Mon mariage simple et convivial en couleurs pastels : alors on danse ?

Dans mes deux dernières chroniques, je t’ai expliqué quelles animations ont rythmé mon mariage (ici et ). Je viens terminer ce thème de « comment faire en sorte que tes invités ne s’ennuient pas à ton mariage » en venant te présenter notre ouverture de bal. Tu sais, l’un des moments du mariage dont tu rêves et peut-être l’un de ceux que tu prépares le plus pour qu’il soit PARFAIT.

Notre ouverture de bal sur un mix de plusieurs musiques

Crédits photo (creative commons) : StockSnap

M. Grincheux, veux-tu danser ?

Bon, il faut que je te dise la vérité : M. Grincheux ne sait pas danser, mais alors vraiment pas. Son niveau de danse est catastrophique. Non, je n’exagère pas, mais vraiment pas. Imagine un balai essayer de balancer ses franges sur le rythme de la musique ou M. Bean (ce personnage anglais improbable) danser sur thriller de M. Jackson et tu pourras te faire une idée assez précise du niveau de danse de mon mari. Il fait partie de cette catégorie qu’on appelle les « mauvais danseurs ».

De mon côte, j’adore danser. Comme beaucoup de petites filles, j’ai suivi des cours de danse classique de l’âge de 5 ans jusqu’à 11-12 ans (grâce auxquels je dois encore ma souplesse actuelle d’ailleurs) puis j’ai enchaîné sur du modern jazz et actuellement je danse encore. Bref, j’adore danser.

Quand il a fallu commencer à se projeter vers notre ouverture de bal, j’étais complètement emballée et j’avais donc un millier d’idées à proposer à M. Grincheux. Encore fallait-il qu’il soit d’accord avec toutes mes idées ou en tout cas au moins une ! Sur le principe, il était d’accord pour danser mais il ne fallait pas que ce soit « trop compliqué » : j’avoue l’avoir souvent entendue cette phrase !

Quelles idées as-tu dans ton chapeau Madame Chat Potté ?

Option n°1 : l’entrée classique, un slow

Avantages : une danse calme, parfaitement adaptée pour nous créer une « bulle rien qu’à nous » et surtout d’un niveau basique parfaitement cohérente avec le niveau de danse de mon partenaire proche du néant (chéri, si tu me lis, désolée !).

Inconvénients : un peu trop calme à mon goût, j’avais envie d’un peu plus de folie et d’un niveau un peu plus élevé dans les pas de danse à effectuer. Donc, next !

Option n°2 : un rock endiablé ou un tango ou une valse ou une salsa ou….

Avantages : selon la danse choisie, un niveau un peu plus technique qui me plaît davantage et qui est plus originale que ce que nous avions vu dans les derniers mariages auxquels nous avions assistés.

Inconvénient : refus tout net de M. Grincheux (j’avoue il n’est pas drôle !).

Option n°3 : la danse de Dirty Dancing !

Avantages : je suis une fan absolue de ce film (j’ai arrêté de compter le nombre de fois où je l’ai vu) : « On ne laisse pas Bébé dans un coin ! ». D’ailleurs, je suis sûre qu’il y a d’autres fans par ici (hein Madame Piglou) ! J’aurais accompli un rêve en refaisant la danse finale et du coup j’aurais été la plus heureuse des femmes.

Inconvénients : un niveau bien au-dessus des compétences de M. Grincheux, n’est pas Patrick Swayze qui veut ! Et aussi, au-dessous des miennes, je dois l’avouer. On aurait pu demander à un professeur particulier mais nous n’avions pas le budget pour cette dépense. Donc idée suivante !

Option n°4 : et si on faisait un mix de tout ça ?

Avantages : on pouvait mélanger plusieurs de mes envies et faire quelque chose de simple mais où on pouvait mixer à la fois la douceur du slow, un rythme un peu plus rapide donc quelque chose de plus festif et mon rêve de Dirty Dancing (ahhhhhhhhhhhh, Patrickkkkkkkkkkkkkkk ! Pardon, je m’égare !). En plus, ça nous permettait d’associer notre fille en la faisant danser avec nous sur la dernière danse.

M. Grincheux était partant pour me suivre sur cette voie et nous voilà partis pour choisir les chansons parfaites pour notre ouverture de bal. Nous avons décidé de commencer sur NOTRE chanson, celle qui restera à jamais notre premier slow (The power of love, de Franky goes to Hollywood), donc une musique douce. On enchaînera sur la musique de fin de Dirty Dancing (avec les petites chatouilles dans le dessous de bras mais sans le porté final, n’ayant pas envie de finir à l’hôpital). Puis, une musique un peu plus rythmée, Marry you de Bruno Mars, et Can’t stop the feeling de Justin Timberlake sur laquelle notre chérinounette nous rejoindra. Pour finir nous voulions embarquer tous nos invités avec nous sur la piste et nous avons choisi la chanson Toi + Moi de Grégoire.

Nous avons demandé à notre super DJ de nous faire le montage (en tout il durait environ 8 min 30 quand même) plusieurs mois avant le mariage ce qui m’a permis de pouvoir chercher des pas assez simples sur lesquels M. Grincheux se sentirait à l’aide et ensuite d’apprendre et de réviser les pas avec mon « Fred Astaire » de futur mari.

Nous avons commencé environ 3 mois avant le mariage environ 1 heure 2 à 3 fois par semaine. Alors on peut dire que ces séances de danse ont contribué à voir si réellement nous souhaitions nous unir l’un à l’autre. Entre impatience, engueulades et prises de tête, il n’y a qu’un pas (de danse !) que M. Grincheux a souvent franchi ! Bon j’exagère un peu (mais pas tant que ça finalement !) : ces petites séances faites après avoir couché les enfants nous ont aussi bien fait rire et passer d’excellents moments de détente rien qu’à deux. Et puis, je dois dire que la persévérance de mon futur mari m’a quand même un peu épatée : après plus de 16 ans d’amour on peut encore être surprise…

Et le jour J, ça donne quoi ?

La surprise a été totale pour nos invités car la plupart connaissaient le niveau de danse de mon mari et ne s’attendaient donc pas du tout à ça. Certains nous en parlent encore et n’hésitent pas à demander à M. Grincheux de faire une petite démonstration de ces talents lors des soirées que l’on passe avec eux. Donc pari réussi pour nous d’avoir créer la surprise.

Notre ouverture de bal sur un mix de plusieurs musiques

Crédit photo : Damien le Mellec photographe

Notre ouverture de bal sur un mix de plusieurs musiques

Crédit photo : Damien le Mellec photographe

Cette ouverture de bal est à notre image : simple, joyeuse, conviviale. Nous avons adoré la danser. Elle nous a permis d’être dans notre bulle d’amour et aussi de pouvoir faire participer notre fille chérie. Alors, après elle n’était pas parfaite : nous nous sommes trompés dans quelques pas (et surtout moi d’ailleurs !), la traîne de ma robe, que j’avais pourtant remontée (la traîne pas la robe, hein), a failli me faire trébucher (la vendeuse me l’avait pourtant bien dire on ne recule pas avec une robe de mariée, on avance !). Mais ça reste un de nos moments préférés de la soirée de notre mariage. Je dois avouer aussi que je suis très fière de mon mari et reconnaissante qu’il ait accepté de faire une ouverture de bal comme celle-là car à la base cela ne lui ressemblait pas.

Et toi, ton futur mari sait-il danser mieux que le mien ? Quelle ouverture de bal avez-vous préparée ? Viens-tout me raconter?

Bonjour, je suis madame Chat Potté. Je me suis mariée avec mon M. Grincheux le 23 juin 2018 dans le nord de la France. Nous sommes toujours aussi amoureux et bien entourés de nos deux enfants adorés. Nous avons organisé un mariage simple dans l'esprit champêtre et bohême avec du DIY, des couleurs pastels (rose, vert d'eau...) et beaucoup, beaucoup d'amour... Entourés de nos familles et de nos proches, nous avons vécu cette journée en toute simplicité et convivialité. Si tu souhaites échanger avec moi, n'hésite pas à me contacter sur madamechatpotte@gmail.com

Commentaires

  • Avatar
    Madame Chaton
    Répondre
    3 mai 2020

    Whaou bravo Mme Chat Potté d’avoir réussi à entraîner M. Grincheux dans une danse qui plus est de 8min30 !! même le mien qui aime bien danser n’aurait pas été motivé pour une chorée si longue !! Et quel entraînement, tu as réussi à lui faire faire 2/3 séances par semaine ! franchement chapeau ! Tu n’as pas de vidéo du résultat final ? je suis trop frustrée de ne pas voir le rendu !! Mais vous êtes trop mignons sur vos photos en tout cas !

  • Avatar
    Mademoiselle Couture
    Répondre
    6 mai 2020

    Ahhhhhhhhhh Patrick! Comme je suis d’accord avec toi… apres j’ai pas la morphologie de Bébé non plus donc bon…
    Nous on est partis sur un Rock endiablé. Tellement endiablé que des fois je me demande pourquoi on s’est lancé la dedans… 🙂

Poster une réponse