Le mariage n’est-il que féminin ?

Il y a quelques jours, il y a eu une sorte de crise chez les Sourires. Oh non, ce n’était pas un problème avec le pâtissier (quoique…) ou avec les invités (quoique aussi…). C’était un peu plus profond que ça.

Grumpf est très impliqué dans ces préparatifs. Il estime qu’il doit faire autant que moi. Sauf que régulièrement, je suis très en avance. Voire trop. Et pour couronner le tout, je suis efficace. Parce que j’ai eu l’habitude d’organiser des événements ou des séjours. Et donc je sais où je vais et pourquoi je dis ou je fais telle ou telle action.

Le mariage est-il un truc de fille ?

Crédits photo (creative commons) : Nola Agent

Il y a peu, j’étais très fatiguée. Je sortais d’une longue période au travail avec une inspection à la clé. J’étais fatiguée et un rien me faisait pleurer. Et nous étions à trois mois du jour J. Tu verras, cette barre complétement anodine au demeurant, est un vrai catalyseur à stress et à problèmes.

Et j’ai crisé. J’ai crisé car on avait un problème avec notre pâtissier et je pleurais tout ce que je savais. Pour en rajouter une couche, j’avais reçu un mail d’un autre prestataire qui m’a énervé et la fleuriste était fermée car c’était le mardi juste après Pâques. Elle a le droit de se reposer, mais moi, j’étais tellement déçue que c’était l’affaire du siècle. Et je pleurais. Et je m’énervais. Et Grumpf essayait de me calmer. De me dire des mots doux, comme il sait le faire, et de trouver des solutions. Mais je voyais bien qu’il se sentait désemparé et qu’il ne savait pas trop quoi faire dans une ville qu’il connaissait très peu.

Le mariage, un truc de filles ?

“De toute façon, le mariage, même quand tu veux t’investir, c’est un truc de filles. Il n’y pas de place pour les hommes”.

Grumpf ne sort pas ce genre de phrases, comme ça, sans raison. Il sait que je déteste faire du déterminisme, encore plus du déterminisme sur un caractère féminin ou masculin. Si il m’a dit ça, c’est que j’avais dû aller trop loin quelque part et que la barre était trop haute pour lui.

C’est vrai qu’il se sent un peu seul dans ces préparatifs. Il y a bien ses témoins mais ils ne vont pas parler trois heures des animations. Ils vont parler costumes et soirée. Pourtant, Grumpf est le futur marié le plus investi que je connaisse. Il a imaginé notre après-midi et notre arche de cérémonie laïque. Il a d’excellentes idées. Il fait des pompons. Il sait négocier. Il ne fait pas que valider et signer un chèque. Il veut comprendre pourquoi je propose telle ou telle idée, pourquoi je veux tel ou tel prestataire. Je dois donc argumenter, on doit en débattre, il n’accepte pas tout, il propose aussi beaucoup. Il me dit souvent qu’il lui manque un blog, comme celui de Mademoiselle Dentelle, où il pourrait échanger avec d’autres futurs, sur des sujets diverses.

Mais moi, dans tout ça ? Est-ce que je fais attention à lui dans ces préparatifs ? Est-ce que je ne suis pas trop impliquée ? Est-ce que je garde en tête que ce n’est qu’une journée de ma vie, de notre vie, et que ce qui compte c’est la suite ?

Je crois que le sentiment de Grumpf est celui de beaucoup de futurs mariés à un moment ou à un autre des préparatifs. C’est un sentiment de ras-le-bol, d’une envie que ça se termine, parce que sa moitié est en train de devenir complétement psychorigide. J’ai un peu peur parfois de me transformer en ce genre de nana qui est capable d’envoyer valser leur Amoureux juste parce que ce n’est pas la bonne couleur de serviette de table. Je n’ai pas envie de devenir cette femme, parce que je ne suis pas ce genre de femme.

Je crois en effet que j’ai tendance à tout vouloir contrôler. C’est aussi dans mon caractère, mais Grumpf sait le gérer au quotidien. Mais là, on organise un événement exceptionnel. Et donc, j’ai des réactions exceptionnelles. Et Grumpf a aussi des réactions exceptionnelles.

Le mariage, une construction à deux !

Pour moi, le mariage n’est pas plus féminin que masculin. Il est entre deux individus qui s’aiment. Mais dans l’organisation, je veux bien avouer, et ce blog le prouve, que la balance penche vers les femmes. Souvent, je m’interroge sur cet aspect uni-sexe de l’organisation. Est-ce que cela vient de la Tradition, comme se marier dans le village de la mariée ? Est-ce que cela vient d’un diktat inconscient des futures mariées, qui se doivent de prouver qu’elles peuvent le faire ? Cela peut même aller beaucoup plus loin : est-ce que préparer son mariage ne peut pas être considéré comme un essai pour montrer qu’on sait gérer son foyer, qu’on sait gérer une famille ? Je t’avoue que je n’ai aucune réponse à tout ça. Je ne peux même pas analyser ma propre implication.

Je ne sais pas pourquoi, alors que je détestais la décoration, je me retrouve en train de faire des tableaux Pinterest de décoration mariage. Je ne sais pas pourquoi je m’énerve sur mon pâtissier ou sur tout autre prestataire, alors que je suis la nana la plus calme possible quand il y a un problème. Je vois bien que ça change quelque chose dans mon rapport au quotidien et donc à Grumpf.

Je crois qu’en effet Grumpf a raison de se plaindre de ne pas être plus écouté, ou de ne pas être plus efficace. Je comprends qu’il se sente dépassé. Mais surtout, je crois qu’il va falloir que je me remette sérieusement en question. Ce n’est pas parce que je lis des blogs, ce n’est pas parce que je tiens le budget, ou la liste d’invités, que j’ai le droit d’imposer tout ce que je veux. Surtout que Grumpf, lui, il a très envie de s’investir dans ce mariage.

Je suis sûre que tu as déjà pensé une ou deux fois à tout ça. Ou même que tu t’es plains auprès de tes copines, de ta mère ou de ton chat du manque d’implication de ton Futur… Seulement, si tu réfléchis un peu, tu te dis que ton Futur, il s’est toujours un peu investi dans vos projets à deux : votre rencontre, votre relation, votre appartement/maison, votre bébé peut-être. Tu ne trouves pas ça bizarre que sur ce projet en particulier il ne soit pas présent ? Ou alors qu’il se sente mal à l’aise comme mon Grumpf ?

C’est pourquoi je fais la promesse, pour les derniers mois qu’ils nous restent avant notre jour J, de laisser encore plus de place à Grumpf. De lui faire un compte-rendu chaque soir de ce que j’ai fait ou pas. De lui dire vraiment ce que j’ai dans la tête. Déjà il va peut-être se rendre compte que je ne pense pas que mariage… Et ensuite, ça va nous permettre d’avancer. À deux.

Parce que non, le mariage n’est pas une entreprise féminine. C’est une construction à deux.

Et pour toi, comment ça se passe avec ton Amoureux ? S’investit-il beaucoup dans les préparatifs de votre mariage ? Est-ce toi qui prend toutes les décisions ? Ou décidez-vous de tout à deux ? Comment gérez-vous ça au quotidien ? Raconte-moi ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



33 commentaires sur “Le mariage n’est-il que féminin ?”

  • pour ma part, je dirais que mon homme est fidèle à lui même : il ne s’investit pas, ou très peu (se contente de valider ce que je lui propose, c’est déjà pas mal me diras tu).
    En gros, si c’est pas moi qui le fait, ça ne sera pas fait. J’en suis sure, car ça nous est déjà arrivé, je l’ai laissé se debrouiller, pour organiser un anniv, une soirée, ou pour ses impots, et à chaque fois il n’ rien fait.
    Donc pas le choix que de le faire moi même.

  • Je me suis posé les mêmes questions, mais la situation était différente entre Mr Triforce et moi qu’entre toi et Grumpf, je pense.
    Cependant par rapport à d’autres qui ont organisé leur mariage, mon amoureux aussi s’est pas mal impliqué je trouve…
    Pour nous, ça a parfois été dur, mais nous avons simplement beaucoup communiqué (et avons parfois haussé le ton ! Surtout pour des questions de planning) et ça nous a permis de nous impliquer tous les deux à la hauteur de ce qu’on souhaitais 🙂
    Ça a également permis, le jour J, à Mr Triforce de faire toute notre installation déco sans moi mais parfaitement dans ce que je voulais 🙂

  • Grande question que celle des hommes et du mariage… pour ma part Mr Snow ne s’est pas vraiment investi à part pour tout le côté ‘alimentaire’ car pour lui le reste n’était clairement pas important et il me faisait confiance pour faire à ma sauce… maintenant je pense que oui, le mariage c’est un truc de fille, tout comme le bricolage et la mécanique c’est un truc de mec. On aura beau vouloir s’investir du mieux qu’on peut, ce ne sera jamais assez bien car on n’a pas la même vision des choses sur ces sujets… bien sûr il y a des exeptions (et heureusement!) ! Je pense comme ça car nous sommes actuellement dans un projet immobilier et la situation est complètement inversée. Je suis pourtant très impliquée mais Mr Snow me demande mon avis sur des ‘détails’ à mon goût, comme l’écartement des clous dans une table, alors que pour lui c’est le point le plus important …

  • Un vrai grand questionnement pour moi également, à se poser les problématiques qui m’horripilent : c’est pas possible, je ne veux pas croire que l’homme et la femme soient fondamentalement différents. Ces questions de genre je préfère les déconstruire, comme toi ce déterminisme ne me convient pas et je le trouve réducteur et caricatural. Toutefois je me suis trouvée dans la même situation que toi, avec un fiancé qui s’investit pour notre mariage (bon, pas de là à faire des pompons, mais j’en fais pas non plus alors… !). Mais quand j’ai entendu sa voix répondre à mes gros sanglots (mode bridezilla ON : c’est fichuuuuu! j’aurais finalement pas la mega tip top robe qui m’allait trop bien, qui était faite pour moi, mais qu’est ce que je vais faire, il va être nul ce mariage, on nous répond pas pour le terrain, on n’a pas fini les FP, j’ai pas de roooooooobe, bouhhhh. mode bridezilla OFF) “t’es folle”, ça m’a fait l’effet d’une giffle “en ferais-je trop ?” Pourtant mes larmes sont sincères et ne me paraissent pas exagérées, pourquoi je suis si à fond et lui ne se mettrait pas à pleurer si son costume n’était pas prêt (il m’a souvent dit peu importe la tenue même s’il tient à se faire beau pour moi ). Alors nouvelle question : aurions-nous un rapport au monde différent, nous les filles, des garçons ? (Oups, dsl Mlle Sourire si je te fais bondir !) Notre élan de vie (j’sais pas comment dire!) serait peut-être plus sur soi = “je suis belle” et celui du mec plus vers l’autre =”tu es belle”. et ce ne serait pas pour rien qu’on qualifierait la mariée comme “reine d’un jour”, c’est notre jour, et pour reprendre un terme proche de ce que tu as employé, la royauté peut vite être une dictature… hum hum ! Alors attention, je n’avance rien, je me questionne, et si je tends vers cette explication, elle n’est aucunement déterministe, une fois encore on peut déconstruire et prendre une autre trajectoire. Bref. Rien de plus à ajouter, je tourne en rond !
    @Audrey : mon mec ne s’occupe pas de ses impôts non plus, il a tjs 1 ou 2 ans de retard, mais alors là, il se débrouille ! J’ai le choix de le laisser dans la m***** dans laquelle il a choisi de se mettre (j’essaie juste de cesser de trop stresser pour lui!) un jour il sera à jour… ou pas !

    • puis-je me permettre de te poser une question? (j’ai le même problème à la maison); n’est tu pas concernée si ton mari ou conjoint ne paie pas ses impots? En effet, on les paie ensemble quand on est mariés (le but de ce blog). Et alors ça te regarde, car son argent est aussi un peu ton argent quand même non?

      • Oui c’est sûr que je me sens tout de même concernée puisque nous vivons sous le même toit et que ce qui le touche me touche. Cependant, nous payons nos impôts séparément et avec le mariage à venir on gardera sûrement cette même forme (c’est possible avec les nouvelles lois, d’après ce que m’a dit ma comptable). Pour 2 raisons : moi c’est simple, je suis non imposable et le resterai même après le mariage c’est dû au fait que j’ai créé une librairie en zone défavorisée, donc je suis non imposable pendant 6 ans encore. Lui c’est compliqué, il est proprio, paye des CSG des taxes foncières etc. Des choses auxquelles je n’ai pas accès spécialement (et en cherche pas + d’ailleurs!). Le seule truc que je fais (mais au bout de 15 ans je le fais de moins en moins) c’est tenter de le motiver pour remplir à temps ses impôts pour éviter de payer des majorations (mais il y échappe que très rarement ^^). Mais je t’accorde qu’une fois mariés, je le pousserai sûrement un peu plus…(au moins pour ces foutues majorations !)

      • Margot, tu as totalement raison. Dans un couple marié ou pacsé (mais pas en concubinage), les deux sont responsables de la déclaration des revenus et du paiement des impôts (sauf en ayant fait officiellement le choix inverse pour des raisons bien précises genre entreprise etc, mais c’est une minorité).
        Et l’administration fiscale se fiche de savoir qui devait faire quoi dans le couple, les deux peuvent être poursuivis au même titre.

        • Vous m’avez mis le doute et j’ai requestionné : mea culpa, je me suis plantée : on peut ne pas faire de déclaration commune pour l’année où le mariage a été fait. Ensuite c’est effectivement déclaration commune… Ca va changer mon mode de gestion y’a de grandes chances… Hmmmm de belles perspectives de galère et de discussions à l’horizon… ça m’enchante d’avance… J’espère qu’il va se dire “nan, mais maintenant que mes affaires la concerne aussi j’vais m’en occuper…” mouais on y croit ^^

  • Bonjour Mademoiselle Sourire,

    Je te comprends tout à fait ! Mon fiancé et moi même organisons notre mariage pour juillet aussi et j’ai la chance qu’il ait envie de participer et donner son avis sur tous les postes (même la déco !).
    Nos conflits portaient sur le fait que je baignais dans l’atmosphère des blogs et donc j’avais des idées moins tradi, alors que lui ne voulait pas faire trop “excentrique”.
    Un autre problème est le fait que j’avais toujours une longueur d’avance comme je navigue souvent sur les blogs de mariage et donc même avec une forte envie de s’impliquer de la part de mon fiancé, il se sentait perdu, noyé sous les liens et articles que je lui envoyais.
    Au fur et à mesure des mois, j’ai pris sur moi pour le laisser piloter complètement certains sujets (et donc m’abstenir de chercher des infos) et du coup il s’est senti moins perdu puisqu’il maîtrisait parfois certains sujets mieux que moi.
    Mais je suis d’accord, c’est super dur de ne pas vouloir tout maîtriser !

  • Pareil de mon côté mais nous on est à 330jours du mariage. EN fait cela a commencé à il y a un mois. J’ai bénéficié d’une intervention chirurgicale. Mon chéri en preux chevalier a pris des vacances pour s’occuper de moi… et moi je m’étais mise en tête d’avancer au max dans la déco de mariage et le choix des prestataires, car je savais qu’au moment de la reprise du travail ( et je n’ai toujours pas repris au passage, mon chéri lui est déjà au travail depuis 2 semaines), je n’arriverai pas à gérer mon état de santé et le travail et le mariage. Du coup j’ai voulu avancé, le tout dans un climat oscillant entre excitation, fatigue de malade – au sens propre et figuré-. J’ai surestimé mes forces, et j’ai surestimé mon grumpf qui lui est présent dans l’organisation du mariage depuis le début. Nous feuilletons souvent les documents de s prestataires avant, surfons sur le net. Nous avons finalement choisi les 3 prestataires ( traiteur, DJ et Photographe) pendant les vacances et commencé la déco que j’appelle minutie; En effet, nous faisons toute notre déco tout seul. Sauf que finalement, grumpf deteste faire cela.. il pensait aimer, mais au final non… Je suis tombée des nues. La cocotte a explosé au moment d’envoyer nos STD… bah oui il voulait s’en charger, moi aussi, on était à 4mains sur mon clavier d’ordi et le mail est parti chez tous les invités..sans les PJ ( et donc la photo du STD). Pour moi la terre s’effondrait, j’étais en mode Bridezilla!!!!! et c’est là que Grumpf m’a avoué que la déco il détestait ça et que le plus important dans notre mariage c’était nous et pas la déco parfaite, ou le STD parfait etc etc… bref j’étais dévastée car j’ai compris que je ne pourrai compter que sur moi à partir de ce moment pour la déco…depuis ce clash j’ai eu beaucoup de mal à me remettre à la déco.. Alors oui on a encore le temps, mais une fois que je reprendrai le travail je n’y arriverai plus je le sais.. et cela m’angoisse…Bref… j’arrête de vous embêter avec mes histoires ^^… en tous les cas, saches Madame Sourire que tu n’es pas la seule!

  • Pour ma part le mien ne donne pas d’idées puisqu’il ne va pas sur les blogs, mais il valide les miennes et le plus souvent c’est lui qui les réalise (car il faut bien l’avouer il est plus manuel que moi et bien plus patient). On fonctionne comme ça et on s’en sort plutôt pas mal même si des fois j’ai des coups de stress (J-5 semaines !!!) j’ai l’impression qu’on n’aura jamais fini à temps.
    Concernant son costume il s’est énervé parce qu’il l’a fait faire sur mesure et qu’il n’était pas comme il l’avait demandé. Mais si au magasin ils n’avaient pas pu lui changer, il se serait marié comme ça ; alors que si j’avais eu ce cas pour ma robe j’aurais bouillit !!!

  • Merci Mlle Sourire pour cet article !
    Pour ma part je pense que tout ça (le mariage c’est une truc de fille etc…) vient d’un “conditionnement” au cours de notre enfance/adolescence. Le “ça, c’est un truc de fille”, “ça, c’est un truc de mec” quand on grandit avec, difficile de faire autrement après… On a certainement une différence de sensibilité entre les femmes et les hommes, encore que… Mon mari s’est impliqué à fond dans les préparatifs de notre mariage, il a apporté des idées, fait autant de DIY que moi (et on en a fait!) et a beaucoup aimé ! En revanche, je l’ai entendu plus d’une fois déplorer le fait que dans l’univers mariage tout est orienté pour la mariée et rien ou presque rien pour le marié, que ce soit magasines ou blogs etc… Je pense que ça doit décourager plus d’un fiancé qui aurait au départ des envies de participer…
    Mes frères font aussi bien du bricolage que la cuisine, vaisselle et repassage au quotidien… Pour ma part j’adore cuisiner, les loisirs créatifs etc… mais j’aime aussi fabriquer des meubles, fixer une étagère, réparer un vélo, réparer le tuyau de la machine à laver qui fuit etc… Tout vient de la façon dont on a grandit et ça se retrouve dans l’univers du mariage je pense !
    Il a en effet fallu que je fasse très attention au départ de laisser à mon mari (futur fiancé à ce moment là) la possibilité d’exprimer toutes ses idées (même si elles ne correspondaient pas aux miennes) sans les démonter directement et même à l’encourager… Il était très motivé au départ et quand il a découvert l’univers ultra féminin du mariage il s’était un peu découragé. Il a participé au remplissage de nos tableaux pinterest et je peux dire que nous nous sommes occupés à 50/50 des préparatifs du mariage.
    En tous cas Mlle Sourire je suis tout à fait d’accord avec toi: plus que féminine ou masculine, le mariage est surtout une aventure qui se prépare à deux ! On leur reproche un peu trop facilement de ne pas vouloir s’impliquer, je pense qu’il faudrait se demander si on leur laisse la place et la possibilité de s’impliquer…
    Bonne continuité dans vos préparatifs, à deux ça fait de super souvenir pour le couple et ça atténue les moments difficiles !

  • Je crois que la situation est biaisée en fait. Nous les filles, on a toutes un jour rêvé de notre mariage, de notre robe, de l’ambiance… Du coup on a des idées ou des images en tête et on n’imagine pas que notre Joli Jour puisse être différent. Pour Chéri tout est nouveau, il découvre les fanions, les pompoms, les candy bar. Et puis la lecture des blogs maraiage depuis bien avant la demande nous conditionne en mode “oh mon dieu je suis à un an de la date si je fais rien je n’aurais pas de salle ni photographe ni traiteur”. Pour Chéri qui ne lit pas les blogs ça serait plutôt “bin c’est dans un an, on a le temps”. Une fois que Chéri sait que tout se réserve un an voire beaucoup plus avant, il comprend l’intérêt de commencer les recherches, et s’y met avec moi. Mon Chéri est impliqué, à sa manière et avec sa vision du mariage, le site internet de notre mariage c’est lui qui gère, la déco par contre il voit pas l’intérêt donc si j’en veux je m’y colle. La cérémonie laïque, il est OK mais il voit pas bien ce que c’est et ce que ça inclut. Donc même avec toute la meilleure volonté du monde, il se sent un peu démuni. Alors je lui fais part de mes découvertes sur les blogs, on discute de ce qu’on aime ou pas, et ensuite je lui proposerai une trame générale pour qu’on avance dessus… Bref on partage, on discute et surtout surtout on lui dit ce qu’on a en tête (il nous aime mais il est pas devin) 🙂

    • Je pense exactement comme mlle capela16. Mr découvre soudain des sujets de conversation dont il ignorait l’existence. Il faut donc les lui traduire en douceur.
      Pour mon cas personnel, c’est moi qui parle le plus, et qui passe facilement d’un sujet à un autre. Alors que Mr a besoin de traiter des choses une à une ( exemple: aujourd’hui on voit la disposition des tables et demain on choisira la couleur des nappes), tout ça parce qu’il n’ imaginait pas au départ le casse-tête que je lui présente,
      j’ai en fait déjà fais mon choix parmis mille et une idées.
      Son auto-défense est de vite s’opposer à mon avis histoire de dire qu’il existe et qu’il a des goûts remarquables lui aussi.
      Et quand il me dit qu’on choisira les nappes demain? Ben en vrai !?! Je l’ai ai déjà choisies ces nappes !!!! Au lieu d’attendre demain?? je passe à autre chose !!! LE CERCLE VICIEUX ! en vous lisant je me rend contre de ma belle con**rie les blogueuses. Et mon pauvre chéri… Il n’est pas trop tard je vais changer ça !

  • Bonjour,

    Moi aussi mon mari était très impliqué dans les préparatifs de mariage. Au départ; j’étais un peu en mode contrôle freak à penser que je devrais tout trouver toute seule et en fait je me suis rendue qu’il avait aussi pleins de bonnes idées notamment sur la déco pour notre cérémonie laïque. et le fait qu’il ne lise pas les blogs était aussi une bonne chose car il avait plus de reculs sur certains sujets. Après je pense que je me suis quand même mis une belle pression sur certains trucs et moi non plus je ne me reconnais pas là-dedans. D’autant que j’ai quand même une petite tendance féministe aussi alors pkoi on s’emporte comme ça, c’est une très bonne question

  • Merci d’avoir posé franchement la question, et de partager ton expérience, qui fait pas mal écho à la mienne. Mon mari et moi avons organisé notre mariage de façon très paritaire. On a fait tous nos choix et géré le budget ensemble. Certes, j’ai probablement fabriqué plus de choses que lui, mais on a conçu le projet de déco à deux et il y a largement participé, il a créé toute la papeterie de son côté et s’est occupé de l’installation le jour J pendant que je me faisais coiffer. Pourtant, c’est sur moi que toute la pression s’est accumulée – et oui, c’est pas parce que nous, on a décidé de voir les choses autrement, qu’on va pouvoir déconstruire des siècles de traditions patriarcales à nous tout seuls! Par exemple, le mariage de princesse, c’est mon mari qui y tenait, pas moi, mais nos familles considèrent que c’est forcément un souhait de ma part – parce que je suis une femme, donc forcément, je me fantasme en robe blanche depuis mes 4 ans – ou pas! A ce propos, j’ai détesté l’incroyable pression sur le physique dont la mariée fait l’objet, au point de finir par en être moi-même obnubilée, alors qu’au quotidien, j’ignore joyeusement les diktats de la presse féminine. Je me suis sentie tellement essentialisée en tant que femme, et bafouée en tant que personne, que le jour J, j’ai vraiment eu envie de gifler certains de ceux qui se sont sentis obligés de me dire que j’étais “une très belle mariée” (sous-entendu, tu vois que tu peux être une vraie femme féminine, regarde comme ça nous fait plaisir que tu sois rentrée dans le rang, bon maintenant que tu es une femme respectable, tu vas être gentille et arrêter de nous bassiner avec des conneries féministes, hein?). 5 minutes avant je venais de prononcer le discours le plus difficile à écrire de toute ma vie à la fin de la cérémonie laïque. Mais bon, comme je suis une femme, ma robe ou mes cheveux sont naturellement plus importants que ce que j’ai à dire! Bref, globalement, ton analyse de l’organisation du mariage vue comme un rite de passage pour la mariée, qui offre au jugement collectif une démonstration de ses qualités dites “féminines” – beauté, élégance, organisation domestique, art de recevoir, petits travaux manuels – me parle malheureusement beaucoup. Et je ne voudrais pas te déprimer, mais ça ne s’arrêtera pas au mariage: maintenant bien sûr, tout le monde me demande “à quand le bébé?” Oui, tu as bien lu, ME demande, comme si ça non plus, c’était pas quelque chose qu’on fait à deux… A chaque fois, mon mari est aussi choqué et blessé que moi par ce genre d’attitude, d’autant qu’on a jamais cherché à convertir qui que ce soit à notre vision du couple, et qu’on s’est montrés heureux et enthousiastes sans réserve pour des amis qui ne la partagent pas du tout. Résultat, au fil du temps, une distance se crée avec certains, mais quelque part, c’est ça aussi, je crois, le mariage: deux adultes qui se fondent sur leurs propres valeurs communes pour créer une nouvelle famille et inventer leur chemin… Et comme dit le proverbe, “les chiens aboient, mais la caravane passe.”

  • Tu mets le doigt sur une vaste question, Mlle Sourire ! 🙂

    Comme Grumpf, M. Lutin ne regardait pas les préparatifs du coin de l’oeil, approuvant ou désapprouvant simplement toute mes idées, me laissant le soin de les préparer seule ensuite.
    Comme toi, j’ai été prise d’un grande frénésie d’idées mariagesques, voulant absolument un candy bar ou me lamentant devant les prix trop élevés des wedding cakes. Bon, tout de même, je m’intéressais déjà bien à la déco auparavant, ça n’était pas nouveau.
    Mais pourquoi une telle tension, une telle exigence vis-à-vis du moindre détail ? Pourquoi ai-je pris la direction des opérations, le laissant au second plan, le réduisant presque au rôle “d’exécuteur de tâches que JE décide de lui déléguer” ? Et tout ceci, alors même que c’est LUI qui voulait se marier, à la base, pas moi !!!

    En d’autres circonstances, cela aurait pu s’expliquer simplement par une notion de caractère ou/et d’état d’esprit à cet instant donné.
    C’est normal, dans une vie de couple, l’un est plus performant sur tel type de projet. Ou est plus performant, A CE MOMENT-LA, sur le sujet, et en prend donc logiquement les rennes, ce n’est pas un problème.
    Mais en matière de mariage, ce n’est pas ça, car le résultat est presque invariablement le même : ce sont les femmes qui tiennent les rennes des préparatifs de mariage. Même quand elles ne rêvaient pas de cet instant depuis l’âge de 2 ans et demi.
    Alors… QUOI ?
    Avis aux sociologues, la question reste entière ! 😉

    • (Et j’ajouterais, ne rêvant pas de mariage depuis l’âge de 2 ans, mais aussi, n’ayant jamais assisté à un mariage et encore moins à leurs préparatifs auparavant, ayant des parents non mariés ensemble, divorcés de leurs précédentes unions, n’ayant pas été conditionnée trucs de filles/trucs de garçons par les parents.
      Après, par les autres personnes, c’est plus difficile à vérifier ! 🙂 Mais bon, en maternelle, l’enfant qui jouait le plus avec le déguisement de mariée, c’était un garçon. Au moins, s’il y a peut-être eu des remarques, on ne lui faisait pas enlever, c’est certain.)

    • Je ne suis pas sociologue, mais j’ai l’impression que la réussite ou l’échec de la fête seront systématiquement attribués à la mariee (justement parce que c’est l’image traditionnelle selon laquelle elle est la maîtresse, elle est celle qui reçoit ). Donc même si elle n’a jamais rêvé de mariage, la mariee a cette énorme pression collective pour organiser un événement mémorable, qu’on loue son bon goût, l’élégance de ses choix, etc.

  • Moi, j’ai constaté que les prestataires s’adressent à moi pour toute la “mise en place” et à Monsieur Marin quand il s’agit de parler d’argent. C’est dingue non?
    A croire qu’on est dans l’émission de TF1 (quelle horreur cette émission!) où les mariés n’existent pas sauf un à la fin pour apporter un bouquet de fleurs (non, mais c’est vrai quoi, pourquoi on ne les voit pas plus les mariés, ils doivent bien avoir un avis aussi).

    J’ai énormément de chance d’avoir mon amour de Monsieur Marin et je suis tellement fière de lui. Il s’implique beaucoup dans l’organisation du mariage.
    C’est lui qui a eu l’idée de certains DIY, qui a trouvé les matériaux, fait les essais et qui gère la production (industrielle) après validation commune. C’est encore lui qui se farcit les 90 nœuds à faire sur les faire-parts (bon, en même temps, son petit nom vous aura fait comprendre que les nœuds, il gère), la communication avec le bijoutier, la DJette et le traiteur, le choix des vins (je ne bois pas d’alcool, je n’ai donné mon avis que sur le choix du champagne) et qui a créé un blog qui déchire.
    Il m’accompagne sans broncher sur les brocantes pour dénicher nos coupelles dépareillées pour les dragées, il me regarde “trouyoter” mes confettis et trouve des idées fantastiques de recyclage des chutes de papier, il se propose pour m’aider à faire des pompons en papier de soie, il s’intéresse aux articles de Mademoiselle Dentelle que je lui lis parfois, …

    Mais il reste un homme quand même.
    Nous avons rendez-vous demain pour organiser la cérémonie religieuse et il n’a toujours pas ouvert le livret de textes (alors que c’est pourtant plus son truc à lui la partie religieuse). Ça fait 3 semaines qu’il doit appeler depuis la boutique pour savoir si son costume est prêt. Et bien d’autres petites choses qui m’exaspèrent mais que je trouve trop chou en même temps.

    Je pense effectivement qu’un mariage se prépare à 2. L’implication dépend des goûts, des compétences et de la disponibilité de chacun, l’essentiel étant de trouver le bon équilibre et de garder à l’esprit que ce qui compte c’est l’amour qu’on se porte mutuellement (même si c’est cet amour qui fait qu’on se dispute sur le sujet “voitures avec ou sans nœunœud en tulle” – d’ailleurs, si quelqu’un a un mot à dire sur ce sujet, ça m’intéresse).

  • Salut,

    Ouhlalala la grosse question philosophique!!

    Alors sur le pourquoi plus femme que homme, je dirais à cause de deux choses :
    1) les hommes ne rêvent pas depuis enfant à leur mariage (la plupart des filles oui)
    2) Généralement ils s’en tapent de la déco et compagnie alors que pour nous ça tient une grande place!

    Maintenant pour ma part, on est deux à se marier (oui je te l’accorde c’est mieux) et donc on est deux pour les préparatifs. Même pas eu à le forcer, il s’investit bien, donne son avis sur tout, m’aide quand il peut le faire (= pas trop minutieux), on a négocié les couleurs ensemble… Bon ok c’est moi qui ai pas mal cherché les idées décos et lui ai proposé plusieurs choses mais il a toujours eu son mot à dire et c’est très bien comme ça 🙂
    Ah oui pis j’ai laissé tombé le coup du “han la serviette est pas du même rose que le pompon”, on s’en fout, ya que moi qui voit la différence de teinte, les gens n’y feront même pas attention!

    A+
    Karine

  • Pour ma part Chérichu à l’habitude de tout faire à la dernière minute (vous pouvez comprendre que ça me met en colère de temps en temps…). Cependant il m’impressionne lorsqu’il donne ses idées: il a l’intention que nous fassions nos faire-part DIY, il a déterminé que le vin d’honneur se ferait chez ses parents. Bref il a des idées arrêtées sur de multiples détails. MAIS, c’est moi qui prend les rendez-vous pour visiter les salles, pour rencontrer monsieur le curé (alors que c’est Monsieur qui veut se marier dans CETTE église et pas une autre), etc.
    Étant donné que nous n’avons pas encore annoncé la bonne nouvelle, je m’attend à plus d’implication après la grande annonce. Chérichu à beaucoup de bonne idées, mais de là à les tester c’est une autre affaire, et puis c’est dans tellement longtemps… Je l’attend de pied ferme lorsque viendra le temps de faire notre save-the-date (plein d’amis à l’étranger comme nous, même nous on a besoin de ce save-the-date pour s’organiser à venir à notre propre mariage ^^), nos faire-part DIY, le plan de table, etc… Affaire à suivre

  • Je me mari en août 2014 en Loire-atlantique. Je vais sûrement faire des jalouses mais pour nous, l’organisation se fait à deux sans dispute (pr le mmt). Des le début, nous avons reparti les tâches en fonction de nos goûts et loisirs. Il est certains que j’en fait un peu plus que mon amoureux mais je peux compter sur lui des que j’ai besoin. Il faut aussi que je lui rappelle parfois le planning à respecter pr avoir le temps de tout faire. Il doit gérer la voiture, la création des faire-parts, la musique (orchestre, musique lors de la cérémonie, au cocktail…), le vin. Je gère la deco des tables, le déroulement de la cérémonie, le plan de table, les prestataires. On gère en commun tous le reste, le repas, les tenus de nos témoins et de nos filleuls, la deco de la salle… Et on oublie jamais de parler et proposer nos idées à l’autre avant d’agir. Bref c le top! Je crois que la clé de la réussite c’est qu’il faut juste ce mettre d’accord des le début des préparatif et de surtout pas imposer à l’autre des activités qu’il n’aime pas faire.
    Petit bilan : mesdemoiselles profiter sans vous poser de questions, les préparatifs sont aussi de bon souvenir de votre mariage.

  • mariage un truc de fille?? en général oui.. on le voit quand la déco est composé de rose et je ne sais pas quoi.. il a juste dit oui pour qu’on le laisse tranquille..
    pour ma part.. il c’est bien investi… il à fait les marques place, le coin photo, la gravure sur verre, à géré : dj, traiteur, photo et son costume.. (tout seul comme un grand) bon il a fallut booster, car ils ont toujoursss le temps, rien ne presse.. ils voient toujours large et nous toujours trop court

  • Pour ma part, on a carrément établi que je n’avais qu’un soir sur 2 pour lui parler du mariage pour qu’il ne fasse pas de brun out alors pas de risque qu’il se plaigne de ne pas assez être impliqué. Je m’éclate à tout préparer toute seule et lui s’éclate de me voir m’éclater!

  • C’est simple pour nous. Un jour, il est revenu hilare d’un déjeuner avec un de ses meilleurs copains, surnommé “le patron” car chef de chantier chez tous les copains surnommés les arpètes pour leurs travaux maison. “C’est comme pour tout projet : Il ne faut qu’un seul chef….donc…cela n’est pas moi !!!!” Et comme professionnellement je suis aussi chef de projets informatiques, vous avez compris que je m’occupe de toute l’organisation de notre mariage. Et lorsque je lui donne son avis, il me répond “fais toi plaisir”

  • S’il s’implique tu a raison motive le car franchement CD serais vraiment dommage.c’est simple mon fiancé ne s’implique pas dutout ou très peu c’est moi qui organise a la maison, qui réserve, qui s’occupe des papiers et je trouve sa naturel. Il n’est pas beaucoup a la maison il travail tout les jours y compris le samedi de 7h a 18h30 environ alors quand il est la ce temps est consacrer a son fils. Nous d’eux ont passent en deuxième plan c’est important pour nous que notre fils passe avant. Alors non sa me dérange pas même si je serais la plus heureuse s’il s’impliquerait plus mais j’ai quand même son point de vue et il sais ce qu’il ne veux pas

  • J’aime beaucoup comment tu arrives à poser les bonnes questions, sans réponses toutes faites (j’ai le ton un peu docte, et ça énerve parfois !)
    Je dois moi aussi prendre le temps de lister point par point tout ce que mon chéri fait, afin de ne pas virer parano et croire que je fais absolument tout.
    J’ai le monopole de la partie créative, mais tout ce qui est technique (recherche de matos, installation du bon logiciel, transport des marchandises, etc.) et les mondanités (il est super fort quand il endosse son costume de Super-Caméléon !)
    Et c’est loin d’être anodin, franchement.

  • Mais si, le mariage est aussi un truc de mecs, mais seulement à J-1 mois. 🙂
    Dans mon couple, on a fait pas mal de choses ensemble, surtout les gros postes en fait. Mais en ce qui concerne la décoration, c’est moi car en dehors du mariage, Monsieur ne s’intéresse pas à la déco donc il ne change pas pour le grand jour. Tout comme pour les tendances mariage et les tenues, il est moins dedans car il est comme ça au quotidien. Question organisation, Monsieur n’est pas le pire que j’ai vu, mais c’est souvent un peu au dernier moment qu’il se réveille, et pour le mariage, il ne manque pas à la règle. C’est maintenant, alors qu’on se marie dans un mois et demi, qu’il me demande tout ce qu’il reste à faire, qu’on se répartisse les tâches et qu’on fasse un point une fois par semaine. C’est nos personnalités qui font que je m’occupe plus de la décoration, des rétroplannings et des recherches de tenues pour le mariage. C’est tout.

  • Tu arrives toujours à parler de ce qu’il faut ! Une vrai perle 🙂
    Le mariage, c’est pas un truc de fille. En tout cas, moi, je n’ai jamais rêvé que “mon mariage il sera comme ça”, “il faudra ça et un peu de ça”. Je découvre en même temps que Chéri. Sauf que contrairement à lui, je passe du temps à lire les blogs sur internet. Oui ils sont écrits par des filles, mais il pourrait aussi les lire ! Je cherche des idées de décoration qui pourraient nous plaire.
    Lui, il faut lui donner une chose à faire et une date limite (et encore…) pour que ça avance. Pourtant, c’est lui qui m’a fait la demande en mariage, je ne l’ai pas obligé !
    Mais c’est pareil pour l’organisation des vacances, si je ne pousse pas, il ne fait rien et on se retrouverait la veille du départ sans billet ou voiture pour le trajet… Ca ne changera pas pour le mariage ! Mais peut-être au long cours…
    Je vais prendre comme résolution de l’impliquer dans ce qui se passe dans ma tête, au moins j’aurais essayé de changer quelque chose 😉

  • Décidément j’adore tes articles !
    Je me retrouve là dedans… Mon futur s’investi pas mal, pour les gros postes on valide ensemble. Pour la déco j’imagine et il valide (ou pas) car il ne se sent pas dans l’imagination. Mais par contre il m’aide bcp (sauf quand j’avance pendant mes longues soirées toute seule). Il s’est même créé un compte sur etsy
    Pour le moment pas trop de divergences, j’espère juste que je ne serais pas “dictatoriale” et qu’il n’osera pas s’exprimer si les divergences devaient apparaître (il y aura bien des choses qu’il voudra et que je ne voudrai pas et inversement).
    Tiens ça me fait penser que je ne lui ai pas parlé du candy bar, il va falloir le faire, même si je suis quasi sûre qu’il sera d’accord (pour notre PACS j’avais fait un chemin de table en dragibus multicolores et ils ont eu un tel succès que j’ai regretté de ne pas avoir mis plus de bonbons)
    Merci pour ton article en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *