Mon mariage civil en rouge sur ciel gris : la mairie et la journée de fête

La dernière fois, je t’avais montré nos photos de couple prises le samedi matin à Besançon… Après presque 2 heures à faire les stars amoureuses, il est presque 11 heures, soit l’heure de se rendre à la mairie.

Départ vers la mairie // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

L’arrivée à la mairie

À notre arrivée dans le hall, tout le monde est là : mes parents, les parents de Mon Chéri, nos témoins (mes deux petites sœurs et la petite sœur de Mon Chéri), mes sœurs aînées et leurs smalas… ha non, une de mes sœurs et sa famille ne sont pas encore arrivés (mais ils sont à 5 minutes, me dit-on). Quelle émotion de les voir tous, rassemblés là pour nous, dans leurs belles tenues et avec leurs grands sourires !

Ça y est, l’émotion monte. Je sens mon cœur battre vite et fort. Très vite et très fort. Je me cramponne à mon bouquet, je souris beaucoup, je transpire un peu, bref : j’ai l’impression d’attendre un oral d’examen.

Déroulé de la cérémonie civile // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Ma sœur est décidément un peu en retard mais, comme aucun mariage n’est célébré juste après le nôtre, nous avons le temps de l’attendre. Je confie veste, sac, gilet et alliances. Dans ma belle robe rouge, toute excitée, je n’ai plus froid.

Nous faisons des photos dans la grande et belle salle d’attente, sous une reproduction de l’acte de naissance de Victor Hugo (né à Besançon, hé oui ! comment ça, on s’en fout ?).

Déroulé de la cérémonie civile // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Puis, ma sœur arrive en courant, tout le monde s’installe, nos trois témoins prennent place dans les fauteuils du premier rang, mon Chéri entre à son tour… Tadaaaam ! C’est le moment d’entrer avec mon Papa !

Hihihiiiii ! Là, c’est du sérieux. Je « fais mon entrée » en silence (ben oui, on n’a pas pensé à mettre de la musique pour ce moment-là ! L’adjointe était d’ailleurs toute confuse, elle croyait que c’était un oubli). Je respire vite, mon cœur bat vite, enfin, nous y voilà !

Déroulé de la cérémonie civile : arrivée de la mariée // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Une cérémonie toute en émotion

L’adjointe au maire, qui va nous unir, commence à parler. C’est une jeune femme qui a l’air sympa et sincère, et ça, ça me fait plaisir (c’est complètement subjectif, je sais…). Elle parle de tous les maires de Besançon qui se sont succédés dans cette mairie. De notre engagement. Du fait que, par ce mariage, nous demandons à la société de nous reconnaître en tant que couple. Bref, elle met un peu de beurre dans cette célébration qui peut être si froide parfois. Et ça marche : les larmes pointent !

Hé oui, contre toute attente, cette cérémonie civile a été très émouvante pour nous. Nous avons eu la larme à l’œil, puis les joues franchement ruisselantes, du début à la fin. Mon Papa nous lit ensuite un petit discours très gentil dans lequel il parle de notre récent semi-marathon et nous souhaite bonne chance pour “le marathon de la vie” . C’est bien trouvé, bien dit, c’est parfait.

Déroulé de la cérémonie civile // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Puis l’adjointe lit les textes officiels. Je t’avoue que je n’ai pas vraiment retenu ce qu’elle disait, mais… ça m’a fait pleurer. Et Mon Chéri aussi. De vraies pleureuses ! Même l’adjointe a eu quelques trémolos dans la voix à ce moment-là (c’est contagieux, faut croire).

Déroulé de la cérémonie civile // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

** Rien que d’écrire ça, voilà, les larmes reviennent… attends, je vais me moucher, je reviens. **

Bref, l’adjointe en arrive au moment crucial :

«- Mlle Suzette, voulez-vous épouser M. MonChéri ?
– OUI !
– M. MonChéri, voulez-vous épouser Mlle Suzette ?
– OUI ! »

Déroulé de la cérémonie civile : "OUI" // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Voilààààà ! Nous sommes mariéééééééééés ! Nous échangeons nos alliances, très émus (au cas où tu n’aies pas encore compris !), on s’embrasse, on nous applaudit, on est aux anges.

Déroulé de la cérémonie civile : échange des alliances // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

Pour signer les registres (on a failli oublier de laisser signer l’adjointe, oups !), nous mettons des musiques choisies soigneusement en amont : Oh Happy Day de The Edwin Hawkings Singers et Ho Hey de The Lumineers. On n’arrivait pas à choisir entre les deux, alors on a mis les deux, et c’est aussi bien, car c’est toujours un peu long de signer les registres quand nous sommes émus.

Déroulé de la cérémonie civile : signature des registres // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

À ce moment-là, j’offre un petit cadeau à nos témoins : une mini-boîte en forme de cœur qui renferme 3 petits chocolats roses, eux aussi en forme de cœur (merci la Saint-Valentin quelques semaines avant).

Déroulé de la cérémonie civile : remise des cadeaux à nos témoins // Photo : Sonia Blanc

Crédits photo : Sonia Blanc

L’heure tourne : il est temps de faire nos photos de groupe, avec les sœurs, avec les parents, avec les enfants, tous ensemble… et, hop, c’est parti pour boire un coup !

Des crêpes, des douceurs et beaucoup de champagne

La suite de la journée s’est déroulée très simplement : tout d’abord un déjeuner en famille à la crêperie (je suis dingue de crêpes ! Hé oui, mon pseudo vient de là), avec du champagne. Des gérants sympas, une ambiance détendue et festive, de bonnes crêpes, du bon champagne : que rêver de plus ?

Puis nous avons fait tous ensemble une balade dans Besançon. Malheureusement, il faisait vraiment froid, alors nous sommes assez vite rentrés pour un gros goûter sucré-salé (Miam ! Merci mes petites sœurs cuisinières !) dans l’appartement de ma petite sœur, avec du champagne.

Petit apéro pour mon mariage civil

Crédits photo : petite sœur Suzette

Les bonnes petites choses préparées par mes sœurs !

Pour ça, je me suis changée en jean + pull (chic quand même, hein), parce que la belle robe rouge, ok, elle est très très belle, mais un peu trop serrée au niveau de l’estomac !

Mon mariage civil

Crédits photo : petite sœur Suzette

Le temps de raccompagner au train ceux qui rentraient à Paris le soir même, nous avons ensuite pris un bon dîner chez mes parents, avec du champagne bien sûr.

Mon Chéri et moi sommes enfin partis pour passer la nuit dans un hôtel chic du centre-ville. Mon Chéri avait fait les choses en grand : bouquet de roses, pétales de roses, et… champagne ! (Hé non, désolée, je ne vais pas te raconter la nuit !)

Tu me croiras donc sur parole quand je te dis que, le lendemain, j’avais comme l’impression d’avoir abusé du champagne la veille. Je suis reste très sage le dimanche, un peu triste de devoir prendre le train à 16 heures pour retourner au boulot.

C’est d’ailleurs mon seul regret pour cette journée : ne pas avoir choisi une date qui nous permettait de rester ensemble quelques jours après le mariage. Parce qu’être dans le train pour repartir à l’autre bout de la France, à peine 30 heures après son mariage, ce n’est pas terrible…

Voilà pour notre mariage civil. Et la prochaine fois, on parlera des derniers préparatifs de notre « fête de mariage » !

Et toi ? Te maries-tu en deux fois ? Qu’as-tu prévu comme programme pour la journée de ton mariage civil ? Raconte-moi !



17 commentaires sur “Mon mariage civil en rouge sur ciel gris : la mairie et la journée de fête”

  • Superbes photos pleines d’émotions.
    En voyant le drapeau “noir jaune rouge” dans la mairie, je me suis dit “tiens, j’ai zappé que melle Suzette était belge”, pourquoi se marier à Besançon alors? Je viens de découvrir que les couleurs de cette ville sont les mêmes que celle du drapeau belge dans le désordre. J’ai trouvé ce détail marrant!

  • Elle est super classe votre salle des mariages (je sais qu’on ne choisi pas, mais ça ne gâche rien quand ça l’est). Super lumineuse, ce qui fait bien ressortir ta jolie robe rouge. 🙂

    En tout cas, on voit une vraie émotion. C’est chouette.

  • Merci 🙂 c’est la salle des mariages de l’hôtel de ville de Besançon, où se sont mariés mes parents et une de mes sœurs … tout un symbole ! malheureusement, elle a brûlé en juin dernier (un homme en colère contre l’administration a balancé un cocktail Molotov ! véridique !) alors je ne sais pas quand des mariages pourront à nouveau y être célébrés.

  • et en fait si, on a plus ou moins choisi, car au vu de nos adresses respectives, on aurait aussi pu se marier à Rethel, à Charleville ou à Paris 15e … mais Besançon, c’était plus beau 🙂

  • Effectivement beaucoup de charme dans votre salle de mariage !
    Félicitations en tout cas, vous êtes beaux <3
    Et je ne peux qu'imaginer à quel point c'était dur de devoir déjà se dire au revoir à peine mariés !!

  • Comme je suis contente de revoir cette magnifique salle où nous nous sommes mariés il y a 8 mois maintenant (donc pas très loin de vous probablement),dire que nous pensions être originaux avec notre mariage en 2 temps avec à la cérémonie civile une mariée en robe courte aux accessoires rouges…. Je suis si triste pour cette belle salle des “pas perdus”

  • Féicitations Guenièvre ! (magnifique prénom en passant – ou pseudo !). J’imagine que cette belle salle va être reconstruite (pour le plus grand bonheur des mariées en rouge 🙂 ), en attendant je ne sais pas comment sont célébrés les mariages …

  • Et bien on dirait que ça c’est bien passé ^^
    Et finalement les parents de ton chéri, pardon de ton mari ! sont venus. Et sa soeur aussi non? C’est chouette !
    J’ai hâte de lire la suite de tes aventures 🙂

    • Oui, ils étaient là à la mairie (tu as bien suivi 🙂 ). C’est pour notre fête de septembre qu’ils ont décliné l’invitation … Plus tard, peut-être, j’en reparlerai. En attendant, on était heureux d’avoir tout le monde avec nous ce jour-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *