Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : la fin de l’aventure, ou le repos des héros

Après un premier réveil éclair pour moi à 7h30, il est 9h quand nous décidons de nous lever avec M. Flow. Le temps est ensoleillé, et nous voyons déjà par la fenêtre que les premiers invités flânent sur les chaises en fer forgé, dans le salon de jardin.

Après une rapide toilette, nous nous mettons en route. M. Flow est encore un peu dans les vapes, alors que je suis en pleine forme. Je ne ressens pas encore l’effet « quatre heures de sommeil ». Nous sommes finalement allés nous coucher à 5h après un point avec Paul, notre maître d’hôtel, et avec Michaël, sur la journée et leurs prestations. M. Flow, lui, a plus de mal. Il n’a jamais été du matin. Alors, quatre heures de sommeil, c’est bien trop peu.

Retour de noces : brunch et rangement

Crédits photo : Photo personnelle

Vue panoramique de la suite Présidentielle, Château des Clos

Nous rejoignons les plus matinaux, qui nous accueillent d’un grand sourire. Papa Vador, Beau-Papa et Belle-Maman ont déjà mis en place beaucoup de choses.

Pour ce retour de noces, nous avons choisi d’être simples, et après une intense réflexion, nous n’avons pas fait appel à un traiteur, M. Flow s’étant chargé des courses le vendredi.

Nous avons opté pour un véritable brunch, mélangeant petit-déjeuner et déjeuner. Au programme côté sucré : du pain frais, des viennoiseries, de la brioche, du jus de fruits, des confitures, de la pâte à tartiner, du thé, du café, du lait. Côté salé, nous avons choisi la prestation “traiteur” d’une grande chaîne, que Papa Vador a récupérée un peu plus tôt, composée de charcuterie, de wraps et de petits sandwichs.

Avec M. Flow, nous profitons de ce moment pour faire le tour des petites tables et discuter avec les uns et les autres. Nous apprenons également qu’au moment d’aller se coucher, le second témoin de M. Flow, M. Melhpomen, s’est méchamment tordu la cheville en rejoignant sa chambre et a dû se rendre tôt le matin aux urgences. Au final, un plâtre et trois semaines d’immobilisation.

Retour de noces : brunch et rangement

Crédits photo : Photos personnelles

Dépendances du Château des Clos 

Les retours de la journée de la veille sont très positifs et très touchants : tout le monde s’accorde à dire que c’était un beau moment riche en émotion, et l’un des mariages les plus beaux qu’ils aient vus. Ça me touche beaucoup : le rendu a été à la hauteur du temps et de l’implication que nous avons investis durant les deux années de préparatifs.

Et puis déjà, les premiers invités viennent prendre congé auprès de nous, car beaucoup viennent de loin et ne veulent pas rentrer trop tard. De nouveaux invités les remplacent, et le ballet des arrivées et des départs continue ainsi jusqu’à 13h, quand il est temps de se mettre à l’ouvrage et de ranger les dernières petites choses qui ont fait du château notre demeure d’un jour.

Il ne reste pas grand-chose à faire car la majorité de la décoration a été enlevée la veille par les équipes du traiteur. Ainsi, nous récupérons l’urne, l’arbre à empreintes, les jars à sirop, le candy bar, et d’autres décorations qui ont transformé le lieu déjà sublime en un lieu féerique aux couleurs de notre mariage.

Ranger me donne un petit coup de nostalgie, notamment en refermant la porte de notre suite, et en descendant les escaliers. Voir le lieu vide a une étrange résonance en moi.

Il est 15h et temps à présent de quitter « notre » château, avec une heure d’avance sur l’heure imposée. C’est un tout petit convoi qui se met en route pour notre appartement, composé de M. Frantz, Maman Mounette, M. Flow et moi.

Je ne peux m’empêcher de jeter un dernier regard à ce lieu qui restera sans nul doute dans notre esprit comme « Notre » château, le théâtre du plus beau jour de notre vie… Je réalise à quel point tout ça a été incroyable, et ressens une pointe de tristesse.

Les yeux un peu embués, je murmure à M. Flow : « Ça y est. C’est fini. » Et lui de me répondre un «  Oui ! Mais qu’est-ce que c’était bien ! » qui m’arrache un sourire. Oui. C’était bien. C’était même merveilleux.

Crédits photo : Photo personnelle

Nous arrivons à l’appartement, où subsistent encore quelques traces de ce que nous venons de vivre : les cartons que nous venons de déposer, mais aussi les rubans, les fleurs et autres petits souvenirs.

C’est comme anesthésiés que nous nous asseyons tous autour de la table, pour un dernier instant mariage. Devant nous trône un fraisier, dernier vestige du buffet des desserts, et seul gâteau ayant survécu. C’en est vite fini de lui, et M. Frantz nous quitte, emmenant avec lui notre petit chat pour une durée de quinze jours.

Maman Mounette, M. Flow et moi partons alors nous reposer. En effet , à 22h, nous prenons la route avec M. Pitchou et Mme Pitchounette, direction l’Espagne pour nos vacances d’été. Une façon pour nous de ne pas laisser la place à la nostalgie et au wedding blues.

Difficile de se dire au moment de prendre la route que le matin même, nous étions encore avec nos invités. Mais ce départ rapide après ce weekend si intense a été, je pense, une excellente parenthèse pour revenir plus en douceur à la vie quotidienne. Et si tu en as l’occasion, je te le recommande vivement !

Il est maintenant 22h, et nous nous mettons en route pour dix heures de trajet, qui sonnent définitivement la fin de notre joli weekend.

Et chez toi ? Tes invités et toi avez dormi sur place ? As-tu prévu un brunch ? Comment as-tu vécu le jour suivant le mariage ? Dis-moi tout !        



8 commentaires sur “Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : la fin de l’aventure, ou le repos des héros”

  • C’est toujours triste le dimanche soir, quoi que l’on en dise ! Heureusement que vous avez pu vite rebondir avec votre départ en vacances ! Vous n’avez pas été trop fatigués en prenant la route si tard ?
    En tous cas, entendre les gens dire que c’est le plus beau mariage auquel ils aient assisté, c’est un sacré compliment ! Nous avons eu aussi plusieurs personnes qui nous l’ont dit, et franchement, rien que pour ça, je me remarierai !!

    Félicitations encore Mme Solène !

    • Un peu fatigués de la route mais je suis persuadée que c’était un mal pour un bien car le wedding bleus me guettait !
      C’est un magnifique compliment effectivement qui indique que tous la préparation en amont n’a pas été faite en vain! C’est très gratifiant ! Et ça permet de relativiser les couacs.

  • Le domaine est superbe ! Ton retour de noce m’avait l’air calme et plein de douceur, ce qui est génial. Bravo pour ce joli récit !

  • Nous organiserons un mariage sur un week-end entier (dès le vendredi pour notre wedding-team 😉 ) et j’avoue que j’appréhende déjà les au revoirs du dimanche soir – 2 ans avant, oui je sais je suis complètement toc-toc ! ^^

    Vous avez su insuffler un souffle de légèreté lors de cette journée j’ai l’impression, pas étonnant que vos invités vous aient autant complimentés in fine 🙂

    Je comprends ton sentiment d’appartenance au lieu que nous louons le temps d’une soirée ou d’un week-end… Après la course des préparatifs puis tous les beaux moments passés sur place, on doit effectivement ressentir une pointe de nostalgie en le quittant ; se dire que c’est NOTRE endroit et qu’il sera toujours associé à des souvenirs heureux.

    • Merci Nala ! Et oui! Les au revoirs sont difficiles… c’est un tel plein d’emotions Que tu as forcément un peu de nostalgie… c’est un véritable tourbillon! D’ailleurs, aujourd’hui encore lorsque nous passons à proximité du château, on a toujours ce sentiment… ça reste et je pense restera « Notre château de mariage » plein de beaux souvenirs!

  • Bonjour,
    J’ai lu toute l’histoire, article après article, j’ai tout décortiqué. Nous avons décidé, Mr Red et moi, de se marier après 15 ans de couple et un bébé. J’en ai toujours rêvé, Mr Red pas du tout. Du coup, j’ai des envies claires, lui pas. Je me suis retrouvée, beaucoup, dans ce que tu racontes. La décoration est juste magnifique et votre mariage respire le bonheur. Nous avons aussi 2 ans devant nous. Si tu devais avoir un conseil, LE conseil d’organisation, tu dirais quoi? Moi aussi control freak 😉
    Merci
    Mlle Couture

    • Bonjour Melle Couture
      Avec tes deux ans d’avance tu as de quoi t’organiser!
      Le conseil que je te donnerai, ce serait de te poser avec ton mari et d’etablir une liste de vos envies, toutes vos envies (même les plus folle) à tous les deux, soit à partir d’une liste chacun, soit une liste commune. Après vous debatez ensemble : pourquoi oui, pourquoi non. Cette liste peut être complétée au fur et à mesure, modifiée et surtout elle va vous permettre d’organiser les taches qu’elle inclut…
      M. Flow ne savait pas vers où partir, cette liste lui a donné envie de s’impliquer , il a commencé à chercher à imaginer le mariage qu’il voulait (il s’est même créé un compte Pinterest) .
      Merci de m’avoir lue et j’espère que ma réponse te sera utile !
      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *