Mon mariage franco-américain en lilas et blanc : le bilan

Qu’il est étrange d’écrire aujourd’hui ma dernière chronique… Je me souviens de ma première et voilà que j’en suis déjà à devoir faire le bilan de mon mariage… C’est donc avec un petit pincement au cœur, après avoir partagé avec toi mes doutes, mes inquiétudes, mes interrogations mais aussi mes bonheurs que je viens conclure cette magique aventure.

Mon mariage franco-américain en lilas et blanc : le bilan

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Tout d’abord, dans son ensemble, mon mariage a été à la hauteur de mes attentes, et même plus encore. J’ai eu l’impression de flotter sur un petit nuage toute la journée, et pas même les petits couacs ne sont parvenus à la gâcher.

Les petits couacs

Je voudrais justement te dire ce qu’il s’est passé à ce niveau-là (parce que oui, tu as beau tout planifier, on ne pourra jamais empêcher l’imprévu !). Non pas pour t’effrayer ou t’inquiéter, mais au contraire pour te rassurer. Oui, il peut y avoir des couacs, non, ça ne gâche pas forcément les choses.

La première chose a été ma déception par rapport à la wedding-planner. Très efficace en amont pour préparer le mariage, elle s’est révélée d’une grande inutilité le jour J. Pour exemple, la boutonnière de Monsieur Colorado s’est cassée et ne tenait plus. J’aurais attendu d’elle qu’elle nous donne une petite épingle ou quelque chose de secours pour faire tenir la boutonnière. Mais elle n’avait rien prévu pour ça, c’est notre photographe qui a volé à notre secours. Pareil pour le timing, après les cérémonies, personne n’a su quand il fallait partir, c’est pour ça que tout le monde est arrivé au compte-gouttes au vin d’honneur et que je n’ai pas eu mon fameux cortège de voitures klaxonnantes…

Il y a aussi eu un petit temps mort à la cérémonie à l’église, lorsque je devais offrir un bouquet à la Vierge Marie. La wedding-planner était en possession dudit bouquet mais, pour une raison que j’ignore, elle ne le trouvait plus. On a fini par régler le problème, heureusement.

Comme tu le constates, ce n’est pas grand-chose, et je reste persuadée qu’une wedding-planner compétente aurait su se montrer utile dans pareils cas…

Autre petite déception aussi : la décoration à l’église, faite par la fleuriste, n’était pas celle que j’avais exactement demandée, et n’était pas à la hauteur de mes attentes.

Un petit couac aussi qui ne concerne en rien les prestataires, cette fois : imagine un vin d’honneur avec des petites verrines, dont certaines à base de poivrons rouges. Imagine également une mariée un peu émotive qui en renverse une grande partie en plein sur le devant de sa robe blanche…. Ahem… L’avantage, quand tu es la mariée, c’est que tu n’as pas le temps de dire ouf que déjà dix personnes autour de toi s’affairent à essayer de nettoyer la tâche (sauf bien sûr notre wedding-planner…). La palme est revenue à ma sœur, qui a réussi à sauver ma robe, grâce à des lingettes que, je cite, « toute maman de trois enfants se doit de trimballer avec elle ! ».

Je dois aussi, bien sûr, mentionner notre arrivée à la mairie. Je leur avais préalablement donné une clé USB avec Metallica en entrée, John Denver en sortie. On arrive, on marche, et j’entends… la Marche Nuptiale… Pas de souci, j’ai alors lâché la main de Monsieur Colorado, j’ai interrompu notre entrée et je suis allée gentiment leur rappeler mon choix de musique pour refaire notre entrée. Pour la sortie, le format de musique choisi n’était pas reconnu. Tant pis, on remettra Metallica. Ça a plutôt fait rire les invités et, ma foi, nous aussi !

Puis, durant la soirée, j’ai failli oublier de distribuer mes sacs-cadeaux, je n’ai ensuite pas eu de champagne ni de gâteau (je devais être trop occupée, sûrement), j’ai été aussi un peu déçue de notre danse d’ouverture de bal.

Autant de petites contrariétés qui n’ont pas réussi à mettre un semblant d’ombre au tableau, puisque j’avais décidé que rien ne viendrait gâcher cette belle journée !

Je voudrais également te parler des coups de cœur de mon jour J, de ce que j’ai particulièrement adoré, et des prestataires exceptionnels auxquels j’ai eu affaire.

Les prestataires coups de cœur

De mes prestataires coups de cœur, j’en retiendrai particulièrement trois :

  • Notre vidéaste, Benjamin de Entre Amy Studio. Imagine un vidéaste qui saurait te mettre à l’aise, qui saurait totalement se fondre dans le décor, qui serait néanmoins à la meilleure place pour filmer les moments-clés, qui saurait interviewer et mettre en confiance tes proches, imagine aussi que l’atmosphère de ton mariage soit parfaitement restituée, que toute l’émotion y soit représentée, qu’il arrive à te faire découvrir des moments magiques du mariage que tu n’avais même pas vus le jour J… Voilà le tour de force que ce professionnel, aussi talentueux que sympathique, réussi à faire. Monsieur Colorado n’était pas emballé par une vidéo, à la base, et je peux te dire qu’il a changé d’avis. Je trouve que c’est un parfait complément aux photos, ça apporte un plus.
  • En parlant de photos, un coup de cœur aussi pour notre photographe et amie Sarah Dawson, américaine de Sacramento mais qui travaille entre les États-Unis et la France. Très professionnelle aussi, on a eu plusieurs rendez-vous en amont avec elle. Je connaissais déjà l’excellente qualité de son travail et c’est pourquoi nous avons fait appel à elle sans hésiter. Toute l’ambiance du mariage a parfaitement été restituée, toutes ses photos mettent les mariés et les invités en valeur. Que ce soit posées ou prises sur le vif, son travail est magnifique et s’adapte complètement aux envies des mariés. Nous avons organisé une session day-after sur Paris, dont je te mets ici quelques extraits !
Séance day after dans les rues de Paris // Photo : Sarah Dawson

Crédits photo : Sarah Dawson

Séance day after dans les rues de Paris // Photo : Sarah Dawson

Crédits photo : Sarah Dawson

Séance day after dans les rues de Paris // Photo : Sarah Dawson

Crédits photo : Sarah Dawson

  • Notre faire-part a également été un gros coup de cœur, puisqu’il a été réalisé sur mesure par la talentueuse graphiste Amandine de Papiers et Poésie. Amandine a su être très à l’écoute, très professionnelle, très réactive et efficace. Encore une fois, il a été magique pour nous de voir concrétiser parfaitement nos idées grâce à elle, qui a retranscrit nos envies sur papier.

Notre salle de réception, la Ferme de Sainte Radegonde, nous a aussi donné entière satisfaction, avec une mention spéciale pour le gérant qui aurait pu remplacer la wedding-planner sans souci tellement tout est orchestré à la minute près sans qu’on ait à se soucier de rien. Il travaille avec un traiteur, DomTraiteur, excellent aussi.

Mais surtout, ce que je retiens, ce sont toutes ces personnes qui nous aiment et qui sont venues de partout, ou qui nous ont tellement aidés et qui étaient présentes ce jour-là. Je revois leurs visages, leurs sourires. Je revois aussi les larmes de Monsieur Colorado quand il m’a vue arriver, je revois ce moment où je suis devenue officiellement sa femme.

J’ai été heureuse de partager tout ça avec toi, je te remercie pour tes commentaires qui m’ont aidée, conseillée, approuvée. J’aurais eu un petit wedding-blues, je pense, et j’aurais fini cette chronique sur une note un peu trop nostalgique si je ne te parlais pas très vite de notre voyage de noces.

Notre voyage de noces

Le mois d’après, en mai, nous sommes finalement partis en Australie. Et si je veux t’en toucher un mot, ça n’est pas pour te vanter (encore une fois) tous les mérites de ce magnifique pays mais pour te dire que j’en ai ramené le plus beau des cadeaux : un troisième petit passager a pris l’avion du retour avec nous… Au moment où j’écris ces lignes, un petit bébé Dentelle devrait pointer le bout de son nez d’ici quelques semaines (fin février) puisque je suis enceinte de plus de huit mois maintenant.

(Psssst, c’est Gwénaëlle ! Je viens avec une jolie nouvelle pour t’annoncer que Mme Lilas et M. Colorado sont désormais des parents comblés !!! ❤)

Voilà une jolie façon de finir cette ultime chronique de mariage, de tourner une page pour commencer un nouveau chapitre…

Merci à toi et, que tu sois future mariée ou déjà Madame, je te souhaite tout plein de bonheur à venir !

Future mariée d'avril 2015, je suis Mademoiselle Lilas, j'ai 34 ans et Monsieur Colorado en a 30. Rencontré à Paris il y a bientôt deux ans, Monsieur Colorado n'est plus reparti dans ses belles Montagnes Rocheuses aux Etats-Unis, mais a décidé de vivre à Paris (puisque j'y étais, en fait!). Notre mariage sera assez traditionnel, et se déroulera en France. J'ai cependant voulu y ajouter quelques touches américaines, et aussi quelques touches de ma couleur favorite...Lilas!

Commentaires

  • Avatar
    Répondre
    7 mars 2016

    Merci d’avoir partagé tout ça avec nous. Je me retrouve beaucoup dans ta dernière chronique rapport aux quelques couacs (inévitables !) qui finalement n’ont rien entaché de ta belle journée.
    Félicitations à vous deux pour votre petit bébé !!! Beaucoup de bonheur et de joie pkur la suite.

  • Avatar
    Mademoiselle Ambrym
    Répondre
    7 mars 2016

    Félicitations pour le passager que vous avez ramené d’Oz et belle continuation.

  • Avatar
    Cerise
    Répondre
    7 mars 2016

    Toutes mes félicitations Mme Lilas! Et merci encore pour le récit de tes préparatifs et de ton joli jour.
    Je vous souhaite de vivre des jours heureux à trois d’abord… ou plus qui sait! 😉

  • Avatar
    MlleSnowhite
    Répondre
    7 mars 2016

    Un joli bilan qui malgré les couacs n’a pas été entaché ! 🙂 Et quelle merveilleuse nouvelle que ce nouveau petit arrivant ! De belles choses à vous!

  • Avatar
    Madame D
    Répondre
    7 mars 2016

    Félicitation pour votre bébé ! Et merci pour ton récit !

  • Avatar
    Mademoiselle Salade de Fruits
    Répondre
    7 mars 2016

    Félicitations a tous les deux !!!! Et tu as bien raison : il y aura des couacs, il faut juste réussir à passer outre (même si ça doit être dur, on verra comment je m’en sort le jour J) !!

    • Avatar
      Véronique
      Répondre
      7 mars 2016

      Pour Mademoiselle Salade de fruits : ne t’inquiète pas pour le Jour J. Tout comme madame Lilas, les couacs ne m’ont pas du tout perturbé le jour J ! Il y a eu une période ensuite où j’y ai pensé, c’est vrai, mais l’essentiel est que le jour du mariage on soit dans sa bulle de bonheur.

  • Avatar
    Répondre
    7 mars 2016

    Félicitations avec tout le bonheur et que votre mariage soit un début d’une vie conjugale heureuse avec plein de succès.

  • Avatar
    Véronique
    Répondre
    7 mars 2016

    Félicitations !
    Tes « coups de coeur » sont des choses super importantes, et les couacs n’ont rien de grave. Vous avez eu un très beau mariage. Bon vent à vous !

  • Avatar
    Mademoiselle Pétillante
    Répondre
    7 mars 2016

    Heureusement que ta super sœur était là ! J’aurais été en panique totale !!
    Félicitations pour le petit bout de chou et une très belle vie à vous trois 🙂

  • Avatar
    Chtite du Sud
    Répondre
    8 mars 2016

    Oh oui moi aussi je vois pas comment rester calme avec une magnifique tâche de poivron sur ma robe ??!!
    Félicitation pour ta zenittude et surtout pour votre nuit de noce très efficace ^^
    C’est super que vous soyez une jolie petite famille maintenant, je vous souhaite plein de bonheur !!!

  • Avatar
    Madame Suzette
    Répondre
    8 mars 2016

    Youpi ! Un bébé franco-américano-australien ! Félicitations et plein de bonheur à vous trois !

  • Avatar
    kathy montagne
    Répondre
    8 mars 2016

    toutes mes félicitations pour le bébé, une nouvelle aventure vous attend. encore merci pour tes chroniques que j’ai adoré. tous mes voeux de bonheur et bonne continuation.

  • Avatar
    Répondre
    9 mars 2016

    Pouvoir faire un bilan si objectif, ce n’est pas donné à tout le monde.
    Parvenir à énumérer tous ces couacs (finalement il y en a eu quand même quelques uns!) sans en tenir rigueur à qui que ce soit et surtout avoir quand même le sentiment que tout était réussi, voila un superbe état d’esprit !
    Au final le sentiment qui reste est que le mariage était une réussite, et c’est bien ça l’essentiel !
    Et félicitations pour le bout de chou multilangues !!

Poster une réponse