Mon mariage enneigé : gérer les imprévus de dernière minute

Je t’avais laissée, la dernière fois, en totale zénitude à 1 mois du mariage…

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, parce qu’ici on se dit tout, je vais être honnête avec toi : la zénitude n’a pas duré très longtemps !

Snow wedding

Crédits photo (creative commons) : Isabell Schulz

La maladie

Déjà, alors que depuis le début de l’automne je m’empiffre de chocolat (parche que ché bon pour le magnésium, si si !) et de fruits (pour les vitamines) pour éviter la grippe, la gastro et tous les virus de l’hiver, mon estomac a décidé de faire dans l’originalité en me servant une gastrite au menu…

Rien de grave (mis à part que je ne pouvais rien avaler pendant une semaine), mais à 1 mois du mariage, M. Snow stressait encore plus que moi à l’idée que je sois encore malade le jour J et que je ne puisse pas profiter du repas !

Oui, bon j’avoue, je suis un ventre sur pattes et clairement je ne voulais rater le dessert repas pour rien au monde! Mais finalement, plus de peur que de mal car après une semaine de traitement, je me récompensais d’une petite raclette ! (oui, j’aime me récompenser, quand je suis malade, de n’avoir pas été trop chiante envers M. Snow, même si lui pense le contraire… Bref, je m’égare).

Le travail

Mon travail est en temps normal assez stressant, avec un rythme bien soutenu. Mais là, en janvier, arrivant sur la fin d’un projet, le rythme est devenu complètement dingue. Résultat, je rentrais certains soir vers 20h… Sachant que j’ai besoin de beaucoup de sommeil, je n’avais plus vraiment de temps pour finaliser la décoration.

Si tu te souviens, on a une décoratrice. Mais j’avais envie aussi de personnaliser la décoration en ajoutant une petite touche hand-made. Seulement, pour savoir ce que je pouvais faire de mon côté, je devais attendre de voir ce que la décoratrice me proposait… Et c’est la raison pour laquelle j’ai commencé assez tard et que j’étais à la bourre! En bon cercle sans fin, je stressais pour le travail, je stressais pour la déco et au final je n’avançais à rien…

J’ai donc mis mes belles idées de côté et fait au plus simple. Mais comme je suis super trop méchante, tu devras attendre pour voir le résultat ! Gniark gniark gniark !

Les accessoires

Pour couronner le tout, alors que je montrais mes accessoires à une copine, je me suis aperçue que mon boléro en fausse fourrure n’était pas du tout de la couleur escomptée ! Là, j’ai vraiment eu un coup de stress. Comment retrouver un boléro à 3 semaines du mariage ???

Après avoir écumé les sites internet, j’ai fini par trouver mon bonheur sur Etsy : une étole en Mohair.  Parfait pour me tenir bien chaud…  Mais cette fois, pas question de me faire avoir, j’ai pris soin de vérifier et reconfirmer la couleur avec la vendeuse. Il faut croire que la poisse me suivait (ou que la vendeuse ne connait pas ses couleurs…) : l’étole n’était pas non plus de la bonne couleur !

Lassée de mes expériences on line infructueuses, et surtout parce qu’il ne me restait plus beaucoup de temps, j’ai finalement décidé d’aller voir dans un magasin de robes de mariée s’ils avaient des boléros en stock, quitte à y mettre le prix.

Je suis donc partie à la chasse à l’étole un samedi, en pleine période de soldes. Crois-moi, c’était une véritable épreuve, alors que j’avais décidé de ne pas craquer cette année. Mes bonnes résolutions n’ont pas tenu très longtemps… En passant devant une vitrine de prêt à porter je suis entrée, “juste pour voir”… Et puis je suis ressortie avec 2 étoles !

Moralité de l’histoire : ne jamais s’interdire d’aller faire les soldes !

La pluie qui s’invite

A 10 jours du mariage, les prévisions météo étaient assez incertaines sur le temps. Ce qui était sûr, c’est qu’on aurait le choix (ou pas !) entre la neige et la pluie… Génial ! Comme je n’avais pas vraiment pensé à cette éventualité, je n’avais rien prévu pour nous couvrir, ni pour les invités.

Tu te rappelles nous avons un dress code blanc/gris/rose, et en bonne chieuse Bridezilla, je tenais à ce que les parapluies aussi soient dans le thème. J’ai commandé un parapluie fuchsia sur internet, mais je me suis aussi souvenue du conseil de Madame Gourmande sur les parapluies transparents !

Heureusement, en cette saison ce n’est pas ce qu’il y a de plus difficile à trouver. Un petit tour chez Kiabi et tu trouveras ton bonheur !

L’arrivée des premiers invités

Depuis l’annonce du mariage et la date qui coïncidait à quelques jours près avec mon anniversaire, ma famille avait décidé de louer un petit studio à côté de chez nous dès le mercredi, pour profiter des ces 2 événements en famille. Ça me semblait donc clair que tout ce petit monde arrivait le mercredi, juste quand je serais en vacances.

Sauf que… N’ayant pas pu réserver le logement juste pour 4 jours, ils ont finalement loué pour la semaine entière. Et ce qu’ils avaient oublié de me dire, c’est qu’une partie de ma famille comptait arriver dès le dimanche pour profiter de la semaine entière de vacances…

J’ai fini par le savoir assez tardivement, au détour d’une discussion. Mais heureusement, cela ne changeait rien à nos plans et ça me faisait même très plaisir de pouvoir profiter de mes neveux un peu plus longtemps !

Et toi, as-tu prévu l’imprévu ? Tu as aussi du changer ou acheter de nouveaux accessoires au dernier moment ? Tu as été malade, juste avant le grand Jour ? Raconte !



11 commentaires sur “Mon mariage enneigé : gérer les imprévus de dernière minute”

  • Oui c’est difficile d’évaluer les couleurs! En passant joyeusement sur le fait que deux personnes ne voient pas les couleurs exactement de la même manière, il faut ajouter que nos chers écrans ne sont que très rarement correctement calibrés! Du coup les envois de photos n’y change pas forcément grand chose, sur tel écran ce boléro est un magnifique bordeau alors qu’il est clairement violine sur un autre… Et les références ‘absolues’ (comme les codes de couleurs Pantone) c’est pareil si l’écran de chacun n’est pas calibré! (mais ça peut aider si chacun possède un Pantonier papier sous la main). Le mieux est encore d’envoyer une photo imprimée (et de couleur correcte!) voire un échantillon par la poste!
    Heureusement que tu as pu trouver des étoles à tes couleurs pour finir 🙂 !

    • C’est vrai que les couleurs, on pourrait en faire un sujet! mon ordinateur est pourtant correctement étalonné avec un logiciel spécial pour bien retoucher les photos, et c’est bien la raison pour laquelle j’ai demandé deux fois la confirmation à la vendeuse! et pour le blanc, ce n’est pas la couleur la plus difficile à vérifier, une feuille blanche suffit généralement… j’étais bien déçue quand j’ai reçue l’étole car elle était magnifique! mais bon au final tout s’est bien terminé et je n’ai même pas eue besoin des étoles achetées au dernier moment! comme quoi… 🙂

  • Aaaaaaaaaaaaah !
    C’est quand tu as besoin de temps à la maison que ça s’intensifie au boulot… Et que tu finis malade, avec ton médecin qui te gronde parce que tu ne veux pas prendre d’arrêt de travail sinon ça sera encore pire quand tu reviendras. J’ai eu la même autour de Noël (avec mon père qui en prime a fait un séjour à l’hôpital via les urgences), alors que la cérémonie était pour le 18 janvier.
    Et les accessoires… Que de stress pour des choses sensées être secondaires (comme leur nom l’indique) ! Bref.
    Donc, au final, les parapluies non plus ce n’était pas nécessaire ?

    • et oui,c’est toujours la même chose. On a beau le savoir que ca finira en stress on ne s’y prépare jamais assez! et pour les parapluies…et bien…. patience 😉

  • Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir un peu beaucoup stressé dans la dernière ligne droite ^^ L’essentiel est que tout finisse bien… Hâte de voir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *