Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : et le héros épousa la princesse…

Après notre départ du château, notre convoi arrive à vue de l’église.

C’est le premier que je remarque : Monsieur Flow est là, superbe dans son costume, à m’attendre sur le chemin qui mène à l’église. Notre attelage s’engage sur ce même chemin, sous les applaudissements de nos invités. Comme ils sont beaux ! Ils forment un ensemble de couleurs splendide, tous apprêtés pour ce jour unique. Il est temps pour moi de descendre de mon attelage.

Monsieur Flow est devant moi, et je sens déjà les larmes me monter aux yeux. C’est aujourd’hui, c’est maintenant… Je m’approche de lui, toute émue, et l’embrasse sous de nouveaux applaudissements. Il me dit, les yeux humides, qu’il me trouve magnifique, ou plutôt il me le murmure, sa voix enveloppée d’émotion.

Ma bénédiction à l'église

Crédits photo : Photos personnelles

Bouquet : Fleurs d’un Nouveau Monde

Après cet échange, nous avançons vers l’église car nous avons déjà pris du retard. Je suis au milieu de tous, mais j’ai la sensation d’être une poupée fragile, sous verre, car personne ne m’approche : ils semblent tous figés en pleine contemplation.

N’y tenant plus, je dis à l’assemblée qu’elle a le droit de venir me faire un bisou, tout de même ! Ce que font certains, dont mon cousin, heureux et très ému, lui aussi.

Ma bénédiction à l'église

Crédits photo : Photo personnelle

Au passage, un petit coup d’œil sur le voile cathédrale que nous avons réalisé avec Maman Mounette

Il est temps d’entrer dans l’église : pour moi, ce sera la surprise absolue car je n’ai jamais vu l’intérieur, et n’ayant pas eu d’inspiration pour la décorer, j’ai délégué cette tâche.

Nous mettons en place le cortège, avec à sa tête Monsieur Flow et sa maman, suivis de Maman Mounette au bras de mon beau-papa, puis nos témoins et demoiselles d’honneur (aux couleurs de Zelda Four Swords, je te le rappelle…), et Papa Vador et moi en dernière position.

Et… nous patientons, sans que je ne sache pourquoi. Je m’impatiente rapidement, rappelant que nous avons déjà un peu de retard, et lorsque je pose la question du pourquoi, on me dit que c’est une surprise. Scrogneugneu ! Mais enfin, ce n’est pas le moment !

Je ne le saurai que plus tard, mais suite aux photos du matin, les alliances ont été déplacées, et oubliées au château.

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Bouquet : Happy – Alliances : Zeina Alliances

Après une dizaine de minutes, quelqu’un donne (enfin) le top de départ, mais cette fois, c’est le prêtre qui a disparu… MAIS LAISSEZ-MOI ME MARIER !

Il est retrouvé au bout de cinq minutes, et cette fois-ci, nous entrons, sur les notes de la musique de la Fontaine des fées, version 25e anniversaire. Je te mets dans l’ambiance?

Lorsque nous nous engageons, Papa Vador et moi, je sens les regards se tourner et mon émotion grandir. Je souris à tous, mais je reste focalisée sur celui qui se tient devant l’autel. Je ne cesse de me dire qu’il est merveilleux, et qu’aujourd’hui, nous nous marions…

Je sens mes yeux se remplir de larmes alors que j’arrive à ses côtés… Depuis mon apparition au bout de l’allée, lui aussi a les yeux embués.

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Je découvre également cette décoration magnifique réalisée par le frère de Monsieur Flow, aidé de Mademoiselle Émeraude et de Belle-Maman, et je la trouve absolument incroyable : les bancs sont parés de mes arums violets ainsi que de lierre, de gypsophile et d’un ruban de satin blanc, tout comme l’autel et nos chaises. C’est simple mais superbe, en accord avec notre thème et, à nouveau, bien au-delà de ce que j’aurais pu imaginer.

Ma bénédiction à l'église

Crédits photo : Photos personnelles

En arrivant devant Monsieur Flow, il me faut rappeler Papa Vador, qui comptait s’en aller sans bisou traditionnel, ce qui est hors de question.

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

À présent face à face, Monsieur Flow et moi sommes aussi émus l’un que l’autre. Nous nous prenons alors la main, et ne nous lâcherons presque pas durant toute la cérémonie.

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Le prêtre nous accueille d’un mot de bienvenue et la cérémonie peut alors commencer. Nous avions choisi une bénédiction, car bien qu’étant tous deux catholiques et baptisés, nous savions que nombre de nos invités ne l’étaient pas.

La cérémonie est teintée d’émotion, avec les lectures de nos deux mamans et du parrain de Monsieur Flow, ainsi que d’humour avec l’homélie du prêtre et sa référence au RER E.

Nous échangeons ensuite nos consentements, puis il est temps de procéder à l’échange de alliances. Le fils de ma cousine, chargé d’amener le petit coffret, arrive en larmes près de moi : c’est beaucoup d’attention, et de monde, pour un si petit bonhomme. Je le prends dans mes bras, ce qui le rassure et lui rend le sourire, alors qu’il tend le petit coffre à « Tonton Flow ».

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

S’ensuit alors le moment fort de l’échange des vœux : Monsieur Flow s’en sort parfaitement, alors que je dois m’y reprendre à trois fois, submergée par l’émotion… Ça me vaudra plusieurs boutades sur la mémoire de maîtresse, car je t’assure que je connaissais mes vœux par cœur…

Nous signons les registres avec nos témoins respectifs, au son de la Berceuse de Zelda.

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

Je verse à nouveau quelques larmes à l’évocation des personnes disparues, en ayant une tendre pensée pour mes grands-parents absents… Le prêtre nous bénit, ainsi que notre assemblée, et nous échangeons un long baiser qui scelle la fin de notre célébration.

Nos invités sortent alors de l’église pour nous attendre sur le perron. Une autre belle surprise nous attend car nos deux frères ont été réquisitionnés pour sonner les cloches, ce qui entraînera de magnifiques souvenirs, et de gros fous rires…

Ma bénédiction à l'église // Photo : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

C’est donc au son des cloches que nous sortons sur le parvis, sous les papillons magiques et les confettis lancés par deux enfants. Le soleil rayonne, Monsieur Flow et moi échangeons de nouveaux baisers en tant que mari et femme, puis nous recueillons ensuite les félicitations de nos invités, qui viennent enfin nous embrasser.

Ma bénédiction à l'église // Photos : La vie en HD

Crédits photo : La vie en HD

À cet instant, je suis merveilleusement bien, heureuse comme jamais. Nous sommes mariés ! Monsieur Flow est aussi heureux que moi et distribue les sourires autour de lui.

Nos invités nous quittent pour le château et nous sommes les derniers à nous éloigner de l’église, assis dans le landau pour profiter de la balade du retour… À nous la fête jusqu’au petit matin !

Et toi ? Quel type de célébration as-tu choisi ? Es-tu sortie sous une pluie de bulles, de papillons ou de confettis ? Raconte-moi vite !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



18 commentaires sur “Mon mariage au cœur de la forêt enchantée de Zelda : et le héros épousa la princesse…”

  • Quel joli moment, tout en douceur ! Ton voile est superbe, tu avais vraiment des allures de princesse 🙂
    J’aime beaucoup vos alliances aussi, je trouve la photo où on les voit de près très belle !
    Vos frangins ont du beaucoup s’amuser ^^

    • Merci beaucoup ! Oui mon frère a bien ri à la fin il était complètement débraillé ! Nos alliances sont très originales, on ne s’en lasse pas!

  • Tu es vraiment sublime Mme Solène !! Cette cérémonie avait vraiment l’air très belle, et je te comprends pour les voeux, j’ai bien peur de buter également sur mes mots !!
    La photo de vos alliances est très jolie. Vos proches ont bien fait de ne pas t’inquiéter en te disant qu’elles avaient été oubliées !
    J’adore la photo du sonneur de cloche 🙂

    Vite la suite !!

    • Merci pour ces jolis compliments ! Beaucoup trop d’emotions, trop de larmes, c’est passé en un claquement de doigts… pour les alliances, j’aurais franchement préféré être au courant… je ne comprenais pas du tout le pourquoi de cette attente! Heureusement que le château n’était pas très loin!

  • Quel doux récit, merci pour ce partage.

    Et alors toi Mme Solène ! Tu es simplement magnifique, une vraie princesse !

    Pour ton neveu je comprends parfaitement qu’il eu été intimidé petit bout. Mais il a rempli sa mission comme un chef ! D’ailleurs, quel stress ils ont du avoir en oubliant les alliances ceux qui en étaient chargés!!

    • Merci beaucoup! Oui le pauvre petit chou était tout chiffonné mais une fois dans mes bras bizarrement ça allait…. Mon oncle et ma tante étaient prêts à nous prêter les leurs! Ça fait vraiment gag raconté comme ça ! A inscrire dans la liste des angoisses de mariés… mais aujourd’hui c’est plutôt anecdote rigolote…. l’essentiel c’est de les avoir récupérées!

  • Superbe. J’ai lu ton article avec la musique en fond, ça se marie à la perfection. J’adore la photo de toi en train de signer, tu étais vraiment magnifique !

    • Merci beaucoup pour ces jolis compliments…. Ah ces musiques! Décidément je ne m’en lasse pas… j’espère qu’elle t’a plu aussi!

        • Les musiques du jeu sont réputées pour être très jolies, ce qui ajoute un vrai plus à la célébrité du jeu… Si tu es curieuse, je t’incite à en écouter d’autres, avec une préférence pour les versions instrumentales…

  • Comme vous êtes beaux, ton mari et toi ! Lui tellement classe dans son costume, et toi… une véritable princesse, Mme Solène 🙂

    Ton article est tout en pudeur et en douceur, j’ai beaucoup aimé te lire – encore une fois ! ^^

    • Merci beaucoup ! Oui mon frère a assuré comme un chef… s’il veut il peut se reconvertir ! J’ai hésité à vous mettre le vidéo… mais cette photo est trop drôle !

    • Merci beaucoup! Le hic c’est qu’il s’accrochait partout et tirait sur mes cheveux mais je crois que le résultat en valait le coup!

  • Félicitations, et waw, quelle robe !
    Vous êtes très beaux. Mention spéciale à la photo du frère sonneur de cloches, qui m’a fait rire même sans avoir vu ça en vrai! Ce devait être quelque chose. 😉

    • Merci beaucoup ! Oui, les grimaces de mon frère y sont sûrement pour quelque chose, mais c’est l’un de mes moments préférés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *