Un mariage à l’étranger : pour ou contre ?

Si tu as déjà rêvé de partir à l’autre bout du monde (ou simplement dans un pays limitrophe !) avec ton homme pour te marier, que ce soit pour éviter certains conflits familiaux/amicaux, pour faire une cérémonie dans le pays de ton conjoint, par envie d’être juste en tête à tête ou pour simplement célébrer ton union dans un cadre idyllique ou atypique…

Cet article est pour toi !!

Comme tu le sais, Monsieur Omdemavie et moi-même avons décidé de nous marier à l’île Maurice, le pays de Monsieur. Nuls problèmes de papiers dans notre cas (contrairement à Madame Gezillig qui a eu beaucoup de paperasse à remplir avec son amoureux !), puisque nous avons voulu au maximum éviter les complications  : Monsieur Omdemavie étant franco-mauricien, nous nous sommes donc mariés civilement en France avant d’organiser la cérémonie laïque à l’île Maurice. Mais nous aurions pu aussi nous marier civilement là-bas, car il existe des accords entre la France et l’île Maurice qui permettent qu’un mariage célébré sur l’île puisse être reconnu dans l’Hexagone (d’autres pays sont dans ce cas, comme l’avait souligné Madame Venise dans l’un de ses articles).

Mais avant de sauter le pas et d’annoncer à tout le monde que nous ferions notre « vraie cérémonie » (= avec la belle robe et tout le toutim) à Maurice, nous avons beaucoup pesé le pour et le contre.

Je te propose aujourd’hui de te lister tous les aspects positifs et négatifs – car oui, il y en a aussi – en cas de mariage à l’étranger.

16304018376_aea4dbef59_k

Crédits photo (creative commons) : Melanie Lukesh Reed

Pour

Côté invités :

  • Les plus motivés de tes amis et de ta famille feront à coup sûr le déplacement, tu auras donc la crème de la crème à ton mariage. Et dans les rangs, tu ne verras point de Tata Huguette au sourire forcé – parce qu’il faut être poli tout de même.
  • Tu évites de manière fort subtile d’inviter les relous de la famille, si tu en as (enfin, comme toute bonne famille qui se respecte, j’imagine que oui, tu en as !!!). À cause de la distance, tu peux leur sortir : « vous comprenez, on doit faire des choix, toussa toussa ». Hem.
  • Que tu choisisses l’île Maurice (ouiiiii) ou le Groenland (plus rare tout de même), tu enchantes déjà tes invités en leur offrant un dépaysement total. Ils sont donc conquis d’avance (c’est toujours un stress en moins si ta déco n’est pas au top, car ce n’est pas ça qu’ils remarqueront le plus !).
  • Avec ces « vacances forcées », tes proches sont forcément plus détendus et tu profites doublement d’eux : non seulement le jour du mariage, mais aussi les jours d’après (parce qu’avant le jour J, ne nous voilons pas la face : tu les verras, certes, mais tu seras rongée par le stress !!). Aucune mariée ne prétendra le contraire : toute cette organisation, pendant de longs mois/années, pour UN SEUL jour de bonheur intense, entourés des gens que l’on aime, c’est toujours un peu frustrant. Mais imagine si tu les vois pendant une semaine ou plus : tu prolonges la fête…

Côté budget :

Le mariage à l’étranger peut te revenir au même prix, voire moins cher que dans l’Hexagone, et ce malgré le coût de tes billets d’avion ou de train : non seulement parce qu’il y a peu de chances pour que les 150 personnes que tu aurais dû inviter pour faire plaisir à tes chers parents fassent toutes le déplacement – et qui dit plus petit comité, dit économies sur la partie traiteur, CQFD ; mais aussi parce que certains postes de dépenses peuvent te coûter moins cher qu’en France selon le pays choisi (par exemple en habillement, location de lieu…).

Côté organisation :

  • Si tu choisis un pays chaud (à la bonne période de l’année, cela va sans dire : on évite la Thaïlande en période de mousson…), le beau temps risque fort d’être de la partie !
  • Réserver une salle ou son fleuriste avec un an d’avance, c’est courant en région parisienne ; mais souvent moins à l’étranger ! Tu pourras donc peut-être t’y prendre plus tardivement – dans la limite du raisonnable. Pour notre part, nous avons concrètement réservé notre lieu… Quatre mois et demi seulement avant le jour J ! Et notre fleuriste, à J-30… Hem hem.
  • Pour le lieu, si ton choix se porte sur un établissement hôtelier, comme moi, tu peux avoir moins de choses à gérer : les hôtels proposent souvent des packages « clés en main ».
  • Tu peux d’ailleurs, sans culpabiliser, te pencher sur la question du wedding planner : organiser un mariage à distance, c’est déjà assez compliqué comme ça, alors autant se faire aider si on peut !
  • Avec cette solution, tu peux combiner mariage et voyage de noce !

 Mais mais mais… il n’y a pas forcément que des avantages.

11314323535_ff32dbbe9e_o

Crédits photo (creative commons) : Roberto Trm

Contre

Côté invités :

  • Tu peux avoir des amis ou de la famille très motivés pour venir, mais qui ne pourront malheureusement pas faire le déplacement : personnes âgées, travail imposant une présence au moment de ton mariage, maladie, enfant en bas âge ou femme enceinte, problèmes financiers… Prépare-toi à quelques déceptions !
  • Les personnes non-invitées à ta cérémonie à l’étranger (les relous de la famille par exemple… tu me suis ?) peuvent quand même essayer de s’inviter, voire mourir de jalousie s’ils ne sont pas conviés et donc te faire la tête par la suite. [Petite histoire vraie : une tante aigrie, et dont je ne suis pas du tout proche, n’était pas invitée officiellement à mon mariage à Maurice (ben oui, on préfère convier les gens sympas, bizarrement !!). Mais elle a appris que j’allais me marier là-bas, et donc un jour, entre deux phrases banales, elle m’a sorti de but en blanc : « Ah et pour ton mariage à Maurice, je réfléchis encore, je te dis vite si je peux venir »…. Bien entendu, j’ai rit jaune avec mon fiancé, ne sachant pas quoi répondre à cela !! Et devine quoi ? Elle a fini par faire la gueule, n’ayant jamais reçu d’invitation officielle. NON MAIS ALLO QUOI.]
  • En te mariant loin, tu seras aidée… ou pas. C’est-à-dire que tu devras accepter : soit de te priver de l’aide de proches qui ne vivent pas dans le lieu où tu te maries (pas évident de demander à tes cousines de préparer des dizaines pompons qu’elles devront ensuite caser dans leurs valises…) ; soit de déléguer un minimum, si tu prends un wedding planner local ou si tu as de la famille qui vit déjà dans le pays que tu as choisi. Oui, je sais, c’est dur, surtout quand on est un peu control-freak

Côté organisation :

  • Tu choisis une destination au soleil et tu rêves donc de faire ta cérémonie en extérieur ? N’oublie pas que cela ne garantit en rien le beau temps le jour J… Renseigne-toi bien sur la météo à la période de l’année que tu as choisi et prévois une solution de secours si la pluie est de la partie !
  • On ne trouve pas de tout à l’étranger, surtout côté décoration et vêtements : adieu, ce magnifique modèle de photophore que tu avais vu sur Pinterest… A moins que tu n’en achètes plein en France et que tu en ramènes dans tes bagages – mais tu seras limitée en poids si tu prends l’avion. Et pour ta robe, comment faire : la trimballer jusqu’à l’autre bout du monde, ou alors la chercher/la faire faire sur place ? Dans les deux cas, quelle galère d’anticiper les délais de création et de retouches… (ceci est aussi valable pour le costume de chéri). Du coup, tu voudras peut-être te prévoir 2 voyages : un préparatoire et l’autre pour le mariage, mais il faut avoir un peu de temps et d’argent (si tu vas loin et que le billet d’avion coûte cher).
  • Pour certaines destinations, Internet ne te sera pas d’un grand secours pour trouver ton lieu et tes prestataires : vive la débrouille et le réseau face au manque d’information (n’est-ce pas Melle Mo !).
  • À moins que tu ne te maries qu’en tête à tête avec ton homme, tu risques de vivre un enfer lorsque tu vas vouloir aider tes proches à venir, si tu n’aimes pas la logistique et que tu n’es pas (très) organisée : locations d’appartements et de véhicules, réservation des billets d’avion, transferts aéroports, conseils touristiques… Car oui, en plus de gérer ton mariage, tu devras sans doute gérer une partie de leur séjour – d’où l’intérêt de te faire aider par un wedding planner local si tu te sens débordée, qui en plus t’ouvrira son carnet d’adresses et t’évitera de fastidieuses recherches, surtout si tu connais peu ou pas le pays. Sauf si, bien sûr, tu as un peu de temps devant toi et l’envie de le faire (c’était mon cas, vu que j’avais quitté mon boulot pour déménager). Tu peux aussi laisser tes invités se débrouiller seuls pour venir, mais ils risquent de se sentir un peu abandonnés… alors qu’ils se déplacent spécialement pour TON mariage et qu’ils font donc déjà un bel effort !
  • Si tu décides de te marier au civil sur place, tu vas devoir bien te renseigner sur les délais, les accords entre la France et le pays choisi, la façon dont il faut procéder avec l’officier d’Etat civil… Paperasses et prises de tête en vue !

Côté budget :

Tu comptais rembourser une partie des frais engagés grâce à la générosité de tes invités ? A moins qu’ils ne roulent sur l’or ou que leur déplacement/séjour ne leur revienne pas si cher que ça, n’espère pas retrouver des millions dans ton urne ! Tes invités auront déjà eu beaucoup de frais en faisant le déplacement. Mais le plus beau cadeau, c’est qu’ils soient là le jour J, n’est-ce pas ?

Tu vois, se marier dans un autre pays n’est pas si facile.

Oui, ça peut générer du stress et de la frustration comme dans tout mariage et soulever certaines questions que tu ne te serais sans doute jamais posées en France. Mais, pour en être passée par là : crois-moi, ça en vaut la peine !!

Et toi, as-tu envie de te marier à l’étranger ? A quel pays as-tu pensé et pourquoi ? Rencontres-tu des difficultés dans l’organisation ? Vois-tu d’autres avantages et inconvénients à ceux listés ci-dessus ? Raconte !

Monsieur Omdemavie et moi-même sommes trentenaires et nous sommes ensemble depuis le lycée ! Toujours positive, un peu fofolle sur les bords, j'adore la mer et le soleil, d'où mon surnom. Nous nous sommes mariés civilement à Paris en mars 2014. Puis nous avons organisé une cérémonie laïque à l'île Maurice (pays d'origine de mon homme où nous vivons depuis l'été 2014) en novembre 2014.

Commentaires

  • Avatar
    Laure
    Répondre
    6 février 2015

    Je suis bien d’accord avec tes pours et tes contres! Mariage à l’étranger, mais la différence, c’est que nous on y vit, donc pour l’organisation ça se passe «normalement». Et on compte aussi sur la distance pour filtrer les indésirables hihi. Mais on sait déjà que malheureusement certains ne pourront pas venir alors qu’on aurait vraiment aimer les avoir, mais bon, c’est le jeu!
    Pour aider nos invités, on a fait un super site web bourré d’infos sur les hébergements, les vols, les choses à faire dans le coin etc. Car je ne voulais pas passer une heure à répondre aux mails de tout le monde tous les jours pour savoir si je pense que cet hôtel est bien placé…

  • Avatar
    Mademoiselle Nuage
    Répondre
    6 février 2015

    J’ai déjà fait 2 mariages à l’étranger et j’ai trouvé ça top. Depaysement total et mode ‘vacances’.

    J’ai beaucoup aimé ça en tant qu’invitée mais par contre je suis trop une controle freak pour organiser mon propre mariage à l’étranger. 😉

  • Avatar
    Mademoiselle Mo
    Répondre
    6 février 2015

    La grande question… Dans notre cas on est tous les deux originaires de Guinée donc une partie de nos « familles » y vit. En y réfléchissant ce sera la famille la plus proche qui paiera des billets d’avion et pas les autres. Mais c’est un choix auquel je m’accroche malgré la pression monstre que je subis pour faire mon mariage en région parisienne. Je tiens à mon mariage dans la ville, le quartier de nos débuts et pour moi ça vaut bien tous ces contretemps…

  • Avatar
    Madame Viking'ette
    Répondre
    6 février 2015

    Ha oui, bien vu cet article. Nous, on se marie en Suède. C’est là que nous vivons 4 mois de l’année, sur une île totalement vierge d’équipement hôtelier et de moyen de circulation (on aime se mettre au vert). Grâce à nos amis sur place, on va faire dans le participatif, et répartir la logistique-invités par famille d’hôtes sur l’île. Pour le reste, ça suit son cours… Mais c’est vrai qu’il faut mettre les points sur les i et les barres sur les t, pour éviter les invités surprise… car les places sont VRAIMENT limitées. Comme nous ne sommes pas le club Med, nous avons choisi d’écrire une lettre d’information que nous envoyons en compte à rebours à la date anniversaire du wedding to be, avec toutes les infos pour les « désirables » et en mettant les choses tout de suite à plat le plus gentiment possible.

    • Avatar
      Marjolie
      Répondre
      7 février 2015

      Voilà un commentaire qui suscite ma curiosité! Que faites-vous sur cette île 4 mois de l’année? Vous y travaillez? Votre mode de vie m’intéresse, tu n’as pas envie de venir le raconter dans Sous notre toit par hasard…? 🙂

  • Avatar
    sapparot
    Répondre
    6 février 2015

    Nous on s’est maries en France, mon pays d’origine mais pas le pays de Mr. Et comme ca fait 10 ans que je vis a l’etranger, 80% de nos invites venaient des 4 coins du monde (Asie, Ameriques, Afrique). Bref, ca a aussi depayses tout le monde. Ma famille francaise n’etait pas en reste car ils ont du mettre en pratique toutes leurs connaissances linguistiques entre l’anglais, l’espagnol, l’italien et le javanais… On a tous passe un super moment, avant, pendant et apres.

  • Avatar
    madamevegas
    Répondre
    6 février 2015

    Je me suis mariée à Las Vegas l’an passé, nous étions peu nombreux mais je dirais que les plus importants se sont déplacés (hormis les personnes âgées) et finalement personne ne m’a manqué ce jour là, malgré ce que j’aurais pû croire. Il ne faut pas hésiter, la crème de la crème se déplacera pour vous et c’est le plus beau des cadeaux.

      • Avatar
        madamevegas
        Répondre
        9 février 2015

        Nous étions 30. Je suis d’accord avec Véronique quant au fait que l’aspect financier puisse être un frein, c’est donc légitime d’avoir des refus mais les personnes présentes sont belles et bien les plus proches. Par contre, c’est vrai que c’est la seule solution dans certains cas pour éviter les « relous » de la famille, parce que si les mariés sont prêts à assumer le fait de les exclure, parfois les parents ne le sont pas, ce qui les mettraient injustement dans une position peu délicate.

  • Avatar
    Richan
    Répondre
    7 février 2015

    Nous nous marions au Québec et je dois dire que ça à été une grosse claque récemment de recevoir les 3/4 des réponses envoyées en France avec la mention « Non, désolé »
    La plus grande partie de ma famille est au Canada, mais j’ai beaucoup d’amies la bas (mais étudiantes ou jeunes diplômées donc je comprend leur difficultés financières) sans compté la famille de chéri qui sera pratiquement absente (et la c’est vraiment une déception émotionnelle parce que la majorité n’a aucune difficulté financière…) :s
    Mais bon, j’avoue que sur le budget total ça fait du bien de n’avoir que 70 invités au lieu de 120 ! Et puis c’est une façon de savoir ceux qui nous aiment vraiment !

  • Avatar
    Véronique
    Répondre
    8 février 2015

    Je ne comptais pas réagir mais je vous trouve bien inconscients en disant que les gens qui se déplacent loin sont « ceux qui nous aiment vraiment » ou « la crème de la crème ». Je dirais plutôt que ce sont soit ceux qui ont les moyens financiers, soit ceux pour qui le lieu du mariage est effectivement un lieu de « vacances idéales » et qui du coup, économisent pour ça en se disant « on va au mariage et en même temps ça nous fera de belles vacances ». Personnellement, je (on) rêve plutôt de partir en Finlande qu’à l’île Maurice (qui doit être magnifique). Si un(e) proche se mariait là-bas, je répondrais « non, désolée » moi aussi. Par contre, je serais heureuse de « faire quelque chose » : envoyer une vidéo à projeter lors de la soirée ? créer un mini-livre avec notre histoire commune à ouvrir après le mariage ? Bref, si c’est quelqu’un que j’aime, je ne me contenterais pas d’un « non merci » bien sûr, mais il faut comprendre les refus des autres (ah ! comprendre l’autre… jamais simple !)
    Pour Me Sunshine maintenant (ben oui, vu que je réagis, autant réagir sur tout !) :
    – pour le point « les plus motivés » et pour « tu enchantes déjà tes invités » : voir ci-dessus
    – pour « Tu évites de manière fort subtile d’inviter les relous de la famille » : je ne trouve pas ça très subtil justement ! Soit tu as le courage/la possibilité (vis à vis des parents par exemple) de ne pas inviter untel ou/et untel et tu ne les invites pas, soit tu ne peux pas faire ça et tu les invites… ils viennent ou pas.
    – c’est vrai que c’est super d’avoir ses proches (familles et amis) dans les jours qui suivent !
    Et aussi : je trouve vraiment bien ce qu’a fait Laure (un site web bourré d’infos) !

  • Avatar
    Ptitange30
    Répondre
    20 février 2015

    Je ne suis pas concernée par le mariage à l’étranger, et pourtant certaines remarques me touchent, car nous y avons eu droit aussi. Une partie de la famille de chéri-chéri habite à + de 800 km de nous, où un mariage est organisé le week-end qui précède le notre. Du coup, la famille a dit que ça faisait trop loin/trop cher/trop fatiguant de participer aux deux mariages, et forcément ont choisi d’aller à celui qui se tient à 2 km de chez eux … Ce qui fait que malgré notre mariage en France, une partie de la famille ne sera pas présente … Et ça me chagrine, car pour moi ce sont des moments importants à partager en famille…

  • Avatar
    Pirouette
    Répondre
    1 mars 2015

    Héllo !!tout d’abord Congratulations pour ton mariage !! je pense me marier également me marier sur l’outrriguer et je suis en attente de leur devis (ils tardent a me le faire parvenir grrr), ayant un petit budget et une 30e invités , peux tu me dire si leur prix sont abordables niveau traiteur ?

Poster une réponse