Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 3 : sublimer la mariée

Dans cette troisième partie, après t’avoir parlé de notre traiteur et de notre photographe, je vais te parler de beauté dans tous les sens du terme, et de celle de la mariée, surtout.

Je pense que c’est une partie que tu vas aimer, ma bride, car à mon avis, comme toute future mariée, tu veux être la plus belle pour ton grand jour ! Peu importe la manière dont tu envisages de te sublimer : soft, sophistiquée, champêtre, colorée… il y a mille façons d’être une mariée MA-GNI-FAAAAAAIIIIIIIIQUE.

Des cheveux de Raiponce à l’obsession du carré, la coiffure…

Je vais commencer par te parler de la coiffure. Le sujet a été clos très vite. Avant même la recherche. Avant même la demande en mariage. M. Peter Pan, témoin d’amour, avant d’être chanteur, était coiffeur. Il est très doué, mais n’aime pas travailler en salon. Il a donc naturellement changé de voie.

Néanmoins, il était inconcevable que quelqu’un d’autre me coiffe le jour de mon mariage. Non seulement, gare à ce pauvre coiffeur qui toucherait ma tête et se tromperait, mais en plus, je n’en avais pas envie. J’ai une confiance absolue en M. Peter Pan. Il me connaît par cœur et il aurait été vexé de ne pas me sublimer pour ce moment si important ! Je lui dois beaucoup…

Il faut savoir que je n’ai pas dérogé à la règle des fiancées qui laissent leurs cheveux longs et finissent par avoir des fourches et des coupes informes… Mais je n’avais pas le droit d’y toucher ! Heureusement, mes cheveux poussent très vite, et en un an et demi, je suis passée d’un carré « mi-cou » à des cheveux ayant dépassé la moitié du dos.

Mais j’ai DÉTESTÉ.

J’adore mon carré : c’est pratique, facile d’entretien, ça me va beaucoup mieux. Mais soit, je ne me marie qu’une fois, je pouvais faire un petit effort, même si l’obsession de retrouver ma coupe favorite commençait à m’empoisonner, au point où j’en rêvais la nuit.

J’ai souvent hésité et supplié M. Peter Pan de me faire un beau brushing court pour le mariage… J’aime les mariées aux cheveux courts. La Dentelle Team se souvient d’ailleurs très certainement de mes appels au secours. Voici ce à quoi je rêvais dans mes périodes obsessionnelles :

Crédits photo : Capture d'écran de mon tableau Pinterest

Pour la petite blague, je me suis mariée un vendredi, et le samedi matin à 10h30, j’étais chez un (autre) coiffeur (M. Peter Pan ne pouvant pas être présent ce jour-là), ma crinière pleine de gel, de morceaux de gypsophile, de mousse… « Vous êtes sûre de vouloir tout couper ? » « Pitiiiiiiiiiééé !! »

J’avais émis quelques idées quant à ma coiffure cheveux longs, ce que je voulais et ne voulais pas…

Crédits photo : Capture d'écran de mon tableau Pinterest

Oui, tout se ressemble…

Je te raconterai plus en détail le matin des préparatifs, avec le stress et les cauchemars de mon témoin. En attendant, je te laisse découvrir quelques photos du résultat : quelle patience, hein ! Et M. Peter Pan a bel et bien réussi un exploit pour mon grand jour : mes boucles ont tenu toute la journée, toute la soirée et toute la nuit… Tout au long de mon mariage, j’ai donné carte blanche aux personnes de confiance.

Évidemment, comme souvent, tant que tu n’as pas essayé, tu ne peux pas vraiment dire un non définitif à ce que tu ne voulais pas de base. C’est ce qu’il s’est passé : je ne voulais pas de coiffure de côté et pas de fleurs dans les cheveux… Je te laisse juger, hum hum hum ! (Bon, on était quand même d’accord tous les deux qu’il n’y aurait pas de chignon ni de perles dans les cheveux !)

Coiffure de mariée boucles et fleurs // Photo : Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

De la poupée de porcelaine au Festival de Cannes, le maquillage…

Côté maquillage, Mlle Merveilleuse, témouine d’amour, adore le maquillage et maquille très souvent en prestation. Tu vas me dire : « Elle a de la chance, la mariée ! » Eh bien non : nous avions convenu qu’elle ne me maquillerait pas le jour du mariage.

C’est une très bonne maquilleuse, mais elle ne se sentait pas de prendre la responsabilité de ma mise en beauté. J’ai une peau particulière, et je n’avais pas envie que nous soyons stressées, elle comme moi, le jour du mariage. M. Peter Pan, c’est différent : il gère son stress, c’est un professionnel de la coiffure, il a fait ça des dizaines de fois. Mlle Merveilleuse avait, comme beaucoup de monde ce jour-là, des tas de choses à faire et à penser. Je ne voulais pas qu’elle me maquille, mais j’avais la garantie d’avoir un plan B si ma maquilleuse me faisait faux bond. Parano, moi ?

La recherche de la maquilleuse a été la plus ardue.  Au tout début, j’ai joué de malchance car je cherchais impérativement quelqu’un qui maquille à domicile avec un forfait essai + jour J…

Je me tourne naturellement vers les maquilleuses de ma commune ou des communes limitrophes. Et là, pas une, ni deux, mais trois réponses identiques : « Ah, j’aurais adoré vous maquiller, mais j’accouche le 3/8/12 décembre ! » … C’est une blague ? Je suis très contente pour vous Mesdames, hein, mais la coïncidence ne m’a pas trop trop fait rire sur le moment.

Bref, me voilà du côté des books en ligne, des maquilleuses à Paris et de tous les contacts que je peux grappiller dans mon milieu. De déception en déception. C’est cher. BEAUCOUP trop cher. 300€ le forfait de maquillage mariage, je ne comprends pas. Pour un shooting photo, c’est moitié moins.

***Note à toi, ma bride : il faut bien différencier esthéticienne et maquilleuse. La plupart des instituts proposent le forfait mariage, mais les personnes qui y travaillent n’ont généralement qu’une toute petite formation « maquillage base ». Mon esthéticienne me l’a clairement dit : elle n’est pas très à l’aise avec la pratique du maquillage, et souvent, les mariées disent vouloir quelque chose de trèèèès simple, alors qu’en réalité, ce qu’elles souhaitent n’est pas si « simple ». Elles veulent un effet naturel, et c’est très différent. ***

Grâce à des appels au secours du côté des futures et déjà mariées, on me donne un nom et un téléphone ! OUF ! La demoiselle est libre ! Elle s’appelle Virginie, et ses tarifs sont très honnêtes. Elle compte par « maquillage » : je peux donc être une mariée, un mannequin, Mamie Jeanine pour un anniversaire, ça ne changera rien, et j’apprécie. 75€ l’essai + 70€ le jour J. Ça me va, on prend rendez-vous pour septembre, à M – 3.

L’objectif…

J’ai toujours voulu ce type de maquillage :

Crédits photo : Capture d'écran de mon tableau Pinterest

Je me maquille quotidiennement, je me débrouille, et j’ai envie d’avoir un beau maquillage sophistiqué le jour du mariage. Ce n’est pas l’été, je n’ai pas de thème champêtre et j’adore les maquillages de soirée. Pas de rose sur les paupières et pas de rouge à lèvres nude. J’ai d’ailleurs quelques déconvenues en passant mes appels : « Ah mais non Mademoiselle, une mariée c’est comme ça, avec juste du blanc, du rose et du gloss ! »

J’admire celles qui ont choisi de se faire belles toutes seules, elles s’imposent un défi et un sang-froid prodigieux. Mais mon envie de me faire chouchouter le jour J était très importante.

Virginie arrive, je lui montre mes inspirations, je lui montre la robe également. Ça fonctionne, et nous voilà parties.

Oui, mais…

Je lui demande du rouge à lèvres pour compléter le rendu, que je n’ai pas encore vu.

Le choc. Je n’aime pas du tout du tout. Je me trouve grossière avec du rouge à lèvres, le maquillage n’est pas top. Le rouge à lèvres me laisse sans voix, euh… dans la vraie vie, je ressemble vraiment à ça ??? Je porte du rouge tous les jours, j’ai donc constamment l’air d’un camion volé et personne ne me l’a dit ?!

Je fais un mea culpa dans ma chronique, car si l’essai ne m’a pas ravie (L’ESSAI EST TRÈS TRÈS IMPORTANT), ce n’était pas de la faute de la maquilleuse, mais de la mienne. Elle m’a écoutée lui exposer mille idées, des choses qui ne m’allaient pas spécialement. Eh oui, ce qui rendait si bien sur Pinterest ne me va pas, soyons honnête.

Je suis pressée, je dois conclure notre essai. Avant de partir, Virginie me propose un maquillage plus simple, avec un trait d’eyeliner… Oh ! J’aime déjà plus.

Les jours qui suivent, j’ai de gros doutes. J’hésite à chercher ailleurs, je ne comprends pas. J’envoie un mail à Virginie, elle me rassure : elle a compris ce qui n’allait pas, me propose d’autres modèles. Oui, j’aime mieux. C’est même beaucoup mieux ! Je regrette seulement de ne pas pouvoir refaire un essai avant le jour J, mais le budget ne le permet pas vraiment.

Du coup, j’en parle à ma témoin maquilleuse, qui me fait comprendre qu’en effet, les professionnels savent ce qu’ils font, qu’il faut que je la laisse travailler. Pour ce qui est du rouge à lèvres, il est parfois plus judicieux de le mettre soi-même car on « connaît » notre visage. J’ai des lèvres assez volumineuses. Les maquilleurs suivent parfaitement leur contour, ce n’est pas toujours notre cas. C’est donc un autre conseil que je te donne.

… Ouf !

L’attente jusqu’au jour J est longue. On refait un petit récap au téléphone avant. Ça roule. Elle va même maquiller ma sœur, Mlle Pokeyo. Le midi du mariage, Virginie est à l’heure, c’est parfait niveau timing.

Et le résultat est splendide ! (Je t’avoue que j’avais quand même Mlle Merveilleuse en plan B, ce qui, je pense, a beaucoup contribué à ma zénitude.) J’avais fait un nettoyage de peau intégral (un peu trop tard : j’avais pas mal de rougeurs, que Virginie a camouflées sans souci), et j’étais allée acheter mon rouge à lèvres en amont pour effectuer les retouches au cours de la journée. Je ne regrette pas du tout d’avoir fait confiance à Virginie, et je la remercie vraiment.

Mon conseil : si tu penses aller chez l’esthéticienne avant le mariage et faire un nettoyage, ne le fais pas en dessous de J – 7. Selon ta peau, selon le soin appliqué, tu risques d’avoir des rougeurs ou des petits boutons. Ouf, de mon côté, plus de peur que de mal !

Maquillage mariée // Photo : Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

J’ai eu la chance d’avoir de super professionnels à mes côtés le jour J, et le résultat a été bluffant pour moi. Ma coiffure d’amour, mon maquillage de star… J’ai adoré et je leur dis merci à tous les deux.

Les sites de ces super prestataires :

Et toi, comment penses-tu devenir une princesse le jour J ? Entourée de professionnels ? En te sublimant toi-même ? Comment te vois-tu ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



3 commentaires sur “Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 3 : sublimer la mariée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *