Raconter son mariage deux ans après : le retour de Mme Bretzel !

En août 2014, je me suis mariée.

C’était une journée incroyable, pleine de rires et de larmes, de beaux moments et de beaux souvenirs. J’avais promis de venir te les raconter.

Et j’ai disparu.

Deux années bien remplies

Pendant ces deux ans à oublier de te raconter mes problèmes avec ma mère, le casse-tête de ma robe et l’amour reçu en ce deux août, je n’ai pas chômé.

J’ai participé à la population humaine. J’ai appris à être une mère suffisamment bonne. Et j’ai profité de cette occasion pour comprendre la mienne. Et lui pardonner, un peu.

Je suis devenue professeure de SVT. Dans un lycée, d’abord et dans un collège ensuite. J’ai grandi, vieilli, je me suis pris des claques ; je suis tombée amoureuse mille fois et pas toujours de mon mari ; j’ai regardé « l’or du soir qui tombe » sur les quais bordelais.

J’ai déménagé. Dit au revoir mille fois, pleuré tout autant.

J’ai rangé ma robe de mariée au fond d’un placard, il y a une semaine. Elle est toujours aussi incroyable, comme je l’avais rêvée. Je l’ai montrée à ma fille, je lui ai raconté comment nous l’avons si bien portée, toutes les deux.

Et ce soir, je reviens.

Raconter son mariage deux ans après : le retour de Mme Bretzel !

Crédits photo : Lydiane Gaborieau

Pourquoi ce silence ?

Aujourd’hui encore, il y a des choses de mon mariage que j’ai du mal à raconter. Je traîne des rancœurs, des regrets et l’envie de tout refaire. Mes photos me serrent le cœur et j’appréhende le mariage des mes frères et sœurs qui entraînera, j’en suis certaine, une comparaison à mes dépens. Alors que c’était génial.

Depuis deux ans, je cherche à comprendre ce qui a bien pu se passer. J’essaie d’écrire cette chronique où je te dis que, ça y est, je reviens. Mais c’est difficile. Je sais à quel point partir peut être compliqué. Mais revenir… c’est une toute autre affaire.

Avec le temps et l’affection sans faille d’une bande de filles incroyables, j’ai fini par apprivoiser mes souvenirs. Il y a un mois, ma photographe a mis à jour son blog (elle aussi avait un brin de retard) et re-partagé plusieurs photos de notre grand jour. En les voyant, j’ai retrouvé le chemin vers les moments qu’elles racontaient. J’ai su, enfin, accepter que ce jour était passé et qu’il ne reviendrait pas. Qu’il était fait et clos, avec ses réussites et ses ratés, ses oublis irréparables et ses instants extraordinaires. Qu’il était de l’ordre de mon passé, et que, de ce fait, je pouvais le plier proprement et le mettre dans un joli tiroir (oui, je range mes souvenirs dans des tiroirs, mon cerveau est un immense meuble de mercerie).

Mais avant de le ranger, j’ai une promesse à remplir. Avant que le temps ne le repasse trop, avant qu’il ne soit trop lisse, je m’en vais te le raconter.

Mais, comment raconter un mariage deux ans après ?

Je t’avoue que je ne sais pas à quoi cela ressemblera. Il y aura un peu de tout ce qui fait de la mémoire humaine une chose incroyable et un terrain de jeu pour la psychanalyse : des oublis, des faux-souvenirs, des souvenirs-écrans, des réécritures, des exagérations, des dramatisations, des euphémismes et des silences. Mais après tout, pourquoi pas ?

Pourquoi ne pas regarder ce jour exceptionnel et banal avec un recul de deux longues années ? Pourquoi ne pas faire confiance à ma mémoire pour ne t’avoir conservé que l’essentiel ?

Pourquoi ne pas innover et relancer la machine ?

Ladies et Gentlemen, j’ai le plaisir de vous présenter « le mariage de Bretzel et Cannelé, deux ans après ».

Enregistrer


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



15 commentaires sur “Raconter son mariage deux ans après : le retour de Mme Bretzel !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *