Mon mariage de fin d’été : dans l’intimité des préparatifs

Nous sommes officiellement mari et femme, mais je n’ai pas encore la bague au doigt ! Disons donc que nous sommes « à moitié mariés » puisqu’il nous reste encore une cérémonie à vivre, même si dans mon cœur, il ne m’a pas fallu attendre la cérémonie religieuse pour me sentir pleinement mariée à Roméo.

Miss E., Miss Happiness et moi nous sommes remises en route pour la maison. Nous nous sommes arrêtées en chemin pour récupérer mon bouquet de mariée chez le fleuriste – ainsi que le bouquet à lancer, tu sais, celui qui est destiné à être envoyé en l’air sans ménagement à destination d’une horde de demoiselles en furie – avant de rejoindre la famille et les amis conviés chez mes parents autour d’un buffet froid.

Le soleil est au zénith, brûlant, et je n’ai plus seulement chaud à cause de l’excitation de la journée. Aïe aïe aïe, il va falloir se prémunir contre la canicule !

Des filles et des bigoudis

Un passage éclair par ma chambre pour y abandonner ma paire de talons et je file retrouver mes proches qui sont déjà en train de festoyer et de trinquer gaiement sur la terrasse. Le léger retard pris sur le planning de la journée ne me laisse que peu de temps pour déjeuner et profiter de tout le monde mais je parviens quand même à engloutir plusieurs parts de quiche et de pizza – t’ai-je déjà dit que j’étais une morfale que cette journée ne m’avait absolument pas coupé l’appétit ? – avant que S., mon adorable coiffeuse, ne débarque à la maison. D’ailleurs, elle sonne déjà !

Pendant qu’elle installe tout son matériel dans la salle de bain familiale, je m’empresse d’aller me changer, me décoiffer et me démaquiller. J’enfile le joli déshabillé gris et blanc que m’a offert Miss Dorée à l’occasion de mon EVJF et c’est parti mon kiki ! Il est l’heure de me transformer en mariée – purée-les-gars-on-y-est-ça-fait-des-mois-que-j-attends-ça.

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Bouclés, crêpés, brossés, à moitié attachés… mes cheveux traversent tous les stades capillaires possibles mais je ne suis pas inquiète du résultat. Nous avons fait deux essais préalables avec S. et elle récapitule tous les points qu’elle sait importants pour moi avant de débuter : la tresse un peu plus grosse que la dernière fois, le chignon un peu plus bas, et on n’oublie pas de lâcher quelques mèches ! De quoi me mettre pleinement en confiance. Je me laisse aller à ses gestes experts et je sens tous mes muscles se relâcher après l’excitation de la matinée. Pour tout t’avouer, j’ai même un petit coup de mou et j’essaie de fermer les yeux pour recharger les batteries… mais la relaxation est de courte durée car nombreux sont les petits curieux qui viennent passer une tête dans la salle de bain. Hé oui, chère jolie mariée, tu as naïvement cru que tu pourrais te la couler douce ce jour-là ou quoi ? Désolée, mais on me souffle dans l’oreillette que c’est bien toi la graaaaaande star aujourd’hui !

Pendant ce temps, N., ma jolie maquilleuse, est arrivée elle aussi et commence la mise en beauté de mes deux témoins dans ma chambre de jeune fille, à l’autre bout du couloir. En effet, je ne suis pas seule à me faire chouchouter puisque j’ai proposé à mes deux amies et à ma maman de se laisser transformer en princesses avec moi. L’occasion de partager des préparatifs entre filles et de se relaxer toutes ensemble avant que le rythme de la journée ne s’emballe pour de bon !

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Photo personnelle

Je papote, je papote, et pendant ce temps… ma coiffure est presque terminée ! Il ne reste plus qu’à y piquer les fleurs fraîches que le fleuriste m’a données en même temps que mon bouquet.

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Pour être tout à fait sincère avec toi, je n’ai pas assez prêté attention au choix des fleurs pour mes cheveux et je suis un tout petit peu déçue, de même que je n’ai pas réagi au fait que S. les avait dispersées un peu partout dans mon chignon alors que j’aurais préféré qu’elles forment une accumulation le long de ma tresse ou sur un des côtés du chignon. Mais, sans que je sois capable de t’expliquer pourquoi, je n’ai rien dit parce que c’était tout de même joli et que de toutes façons, je planais à dix mille lieux de là, toujours perchée sur mon petit nuage, tu sais, le même que celui de la cérémonie civile !

En tout cas ça y est, je suis maintenant coiffée… « à moitié mariée » et « à moitié princesse », du coup !

Des copines, du soleil et du fard à joues

Je rejoins les filles dans la chambre et nous nous mettons à papoter pendant que N. termine le maquillage de Miss Dorée.

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Je leur ai prévu une petite surprise et je suis impatiente de leur offrir ! Dans les boîtes que je leur tends, des petites attentions que j’ai pris plaisir à chercher au cours de mes préparatifs en pensant à elles : un miroir de poche, un petit carnet de notes (en kraft évidemment !), un éventail en papier, un vernis corail, des tatouages éphémères et une jolie carte.

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Photo personnelle

Ce n’est pas grand-chose, simplement des petits clins d’œil pour les remercier d’être là, aujourd’hui comme dans ma vie de tous les jours. Elles s’extasient sur l’éventail qui “va sauver leur journée !”, on rit, on se prend dans les bras et on se câline, comme trois copines de longue date qui sont simplement heureuses d’être ensemble.

Et puis c’est à mon tour de passer par la case maquillage. N. est calme, souriante, enjouée et sûre de ses gestes, et je suis à deux doigts de m’endormir sous ses délicats coups de pinceau. Je ne regrette pas un instant d’avoir choisi de passer entre les mains d’une professionnelle plutôt que d’être restée sur l’idée de me maquiller seule. Non pas que je ne m’en sentais pas capable – quoique, je redoutais de vouloir trop en faire et d’avoir la main un peu lourde – mais je vis ce moment de bien-être comme un luxe, moi qui ne franchis jamais la porte d’un institut de beauté. Une petite coquetterie qui ajoute une touche de magie à cette journée de dingue !

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Ça se sent que je suis détendue ?

À l’autre bout de la maison, nos invités se sont repliés à l’intérieur pour se protéger de la chaleur et mon papa s’affaire pour qu’ils ne manquent de rien. Qu’est-ce qu’il fait chaud ! Ni le brumisateur d’eau que j’avais glissé dans ma petite pochette de mariée, ni l’éventail que ma maman m’a prêté ne parviennent à rafraîchir l’ambiance. 38°C tout de même, ça pique !

Fichus pour fichus, et comme nous sommes de toute évidence morts de chaud malgré les volets poussés depuis ce matin, N. ouvre la fenêtre de ma chambre pour mettre la touche finale à mon maquillage à la lumière du jour.

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Et je me découvre en mariée.

Tu sais, j’ai eu peur plus d’une fois d’avoir fait les mauvais choix au cours de mes préparatifs : et si ma coiffure n’allait pas avec ma robe ? Et si l’ensemble était fade ? Et si je me sentais déguisée ? Et si ? Et si ?

Eh bien là, le jour du mariage a eu ceci de merveilleux que j’ai arrêté de douter en me découvrant dans le miroir. Celle que je voyais, c’était bien moi, ouf ! Pas de triche ! Et surtout, je trouvais que c’était moi, mais moi en mieux. Le résultat était frais et naturel avec ce petit je-ne-sais-quoi en plus qui m’a fait me sentir un peu spéciale. Allez, j’ose te le dire : je me suis sentie belle et bien dans mes baskets.

Je crois même que ma maman a été émue de me découvrir en mariée elle aussi… moment cœur-cœur-love-love et paillettes à gogo !

Les dernières heures avant le jour J

Crédits photo : Philippe Le Jeune

Et pendant ce temps-là, dans la bulle de la mariée…

Il n’est même pas 15 heures et je suis déjà prête ! Initialement, c’est l’heure que Roméo et moi avions choisie pour nous découvrir en toute intimité avant de nous éclipser en amoureux pour une séance photos. Malheureusement, sache que la pluie n’est pas ton seul ennemi du jour J : la canicule en est un redoutable aussi ! C’est pourquoi nous avons décidé la veille au soir de changer nos plans et de reporter la séance de couple à un autre moment de la journée afin de rester au frais le plus longtemps possible. Parce que soyons d’accord, des mariés qui débarquent ruisselants et le teint écrevisse à l’église, ce n’est pas ce qu’on a inventé de plus glam’ !

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que je peux profiter d’une heure libre avant d’enfiler ma robe. Je vaque entre ma chambre et la salle de bain, je me fais chasser du salon par Miss Happiness qui, semble-t-il, griffonne quelque chose sur un papier (hiiiiii ça sent la surprise à plein nez !), et je finis ma course… dans la cuisine. La-mariee-cette-grosse-morfale le retour… désolée mais ce petit bout de dessert qui trainait me faisait de l’œil !

Un bon gâteau dans le coco, je retrouve ma maman en pleine séance de beauté dans ma chambre. Mon père nous y rejoint et s’installe à côté de moi. Il faut que tu saches que mon papa est quelqu’un de plutôt pudique qui camoufle sa timidité derrière les plaisanteries – je tiens complètement de lui pour ça ! –, alors, lorsqu’il me plaque un gros bisou sur la joue, je fonds. Je sais qu’il est très ému de voir sa petite fille se marier aujourd’hui, et je sais aussi qu’il apprécie beaucoup Roméo et que l’inverse est également vrai. Ma famille est très importante pour moi et je suis consciente de la chance que j’ai d’être entourée de mes deux parents. Seul mon frère manque à l’appel de ce tableau idyllique, mais c’est pour la bonne cause puisqu’il est en compagnie de Roméo qui doit sûrement être en train de s’activer à cette heure-ci. A-t-il déjà enfilé son beau costume de marié ? Est-il stressé ? Fait-il des blagues débiles pour détendre l’atmosphère ? Je crois que j’aimerais être une petite souris pour savoir tout ce qu’il se passe du côté des garçons !

De mon côté, je me sens profondément calme et sereine. Et heureuse. Et quand même excitée. Bon, et même carrément impatiente ! En fait, malgré l’immense zénitude que je dégage, il y a toute une armée de petits bonhommes qui dansent dans ma tête en répétant en boucle : « bon sang mais c’est aujourd’hui qu’on se marie ! On se MARIE aujourd’hui ! Je suis en train d’épouser mon fabuleux chéri ! Nonmaistuterendscompte ! »

Je suis extirpée de mes pensées agitées par le remue-ménage qui se fait tout à coup sentir dans la maison. C’est que l’heure de la cérémonie approche ! Nous n’avons jamais été aussi près du coup d’envoi… et il sera bientôt temps d’enfiler ma robe !

Et toi, dans quel état d’esprit penses-tu vivre ces préparatifs ? Seras-tu entourée de tes proches pour cette occasion toute spéciale ? Raconte-moi !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



17 commentaires sur “Mon mariage de fin d’été : dans l’intimité des préparatifs”

  • ton article m’a mis les larmes aux yeux (ce matin, dans le bus bondé. j’te remercie pas ;), c’est vraiment super joliment écrit, j’adore 🙂

    • Moooo <3 c'est parce que tu approches de ton grand jour ça, ta sensibilité ne va faire que grandir, j'peux t'assurer que t'es pas sortie d'affaire 😀

  • J’adooore!
    Tu es sublime et tu relates si bien tous ces moments…
    J’ai adoré me faire chouchouter aussi ! Je n’étais jamais allée en institut avant le mariage et depuis, j’y suis retournée ! Petits plaisirs… 🙂
    Comme je te comprends pour la canicule… Les retouches maquillages ont été nombreuses !!!

    • Oh oui c’est tellement agréable de se laisser chouchouter ce jour-là, j’avoue que c’était un petit luxe !

      Tu m’étonnes, retouches obligatoires avec la chaleur qu’il a fait, mais en fait… Pas tant que ça pour moi, j’avais un spray fixateur magique que j’avais mis juste après le maquillage qui a tenu du tonnerre ! 😀

  • Comme d’habitude ton récit me mets des papillons dans le ventre. Et la photo avec ta maman est tellement belle et émouvante.
    J’ai vécu le même genre de sentiment que toi avec les fleurs de ta coiffures qui ne te plaisaient pas à 100% mais incapable de dire quoi que ce soit parce que complètement shootée aux paillettes (mais pour ma manucure).

    • Au moins ça prouve qu’on a réussi à lâcher prise le moment venu et à profiter de l’instant, c’est ce que je me dis ! Mais c’est vrai que j’étais complètement ailleurs en fait, dans ma tête je réalisais mais c’était comme s’il y avait une étrange dissociation entre mon cerveau et mes agissements ^^

    • C’est là qu’on se dit qu’il ne faut pas négliger de penser à ce moment des préparatifs avant le jour J. Penser aux personnes qui nous entoureront, éviter les gens stressants, choisir dans quelle pièce on a envie que ça se passe… ça aide à des préparatifs agréables ! 🙂

  • Bonjour Madame Peach,
    De retour de mon EVJF, je souhaiterai offrir des petits cadeaux aux filles qui m’ont accompagnées dans ce moment, pourrais tu m’indiquer d’où viennent ton miroir et ton éventail ?
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *