Mon mariage coloré avec le sourire : confidences un an après

J’ai mis beaucoup de temps à pouvoir écrire cet article sur le bilan émotionnel. Une sorte de pudeur des sentiments est venue m’habiter à tel point que je ne savais plus trop par quoi commencer.

Que dire de notre mariage presque un an plus tard ?

Que dire des sensations et des sentiments qui nous habitent depuis notre mariage ?

Je ne sais pas si ça a été le plus beau jour de ma vie. Mais ça doit sûrement être une journée que je vais retenir pendant longtemps.

Mon mariage coloré avec le sourire : confidences un an après... // Photo : Photo ToutCourt

Crédits photo : Photo ToutCourt

Après un an de mariage, j’ai mis bien loin de moi tous les petits couacs qui sont arrivés. Avoir oublié les couverts pour servir, quand on n’a pas de traiteur, c’était grave le 26 juillet 2014 à 20 heures. Mais aujourd’hui, en août 2015, c’est carrément anecdotique.

En revanche, côté relation, beaucoup de choses ont changé et je ne t’ai pas tout dit lors de ces préparatifs.

Se séparer de sa témoin

J’ai perdu certaines amies lors de la préparation de ce mariage et, un an plus tard, rien n’a vraiment cicatrisé. Se séparer de sa témoin pour des raisons encore un peu obscures, ça marque forcément. On n’en parle pas assez sur Mademoiselle Dentelle de peur justement de rajouter encore de l’huile sur le feu sur des relations qui sont déjà parties en fumée. Presque un an et demi plus tard, je peux revenir sereinement sur ce changement de témoin et sur cette obligation de ne pas inviter cette personne.

Sur le coup, j’ai beaucoup pleuré. J’ai beaucoup souffert, jusqu’au jour du mariage, de cette décision, que je savais salutaire, pour mon couple et pour moi. Mais, se séparer de sa témoin, c’est aussi beaucoup de déception. On est déçu de soi-même pour s’être trompée sur la personne qu’on a choisi. On est anxieuse en se disant que l’entourage ne va pas comprendre. On a peur de la réaction de la nouvelle témoin. On s’interroge sur ses amitiés et sur tout ce qui fait l’Amitié en général. Dix ans d’amitié, ça ne pouvait pas s’oublier comme ça. Et en fait, si.

Et puis derrière ça, il y a d’autres questions, beaucoup plus vicieuses : si je me suis trompée sur ma témoin, est-ce que je me trompe pas sur l’homme que je vais épouser ? Quand on perd une grande amitié, c’est comme en amour : ça met du temps à cicatriser et, surtout, c’est inoubliable.

J’aurais aimé que tout ça se passe différemment, que les mots de certains ne soient pas si forts. J’aurais aimé ne pas me faire insulter sur mon mode de vie, sur ma façon de voir le monde. Quand on confie toutes ces choses à quelqu’un, on n’a pas envie qu’elles soient salies. On a envie de préserver tous ses secrets. Et pas que ceux-ci soient exposés au grand jour.

Je n’ai jamais aimé les conflits et je pense que je suis un peu lâche quand je dois me séparer des gens. Je préfère laisser pourrir les choses, sans donner de nouvelles, plutôt que de dire : « Excuse-moi, mais là, je souffre, je crois qu’on s’éloigne et ça me fait peur ». J’ai toujours été comme ça. Mais plus les jours avançaient, moins je me voyais avec cette personne le jour J pour fermer ma robe ou pour m’aider à mettre mes chaussures. Le lien avait été rompu. Il fallait donc prendre une décision. Et ça n’a pas été facile à faire.

Est-ce que je regrette aujourd’hui ? Je ne regrette pas ce choix en ce qui concerne la personne qui m’a accompagnée toute la journée. Je regrette simplement la fin d’une belle amitié et surtout les conditions de la rupture. Est-ce que j’y pense souvent ? Oui, j’y pense très souvent. Trop souvent peut-être. Mais je sais qu’au fond, je ne pourrais rien changer.

Si jamais ça t’arrive, je n’ai qu’un conseil à te donner : écoute ton cœur, règle le problème rapidement en étant courageuse et surtout ne regrette rien. Tu sauras que ça arrive bien plus souvent que ce que l’on croit, et que le mythe de la « BFF » ou Best Friend Forever (Meilleure Amie Pour toujours) est très présent mais, qu’au fond, on peut souvent se tromper sur les gens. Ne culpabilise surtout pas. Tu vas t’en sortir.

Affronter les conflits de famille

Un mariage, c’est aussi l’occasion de réunir la famille. Et la mienne est plutôt désunie. Mon mariage a créé dans ma famille proche un séisme et je ne vois plus une de mes sœurs, sans aucune explication. Quelque chose s’est passé pendant mon mariage et je ne sais pas quoi. J’ai évidemment beaucoup culpabilisé mais, finalement, je ne sais même pas si je suis responsable de cette cassure. Alors j’ai continué ma route.

Ça peut souvent arriver aussi après un mariage. Tu auras toujours Tata Huguette qui n’acceptera pas d’avoir été à côté de Tonton Bidule. Ta mère qui ne n’aura pas supportée d’être au second plan. Ou que sais-je encore ?

Je n’ai pas de solutions à te donner. J’ai fait comme j’ai pu. J’ai appris à vivre avec, à me dire que c’était comme ça et pas autrement. Je crois que je me suis recentrée sur mon couple, ou sur mon travail. Je te souhaite en tout cas, beaucoup de courage si ça t’arrive. N’oublie jamais que tu es formidable et que tu vas t’en sortir.

Renforcer les liens

Du côté positif, ce mariage m’a permis surtout de renforcer les liens avec nos amis. Nous nous sommes sentis vraiment aimés et soutenus. Nous nous sommes sentis invincibles. Et ceci grâce à nos amis, et à nos prestataires qui ont vraiment assurés que ce soit sur les photos (Photographie Tout Court) ou sur les vidéos (Entre Amy’Studio). Nous avons adoré notre film de mariage, nous avons adoré nos photos.

L’année qui vient de passer n’a pas été facile, parce que nous avons eu des grosses remises en question au niveau professionnel (tu peux lire ça sur mon blog : madamesourire.fr). Mais nous savions que nos amis étaient là. Et que même si nous étions en train de construire notre propre famille, ils étaient là. Et ça, ça n’a pas de prix.

La vie est vraiment trop courte pour ne pas se sentir aimée.

Je reviens très rapidement pour te parler de notre voyage de noces au Vietnam et surtout pour conclure ce cycle Mademoiselle Dentelle.

Tu m’avais manqué.

Et toi, peut-être es-tu dans la même situation ? Es-tu malheureusement en train de t’éloigner de certains amis / membres de ta famille pendant les préparatifs de ton mariage ? Raconte-moi…


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Mon mariage coloré avec le sourire : confidences un an après”

  • Super un article de MMe Sourire! Merci pour ce bilan en toute sincérité comme toujours. Tes articles au moment de mes préparatifs m’avaient beaucoup aidé car moi aussi famille pas simple… Hâte de voir l’article sur votre voyage de noces car nous aussi on pense a l’Asie pour le voyage de noces. Je suis ravie pour mon premier moisniversaire de mariage de lire un nouvel article de celle que j’ai suivi pendant un an.

  • Comme pour tous tes articles, merci.
    Tu écris très bien, et surtout sans tabous… Je suis vraiment désolée que tu aies eu à vivre tout ça, pour nous pour l’instant, cela a plus été l’inverse, un renforcement des liens, un rapprochement avec nos proches…
    Hate de lire le récit de votre VDN 🙂

  • Un article courageux et… qui fait du bien !
    Moi, je ne me suis pas aperçue des couacs le jour J, j’étais sur mon petit nuage. C’est dans la période qui a suivi que j’ai réalisé certaines choses et que ça m’a mise mal. Maintenant j’ai dépassé cela, et je suis heureuse en repensant à cette journée.
    Concernant l’amitié, je crois qu’on a tous des hauts et des bas : à telle période une personne nous agace, puis les liens se refont. Mais parfois comme tu dis, il faut se rendre à l’évidence : cette amitié là n’est plus. Ce n’est pas facile, et surtout on a l’impression qu’on est coupable, que l’on n’a pas été à la hauteur, alors que cela arrive à d’autres aussi !
    Je suis allée voir ton blog et tu exprimes très bien ce qui se passe parfois dans le couple : oui on s’aime, mais non ce n’est pas toujours simple… Et il faut du courage pour oser en parler à l’autre.
    Merci d’avoir abordé ce sujet.
    Et j’espère de tout coeur que les choses vont continuer à avancer dans le bon sens pour vous.

  • Toi aussi tu m’avais manqué 🙂
    Je suis vraiment désolée de lire que le mariage à catalysé autant de choses si importantes.
    Malheureusement, je crois que c’est inévitable. J’ai moi même laissé partir une amitié de longue date. J’ai beaucoup hésité ça m’a donné des nuits blanches, et encore là j’ai l’impression de n’avoir pas été complètement claire et honnête. Mais en même temps quoi de plus clair que de ne pas recevoir un faire part ? J’en ai aussi pleuré, mais quand tu ne reconnais plus la personne qu’elle est devenue que faire ? Et pour moi, je ne voulais pas cette personne et sa famille à mon mariage.
    Et s’il faut parlait des amis qui m’ont déçu pendant la preparation, oui il y en a quelques uns aussi ! Mais je crois que ce n’est rien comparé aux membres de la famille qui te déçoivent !
    Mais comme on dit même si c’est difficile à digérer sur le coup, j’essaye de me rappeler qu’au final on se mariait et que c’était vraiment une belle journée !!!

  • Nous nous marions dans 25 jours (j’hyperventile à cette idée!!!) et on commence à dresser le bilan des préparatifs… On peut dire que notre mariage a créé quelques remous. En effet, on a planté le décors dès le départ: on s’auto finance, pas d’aide parental (en terme d’euro). Et aussi, on fait nos choix seuls! Autant mes parents et le papa de Mr ont bien compris (on a dépassé la trentaire, on bosse tous les deux…) autant la maman de Mr n’a pas compris… ni accepté. Le plus dur est que tout a été dit par derrière (et c’est forcément revenu à nos oreilles, pas très agréable), pas moyen d’expliquer notre démarche (différentes de celles des 2 frères de Mr, ou les parents ont participé).
    Elle a donc pleuré qu’elle ne savait pas qui était invité (=toute sa famille, alors que moi j’ai du me restreindre… moyen cool, ça reste un de mes gros regrets), elle ne savait pas ce qu’on allait manger (on a tenu compte des goûts des uns et des autres), elle ne savait pas ce que son fils allait porter (il est allé acheté son costume sans elle, malgré mes avertissements qu’elle allait mal le prendre (et je la comprends, j’avoue) etc etc. Le pompon? le photographe ne vend pas de photo lors de la soirée (les invités auront un lien pour télécharger gratuitement tous les clichés qu’ils souhaitent …)
    Bref, le mariage catalyse drôlement les sentiments et les réactions et ce n’est pas toujours facile à comprendre/accepter/gérer!

  • Merci pour ces mots. Je me marie aussi dans quelques jours et les préparatifs ont révélé aussi pas mal de choses dans la famille. Je me dis que c’est une bonne chose, que même si c’est douloureux, ça permet de mettre les relations au clair avant de construire ma famille. Je pense aussi que beaucoup de personnes ne se rendent pas compte des conséquences de leurs actes ou de leurs mots pendant les préparatifs du mariage. Les déceptions, les peines marqueront toujours les relations après le grand jour, même si on ne le veut pas. C’est quand même triste. Bon, il y a aussi du bon et heureusement, mais savoir qu’on n’est pas seule dans ce cas permet aussi de relativiser. Aucune famille n’est parfaite! aucun groupe d’amis non plus.

  • Joli témoignage Madame Sourire. Je suis de celles qui pensent (naïvement peut-être) que si l’amour résiste au temps, c’est parce qu’on évolue chacun et dans notre couple dans une direction qui permet de continuer à avancer ensemble. Malheureusement (ou pas en fait, c’est une question de point de vue…), en amitié, c’est pareil mais sans doute parfois plus difficile. Dans ces cas, les routes se séparent et, pour moi, ça ne remet en rien en cause la qualité des années d’amitié passées. Bien sûr, c’est douloureux de se rendre compte que la relation a changé et s’est dirigée vers une voie de garage. Mais c’est aussi salvateur de pouvoir s’en détacher au moment opportun. Alors courage pour la suite, ta route te conduira certainement vers de nouvelles jolies rencontres.

  • Je me retrouve dans beaucoup de tes propos…
    Le mariage (à venir, pour moi) pousse à se poser des tas de questions sur son entourage, et donc sur soi.
    La question de l’enterrement de vie de jeune fille et de la liste des invitées m’a forcé à faire un constat assez amer : je n’ai pas de BFF, comme tu l’appelles. Et j’ai, au fil des années, perdu des amitiés qui ont pourtant beaucoup compté.
    Et puis, dans des moments de lucidité, je me dis que si ça n’a pas duré, c’est sûrement pour de bonnes raisons. Que les personnes qui sont bien là aujourd’hui, même peu nombreuses, ont le mérite d’être là pour nous. Que mon choix de ma soeur et mon frère comme témoins me dit que plus que des frère et soeur, ils sont aussi mes meilleurs amis.

  • On renforce des amitiés, d’autres s’ eloignent, chacun continue sa vie que ce soit en amitié ou en famille… le principal c’est que toi et ton mari vous puissiez avancer à votre rythme, et que même avec des hauts et des bas votre amour se renforce dans chaque épreuve. … et ce fameux choix de témoin pour ma part j’ai toujours quelques déceptions sur le choix que j’avais fait avec quelques larmes dans certaines occasions (surtout quand tu te rends compte que ta propre témoin s’ investit plus dans un mariage ou elle est qu’une invitée alors qu’elle n’a rien fait pour le notre). Mais le principal c’est que tu te souviennes avec un large sourire de cette magnifique journée et que tout avance dans le bonheur….

  • Je suis désolée pour ta soeur qui s’est coupée de la famille. ça doit être terriblement douloureux. Il est fort possible que tu n’aies rien fait: le mariage, symboliquement, ça signifie qu’une personne part du premier noyau familial, et symboliquement et inconsciemment, ça autorise donc les membres de sa famille à ce genre de comportement, ça autorise à couper les ponts. Du moins c’est ce que je crois, et c’est ce que j’ai cru voir se passer ailleurs. Bon courage à toi.

  • Choisir ses témoins c une marque de confiance et d’amitié dont on attend en retour un soutien moral et un minimum de participation. Mais un mariage provoque comme la naissance d’un enfant des réactions bizarres chez certains proches. Jalousie, indifference? En tout cas le jour j ne penser qu’à soi et profiter de l’amour que nous donne les gens, pas toujours ceux qu’on attendait mais c de bonnes surprises!

  • C’est ce genre d’article qui fait aussi beaucoup de bien à lire, pour confirmer qu’on « n’est pas seule » à vivre ça et trouver une forme de soutien …
    Je me suis mariée il y a 1 mois et 2 jours, et on a eu exactement les mêmes tracas…
    J’avais choisi mes deux soeurs comme témoins et j’ai du m’en séparer aussi …
    J’ai pris ma belle-soeur ensuite, pour faire plaisir à mon Chéri (qui hésitait entre son beau-frère et sa soeur) et je n’aurais pas dû cas elle n’a pas été là pour moi, et même pour Nous … On a eu beaucoup de conflits avec mes beaux-parents, qui se sont mués en un « on ne vient pas » à deux jours du mariage … Pour finalement venir et gâcher cette journée par des (absences d’)actes, des (absences de)mots ou simplement des visages fermés qui gâchent une partie des photos … Nous sommes rentrés depuis 1 semaine de notre voyage de noces au Japon, et la confrontation arrive, tout ce que l’on redoute mais qui sera nécessaire à notre bien-être futur, à défaut de celui du jour J … Parce que comme tu le dis et l’as fait, il faut se recentrer sur Nous! <3 Et comme toi, j'ai des regrets, de n'avoir pas affronté les gens immédiatement, de n'avoir pas dit ce qui n'allait pas tout de suite et de finalement en être arrivée là!
    Mais heureusement, on a eu aussi nos amis qui ont été exceptionnels ce jour-là et des prestataires parfaits! <3 Alors, il faut se concentrer sur ça!

  • Et ça me rassure de pouvoir lire tes mots empreints d’une certaine sereinité… Même à presque un an plus tard, tu y es arrivée! Ca donne du courage! <3

  • Ah Madame Sourire, que j’aime te lire !
    Évidemment, je suis triste de voir ces cassures, ces souffrances, ces déchirements… Mais j’aime l’optimisme, le regard doux que tu portes sur les choses, la façon dont tu abordes les obstacles et j’ai tellement confiance en ta capacité à les surmonter !
    Madame Sourire je te souhaite le meilleur, et je sais que tu l’auras, parce que le meilleur est en toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *