Mon mariage classique revisité : notre découverte toute douce

Quand je quitte la suite, c’est une future mariée angoissée qui s’adresse à tout le monde. Nous ne reviendrons pas ici avant ce soir, et je ne veux absolument rien oublier. Alors, je répète sans cesse les mêmes choses à mes témoins. Heureusement, elles sont aussi organisées que moi et à chacune de mes questions, j’ai une réponse assurée et très claire.

Cette angoisse disparaît totalement lorsque le fils de M. et Mme SNCF, notre petit garçon d’honneur, rentre dans la pièce en courant et bloque littéralement devant moi avant de lâcher un “Waaaahhh t’es trop belle !”. C’est tellement soudain et inattendu que ça m’apaise direct ! Je me dis : “Ma belle, maintenant laisse couler, et profite !”

Marcher vers l’homme de sa vie

J’arbore un grand sourire qui ne me quittera plus pendant une bonne demi-heure, je pense. Après toutes nos péripéties, et malgré cette très courte nuit, je me sens bien et impatiente, prête à vraiment débuter ma journée de mariée.

Guidée par Mlle Paillette, je traverse le couloir et descends l’escalier jusqu’à l’entrée de la salle de réception. Là, on me bande les yeux, pour que je garde jusqu’au bout la surprise du costume de M. Patate à Raclette, en improvisation totale car nous n’avions absolument pas scénarisé notre rencontre. Lui, il m’attendait pendant ce temps dehors dans le jardin (et dans le froid aussi), dos à la porte.

Je fais complètement confiance à Mlle Paillette, qui me fait slalomer entre les tables, jusqu’à la porte d’entrée que je sens s’ouvrir devant moi. J’entends la wedding team qui se parle, mais je plane tellement que je ne comprends même pas ce qu’ils se disent.

Arrivés sur le parvis, M. Stan, le second témoin de M. Patate à Raclette, prend ma seconde main, et tous les deux me guident jusqu’à quelques mètres de mon futur mari. L’émotion est là, on la sent dans l’air, jusqu’à ce que Mlle Paillette m’enlève mon bandeau des yeux. Doucement et le plus discrètement possible, les témoins s’éclipsent pour nous laisser dans un petit cercle d’intimité.

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Dans un premier temps, je n’ose pas ouvrir les yeux. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté et que nous ne sommes plus que tous les deux, seuls au monde. J’ai même oublié la présence des prestataires qui sont là pour immortaliser l’instant.

J’ouvre enfin les yeux, et je le vois de dos, dans son costume bleu, comme je le voulais secrètement, et il est déjà parfait. Je souris encore plus. Je suis un peu nerveuse, et à cet instant précis, c’est une déferlante de questions dans ma tête. Quoi qu’il arrive, je sais que je le trouverai magnifique, mais qu’en est-il de lui ? Est-ce qu’il va aimer ma robe, ai-je fait le bon choix ? Et s’il la trouvait trop simple ou trop compliquée ? Et ma coiffure ? Oh la la, je n’en peux plus !

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Et soudain devant lui, la femme de ses rêves

M. Patate à Raclette se retourne, et je le vois qui me regarde droit dans les yeux avec un énorme sourire. Il est magnifiquement beau comme toujours, comme je m’y attendais, et je me mets à rire nerveusement. Dans ma tête une fois de plus, tout se bouscule, et je réalise que oui, cette fois, on va VRAIMENT se marier ! Sans l’avoir senti arriver, je suis submergée par l’émotion, et je craque complètement, lâchant mes premières larmes de la journée dans les bras de M. Patate à Raclette.

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Je ne peux mettre de mots sur ce que j’ai ressenti émotionnellement quand je me suis retrouvée dans ses bras tant c’était intense. On est là, avec notre équipe qui nous a soutenus inlassablement, et qui pleure avec nous. Nous avons réalisé ce rêve qu’était notre mariage entourés de tous ceux qu’on aimait.

Et surtout, mon presque mari est là, magnifique, avec un sourire imperturbable, à me dévorer du regard… tout en essayant de me réchauffer en me frictionnant le bras parce que mine de rien, il fait à peine plus de 0°C et j’ai super froid (je te confirme que la mariée qui ne ressent ni le froid ni le chaud le jour de son mariage, c’est un gros mythe !).

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Je suis tellement sur mon nuage que j’en oublie de regarder mon bouquet, qui est juste comme je le souhaitais et que M. Patate à Raclette me tend. On se détend, et on en profite pour faire nos premières photos de couple de la journée.

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Découverte des mariés // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson photographie

Pour le plaisir, je te quitte aujourd’hui avec la version vidéo de notre découverte !

Crédits : vidéo personnelle puis Lovely Time

Et toi ? Qu’as-tu ressenti en découvrant ton mari ? As-tu été aussi submergée par l’émotion ? As-tu eu l’impression d’un accomplissement ? Viens me raconter !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



9 commentaires sur “Mon mariage classique revisité : notre découverte toute douce”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *