Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 4 : la décoration

Je t’ai parlé de mon traiteur, du photographe et de mes super-héros capables de me sublimer. Maintenant, il est grand temps de te parler de ce qui va offrir à nos invités la magie d’un mariage de Noël (ou presque !).

Prête ?

Crédits photo (creative commons) : Daria Yakovleva

Une décoratrice qui compense mon sérieux manque de création manuelle et qui magnifie ce grand jour

Depuis le début, je te parle de mon incapacité (chronique) à réaliser quelque chose avec mes dix doigts… J’admire toutes mes copines dentelles qui ont réussi à allier DIY et budget. Le rendu est très souvent à la hauteur de ce qu’elles voulaient, en plus de la satisfaction personnelle du : c’est moi qui l’ai fait TOUTE SEULE !

Sur ce coup-là, je ne joue pas. En plus d’être nulle avec du papier et des ciseaux, cela m’ennuie profondément. Je bâclerai et j’aurais dépensé plus d’argent en loisirs créatifs que je ne devrais. Je tiens donc à encourager les futures mariées à ne pas complexer de leur non envie de DIY ! Heureusement, il y a une foultitude de possibilités aujourd’hui qui permet d’avoir une très jolie décoration à un coût raisonnable.

Cahier des charges

Dans la recherche de la salle, je te disais que le lieu faisait 70% du travail de décoration. (penses-y au moment de choisir.) Nous avions eu la chance de trouver notre bonheur dans cette maison d’époque, parfaitement en lien avec l’ambiance d’un Noël au XIXe. Je rajoute également que le budget décoration peut vite grimper et qu’en effet, nous aurions pu davantage jouer sur notre inspiration, mais il faut être réaliste. M Wayne n’a fait que donner son avis –ce qui est déjà bien !- sur cette partie qui ne le concernait que très peu. Ma dream team s’est chargée de le remplacer au pied levé.

Une fois le budget annoncé, le thème trouvé, il fallait prendre en compte le moyen de stocker tout ça ! Qu’en faisons-nous après ? La revendre ? La louer ?

Bof, bof… Je savais (presque) ce que je voulais. Et ce que je voulais, justement, le budget ne permettait pas de l’acheter. J’ai donc pensé à louer. J’ai regardé sur Saint Google pour trouver des espaces près de chez moi, pour vérifier en amont les tarifs pratiqués, s’il y avait ce que je recherchais surtout. Un site, deux sites, trois sites…. Rien ne me plaît. C’est souvent pour de l’événementiel et sur Paris, c’est donc très cher.

Enfin, je tombe sur le site de Lara ! ArtNuptial n’est qu’à une quinzaine de minutes de la maison, c’est formidable. Ni une, ni deux, j’appelle Mlle Merveilleuse et M Peter Pan pour leur en parler. C’est Mlle Merveilleuse que j’embarquerai pour le premier rendez-vous.

Lara nous reçoit dans une petite pièce remplie de décoration en tout genre, allant du sofa à la table ronde, de l’arche de fleurs aux guirlandes en Cascade. J’avoue avoir eu un peu de mal à me projeter, mais comme je savais ce pour quoi j’étais venue, je ne m’attarde pas aux alentours. Lara est super, une vraie passionnée de décoration qui est à l’écoute. Elle me laisse expliquer, me montrer des photos sur mon envie d’un mariage de Noël ancien, elle cerne très vite l’ambiance générale… Déjà, la date du mariage me permet d’avoir beaucoup de disponibilités, nous sommes à M-8).

Je ne suis pas trop exigeante, j’ai bien conscience de ne pas avoir un budget illimité, alors je demande des chandeliers parce que ça habille une table et que cela remplit son rôle de lumières. Oui, je veux des lumières tamisées pour le soir de notre mariage, une ambiance feutrée des dînes d’époque…

Après le grand débat de tables rondes ou banquet (je voulais un grand banquet au tout début, ce qui peut être intéressant au niveau des tarifs, car moins de décorations à prévoir, mais ce n’était pas compatible avec notre salle et M Wayne n’aimait pas !), nous optons donc pour 7 grands chandeliers. Je suis un peu sceptique de la taille (80 cm de haut sans les bougies), je trouve ça énorme. Finalement, Lara me rassure en me rappelant que nous avons de hauts plafonds. On discute encore et encore. L’idée de sous-assiettes se fait jour, de belles sous assiettes dorées pour contraster avec la nappe blanche du traiteur ainsi qu’un service de verres. Cela paraît ridicule, mais ma témoin a beaucoup insisté pour que nous louions le service de verres hauts. Et elle a eu mille fois raison. Les traiteurs ne proposent pas toujours le choix de la vaisselle et les verres sont « standards ». C’est bien, mais cela ne me plaisait plus et le rendu des nouveaux verres est fantastique. J’avais peu de décoration, je ne voulais pas risquer d’affadir le rendu.

Le bon de commande est passé et… Nous sommes en dessous de notre budget avec beaucoup plus de décorations ! C’est tout de même incroyable. Pour les petits à côté de la décoration incluant le cadeau des invités, les ronds de serviette et le plan de table, je sais exactement ce que je peux faire. (mes premières inspirations dans cette chronique)

Lara est très honnête lorsque j’émets l’idée de prendre le forfait installation. Pour ce que j’ai à ajouter, ce n’est pas rentable. Je pourrais le faire moi-même. Eh bien c’est parti !

J’ai adoré travailler avec Lara, elle est très très arrangeante tant sur les horaires que sur le reste, toujours là pour m’écouter en cas de « doutes » sur la décoration et la façon dont je pourrais l’ajuster. Elle nous a vraiment aidé à rendre cette journée magique et je la remercie infiniment pour tout ça. Je pense que les invités ont ressenti l’ambiance que nous avons créée.

Mlle Merveilleuse, Mlle Pokéyo et M Peter Pan n’ont pas cessé d’avoir de nouvelles idées pour garnir l’espace de la salle au cours des mois qui ont suivi et à 22 h, trois jours avant le mariage, j’attendais que l’on me livre mes sapins de Noël. (caprice de bride ?)

Viens ensuite le moment de sublimer nos tables. Je veux des fleurs. Ce n’est pas « j’aimerais », non, je veux des fleurs. Mais trouver un fleuriste capable de retransmettre l’esprit de Noël sans tomber dans le kitch, c’est une autre histoire…

Notre fleuriste parfaite

Je sais que beaucoup de mariées optent aujourd’hui pour un mariage sans fleurs ou bien s’offrent un très beau bouquet (coucou Mme Yéti !) sans passer par la case fleuriste. Mais je n’imaginais pas me marier sans tenir un bouquet de fleurs fraîches pour le grand jour ! En plus, en décembre, il est possible d’avoir des choses un peu différentes et ne crois pas qu’il n’y a AUCUNE fleurs à cette période-là (coucou les renoncules !).

Je me déplace naturellement chez les fleuristes de mon quartier avec là encore pas mal d’idées en tête. Les premiers contacts sont bons, j’explique que je cherche des couronnes de fleurs pour mes centres de table afin d’entourer de grands chandeliers. Des centres de table, le bouquet de la mariée et trois bouquets pour mes demoiselles d’honneur. Oui, je ne suis pas une mariée « rentable » alors certains fleuristes me le font bien comprendre…. Rentable ? Mais quelle horreur ! Je le réponds plus ou moins aimablement qu’un vendredi de décembre, il ne doit pas y avoir foule à leur porte pour des mariages !

Je tombe sur un fleuriste tout près de chez moi qui lui ne comprend pas du tout le choix de mes chaussures de mariée, m’expliquant qu’il ne pourrait pas travailler si mes chaussures ne sont pas blanches…. Vraiment ? Je suis un peu déroutée, je n’ai plus beaucoup d’options et les premiers devis reçus sont très au-dessus de notre budget entre 800 et 1300 euros de fleurs…. Lui est en dessous, mais je ne me retrouve pas dans ses propositions et je continue de chercher, au cas où. D’autant qu’il ne souhaitait pas me faire signer de devis. C’était hors de question.

Mon seul souhait : du sapin ! Je ne m’y connais pas du tout en fleurs, alors je laisse carte blanche aux professionnels. Mon exigence sera d’avoir du sapin dans mon bouquet de mariée et dans les centres de table avec inspiration couronne de l’Avent à l’exception des pommes de pin. (Cela peut être un conseil ma bride. Choisis des fleurs de saison pour ton bouquet, c’est moins onéreux, et plus, authentique. Il n’y a pas que les pivoines ou les orchidées pour une mariée, hein ! Certains vont essayer d’insister, mais tiens bon.)

Sortir de sa zone de confort

Les semaines passent, les rendez-vous ne donnent rien… Je n’ose même pas imaginer, pouvoir faire mon bouquet toute seule et il n’est pas question de faire l’impasse dessus. Je commence à regarder ce que l’on appelle des Designers Floraux. Je ne me fais pas d’illusions, si un fleuriste standard propose des prix exorbitants pour certains, qu’en est-il pour les créatifs indépendants spécialisés dans l’événementiel ?

Mais j’envoie, au cas où… Et surprise !

Je tombe sur le site d’Esther Lamarche, designer floral, habituée à décorer les mariages de château. Non, ce n’est pas pour moi, ce n’est pas possible. Eh bien….si ! Son devis est en dessous de toutes les prestations reçues alors. Elle comprend exactement ce que je veux et suis même très très enthousiaste de faire un mariage de Noël, son premier.

On prend rendez-vous à la maison en pleine canicule. M Wayne sera là, après tout, il veut quand même savoir dans quoi sa bride to be s’embarque ! Esther est adorable ! Le feeling passe aussi bien qu’avec notre traiteur, notre photographe et notre décoratrice. C’est presqu’incroyable tout ce qu’elle nous propose. On étudie ma décoration avec soin, elle s’aperçoit que sept centres, c’est beaucoup trop. La table des mariés est en banquet, cela alourdirait le tout avec deux grosses couronnes supplémentaires. D’emblée, elle nous présente d’autres solutions et fait baisser le devis. C’est exactement ce que j’espérais et je n’imaginais pas cela réalisable.

Voici ce à quoi je pensais :

Crédits photo : Capture d'écran tableau Pinterest Mme O'hara

Tout est calculé, tout est préparé et nous signons. Le mois précédent le mariage, nous faisons le point sur les détails d’organisation. Ses tarifs comprennent la livraison et l’installation de la décoration. Je ne l’avais pas vu sur mes autres demandes.

Je lui ai donné toute ma confiance sur la composition des centres et des bouquets. Mes quelques inspirations sur Pinterest l’ont aidée, mais Esther a créé toute seule pour un résultat plus que merveilleux.

Je n’oublierai jamais mon entrée dans la salle de réception où trônaient fièrement mes couronnes de sapins et de fleurs fraîches rouges et blanches. Sans parler de mon énorme bouquet de mariée qui s’accordait avec mes chaussures… bleues !

Que vous choisissiez de recouvrir un château de fleurs ou que vous fassiez quelque chose de plus intime, Esther sera tout aussi professionnelle, à l’écoute et pleine d’idées. Elle nous a dit ne pas comprendre les fleuristes qui ne faisaient pas signer de devis sous prétexte qu’ils ne savaient pas le cours du prix des fleurs plusieurs mois à l’avance…

C’est important de ne pas négliger les accessoires de la mariée, ils seront sur toutes les photos… J’ai juste le regret d’avoir lancé mon bouquet, mais Esther m’avait dissuadé d’en faire un deuxième, car je partais en vacances le lendemain (et cela a fait au moins une heureuse !).

Et comme les photos sont mieux que les mots, je te laisse découvrir le résultat de notre décoration !

Mariage Mme O'hara - Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

Une photo pour te donner l’atmosphère de la soirée 

Bouquet de mariée d'hiver - Mariage Mme O'hara - Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

Mon bouquet d’amour

Salle mariage Mme O'hara - Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

Salle mariage Mme O'hara - Franck Guiraud

Crédits photo : Franck Guiraud

Table des mariés mariage d'hiver

Crédits photo : Photo personnelle

La composition des mariés

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Le coin plan de table avec tous les cadeaux emballés par Mlle Merveilleuse et M Peter Pan

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Le souci du détail d’Esther sur les chandeliers.

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Table mariage Mme O'hara

Crédits photo : Photo personnelle

Un grand merci à Lara et Esther pour avoir rendu notre beau jour si féerique.

 

Et toi ma bride, comment vois-tu ta décoration ? DIY, location, achat ? Est-ce que les fleurs sont importantes pour toi ? Dis-moi tout !



14 commentaires sur “Un mariage de Noël à l’ancienne, chapitre VI : nos prestataires (GROS) coup de cœur ! Partie 4 : la décoration”

  • J’adore ton bouquet ! Des fleurs bleues, ma bataille 😁 et j’aime beaucoup aussi le sapin dans les compositions florales. Le vert sombre donne un beau contraste. Maintenant que j’y pense, on aurait dû faire ça nous aussi ! Pour un mariage en Franche Comté ça aurait bien convenu. ..

  • Mais qu’il est beau ton bouquet!
    Moi qui ne connaissait rien aux fleurs d’hiver avant mon mariage, j’ai aussi appris à les découvrir pour pouvoir travailler avec des fleurs de saison et jai été vraiment conquise!
    Tu as eu une superbe chance de pouvoir être si bien entourée et conseillée. Il faut parfois chercher un peu, mais il existe vraiment de super prestataires!

      • Les inspirations hivernales sont de plus en plus présentes dans le monde du mariage et c’est génial de pouvoir trouver à la fois des prestataires qui partagent cette envie et notre entourage ! 🙂 Le tableau Pinterest addictif….:D J’avais hésité avec le bois de l’hiver pour des porte-noms mais ce n’était plus dans le thème. J’ai presqu’envie de me remarier avec une autre atmosphère tant il était difficile de choisir ! 😀

  • Mais bien sur qu’il est possible d’avoir une dėcoration florale qui ne coute pas un bras et qui ne soit pas kitsh, mais il faut trouver le bon professionnel… Et c’est ce que tu as fait! La décoration de ta salle est magnifique et ton bouquet sublime!

  • Mes félicitations à vous 2, je vous souhaite beaucoup de bonheur! Votre bouquet est particulièrement magnifique! Par contre je crois que je n’ai pas tout suivie haha C’est Esther qui s’est occupée de la décoration ou Lara du coup?

  • Quel jolie ambiance, c’est très beau! Ça donne une ambiance féerique je trouve tous ces sapins et ces grands chandeliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *