas grand-chose. Tout n’était pas parfait, pas exactement comme prévu, mais le rendu général était vraiment réussi. Ces deux jours de fête traduisaient exactement notre vision de l’amour, de la famille, des vacances et du bon temps.

Épilogue

Quelques mois après notre mariage, alors que nous hésitions sur la destination de notre voyage de noce, nous avons eu la grande joie de découvrir que nous attendions un petit trésor.
La date prévue pour l’heureux événement ? Le jour de nos noces de coton !

Le budget de notre mariage

Budget total de 3370€ comprenant :

  • Robe et chaussures de la mariée : 140€ + 80€
  • Coiffure : 80€
  • Costume et chaussures du marié : 180€+120€
  • Alliances : 200€ + 200€
  • Buffet : 1500€
  • Vin d’honneur : 500€
  • Hébergement : 250€
  • Décoration : 200€
  • Dance-floor : 150€
  • Abricotier à planter : 40€
  • Fleurs (bouquets + fleurs coupées + pétales) : 130€

Ce que je referais

  • Faire confiance à ma grand-mère pour ma robe : elle a su être à l’écoute de toutes mes envies et a réussi à m’offrir le plus beau des cadeaux de mariage !
  • Ne pas engager de DJ : entre la fanfare des copains pour remonter de la mairie, mes oncles musiciens, notre playlist bien pensée et les quelques animations de la soirée, l’ambiance était assurée !
  • Faire confiance à ma sœur et à ma sœur de cœur, mes deux témouïnes, pour me soutenir et m’épauler dans cette période intense : chacune à leur manière, elles ont su m’aider et me guider, partager mes joies et mes angoisses. Elle m’ont permis de vivre ces quelques mois de préparation sereinement.
  • Proposer à tous les invités de dormir sur place : ça nous a donné l’occasion de passer du temps avec tout le monde. L’ambiance en ce lendemain de fête était parfaite : brunch, jeux et bataille d’eau dans le jardin !

Ce que je ne referais pas

  • Oublier de clarifier les rôles : s’appuyer sur sa famille pour organiser un mariage est confortable, mais il faut être très vigilant et ne pas laisser l’ambiance s’envenimer pour des non-dits ou des quiproquos. Distribuer des tâches précises et délimitées à chacun peut permettre d’atténuer les tensions et de canaliser l’excitation de chacun.
  • Ne pas engager de photographe professionnel : l’idée d’engager un photographe professionnel a rapidement été rejeté par mon futur mari, autant pour une raison de budget que par appréhension. Avoir un inconnu qui nous poursuit toute la journée pour nous photographier ne l’emballait pas vraiment ! Nous avons donc opté pour l’option prestami : une amie passionnée de photo avait pour mission de nous offrir le reportage de notre mariage. Bien sûr, elle était secondée par deux ou trois autres invités, sans compter les nombreuses photos et les films de l’ensemble des invités. Du coup, nous avons énormément de photos très naturelles, prises sur le vif et pour la plupart très réussies. Cependant, nous n’avons pas les fameuses photos souvenirs que l’on voit partout : les belles photos posées, où l’on voit le regard du professionnel, les photos des préparatifs, des petits détails de déco, etc. C’est un de mes seuls regrets !

Mes prestataires préférés

Ma grand-mère !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



31 commentaires sur “Le mariage champêtre participatif à petit budget de Louna”

  • Louna, ta robe, quelle beauté !
    Elle n’a rien à envier à celle d’un créateur…ta grand-mère a des doigts de fée !!!
    Je vous adresse tous mes vœux de bonheur et bravo pour ce beau mariage !

  • Félicitations, vous êtes radieux, vous respirez le bonheur et l’amour! J’adore l’ambiance de votre mariage, c’est exactement l’ambiance que nous voulons nous aussi (et notre budget est comparable au tien). Merci pour tes conseils… La question du photographe est cruciale pour nous! Autant nous nous passons de beaucoup de choses (pas de DJ, pas de salle ou traiteurs haut de gamme, pas de robe de mariée,recours au fait main pour les tenues, les fleurs, le vin d’honneur…) autant ça m’ennuierait beaucoup de n’avoir que les photos des amis. Même si tes photos transcrivent bien l’ambiance, la joie, tous les petits moments (bravo à tes amis photographes! ) autant je suis comme toi, je trouve que quelques jolis portraits de qualité pro c’est important quand même. Nous hésitons beaucoup mais avec ton conseil je crois que le choix va être fait… On ne se marie qu’une fois n’est-ce pas?

    • Merci pour tes gentils compliments, Julie !
      Oui, vraiment, c’est l’un de mes seuls regrets ! Et pourtant j’adore nos photos, mais j’ai eu depuis l’occasion de faire une séance avec un vrai pro, et c’est sûr que l’oeil du photographe capte quelque chose de plus. Alors oui, malgré un petit budget, je vous conseillerai de vous lancer et de choisir un pro !
      J’espère que tu viendras nous raconter tout ça, Julie ☺

  • Ton mariage avais l’air génial.
    1- J’adooooore ta robe ! Bravo à ta grand mère. C’est génial qu’elle ai eu le courage de la faire. Ca représente tellement !
    2- Je ne sais pas si tu dois regretter l’absence d’un photographe pro car en regardant tes photos, moi, pure amatrice, je n’y ai vu que du feu. Et si tu tiens vraiment à avoir des photos de couple faites par un professionnel, pourquoi ne pas remettre vos habits de lumière pour une séance Day After ?

    • Merci Mademoiselle Myrtille !
      Tu as raison, il lui a fallu un sacré courage pour se lancer, à ma grand-mère : elle avait comme obsession de finir plus de 2 mois avant la date de notre mariage (organisé en tout juste 6 mois) pour que je puisse trouver un plan B si ça me plaisait pas ! Je crois qu’elle n’avait pas bien en tête les plannings de préparation de mariage de nos jours: j’imagine même pas la tête de la vendeuse si j’avais débarqué dans sa boutique, désespérée, 2 mois avant le mariage ?
      Merci pour nos photos ! Et quant à la session Day After, Mister F. n’a jamais voulu, mais je l’ai coincé pour les 1 an de notre petite Poupette: il n’y a pas échappé, il n’a pas eu le choix, mais je peux te dire qu’il n’a pas regretté ! ?

  • Ouiiiii Louna !!!! Tu es trop belle
    Votre mariage avait l’air super chouette !!! Vous avez l’air de bien vous etre amusé tu as toujours le sourire sur les photos !!!!
    Trop contente de voir enfin ton mariage !!!!

    • Merci Madame D !
      Oh oui, ça, on s’est bien amusé ! J’avais peur de continuer à me stresser pour l’organisation, mais j’ai vraiment réussi à profiter de la journée. ?

  • Il est trop magnifique ton mariage Louna !!!
    Ta robe est superbe, ta grand mère a fait un boulot splendide. Et j’adore ta coiffure.
    L’ambiance devait être topissime et j’adore l’idée de la remontée en fanfare !!! C’est un très beau mariage que tu nous montres !!! ??

    • Oh merci Madame Fleur ?
      Oui, j’étais fan de ma coiffure, moi aussi ?
      Et oui la remontée en fanfare a vraiment été un chouette moment: les voisins de mes grands-parents continuent à nous en parler régulièrement ! ?

  • Ce mariage fait rêver !
    Cette robe, ces sourires, cette ambiance… Que vous êtes beaux !

    Questions de curiosité :
    – vous aviez combien d’invités ?
    – vous aviez un plan B en cas de mauvais temps ?

    • Ahahah, Madame Gezillig, tu comprends pourquoi ton mariage me parle tant ?! ?
      Merci pour tes adorables compliments. ?
      Pour répondre à tes questions, nous étions environ 120 au vin d’honneur (sur la place du village) et entre 80 et 90 au repas et à la soirée (l’avantage de tout faire soi-même, c’est qu’on n’était plus à 10 personnes prêt, et j’avoue ne pas savoir exactement le décompte final !).
      Quant au plan B en cas de mauvais temps, on avait prévu de répartir les tables à l’abri entre le chapiteau et les terrasses abritées, le temps du repas puis de finir la soirée dans la bergerie. Ça n’aurait pas été aussi simple ni aussi sympa, mais on s’en serait sorti. Et puis en cette saison, il pleut extrêmement rarement, et les averses peuvent être violentes mais ne durent pas. Après, j’avoue qu’au moment de l’averse de grêle le mercredi avant le mariage, je me suis légèrement décomposée à imaginer toutes mes décos en papier laminées par les grêlons ? Et puis finalement le ciel a été clément !

  • J’avais déjà vu les photos mais je te le redis : ta robe est superbe et te va vraiment bien ! L’ambiance avait l’air vraiment sympa 🙂 et j’adore la tradition de planter un arbre.
    Je serais curieuse de voir une vidéo de la danse africaine :p
    Du coup vous êtes partis en voyage de noce ou pas ? et si oui, où ça ?

    • Merci Madame Vélo ?
      Ahahah ! Je devrais pouvoir te retrouver ça : dès que je remets la main sur cette mémorable vidéo, je te l’envoie ?
      Et oui, on a fini par partir en voyage de noces, mais on a attendu que je sois dans mon deuxième trimestre de grossesse (avec l’aval des médecins) : on a été en Guadeloupe, Mister F., mon gros bidon et moi !

  • J’adore ce mariage pleins de symboles et d’amour ! Une simplicité que j’adore et qui se reflète dans vos photos ! Félicitations à vous pour cette cérémonie si douce !!

    • Oh merci beaucoup Mademoiselle Afro !
      Oui, tu as raison : la simplicité a été le maître-mot pour notre mariage. Ça tenait vraiment beaucoup à cœur à Mister F.

  • Super ambiance ! Magnifique robe et j’aime beaucoup aussi la tenue du marié. Nous aussi on cherche à avoir un mariage décontracté.
    Et petite question pratique :vous avez réussi à préparer quoi la semaine avant le mariage pour le cocktail? Nous voulons faire des choses nous-mêmes mais je ne sais pas trop ce qui se conserve bien plusieurs jours ou encore mieux ce qui se congèle.

    • Merci Mlle Girafe ! 🙂
      La tenue de Mister F. a été acheté dans le prêt-à-porter, et customisée par ma grand-mère (encore elle ! 😉 ) : on ne le voit pas sur ces photos, mais le dos de son gilet était en Liberty bleu pâle.
      Sinon, pour le buffet, nous avons commencé les préparatifs seulement le jeudi pour le samedi. Les courses avaient été finalisées le mercredi chez notre boucher habituel et le producteur qui fournit mes grands-parents toute l’année. Nous avons principalement fait des salades variées, des mélanges de légumes (type ratatouille) et des salades de fruit. Nous n’avons rien congelé : la place était occupée par les sorbets maison !
      Pour le soir-même nous avions prévu des grillades (mon grand-père a assuré à la cuisson), des tartes salées achetées à une association du coin, des crêpes (cuites sur place par une amie de ma grand-mère), et une pièce montée.
      Listé comme ça, on a l’impression que ce n’était pas grand chose, mais au final, il nous en est resté suffisamment pour pouvoir nourrir tout ce petit monde le lendemain midi pendant le brunch.
      Quant au vin d’honneur, nous n’avions pas prévu grand chose puisque nous avions prévu un goûter après notre cérémonie de l’abricotier. Du coup, nous avons surtout proposé des dragées, des petits fours sucrés et des gâteaux bretons ramenés en grande quantité par mes beaux-parents.
      Si tu veux plus de détails, ou les quantités que nous avions prévues, n’hésite pas à me demander !
      Bons préparatifs à toi !

  • Magnifique !!! Quelle(s) robe(s) j’adore ta robe de mariée – et on sait pourquoi… ! – et j’aime aussi beaucoup la robe corail de ta soeur/témoin ?! Peut-on savoir où elle l’a trouvée ?
    Bravo pour tout et encore félicitations

    • Merci beaucoup, Cerisine !!
      J’avoue que la robe de ma soeur a bien failli me faire ombrage 😉
      Elle l’a trouvée tout juste une semaine avant le mariage, dans une petite boutique dans le Marais à Paris, qui lui a fait les retouches en un temps record ! Je suis désolée, je ne me souviens plus du nom de la boutique, mais elle se situe dans la rue des Rosiers, et propose des jolies robes de jeunes créateurs qui cherchent à se lancer. J’avais peur que ça lui coûte un bras, mais non, les prix sont très corrects (du même ordre de grandeur que certaines marques de prêt-à-porter). Si tu peux passer dans le coin, je suis sûre que tu n’auras aucun mal à la trouver.

  • Quel joli mariage!!! Tu es resplendissante!! Et ta robe est magnifique. Tout comme son histoire! (D’ailleurs est ce que tu reportes ta robe de temps en temps? )

    Et j’adore l’épilogue 🙂

    • Merci Mélimélanie ! 🙂
      Pour l’instant, je n’ai pas encore eu l’occasion de reporter ma robe, pour cause de bidon rond pendant l’été, mais je compte bien en profiter, en effet !
      Je suis invitée à un mariage à la fin du mois de mai, et je pense reporter le petit boléro de dentelle sur une robe colorée. 🙂
      Oui, moi aussi, j’en suis fan de mon petit épilogue d’amour ! 😉

  • Ah je suis hyper contente de pouvoir enfin voir ton mariage !! J’adore l’ambiance qui s’en dégage, tout en douceur et en simplicité !
    Ta robe est magnifique et comme Mélimélanie je me demande si tu la reportes ? Comme robe d’été chic, elle doit claquer !

    • Merci Miss Chat !! 🙂
      Oui, l’ambiance était vraiment top : on n’avait pas prévu grand chose, mais avec nos copains musiciens et mes oncles intenables, l’alchimie a pris tout de suite, et c’était un vrai bonheur de se laisser porter ! 🙂
      Comme je disais à Mélimélanie, je n’ai pas encore eu l’occasion de ressortir ma robe, mais je compte bien en profiter rapidement 😉

  • Wouah! Louna je te félicite! C’est vraiment compliqué d’arriver à faire un mariage tout simple. Mais vous avez réussi à merveille! J’adore l’implication de tes proches. Vous avez vraiment dû avoir un beau shoot d’amour 🙂 c’est vraiment le plus important pour un mariage à mon sens.
    Félicitations aussi pour le petit trésor. Ça m’a bien fait pensé à nous puisque la nouvelle de la venue d’un mini nous nous a fait revoir nos plan pour le voyage de noces 🙂

    • Merci beaucoup, Piso ! 🙂
      Oui, comme tu dis, ce que je garde de ce beau jour, c’est surtout cet énorme shoot d’amour !
      C’est rigolo, ça, vous aussi votre petit trésor en préparation vous a fait changer vos plans de destination de voyage de noces ? Du coup, vous êtes allés où ? 😉

      • On devais faire un gros voyage au Cambodge et finalement on est parti quelques jours à Venise. C’était d’autant mieux car c’était vraiment apaisant. Moi ma grossesse me fatigue beaucoup du coup c’est un peu compliqué de faire des journées chargées.

  • Ton mariage était vraiment magnifique de bout en bout et quelles jolies photos 🙂
    Tout ça m’inspire beaucoup pour la préparation du mien alors merci !!!!

    • Oh ! Je repasse par ici par hasard et je découvre ton message, Mlle Impatiente !
      Je suis bien contente, si j’ai pu t’inspirer : es-tu déjà mariée, maintenant ? Ou es-tu encore en plein préparatifs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *