Mon mariage civil Années Folles : le repas et la soirée

Nous venons de danser et de trinquer : le dîner est lancé !

Nous avons choisi un repas plutôt simple :

  • apéritif qui faisait également office d’entrée (mini burgers, mini hot dog, navettes, brochettes de boudin blanc de Rethel…)
  • un buffet pour le plat chaud, et la possibilité pour nos invités de découvrir et de déguster trois spécialités ardennaises conviviales : cacasse à cul nu, salade au lard et sanglier mariné
  • buffet de fromages
  • pièce montée de macarons et gâteaux d’anniversaires (je tenais à souffler nos 30 bougies !).

Le dîner a eu beaucoup de succès : la simplicité, la convivialité mais aussi la qualité des plats ont été soulignées par nos invités, nous étions ravis. De mon côté, entre les sollicitations et le stress, je n’ai rien mangé, je dois donc les croire sur parole !

Les animations

Pour agrémenter le repas, nous avions plusieurs animations, gérées par nos soins ou en surprise par nos témoins. Chaque animation a pris place entre un plat, pour laisser aux invités le temps de souffler.

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo filmée par nos amis

Nous avons sollicité de nouveau les filles d’Arts et Compagnie pour une animation Charleston : elles ont donné une petite initiation d’une quinzaine de minutes. Beaucoup d’invités ont participé, je ne m’attendais pas à un tel succès, j’étais vraiment ravie. C’était vraiment chouette de les voir danser tous ensemble et de s’amuser.

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo filmée par nos amis

Nos invités ont préparé un clip « la boulette » : on reçoit une boulette de papier d’un côté de l’écran, on l’ouvre pour dévoiler un message et on la renvoie de l’autre côté. Cette animation nous a permis d’avoir des petits messages de notamment ma belle-sœur L., de ma cousine bordelaise… et même… de mon petit chien ! Nous avons sincèrement adoré de voir que tous avaient joué le jeu, parfois déguisé, souvent avec des clins d’œil : nous avons été très émus tout au long de cette vidéo (ok, j’ai encore pleuré).

Crédit photo : capture de la vidéo réalisée par notre famille et nos amis

Nous avions aussi prévu un photobooth : tu as déjà pu voir le fond dans une chronique précédente. J’avais prévu des accessoires en papier thématisés Années Folles (lunettes papillons, lèvres, nœuds papillon…). Mon iPad était posé sur un trépied et relié à notre imprimante (qui imprime des photos 10*15) en bluetooth. Grâce à l’appli Ma Jolie Cabine Photo, les invités pouvaient prendre 4 photos qui s’imprimaient à la façon d’un photomaton et même se l’envoyer par e-mail. Le coin photobooth n’a pas désempli de la soirée : j’avais prévu 300 feuilles photos, la quasi totalité a été utilisée.

Le bonus ?

Nous avons retrouvé le surlendemain du mariage une photo avec M. Redingote dont nous ne nous souvenions absolument pas ! (Spoiler : je regrette de ne pas l’avoir mis en place également à notre mariage religieux.)

Crédit photo : image personnelle

Désormais, les photographes proposent de louer des bornes photos mais ce n’était pas du tout la norme en 2017. Si tu ne souhaites pas investir un gros budget mais proposer quand même cette animation, Ma Jolie Cabine Photo est une bonne alternative (l’appli coûte quelques euros pour 24 heures, il faut juste prévoir du papier et des cartouches !).

La soirée

Les gâteaux d’anniversaire ont été un vrai grand moment de solitude… Le DJ ne nous a pas annoncé : nous nous sommes donc retrouvés comme deux idiots derrière nos bougies. Personne ne venait nous voir, c’était vraiment hyper long et on se sentait très très seul. Il a balancé « joyeux anniversaire » de Patrick Sébastien (pour coller à la thématique sardines très certainement) et est parti en coulisses fumer sa cigarette. Au bout d’un (long) moment, ma meilleure amie a finalement réussi à le retrouver pour qu’il nous annonce au micro et qu’on l’on soit moins seul. C’était moins une : encore un peu, et les bougies auraient toutes fondues sur nos gâteaux !

Crédit photo : photo personnelle

Tu le vois le moment de solitude devant mes macarons ?

J’avais échangé quelques jours avant le mariage avec le DJ en lui rappelant que nous ne souhaitions pas « les sardines » ou d’autres musiques du genre pendant la soirée dansante. Il m’avait dit qu’il verrait en fonction de l’instant. Je lui ai rappelé que c’était non. Devine quoi ? Nous avons eu… les sardines, deux fois ! Sur le coup, je me suis dis « quoiiiiiiiiiiiiiii » mais finalement, maintenant, je rigole d’avoir eu cette chanson à mon mariage. Ça serait à refaire, j’aurai peut-être changé de DJ quand je ne l’ai pas « senti » avec le coup de « je verrai en fonction », mais maintenant c’est une anecdote marrante. Nous avons quand même beaucoup dansé (un grand merci à mes amies qui ont dansé malgré la playlist douteuse), mais comme j’avais décidé de passer outre puisque je n’avais aucune prise dessus, j’ai passé une bonne soirée, à ceci près que je n’ai pas vu mon mari !

Nous n’avons pas été stratégiques du tout en nous séparant : nous voulions aller voir le plus grand nombre d’invités mais finalement nous n’avons pas du tout profiter de la soirée ensemble. Une astuce d’ailleurs : si tu veux danser, reste sur la piste de danse et laisse tes invités venir te dire « au revoir » (oui, ce n’est pas hyper poli, mais dans la mesure où tu risques de les revoir le lendemain, ce n’est pas le plus grave). J’ai fait l’erreur de quitter la piste et j’ai eu beaucoup de mal à y retourner, puisque j’ai été prise dans le flot des invités qui venaient nous féliciter et nous dire au revoir (et me demander où était mon mari, ahaha). Notre super team a fini par retrouver mon mari dehors, en train de papoter avec tous les invités qui partaient ! Ils l’ont arraché à ses obligations sociales pour qu’il vienne partager les dernières danses avec moi : ouf !

Les cadeaux d’invités

Nos invités sont repartis avec un traditionnel « cadeau d’invité », sauf qu’il n’était pas traditionnel. Nous avions disposé sur une table du miel (des abeilles de mon Papa) pour les dames et de la bière (brassée par M. Redingote avec ce même miel) pour les hommes. Nous avons décoré les bouteilles et les petits pots aux couleurs du mariage. Ces cadeaux qui sortaient un peu de l’ordinaire ont eu beaucoup de succès : nous n’avons pas pu compter les textos envoyés avec des photos de nos invités en train de trinquer avec la bière ou en train de déguster le miel !

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

Crédit photo : Charlène Drouel

La soirée s’est terminée vers 3 heures : nous étions encore quelques-uns à danser mais la fatigue devenait vraiment trop présente. Nous avons donc terminé sur « les lacs du Connemara » ! Les lumières se sont rallumées, le DJ a démonté son matériel et nous avons remis les tables en place pour le lendemain. Nous sommes allés nous coucher en se disant que tout était prêt pour le lendemain.

Le lendemain

Nous avons dormi à l’hôtel, avec notre team dans les chambres à côté. Nous avons donc pris du temps et un petit-déjeuner bien mérité tous ensemble.

Nous sommes arrivés à la salle pour 12 heures, 30 minutes avant l’arrivée prévue des invités. Je te laisse imaginer ma déception quand j’ai vu que nos parents y étaient depuis plusieurs heures et qu’ils avaient tout, absolument tout démonté. Ça partait d’une très bonne intention, mais j’aurai voulu manger dans ce décor éphémère encore une fois.

Mon conseil : communique avec tes proches, ce n’était pas logique pour eux que je veuille conserver la déco pour le lendemain. Les invités sont ensuite partis au compte-goutte : cette fois, j’ai pris le temps de dire au revoir à tout le monde. Au moment de rentrer et dire au revoir à nos amis, j’ai senti enfin la pression redescendre et je suis partie dans une crise de larmes inarrêtable. La seule solution trouvée a été de me montrer le film tourné la veille, qui a eu le mérite de me redonner le sourire. J’ai néanmoins très mal vécu ce lendemain, j’étais déjà très triste et nostalgique et je me disais que ça s’annonçait mal pour la fin du cycle « mariage ».


Et si tu le faisais toi-même ce repas de mariage que tu as déjà esquissé dans un coin de ta tête ? En toute gastronomie, et sans traiteur, c’est possible ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “Mon mariage civil Années Folles : le repas et la soirée”

  • Eh bien, eh bien ! Une soirée de foliiiie ! Très mignonnes petites attentions pour vos invités entre les cadeaux et le photobooth très ingénieux ! Je ne connaissais pas, de notre côté nous avions loué une machine proposé par le photographe. Nous aussi nous avions eu droit à la boulette de la part de nos invités ! C’est chouette de voir tout le monde participer je trouve 🙂 Pour ce qui est du DJ … quand même … 2 fois les sardines si vous n’étiez pas d’accord c’est quand même pas très pro, et alors c’est bien dommage de ne pas vous avoir annoncé pour votre anniversaire. Mais heureusement vous avez encore une fois pu compter sur votre super team d’amis ! C’est super de relativiser après tout ce temps, c’est sûr que ça fait de sacrées anecdotes 😉

    • Oui la machine du photographe c’est je pense ce que l’on aurait fait mais à « l’époque » c’était cher et dur à trouver. La boulette c’est vraiment un bon (très bon) souvenir, ils ont été hyper nombreux à participer, je ne pensais pas !
      Oui, on est d’accord qu’il n’y avait rien de pro dans le comportement du DJ, mais je préfère en rire :). Comme par exemple du fait qu’il ait lancé « Daniella » à 22h alors que mes grands-parents étaient encore présents… mais maintenant, j’en ris 🙂

  • Ooh j’adore le Charleston ! Super idée pour que tout le monde se lève, et toutes les générations !
    Super idée le photobooth ! J’imagine trop le moment de solitude derrière vos gateaux ! Déjà qu’en temps normal, c’est toujours un moment de solitude, mais alors là, c’était pire lol!
    Pour ce qui est de laisser les invités venir dire au revoir, je suis complètement d’accord : en vrai j’adore tellement danser que personne n’aurait pu me faire quitter la piste de danse une fois que j’étais lancée, donc tous les invités sont venus me dire au revoir un par un ahah ! Super chouette les cadeaux d’invités homemade !!
    Et pour la déco le lendemain, je comprends ta déception, maisc’était vraiment sympa de leur part (et crois-moi, retirer la déco, c’est teeeellement long et difficile, psychologiquement aussi, que c’est peut-être finalement pour le mieux 🙂 )

    • Ah c’est cool que tu aies eu le reflexe de rester sur la piste, parce que c’est vraiment un truc que je n’ai pas anticipé (du coup j’étais « au courant » pour le religieux).
      Pour la déco, effectivement, ça nous a permis de gagner un temps précieux, surtout que là, il fallait absolument tout ranger et nettoyer, mais je pense que c’est surtout ce qui m’a fait me dire « c’est fini » :(.

  • Trop bonne idée l’inititation au charleston !! La cacasse a cul nu?? Mais je découvre trop de spécialités culinaires que je ne connaissais pas grâce à MD !!
    ça rend trop bien les photos de votre photobooth avec votre fond ! J’adore ! Et décidément ta robe est sublime, elle te va trop bien !
    ooooh mais je l’aurais étripé votre DJ !!! C’est abusé !! quel manque de professionnalisme ! Franchement bravo pour ton sang froid et ton envie de profiter !
    J’adore vos petits cadeaux !!! c’est trop mignon !
    Triste pour la fin de cette journée. Mais c’était tellement fou, c’est normal que la pression redescende ! Par contre j’espère que tu nous montreras le film !! J’aime trop les vidéos de mariage, et vu le tien je suis sure qu’elle est trop bien !

    • Ah la cacasse à cul nu c’est bizarre dit comme ça, mais c’est vraiment très bon (bon, faut aimer les pommes de terre).
      Le fond nous a pris du temps à faire, mais je ne regrette pas quand je vois le rendu sur nos photos !
      Pour le DJ, je crois que si je n’ai pas plus réagi c’est surtout que je n’étais pas tout à fait remise de mes petites crises de stress, ça m’a aidé malgré moi à lâcher l’affaire :).

  • Quel dommage que tes parents aient tout démonté ! Et le DJ qui respecte bien le choix de ses clients c’est top aussi…heureusement que tu en as pris ton parti ! Sinon vos cadeaux d’invités étaient supers bien trouvés surtout avec des produits faits maison ! Et l’ambiance a eu l’air vraiment super jusqu’au bout ! J’espere que ton wedding blues est vite parti !

    • Oh le démontage ce n’était rien à côté du DJ qui n’a littéralement rien respecté :). Pour le wedding blues, on va dire que c’était une répétition de celui vécu après le mariage religieux ;).

Commente ici !