Mon mariage civil estival en Île-de-France, J-1 : fleurs, stress et déceptions

Ça y est, l’officialisation de notre mariage approche à grands pas. L’équipe de France vient de remporter la demie finale de football, l’effervescence est palpable au bureau, dans les rues…

Je dois dire que, comme beaucoup de futures mariées avant moi, je ne réalise pas du tout que dans quelques jours, ce sera notre tour (ce sentiment de ne pas prendre la mesure, c’était donc vrai… !)

Mercredi soir. Je file au spa Nuxe pour un soin du visage et un massage. 1h30 de détente, un cadeau exceptionnel à moi-même. Je suis une fan inconditionnelle de cet institut. Ça fait un bien fou !

J-1 : une journée stressante… sans raison apparente !

Aujourd’hui, le programme n’est pas très compliqué. Nous devons aller chercher les fleurs livrées en Point Relais, puis préparer la décoration florale de la voiture des mariés et quelques bouquets à disposer sur le buffet du cocktail. J’ai choisi de passer commande chez un grossiste en ligne ouverts aux particuliers, afin de tester le service et d’expérimenter mon habileté à la tâche, en vue de notre mariage religieux. Faisons d’une pierre deux coups !

M. Golf n’a pas posé de journée de congés. Heureusement, Maman Saphir et mon petit frère, M. Voile, sont là pour m’accompagner dans ces derniers moments de tension célibataire.

À 10 heures, bzz bzz… mon téléphone vibre, la commande de fleurs est arrivée. Elles devaient être livrées entre 8 et 13 heures, je craignais un retard, c’est parfait. Vite, il ne faut pas traîner pour aller les chercher, elles risquent de prendre un coup de chaud dans l’entrepôt du Point Relais. Ne sachant quelle taille aura le colis, j’embarque M. Voile avec moi. Sur le chemin, nous achetons une jolie boite de ganaches du meilleur chocolatier de la ville pour ma future belle-maman, qui nous recevra chez elle demain pour le cocktail déjeunatoire (#belle-maman-in-the-pocket).

J’en profite pour passer une tête chez l’esthéticienne en bas de chez moi, chez qui j’ai pris rendez-vous il y a une bonne semaine pour une manucure : « En toute fin de journée s’vous-plait » (il ne s’agirait pas d’abimer mes ongles impec’ en terminant les bouquets). La jeune femme feuille ton cahier de réservations :

« 17 heures ? Ah non, je n’ai pas votre nom. D’ailleurs, nous n’avons plus de place à cette heure-là »
« WHAAAAT ?? »

Intérieurement, je fulmine. J’avais réservé ce créneau horaire assez tard pour avoir le temps de terminer ma décoration florale, assez tôt pour profiter de mes proches avant le retour de M. Golf. Principe de base : on ne contrarie jamais une future mariée la veille de son ‘’Oui’’… !

Je tente de rester zen, en demandant quel autre créneau serait disponible. On me propose 16 ou 18 heures. J’accepte le premier créneau sans grande conviction, pas certaine d’avoir terminé à cette heure-ci les activités me demandant d’utiliser mes dix doigts.

Arrivés dans la cuisine, on ouvre l’immense boite en carton… et c’est la déception : les bottes d’eucalyptus font grises mine, les roses Vuvuzela n’ont visiblement pas aimé le transport et le gypsophile est tellement comprimé dans son emballage que les petites fleurs blanches s’égrènent sur le sol. Après les avoir re-taillé, nous mettons toutes les tiges dans l’évier et partons à la jardinerie la plus proche pour compléter avec quelques œillets corail.

Notre petite cuisine prend soudain un air d’atelier floral. Il y en a littéralement partout !

Derniers préparatifs la veille du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Hum… bracelet fleuri pour ma témoin, ou pas ? Trop compliqué, je me résous à abandonner l’idée…

À l’aide de fils de fer à tiger, en m’inspirant d’un tutoriel, je parviens en une petite heure à réaliser cette grande guirlande d’eucalyptus et de gypsophile, qui mettra en valeur le joli cabriolet de M. Golf (aparté : après avoir eu tant de mal à aimer sa voiture un poil « bling bling » à nos débuts, elle me rappelle tellement de souvenirs que nous avons décidé de lui faire traverser la France pour notre mariage religieux !)

Pour une première, je suis plutôt satisfaite du résultat !

Derniers préparatifs la veille du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Reste à la fixer sur l’énoooorme capot de la décapotable

Nous déjeunons sur le pouce, puis je m’atèle aux bouquets du cocktail… et je m’arrache les cheveux. Mes petites bouteilles décorées de ruban corail pour l’occasion sont trop étroites pour que la composition rende l’effet escompté. Arf… changement de plan : allez hop, nos verres à eau du quotidien feront office de vases.

16 heures : “Ahhhh… je suis HS”

Il y a des fleurs partout, j’ai de la colle végétale plein les mains, M. Golf n’a pas encore pu se libérer du bureau et nous devons aller déposer les bouteilles de vin chez sa maman.

La journée avance, et mes cervicales se tendent. L’ennemi n°1 de toute bride-to-be, j’ai nommé le stress, semble s’être invité au before… Ces maux ne me quitteront pas avant le coucher.

Je file chez la manucure. Ce moment me fait le plus grand bien, j’oublie tout l’espace d’un instant et sort plus que ravie de ma french semi-permanente. Si tu est une grande anxieuse comme moi et que tu hésites à t’offrir cette pause cocooning… n’hésite plus !

Plus qu’à passer chez la fleuriste récupérer les fleurs qui seront piquées dans mes cheveux par la coiffeuse, tôt demain. Elle pointe du doigt ce qu’elle a prévu, et je ne peux cacher une légère déception. Les baies sont clairement roses (et non orangées), les fleurs blanches font très champêtres, ce qui laisse présager un bouquet de mariée aux antipodes de ce que j’espérais… Je retiens tout commentaire, en me répétant : « Allez Mlle Saphir, on fait confiance, on fait confiance, on fait conf… »

À mon retour, je retrouve enfin M. Golf. Après un rapide aller-retour chez sa maman, nous apprêtons son bolide de ses plus beaux atours, à la lumière du jour, à la vue de tous les passants, mi-curieux mi-amusés. Pendant ce temps, le traiteur italien en bas de chez nous prépare ce qui sera notre dernier dîner de couple non mariés, héhé !

Derniers préparatifs la veille du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Une pizza Regina ! Pour la diététique, on repassera… mais tellement bonne 

Avant d’aller dormir, je succombe à un bain bien frais, aux sels minéraux tout à fait de circonstance :

Derniers préparatifs la veille du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Au passage, un bref aperçu sur ma french manucure

Finalement, je n’aurai pas eu l’occasion d’embrasser Papa Saphir et mon frère-témoin M. Géomètre, arrivés tard dans la soirée. Tant pis, les retrouvailles seront d’autant plus fortes en émotions.

C’est confiante que je me couche, apaisée dans les bras de M. Golf. Les dés sont jetés. Une belle journée nous attend demain !!

Et toi, as-tu rencontré des problèmes de dernière minute avec tes prestataires beauté ? As-tu tenté (ou prévu) de faire la décoration florale toi-même ? As-tu somatisé à l’approche du grand jour ? Raconte-moi en commentaire !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Mon mariage civil estival en Île-de-France, J-1 : fleurs, stress et déceptions”

  • Eh bien, quelle journée ! Et franchement, chapeau pour cette décoration florale, la guirlande pour la voiture est canon !
    Et du coup, vu le stress engendré, j’imagine que vous avez choisi une autre option pour le mariage religieux ?

    Vive les moments cocooning pour déstresser en tous cas !

    On a hâte de lire la suite 🙂

  • Sympa les douleurs aux cervicales …. J’espère que le bain et une bonne nuit de sommeil t’ont permit de te sentir mieux le lendemain. Perso ca me le fait régulièrement et quand ça arrive ça peut aller jusqu’à des migraines horribles : heureusement le baume du tigre existe.
    Franchement, la suite de petites déceptions entre le rdv avec la manucure pas vraiment booké et les fleurs pas aussi fraîches que ça je crois que dans un moment de stress comme le jour avant le mariage j’aurais fini par fondre en larmes et à un peu devenir hystérique donc bravo pour la façon dont tu as su gérer tout ca. Ta guirlande d’eucalyptus est très belle !
    Hâte de lire la suite de ton récit

  • Eh bien quel courage d’avoir voulu faire ta deco florale toi même à la veille du mariage civil. Quel stress ! En tout cas ta guirlande rend très bien et ça devait faire très chouette sur la voiture de M. Golf.
    A quand la suite bientôt j’espère ?

  • Je te tire mon chapeau Mlle Saphir, car pour le coup il faut savoir faire preuve d’un sacré self-control pour préparer tant de choses la veille de son mariage civil !
    Ta guirlande est très jolie en tout cas 🙂

    Tu as eu raison de te faire plaisir avec tous ces petits moments cocooning, rien de tel pour reprendre du poil de la bête et oublier ses tracas ^^

  • Whaouuuu comment tu as grave géré pour la guirlande d’eucalyptus ! Elle est canon !! 😍❤️ Ahahah décidément les manucures sont un point de stress de tout mariage civil! J’en aurai à raconter moi aussi la dessus ! En tout cas des préparatifs mouvementés mais qui semblent s’etre bien terminés ! Ouf 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *