Mon mariage classique revisité : notre oui devant Dieu et le début des festivités

Le prêtre commence notre cérémonie en parlant du choix d’ “Amazing Grace” comme chant d’entrée : « C’est une chanson d’amour forte et très belle, et je crois qu’aucune autre n’aurait pu mieux ouvrir la célébration de l’union de ce couple, un des couples les plus unis et impliqués qu’il m’ait été donné l’occasion de rencontrer, et je suis très heureux aujourd’hui de pouvoir célébrer leur mariage, entouré de leurs amis, de leurs parents, ainsi que de ceux qui les ont accompagnés dans toute la préparation de ce sacrement. »

Une bénédiction nuptiale à notre image

C’est après cette magnifique déclaration que la cérémonie débute réellement. Le prêtre présente d’abord la lecture que nous avons choisie et invite tout le monde à écouter avec intérêt. Elle est lue par mon frère, puis M. Stan enchaîne sur la lecture de notre psaume, avant que le prêtre ne lise l’Évangile.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Son homélie est à la fois douce et sévère. Il met l’accent sur la tolérance, le message central de l’Évangile que nous avons choisi, dont nous devons tous faire preuve dans nos vies. Mais il parle aussi du relâchement dont nos parents doivent faire preuve désormais pour nous laisser vivre notre vie.

Nous l’écoutons avec beaucoup d’attention, main dans la main une fois de plus. Le plus important dans cette homélie, c’est que le prêtre sait trouver les mots justes, qui parlent non seulement aux croyants, mais aussi aux athées présents.

Il a le verbe facile, et j’ai l’impression qu’à peine cinq minutes se sont écoulées quand il nous invite à nous lever pour le rejoindre sur l’autel, en compagnie de nos témoins.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Nous nous retrouvons face à face, M. Patate à Raclette et moi, avec nos témoins respectifs derrière nous, et j’ai de nouveau une grosse montée de stress.

Avant de commencer l’échange des consentements, le prêtre demande à nos témoins de se présenter et de dire depuis combien de temps ils nous connaissent et d’où. Puis il enchaîne sur le rôle des témoins dans notre mariage, le soutien qu’ils doivent nous apporter, mais également le côté « martyr » qu’ils ont accepté en devenant nos témoins.

Viennent ensuite les déclarations d’intention, puis le fameux échange, où M. Patate à Raclette bute sur la phrase : « je te reçois comme épouse » en disant d’abord “époux”, ce qui déclenche un fou rire général encore une fois. C’est avec énormément d’émotion que je prononce à mon tour mes vœux, avant que nous échangions nos alliances.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

La cérémonie continue avec ma lecture de la Prière des Époux. Nous retournons ensuite à nos places, et nos trois témoins filles restent sur l’autel pour la lecture des Prières Universelles.

Chaque fois avant de commencer, elles me lancent un regard désemparé, auxquel je réponds par un thumb up d’encouragement. Je sais qu’elles sont ultra timides et n’aiment pas prendre la parole en public. Ce que je leur ai demandé est un énorme défi qu’elles ont bien voulu relever pour me faire plaisir, et elles ont parfaitement assuré.

Ces prières sont suivies par celle du Notre Père, puis de la quête, réalisée par mes demoiselles d’honneur. C’est à ce moment, pendant que joue « Hikari », la musique d’ambiance que nous avons choisie, que M. Patate à Raclette finit par soulever délicatement mon voile au-dessus de mon visage, à l’abri de tous les regards, une fois de plus. Un petit moment rien qu’entre nous.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Nous recevons la bénédiction finale, et pendant que nos invités sortent, nous allons signer le registre, tout en dansant et chantant. Plus aucun stress, que des sourires et de la joie, c’est le moment de faire la fête ! Nous sommes soulagés et les sourires ne sont plus du tout crispés.

Nous faisons quelques photos avec nos parents, nos témoins et le prêtre, ainsi que quelques photos tout seuls dans l’église.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Une sortie par temps radieux

Avant de sortir, nous récupérons chacun un ballon rouge en forme de cœur, et nous nous avançons sur le parvis.

Quelle surprise de découvrir ce ciel bleu et ce soleil qui rayonne, avec encore une pluie de bulles, je ne m’y attendais pas du tout. Je jubile intérieurement car ma technique de l’autruche – me répéter qu’il ferait ciel bleu et grand soleil pour notre sortie d’église afin de conjurer le mauvais temps perdu – a bien fonctionné !

J’ai même l’impression qu’une certaine douceur règne car nous n’avons toujours pas froid, mon homme et moi (ce qui cause du souci à ma mère, inquiète que je prenne froid si peu couverte).

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Nous nous mettons au milieu de nos invités, qui forment un arc de cercle autour de nous. Le temps est parfait pour notre lâcher de ballons. Nous l’effectuons en deux temps : nos invités lâchent les leurs en premier, et nous, nous le faisons juste après eux. Nos ballons s’échappent en tourbillonnant l’un après l’autre, sans vraiment se quitter.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Puis, nous profitons d’avoir enfin un peu de temps à accorder à nos invités.

On discute avec certains, et on entend énormément de compliments sur notre cérémonie religieuse. Nous sommes agréablement surpris d’en entendre tant de bien puisque nous avions peur que les gens s’ennuient. Mais visiblement, ils nous ont reconnus dans les mots et les choix de lectures, et l’humour du prêtre, couplé à son ton bienveillant et non moralisateur, a beaucoup séduit.

Nous commençons à faire quelques photos avec nos invités en attendant que notre team finisse de ranger l’église. Puis, nous montons en voiture, direction le parc que nous avons choisi pour notre séance photo.

Notre cérémonie à l'église // Photo : Vincent Besson Photographie

Crédits photo : Vincent Besson Photographie

Et toi ? Comment s’est passée ta cérémonie ? Étais-tu aussi en phase avec le célébrant ? As-tu reçu des compliments inattendus ? Raconte !



16 commentaires sur “Mon mariage classique revisité : notre oui devant Dieu et le début des festivités”

    • Oui, notre cérémonie religieuse a vraiment été belle et à notre image. Ca fait vraiment plaisir, et meme aujourd’hui on en reçoit encore que de bons échos.

  • Vous êtes superbes! Il semblait y avoir tellement d’émotions dans votre cérémonie! Plus que 23 jours et ce sera mon tour de dire oui devant Dieu 🙂

    • On doit etre tout proche de votre Jour J maintenant. Je te souhaite d’avoir une aussi belle cérémonie que la notre Mlle Québec.

  • Merci pour ton récit, on sent tellement d’amour et d’émotion dans votre mariage! C’est tellement important de pouvoir construire une belle cérémonie à notre image!
    Notre cérémonie c’était le meilleur moment de notre mariage en fin de compte: on avait pris le temps de choisir des lectures et de chants qui nous correspondaient vraiment, la musique était assurée par nos amis, ma soeur et ma nièce… Notre prêtre est génial, il faut dire qu’il nous connait bien, c’est génial d’être marié par un ami! Chose que j’ai énormément appréciées: son homélie, très personnalisée et adaptée, et très positive, avec des petites touches d’humour! L’appel des témoins: le fait qu’avant les consentements, il appelle chaque témoin par son nom et lui demande de se mettre près de nous. C’était juste génial, puisqu’autrement les témoins ne sont pas impliqués dans la cérémonie en elle-même. Je conseillerais à tous les futurs mariés de prévoir ça pendant leur cérémonie! Et puis notre messe, trop belle, nos enfants de choeur (des neveux et enfants d’amis), notre fille qui a lu la prière universelle, quand on est entrés dans l’église aussi, de voir tout le monde là présents pour nous!

    • Ah, notre prètre a fait a peu près comme le votre du coup! homélie personnalisée, appelle des témoins pour les impliqués. Je trouve ça tellement merveilleux quand ça se passe comme ça.

    • j’avoue avoir beaucoup de belles choses qui remontent quand je relis tout ça aujourd’hui. C’est peut-être le moment de la journée où j’ai le plus profité de l’instant présent.

  • Que d’émotions dans les première paroles de votre prêtre, c’est hyper beau comme introduction. Le reste de votre cérémonie est très belle aussi. Félicitations !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *