Mon mariage simple et convivial en couleurs pastels : les mariés se marient – Partie 3 (ou comment passer du rire aux larmes ?)

Comme promis je suis donc rapidement de retour pour te raconter la suite de la cérémonie. Alors la suite de nos aventures mariagesques (ça se dit non ?) se fait entre les rires et surtout les larmes… Mes premières larmes et presque mes seules larmes de la journée et de la soirée.

En temps normal, je ne suis pas quelqu’un d’émotive. Si mes proches devaient me décrire, ils diraient certainement que je suis quelqu’un qui cache ses émotions, quelqu’un de difficile à émouvoir. Ici, je m’étais préparée à verser quelques larmes et ce fut le cas.

Quand tu veux un moment personnalisé à la mairie…

Lors de mon rendez-vous avec M. le maire, je lui avais demandé si il était possible de confier la parole à un de mes proches à la fin de la cérémonie civile. En effet, ne réalisant pas une cérémonie laïque ni même de cérémonie religieuse par la suite, nous souhaitions pouvoir avoir un moment personnel et personnalisé durant notre cérémonie civile.

N’hésite donc pas également à demander à la mairie si il est possible de créer des moments plus personnels durant ta cérémonie civile. C’est tout à fait réalisable !

Très rapidement, l’idée de prendre nous-mêmes la parole a été exclue car M. Grincheux est plutôt discret et n’aime pas prendre la parole en public et il a donc mis son veto à toute demande de ma part dans ce sens. Par conséquent, nous avons demandé à un de nos plus proches, M. Prof, mon frère (et parrain) qui est aussi l’un des témoins de mon futur mari, d’assumer cette lourde charge (cet honneur !). Il a accepté avec plaisir et a assumé cette tâche avec succès.

Plutôt que de m’attarder davantage, je te propose de lire le texte qu’il nous a écrit et dit, accompagné de quelques photos pour illustrer ces instants riches en émotions…

« Voilà je vais faire court. Je vais commencer par rappeler qu’il y a 50 ans dans un petit village de l’Est de la France se mariaient 2 jeunes gens : c’était mon père, ma mère, le père et la mère de Mademoiselle Chat Potté, de Mademoiselle Wendy et de Monsieur Nounours.

Et ils ont pris par rapport à eux les choses un petit peu à l’envers : parce qu’eux ils n’avaient pas tout à fait 19 ans pour l’une et un tout petit peu plus de 20 ans pour l’autre, lorsqu’ils se sont mariés le 3 juin 1968. Et puis ils ont décidé de construire.

Vous, vous avez commencé par construire votre relation. Vous avez commencé par rencontrer : c’est là que toi Monsieur Grincheux tu t’es rendu compte que jouer aux cartes ça pouvait emmener loin !!

Vous avez construit votre relation : d’abord le petit appartement puis la grande maison. Les enfants. Des années de vie de couple :  16 ans déjà ! Le sommet peut-être a été atteint avec la construction de ce bel abri de jardin, qui donne tout le cachet à cette maison !

Et parce que tout avait été construit, il ne restait plus qu’à partager tout ça avec les gens de votre entourage ! Des gens qui vous aime et que vous aimez ! Et c’est le sens de cette cérémonie de mariage qui clôt de fort belle manière tout ce qui a été entrepris depuis ces 16 années ! Presque la durée de certains mariages… On vous souhaite que ça dure au moins aussi longtemps !

Alors j’ai parlé de construction mais j’aurais pu parler de gâteau : une belle pièce montée ! Avec cette maison qui en est le socle, ces 2 beaux enfants, ce bel abri de jardin. Et aujourd’hui ce mariage, c’est un peu la belle cerise sur le gâteau. Sur ce beau gâteau qu’est votre relation !

Et moi, aujourd’hui, je voulais, à la fois vous souhaiter un bonheur immense et encore plus intense que celui que vous avez connu jusqu’à maintenant. Une longue vie ensemble évidemment ! Et je voulais vous remercier de nous associer tous à ce moment-là.

Moi, je suis extrêmement ému de marier ma petite sœur qui est aussi ma filleule. C’est un très beau moment donc je vais me souvenir très, très longtemps. Je suis très content aussi d’accueillir définitivement Monsieur Grincheux dans notre famille ! Même si le travail avait été fait avant. Je voulais te remercier aussi, Monsieur Grincheux, de m’avoir demandé d’être ton témoin. C’est quelque chose qui me touche profondément.

Donc longue vie, beaucoup de bonheur et vive les mariés ! »

Notre cérémonie personnalisée à la mairie

Crédits photo : Damien le Mellec photographe

Notre cérémonie personnalisée à la mairie

Crédits photo : Damien le Mellec photographe

Notre cérémonie personnalisée à la mairie

Crédits photo : Damien le Mellec photographe

Et toi, souhaites-tu personnaliser le plus possible ta cérémonie civile? Le discours d’un tes proches t’a t-il particulièrement émue ?



4 commentaires sur “Mon mariage simple et convivial en couleurs pastels : les mariés se marient – Partie 3 (ou comment passer du rire aux larmes ?)”

  • Pour nous cérémonie personnalisée du début à la fin, avec le discours du Maire particulièrement émouvant. Il avait même fait des recherches sur l’histoire de l’implantation de ma famille dans la région et a remis un cadeau à mes parents qui se sont mariés au même endroit, à la même date, à quelques années d’écart!
    Nos parents, nos témoins ont fait des discours et on a échangé nos vœux.
    Cette cérémonie se suffisait à elle seule, on a d’ailleurs renoncé à faire une cérémonie laïque (on ne s’est pas marié à l’église).
    Nous avons eu des retours très positifs sur cette cérémonie et on en garde un très bon souvenir!

    • Très joli! Et drôle, j’imagine que les clins d’oeil répétés à l abris de jardin sont un private joke 😉 à quel moment de la cérémonie a t il pris la parole ?

      • Merci… je lui transmet après tout toute la gloire lui revient.
        Oui le chalet est une private joke…. disons qu’en gros comme m. Grincheux avait eu son chalet l’année précédente, j’ai eu mon mariage en contrepartie…
        Le discours a été fait à la fin après les signatures et juste avant notre sortie…

Partager un commentaire...