Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : nos retrouvailles tout en douceur

Je me réveille petit à petit au son de l’agitation qui règne dans la maison, peu avant que mon réveil ne sonne. Ça y est, c’est le jour J, je l’ai tant attendu et il est enfin là ! Il est 6h, je n’ai pas dormi beaucoup, mais au moins j’ai dormi sereinement. Je me sens donc en forme. Je me sens… normale, en fait.

J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre : allais-je être surexcitée, ou sur un petit nuage ? Non, je suis consciente du jour, bien sûr, mais je sais ce que j’ai à faire et surtout, je sais que je n’aurai plus rien d’autre à gérer que moi-même (ça change des derniers jours !), je suis donc relax.

Je file sous la douche me laver les cheveux et j’avale un bol de céréales pour pouvoir tenir jusqu’à 13h30 minimum.

Aurélie, la coiffeuse/maquilleuse arrive pendant mon déjeuner et s’occupe de Maman en priorité, comme prévu. Puis c’est mon tour, je me retrouve totalement seule avec Aurélie pendant un peu plus d’une heure et demi. Pendant ce temps-là, Maman et Témouine s’affairent pour les derniers détails organisationnels.

Nous avons prévu d’accueillir les invités qui nous accompagneraient à la commune chez Maman, de boire un petit verre symbolique, puis de se mettre en route tous ensemble. Il faut donc préparer les verres, mettre les nappes sur les mange-debout, ce genre de choses… De toute façon, je n’ai pas prévu d’être spécialement entourée pour ma mise en beauté, je veux garder ces quelques moments de calme pour moi avant de me lancer dans la foule.

Ma mise en beauté // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Je t’en avais parlé dans une précédente chronique, j’ai craqué sur une couronne pour mes cheveux après avoir fait l’essai coiffure. J’en ai bien sûr parlé à Aurélie par mail et nous avons convenu de ne pas programmer de second essai et d’aviser le jour J (pour ma part, le premier essai avait servi bien sûr à définir les lignes directrices pour la coiffure et le maquillage, mais surtout à tester mon feeling !).

Avec mes cheveux bouclés, nous avons un petit souci de “volume”, et Aurélie me propose de faire quelque chose d’inédit pour moi, à savoir un side hair. J’hésite un peu car nous n’avons droit qu’à un seul essai, et je ne sais pas si ce style de coiffure me va. Nous nous mettons finalement d’accord sur un side hair, mais en oblique : le volume des cheveux se retrouvera réparti de part et d’autre de mon épaule et sera donc modulable (plus en arrière ou plus sur le côté selon comment je les placerai).

Une fois la coiffure terminée, finalement j’aime bien : c’est original et au moins, ça ne me tiendra pas trop chaud (pour rappel, nous sommes en juillet). Le seul petit bémol, c’est qu’on voit assez peu la couronne dans cette coiffure, mais ce n’est pas grave du tout.

Nous passons ensuite au maquillage et même topo : lors de l’essai, j’ai choisi du violet et depuis, j’ai ajouté des accessoires bleus, il me faut donc un maquillage bleu. Eh non, je ne fais pas partie de ces mariées qui veulent un maquillage dans les tons nudes, bruns ou roses, moi je veux de la couleur ! Aurélie me fait un très joli maquillage bleu, assez chargé mais qui met bien mes yeux en valeur, je trouve.

Une fois maquillée, j’attends seule l’arrivée des photographe et vidéaste, qui reviennent de l’hôtel de Chéri où ils ont suivi sa préparation à lui.

Dès qu’ils arrivent, ils demandent à Aurélie de refaire certains gestes pour pouvoir capturer ces moments. Les photos ça va, mais la caméra l’intimide un peu. Ça m’amuse de voir qu’elle est plus tendue que moi ! D’ailleurs, le vidéaste me le dit, mon futur mari est beaucoup plus stressé que moi ! Je lui réponds ce que j’ai déjà dit et que je répéterai à peu près toute la journée : à partir de maintenant, ce qu’il se passe ne dépend plus de moi, je n’ai plus rien à gérer donc je suis zen, bien que parfaitement ancrée dans la réalité.

Ma mise en beauté // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Ma mise en beauté // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Aurélie doit par contre déjà refaire une retouche maquillage. En effet, si je n’ai rien à dire sur sa technique de maquillage, il s’avère que les fards utilisés (les miens en l’occurrence…) sont très poudreux et ni le primer appliqué en dessous ni le fixateur appliqué au-dessus n’empêcheront les chutes tout au long de la journée. Et comme il s’agit de fards foncés, ça se voit fort. Et puis bon, comme je passerai quasi toute la journée avec les larmes aux yeux, tu comprendras que sur les photos, mon maquillage n’est jamais top moumoute… Mais on s’en fout !

Je n’avais en revanche pas pensé du tout à enfiler une tenue spéciale pour le maquillage et la coiffure. J’avais donc mes vêtements de la veille, dans lesquels j’avais bien transpiré lors de la mise en place de la déco, et qui étaient tout sauf “classes”… Donc ma chère fiancée, sans forcément aller jusqu’à acheter un peignoir ou des vêtements spécifiques pour l’occasion, pense tout de même à prévoir une tenue pas trop moche et facile à retirer (un chemisier par exemple) pour ta mise en beauté.

Une fois les photographe et vidéaste partis, j’enlève ma tenue, j’enfile ma jarretière et mes fidèles santiags noires aux pieds et je mets mon magnifique jupon. Je me regarde dans la glace et je ris tellement je suis ridicule à cet instant précis.

Mes santiags de mariage // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Oui oui, ce sont bien mes chaussures de mariée !

Vient enfin le moment de l’habillage. J’ai besoin de deux personnes, à savoir Témouine et Maman, pour m’aider à passer ma volumineuse robe. Comme j’ai un jupon, je dois absolument la passer par le haut. J’ai donc enfilé une taie d’oreiller sur ma tête, afin de ne pas détruire le beau travail d’Aurélie.

Je reste coincée dans le corset pendant de longues secondes, peut-être une minute, mais je commence à avoir bien chaud le temps qu’elles trouvent sur quelle couche de tissu tirer pour me libérer. Heureusement, pas de dégâts, uniquement des fous rires.

Elles s’y mettent ensemble pour le laçage du corset, et heureusement qu’elles étaient deux, ha ha.

Maman m’aide ensuite à mettre mes bijoux, on se fait un gros câlin et ça y est, je suis prête !

Mes préparatifs de mariage // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Je ne sais plus ce qu’on racontait à ce moment-là, mais ça devait être drôle vu ma mimique !

Petit aparté du côté de Chéri

Comme je te l’avais dit précédemment, Chéri a dormi à l’hôtel cette nuit-là, avec sa famille revenue d’Allemagne. C’est donc son Papa qui l’accompagne symboliquement lors de ses préparatifs.

Les préparatifs de mon futur mari // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Sauras-tu reconnaître de quel jeu vidéo vient ce symbole ?

Les préparatifs de mon futur mari // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Il n’y a pas que moi qui ai sorti mes belles santiags pour le jour J…

Les préparatifs de mon futur mari // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Chéri voulait garder sa bague de fiançailles sur lui, mais pas à son doigt. Il a donc enfilé l’anneau à une chaîne et glissé le tout sous son col de chemise, ni vu ni connu !

Notre tendre découverte

Retour chez la mariée. Maman et Témouine redescendent et organisent notre découverte à Chéri et moi. Car oui, c’était un gros caprice de ma part, mais je voulais que Chéri et moi soyons totalement seuls pour nous découvrir ce matin-là, lors de la remise du bouquet (un peu comme Mme Peps, sa chronique m’a beaucoup marquée !).

Nous avons donc dit aux gens de venir environ quinze minutes après l’arrivée de Chéri, mais bien entendu, il y a déjà quelques personnes arrivées en avance… Maman et Témouine les mettent donc littéralement dehors (oui oui, à la rue !) le temps que je traverse toute la maison et atteigne le jardin, où m’attendent Chéri, le photographe et le vidéaste.

En m’approchant de la véranda, j’avoue que je ne pense absolument pas à des choses comme : “Oh la la, j’espère qu’il va aimer ma robe/ma coiffure…” Je sais que je lui plais, même avec un sac poubelle sur le dos, sinon pourquoi m’aurait-il demandé de l’épouser ? J’ai juste hâte de le découvrir car nous avons tous deux gardé la surprise de nos tenues respectives.

Je passe le mur et je le vois. Il est tout beau dans son costume, je fonds… J’ai les larmes aux yeux pour la première fois de la journée. Il lâche un “Wahou !” venu du fond du cœur, suivi d’un “Tu es magnifique…”.

Je le complimente également sur sa tenue, nous nous admirons mutuellement sous toutes les coutures, puis il me tend mon bouquet, ce bouquet qu’il a lui-même choisi sans aucune indication de ma part et qu’il est allé chercher ce matin même. Il est magnifique, pas trop gros, assez “nature” et “sauvage”, avec une touche de bleu pour être raccord avec nos tenues. Il y a même mis des centaurées, mes fleurs sauvages préférées !

Notre découverte intime // Photo : UltraSpider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Roulement de tambour…

Notre découverte // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Je crois que ça se voit que je lui plais…

Notre découverte intime // Photo : UltraSpider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

À moi aussi, il me plaît beaucoup !

Notre découverte intime // Photo : UltraSpider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Premier bisou de la journée (mais pas le dernier !)

Les premiers câlins échangés, il est maintenant temps d’accueillir nos invités, qui patientent sagement dehors. C’est aussi pour ça que je tenais tellement à ce que Chéri et moi nous découvrions seuls en premier : comme ça, nous pouvons accueillir les invités ensemble, main dans la main !

Il n’y a que nos proches, soit environ trente personnes en tout. Certains ont déjà les larmes aux yeux comme mon grand-père, qui me serre très fort dans ses bras… Nous servons un verre de mousseux (sans alcool, j’ai été intransigeante à ce sujet : pas d’alcool DU TOUT avant le vin d’honneur à 16h – en plus, il n’est que 9h30 !) et Chéri et moi allons discuter quelques minutes avec chaque personne.

L'émotion de mon grand-père // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Comme je doute très fort que ma famille italienne le retrouve sur ce blog, je me permets de te mettre une photo de Grand-Père lorsqu’il m’a vue ce jour-là car l’émotion est visible dans ses yeux…

Petit aparté : il faut savoir que nos parents à Chéri et moi sont divorcés et remariés chacun de leur côté, et si ça se passe très bien pour ma famille, du côté de Chéri, Beau-Papa et Belle-Maman ne s’étaient plus vus depuis plus de quinze ans… D’ailleurs, nous avons eu beaucoup de mal à les convaincre de venir tous au mariage, et nous savions qu’il suffisait d’un mot, d’un geste déplacé pour qu’une dispute éclate entre les parents ou avec le frère…

Je jette donc plusieurs coups d’œil dans leur direction, assez anxieuse. Mais ouf, ils se sont dit bonjour, c’est déjà ça. Et bien que je garderai un œil sur eux toute la journée, à partir de ce moment-là, mes dernières pointes de stress ont totalement disparu. Toutes ces personnes sont là pour nous, certaines sont venues de loin, il n’y a pas de raison qu’une dispute vienne tout gâcher.

Petit verre de bienvenue au mariage // Photo : UltraSpider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Petit verre avec nos proches à 9h30 du matin, histoire de bien commencer la journée

Nous avions tenu à emporter nos furettes d’amour chez Maman, afin de pouvoir les intégrer (autant que faire se peut) à notre joli jour et prendre quelques photos avec elles. En plus, elles ont bien occupé les enfants !

Nos furets au mariage // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Les enfants étaient ravis !

Nos furets au mariage // Photo : Ultraspider Wedding

Crédits photo : Ultraspider Wedding

Comment ne pas craquer devant une bouille comme ça ?

Mais déjà il est temps de partir. Nous avions organisé du covoiturage pour éviter de prendre trop de voitures (sachant qu’en plus, il n’y avait que quatre places réservables devant le parvis de notre commune).

Chéri monte avec ses témoins (une bonne façon de se relaxer), et je monte dans la voiture de Belle-Maman. Elle et son mari montent à l’avant et moi à l’arrière en compagnie de Papa. Je te l’avais expliqué précédemment, nous n’avons pas loué de voiture spécialement pour notre mariage, on a donc naturellement sélectionné la voiture parmi celles de notre entourage qui avait le plus de place disponible à l’arrière (pour ma robe et moi).

Papa est fier comme un coq et prend un petit selfie de nous deux qu’il poste directement sur Facebook. Et en route pour une heure et demi de trajet jusqu’à la commune !

Fun fact : pendant le trajet, j’ai bien eu le temps de voir que de minuscules bestioles noires s’échappaient de mon bouquet pour aller sur ma jolie robe blanche. Comme quoi, mon bouquet était bel et bien “sauvage” !! Bon, j’ai commencé par les écraser, mais comme ça faisait de petites taches noires sur le tissu blanc, je les ai finalement laissées vivre leur vie et j’ai bien secoué ma robe en descendant de voiture.

Et toi ? Comment as-tu vécu tes préparatifs ? As-tu aussi choisi une découverte en toute intimité ? Et si tu as découvert aussi ton bouquet, tu l’as trouvé comment ? Dis-moi tout !



4 commentaires sur “Mon mariage champêtre saupoudré de touches geek : nos retrouvailles tout en douceur”

  • Tu es vraiment superbe Madame Ophrys ! J’adore le fait de se découvrir rien qu’à deux, je veux absolument la même chose, tu me confortes dans mon idée 😀

    Ton bouquet est très joli, raffiné et sauve en même temps ! Bon… Moins sympa pour les petites bêtes, je n’aurais pas été aussi zen que toi je pense ;- )

    En tous cas, j’admire ton calme et ta zenitude, je vais essayer de m’en inspirer !

    • Merci pour le compliment 🙂 Je crosi que la chronique de Mme Peps a inspiré beaucoup de monde, chroniqueuses comme lectrices. Et franchement si tu souhaites le faire également, je te le dis : fonce !
      Même si ça peut sembler bizarre, égoïste ou quoi, franchement cet instant les yeux dans les yeux, il vaut la pine d’être vécu !

  • Vous êtes superbes !!! Et j’aime beaucoup l’idée de vos santiags assorties.

    le bouquet est très beau, mais comme Mademoiselle Impatiente, je crois que les petites bêtes, ca ne m’aurait pas du tout plu.

    Pour les boutons de manchette, il me semble que c’est portal. Un jeu très sympa !

    • Merci ! En effet, nous portions tous les deux des santiags, mais nous ne les avons pas achetées spécialement pour le mariage : ce sont nos fidèles compagnes depuis de nombreuses années (et oui ça dure ces chaussures-là !).
      L’avantage d’être biologiste, c’est qu’on n’a (presque) pas peur des petites bêtes ;-).
      Et oui tu as trouvé bravo : il s’agit bel et bien du logo d’Aperture Science, du jeu Portal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *