Mon mariage civil Années Folles : le OUI !

C’est pressée et hyper excitée que je pose le pied par terre ! Je regarde la « foule » (c’est vraiment l’effet que ça me fait, je trouve nos invités très nombreux), je vois des visages souriants : ça y est, je grimpe encore plus haut sur mon nuage.

Crédit photo : Charlène Drouel

Ma Coloc réajuste mon manteau, que j’ai décidé de porter sur les épaules (j’adore le style avec mon bibi), et je plonge dans le grand bain ! Je salue tout le monde, je ne reconnais pas tout le monde (des amis de M. Redingote), mais j’embrasse tout le monde, leur répète « qu’ils sont beaux », ils me renvoient le compliment (encore heureux ;)). J’aperçois mon futur mari au loin mais je diffère au maximum le moment de venir le rejoindre, je me sens comme une ado, je n’ose à peine le regarder (mais qu’est-ce qu’il est beau !).

Crédit photo : Charlène Drouel

Une fois mon tour des invités terminé, il ne reste plus que lui ! Je file donc le retrouver, toute émue. Je ne sais plus trop comment je m’appelle, ni ce que je fais vraiment là d’ailleurs. Je l’embrasse et je me sens toute intimidée devant lui, presque nunuche. Mais je n’ai pas le temps de trop y penser : le timekeeper, alias mon Papa, nous montre que Madame l’Adjointe nous attend en haut des marches. Nous nous dirigeons donc tous vers la Mairie. Elle semble assez grande pour recevoir nos invités, ils se pressent tous à l’intérieur, et nous attendons dehors avec M. Redingote, sa Maman, mon Papa et ma Coloc.

Crédit photo : Charlène Drouel

« Poussez-vous, j’arrive ! »

Je monte les marches et j’entends la musique au loin (deux de mes oncles jouent « Comme un soleil » de Michel Fugain, et je pleure désormais à chaque fois que j’entends les premières notes). Je me dis que je ne serai jamais rentrée avant la fin de la musique et je commence à paniquer. J’essaie de passer devant mes invités, comme si on n’allait pas m’attendre pour me marier… Quand j’y repense, avec le recul, c’était complètement irrationnel mais je me souviens très précisément de la panique qui m’a envahi, j’avais vraiment peur qu’ils commencent sans moi (oui, je t’autorise à te moquer) !

Heureusement, mon Papa, qui lui a encore toute sa tête, me retient et laisse le temps aux invités de terminer de s’installer. La musique est loin, très loin d’être terminée et M. Redingote fait alors son entrée au bras de sa Maman. Une fois qu’il est installé, c’est à mon tour de m’avancer. Je serai par contre bien en peine de te raconter ce qu’il s’est passé exactement, c’est un total blackout ! Heureusement, nos amis ont passé la journée à se passer un petit caméscope pour nous filmer, nous avons donc des souvenirs de tout ! Je m’avance jusqu’à mon futur mari, j’embrasse mon Papa et je mets à pleurer.

Crédit photo : Charlène Drouel

À peine arrivée à ma place, nous laissons la musique se terminer. J’ai par contre le souvenir de deux sensations très précises : des frissons partout (entre la musique, la voix de mon oncle, l’émotion, le regard de mon mari… ça fait beaucoup !) et je sens quelque chose tomber de mes cheveux.

Oui, oui, c’est bien mon chignon qui est en train de se faire la malle, malgré la tonne de laque et malgré la tonne de pinces enfoncées de toutes ses forces par la coiffeuse. J’essaye de réarranger la mèche rebelle mais catastrophe, je casse encore plus ! Ma super témoin arrive à la rescousse et me recoiffe pendant que la musique se termine, ouf, je suis présentable !

Crédit photo : Charlène Drouel

Des « oui » et des larmes

Le mariage se passe ensuite de la façon la plus classique possible (la cérémonie a duré 19 minutes très exactement, je le sais puisque tout a été filmé). L’Adjointe nous lit les articles de lois (je suis très émue tout le long de la cérémonie et je ne lâche pas la main de mon amoureux) puis nous fait nous lever pour échanger nos consentements.

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Nous répondons tous les deux un grand « oui », et je (re)pleure. Nous passons ensuite à la signature des registres. Il était prévu que mes oncles jouent pendant ce temps « L’envie d’aimer », mais ce qui ne l’était pas, c’est que ma cousine les accompagne en chantant. Je re-re-re-pleure.

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

On nous lit l’acte de mariage, de notre mariage et paf, c’est déjà fini ! Je n’ai pas vu la cérémonie passer (je me dis au moins que nos invités n’ont pas eu le temps de s’ennuyer). Tout le monde se lève pour nous applaudir, nous nous embrassons, je suis heureuse, mais je pleure quand même. Je remarque d’ailleurs qu’il y a beaucoup de paires d’yeux humides dans l’assemblée, sauf M. Redingote !

Crédit photo : Charlène Drouel

Nous avons choisi de ne pas échanger d’alliances à la Mairie (nous avons pensé un moment échangé autre chose, mais on ne savait pas quoi et après nous n’avons plus eu le temps d’y penser). Je t’avoue que ça m’a un peu manqué (après le mariage), surtout que nous nous sommes mariés religieusement 4 mois après.

Crédit photo : Charlène Drouel

Les invités sortent et récupèrent leur petite bouteille personnalisée pour faire des bulles : nous avions imprimé des étiquettes aux couleurs du mariage avec la phrase « Love is in the air ». La sortie est relativement longue alors nous prenons le temps : nous recevons nos premières félicitations, le cousin de M. Redingote me souhaite la bienvenue en tant que Madame Redingote (je le reprends : Redingote-Bulles, non mais !) et nous faisons quelques photos.

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Des bulles, des bulles, et encore des bulles !

Au moment de descendre, juste avant de sortir, deux mecs (oui, vraiment c’est ce que je me dis « tiens, des mecs ») que je ne connais pas ont l’air de « zoner » devant la Mairie, et l’un des deux entre dans la Mairie : « oui, bonjour, moi c’est le DJ et euh, la machine à bulles, euh, elle est cassée… » (promis, je te reparlerai de notre super DJ). Ma Coloc le fusille du regard et l’entraîne à l’extérieur : pas besoin de m’embêter avec ça maintenant, surtout que j’avais complètement oublié qu’il m’avait dit qu’il ramènerait sa machine à bulles.

Crédit photo : Charlène Drouel

Nous finissons donc par sortir et nous vivons un vrai joli moment : en haut des marches, nous voyons tous nos invités nous féliciter et nous souffler de jolies bulles. Je savoure le moment, j’en avais rêvé et c’est même mieux que dans mes rêves ! Nous nous embrassons et là, je réalise un fantasme (oui, oui, un fantasme d’ado même !). Tu as déjà vu Princesse Malgré Elle (oui, je t’ai dit que ça venait de mon adolescence) ? Tu as déjà entendu parlé de la « jambe Pin Up » de Mia ? Bref, j’ai fait « ma jambe Pin Up » et j’étais trop fière :).

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Nous descendons très prudemment les marches (un de mes cauchemars récurrents était une chute à cause de mes talons et du savon déposé par les bulles) et nous faisons quelques photos avec la famille proche et nos témoins. Nous invitons ensuite tous les invités à participer au « goûter d’honneur » dans la salle à quelques mètres de là. Il est 16h50, je suis mariée aux yeux de la loi à mon amoureux et je ne réalise absolument pas !

Bonjour, bonjour, je suis Mademoiselle Bulles et je me suis mariée en deux fois (en mars et juillet 2017) avec M. Redingote. Notre mariage civil a eu pour thème "les années folles" et on a embarqué nos invités dans une ambiance rétro et joyeuse. Pour notre mariage religieux, pas de thème mais un esprit "champêtre chic", avec des touches corail, pêche et doré. Tu peux me retrouver sur Instagram sur @mmebulles ; m'écrire à l'adresse mmebulles@gmail.com ; me rejoindre sur www.paillettesetchaussettes.fr ! A bientôt !

Commentaires

  • Avatar
    Aurélie
    Répondre
    17 mai 2020

    Que d’émotion ! Très bonne idée le caméscope ! Excellent la jambe pin-up ^^ Et toujours ce sourire ! Tu rayonnes Mme Bulles ^^ Les photos de la sortie de la mairie sont très réussies 😉

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    18 mai 2020

    Ah mais je vois qu’il n’y a pas que moi qui suis une hypersensible !! 😉 Vous étiez vraiment trop beau et cette cérémonie avait l’air très touchante, je comprends que tu aies passé ton temps à pleurer ! J’adore vos photos de bulles !! ça rend trop bien !! coup de coeur pour la dernière en noir et blanc avec vos beaux sourires ! Par contre je suis un peu déçue, on ne voit pas de photo avec ta jambe pin up ! moi aussi j’adore faire ça !! on a les mêmes références de films ! lol

  • Avatar
    Madame Claddagh
    Répondre
    18 mai 2020

    Team « blackout de cérémonie » bonjouuuur ! Ca me rassure, je ne suis pas la seule ahah ! Votre cérémonie avait l’air super émouvante, vous rayonnez !

  • Avatar
    Madame Crapate
    Répondre
    18 mai 2020

    Ahah je vois très bien de quoi tu parles quand tu mentionnes la fameuse « jambe pin’up » ! Mais je ne me souvenais plus que c’était dans Princesse malgré Elle ! Je vais me répéter mais je te trouve vraiment resplendissante et très belle ! D’ailleurs vous êtes tous les deux très beaux! J’adore l’idée que vos invités ai fait circuler une caméra tout le long de la journée, ca fait de chouettes souvenirs !

Poster une réponse