Mon mariage de fin d’été : et quand la nuit nous appartient

Les jeunes mariés ont fait leur entrée, ils ont dansé, ils ont tout donné. La soirée est lancée !

Je profite de l’agitation ambiante pour reprendre mon souffle – trois minutes de rock et je suis au bout de ma vie ! – avant d’improviser un petit discours à l’attention de nos invités. Roméo et moi tenions à adresser quelques mots à nos proches et à leur dire à quel point nous étions touchés par leur présence, leur amour et leur soutien.

Du coup, quelques jours avant le mariage, j’ai tenté d’écrire quelque chose. Je voulais y mettre les formes, glisser quelques clins d’œil et autres anecdotes qui auraient fait mouche… mais je n’ai pas réussi à coucher mes idées sur le papier, alors j’ai préféré faire confiance à mes talents d’oratrice jouer la carte de l’improvisation.

C’est donc avec un peu de pudeur et de timidité, mais avec toute la spontanéité et la sincérité du monde, que je me lance devant nos familles et amis. Avec quelques trémolos dans la voix aussi ! Roméo se joint à moi et bien que le ton soit léger et blagueur, je perçois son émotion.

Enfin, nous pouvons déclarer le festin ouvert : les enfants, à table !

Notre soirée de mariage// Vidéo : Entre Amy'Studio

Crédits photo : Captures d'écran du film d'Entre Amy'Studio

Apprécier chaque seconde…

Je m’éclipse un instant pour aller remettre ma robe longue de mariée et je décide d’abandonner lâchement ma paire de talons dans un coin : la féminité, c’est bien, mais le confort, c’est mieux !

Lorsque je rejoins ma place, les mises en bouche sont servies. Ce sont des petits granités de melon accompagnés d’une pipette de Porto, qui remplacent la traditionnelle entrée : légers et pétillants, ce sont des touches de fraîcheur vraiment bienvenues par cette chaleur estivale !

« Je n’ai pas très faim… » je souffle pourtant à Roméo. À vrai dire, je suis un peu cuite, toute flagada sur ma chaise de jeune mariée. Il faut avouer qu’il s’en est passé, des choses depuis ce matin, et je crois que j’accuse un peu le coup. Trop d’amour, d’émotions, de chaleur ! Trop d’infos pour mon cerveau (de moineau). Un peu de trac et de fatigue aussi, mais rien qui n’entame mon enthousiasme non plus, même si je me dois d’être honnête avec toi : je me demande bien, à cet instant-là, comment je vais tenir le coup jusqu’aux petites heures de la nuit. « Il est encore loin mon lit ? » est sûrement une pensée qui m’a traversé l’esprit !

Les conversations vont bon train, les assiettes se vident, et moi, je m’imprègne de l’atmosphère toute particulière qui se dégage de la salle. Tu l’as d’ailleurs sûrement perçu à travers mes précédentes chroniques : j’ai été particulièrement sensible à l’ambiance, aux sourires, aux mots qu’on a reçus tout au long de cette journée pas tout à fait comme les autres, et aujourd’hui encore, je me remémore avec précision toutes ces sensations et ces images précieusement enregistrées dans un coin de ma tête…

Je me souviens de la musique d’ambiance, discrète, et du brouhaha joyeux des discussions animées, du chant des grillons qu’on distingue en tendant un peu l’oreille, de la lumière chaleureuse des guirlandes guinguette accrochées au plafond et de celle, réconfortante, des bougies sur les tables, et puis de cette légère brise qui vient – enfin – nous rafraîchir par les fenêtres grandes ouvertes. Alors malgré un petit coup de fatigue à ce moment de la soirée, je suis heureuse. Cette ambiance, c’est vraiment tout ce que j’aime !

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

… se fabriquer des souvenirs en pagaille…

Des souvenirs de notre soirée de mariage, j’en garde donc des dizaines. Par contre, hum… c’est un peu la fête à la saucisse la pagaille dans ma tête. Et je n’étais même pas pompette, je te jure ! Mais il s’est passé tellement de – belles – choses en si peu de temps que j’ai du mal à rassembler clairement toutes mes idées, et respecter scrupuleusement la chronologie de cette soirée relèverait purement de l’exploit. (Ouais. Carrément !) Du coup, je me suis dit que c’était tout aussi sympa de te livrer mes souvenirs en vrac, paf, comme ça, de manière spontanée.

Alors tu vois, la soirée de notre mariage, c’est un peu tout ça à la fois…

Constater que je suis passée par de nombreux stades capillaires dans ma vie

Frange, couleur, mèches comme Alizée (ça va, j’avais 10 ans, je suis pardonnée, non ?), boucles au fer à friser, cheveux gras de l’adolescence, permanente à la Shakira (non, n’insiste pas, tu n’auras pas de photos de cette formidable tentative), carré court, carré mi-long, carré plongeant. Nous avons bien ri devant le diaporama retraçant avec humour notre vie depuis notre plus tendre enfance… et on dit merci à Papa et Maman pour avoir filé à nos témoins quelques bons vieux dossiers de famille !

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

La famille Peach au complet !

Me laisser aller, complètement peace and cool sur ma chaise de mariée

Puis me rappeler que je ne suis pas une simple invitée, et que ça serait sympa de bouger mes fesses de là pour commencer à faire le tour des tables.

Voir le maître de salle apporter une fleur comestible dans une petite coupelle individuelle…

… à l’attention de Miss Dorée, qui était ma voisine de table, parce qu’elle « avait été oubliée dans votre assiette, Mademoiselle ». Nous regarder, et rester toutes les deux bouche bée. Il paraît que la différence se joue dans les détails !

Aller chercher mon verre de vin pour trinquer à la bonne franquette avec toute une tablée

Prendre le temps de discuter avec ceux dont je n’ai pas encore pu profiter, et me rendre compte que la mayonnaise a plutôt (très) bien pris entre tous nos invités.

Ne pas réussir à toucher au plat principal

Et donc faillir lamentablement à ma réputation de bonne mangeuse et à la promesse que je m’étais faite en lisant les blogs de mariage : « Je serai une mariée qui mange le soir de son mariage, moi, Madame ! » … Raté.

Passer sur le grill avec le jeu du « Elle et Lui »…

… et continuer à découvrir des choses très instructives sur mon mari après huit ans de vie commune. « Lequel de vous deux ronfle ? » « Qui est le plus mauvais perdant ? » « Qui chante le plus faux ? » Du coup, moi aussi j’ai une question : jusqu’à quel point connaît-on vraiment celui qu’on pense connaître mais qu’on ne connaît peut-être pas tant que ça ? Tu as deux heures !

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Rire, encore, avec les discours de nos témoins

Tant de témoignages d’amitié, ça touche forcément, alors on pleure (de rire) et on pleure (tout court). Et on se souvient du mot de la fin déclamé par mon grand frère : « Votre amour est solide comme un chêne et vous en êtes d’ailleurs ses plus beaux fruits… deux beaux glands ! »

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Apprendre à trinquer à la danoise avec Miss Dorée, notre expat’ des pays nordiques

Avec cent personnes qui scandent un joyeux Skål en levant leur verre !

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Repartir avec un poney en peluche en guise de cadeau de mariage

Clin d’œil à ma passion, bien sûr !

Vivre les deux minutes et demi les plus longues de notre vie en nous retrouvant les bras ballants comme deux grands couillons devant le gâteau des mariés

Tenter de garder une contenance en esquissant trois pas de danse, souffler à l’autre : « C’est quand qu’ils nous apportent le couteau, tu crois ? », implorer un serveur du regard et trinquer entre nous pour occuper douze secondes de plus. En conclure que le moment de solitude à l’arrivée du dessert semble constituer un rite de passage obligatoire pour tout jeune couple de mariés, à en croire les expériences similaires de mes copines chroniqueuses (comme Madame Peps ou Madame Suzette) !

M’enfin, il était plutôt sympa, notre buffet de desserts, avec ses gâteaux (croquant spéculoos et caramel pour le premier, et citron doux, pistaches cristallisées et meringue pour le second, un délice !), sa pièce montée de cannelés et de macarons et sa cascade plutôt impressionnante de neige carbonique !

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Ouvrir le bal tout en douceur avec mon papa…

… au son de « Theses arms of mine » d’Otis Redding.

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Commencer à danser bien après les douze coups de minuit et se trémousser pourtant jusqu’aux petites heures de la nuit

Parce que l’adage selon lequel « danser après minuit, c’est l’assurance d’une soirée toute pourrie » n’est pas DU TOUT une vérité absolue.

Ma soirée de mariage // Photo : Philippe Le Jeune

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Avoir fait confiance à un DJ, et ne pas regretter ce choix

Au passage, remercier le bouche-à-oreille pour la bonne adresse et nous avoir évité d’engager DJ Jean-Mi !

Guincher, valser, gigoter, s’agiter, s’éclater

Être obligée de tenir ma traîne parce que j’ai oublié le nécessaire d’épingles à la maison. Finir par la lâcher, et manquer de m’étaler de tout mon long au cours d’un rock un peu trop énergique avec Miss Happiness !

Échanger des regards énamourés avec mon mari tout neuf…

… et avoir l’impression d’avoir de nouveau 18 ans.

Et constater que ce dernier n’a pas décollé de la piste de danse…

… lui qui les a toujours fuies !

… et profiter, profiter, profiter !

Il est approximativement 5h30 du matin quand les lumières de la salle se rallument.

La soirée aurait pu s’arrêter là, et chacun aurait pu regagner sagement ses quartiers mais, comme si personne n’avait vraiment envie que cette journée ait une fin, aucun de nous ne donne l’élan qui ferait partir les autres. Alors, simplement, nous nous mettons à blaguer et à papoter autour d’une table avec nos meilleurs copains, ceux de toujours. Comme une belle, très belle soirée de fin d’été entre amis.

De mon côté, je sens l’adrénaline et la ferveur retomber. La journée aura été longue et tellement, tellement, tellement riche ! C’est donc la mort dans l’âme mais incapable de lutter davantage contre l’épuisement que Roméo et moi déclinons l’idée de prolonger la nuit chez l’un de nos amis, malgré l’insistance de notre fine équipe. Il est presque 7h désormais…

Sur la route de notre gîte situé à 400m de la salle, Miss Happiness nous demande de nous retourner. De regarder encore ce château joliment illuminé et ce ciel parfaitement clair. Je frissonne un peu.

On nous l’a assez répété, rabâché et seriné tout au long de nos préparatifs : « Il faut profiter de chaque instant ! » « Ça passe trop vite… » « Et n’oubliez pas de profiter à fond, surtout ! » D’accord, mais profiter, ça veut dire quoi ? Se répéter mentalement : « il faut que je profite, il faut que je profite, il FAUT que je profite ! » jusqu’à s’en faire un mantra ? Ou bien lâcher prise, et réaliser au petit matin que tout est allé si vite, mais que oui… oui punaise, on a bien profité ?

Alors, est-ce que moi, j’ai profité ?

Une fois dans notre chambre et tout en défaisant rêveusement mon chignon – et les quatre-vingt-neuf épingles qui allaient avec – je prends conscience qu’on vient de vivre quelque chose d’indescriptible. Quelque chose d’unique, avec ses couacs, ses petites frustrations et ses grandes réussites. Et je crois que je peux dire sans hésiter : OUI, qu’est-ce que j’ai profité, bon sang !

Damned ! Serait-ce donc la fin de cette folle journée ?

Et toi, comment imagines-tu ta soirée de mariage ? Pleine de surprises et d’animations ? Tu as décidé de faire confiance à un DJ… ou à ta playlist ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



24 commentaires sur “Mon mariage de fin d’été : et quand la nuit nous appartient”

  • Merci pour ce superbe récit, votre soirée de mariage était top! je te rejoins pour le grand moment de solitude qui dure et dure au moment de l’arrivée de la pièce montée.

    • Oui, l’arrivée de la pièce montée a été un grand moment… ou pas ! On s’est sentis tellement couillons à ne pas savoir quoi faire pendant presque 3 minutes que c’en était vraiment drôle ! Au moins… nous ne sommes pas seules dans ce cas 😉

  • Quelle belle soirée ! J’ai bien ri en lisant les deux minutes les plus longues de votre vie. Je ne sais plus par quelle entourloupe, mais nous on avait réussi à y échapper…
    Et puis je ne me lasse pas de voir ta robe… Tellement belle ! <3

  • Bonjour,
    Merci pour ce récit, j’ai beaucoup aimé suivre notre mariage qui ressemble à ce que l’on souhaiterait pour le notre.
    Pourriez-vous m’indiquer ou vous avez trouvé les petits sacs en kraft pour les cadeaux aux invités ?
    Merci!
    Cyrielle

  • Bonjour Mme Peach,

    Je ne sais plus si j’ai déjà commenté un de tes articles. Si ce n’est pas le cas, l’erreur est réparée 🙂
    J’ai suivi l’ensemble des préparatifs de ton mariage ainsi que ton Joli Jour, presque d’une traite un soir bien lovée dans mon canapé. J’adore ton style d’écriture, à la fois doux et enjoué, léger et émouvant… Tout pour me plaire <3
    Cette chronique ne démérite pas ! Je me suis imaginée le temps d'une lecture, invitée à ton beau mariage de fin d'été 🙂

    Merci pour cet article touchant et plein d'humour. Je vous souhaite tout le Bonheur du monde avec ton Roméo 😉

    • Hello Nala,

      Tes mots sont tellement gentils que ça me touche beaucoup (beaucoup, beaucoup !). Et imaginer que tu as pu lire mes chroniques bien calée dans ton canapé, c’est une image vraiment chouette pour moi ! (en plus j’adore être lovée dans mon canapé, surtout l’hiver sous un bon plaid 😉 )

      <3

      • Ah ! l’hiver, les plaids, le lovage (euh… ça se dit ? Bon si pas le cas, on va faire comme si 🙂 ) & moi… c’est une grande histoire d’amour aussi !!!!!!! 😉

        Et du coup si pas de commentaire de ma part dans une de tes précédentes chroniques, je vais le dire ici : j’adooooooore ta déco Mme Peach ! <3

  • Aaaaah madame Peach ! Déjà ta robe, elle te va tellement bien (oui je pense que j’ai déjà du te le dire mais quand même ! <3 )
    C'est super tout ces beaux souvenirs ! Et c'est super aussi de les avoir en vrac ! Ça vient de me replonger dans mon mariage. Merci !

  • Ahhhhh enfin la suite! Mais pas bientôt la fin… 🙁
    Ravie de te lire à nouveau.
    Je te rejoins dans la team “pas mangé le plat” 😀 et aussi la fatigue du debut de soirée… !
    Tous ces souvenirs intacts et parsemés en même temps… Merci! 🙂
    PS: j’espère que vous avez bien fêté vos 1 an <3

    • Et oui, nous touchons à la fin… mais mon petit doigt me dit qu’il y a encore un petit nombre de chroniques à paraître, il semblerait que je n’ai pas encore tout dit ni tout montré 😉 (il faudra juste être un petit peu patiente 😉)

      Zut toi aussi tu as calé devant ton assiette ? Ma fierté en a pris un coup ce soir-là, je dois bien l’avouer 😂

      Et oui nous avons fêté nos 1 an de mariage à l’océan (mon endroit préfère du monde entier !) et c’était à la fois très simple et très chouette… Et même que nous avons super bien mangé pour l’occasion (histoire de rattraper le coup du dîner de mariage, finalement… 😉 )
      Et toi ?

      • Nous étions à l’océan qq jrs avant les 1 an… 🙂 Nous nous sommes aussi rattrapés sur la nourriture! 😀
        Bcp de nostalgie… Mais heureux de trinquer dans nos flûtes loin du moment de solitude de la pièce montée lol!
        Joyeux 13 mois aujourd’hui 😀

  • Quelle jolie soirée vous avez eu, vous avez l’air d’avoir passé un très bon moment <3 (et pour l'avoir vécu, je compatis énormément pour le moment de solitude pièce montée haha)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *