Mon mariage franco-chinois coloré : l’après-mariage ou le happy blues

Si comme moi quand je n’étais encore qu’une future mariée, tu entends énormément parler de la nostalgie d’après-mariage et que tu redoutes le wedding blues, tu seras peut-être curieuse de savoir comment je l’ai finalement vécu.

Un sentiment de soulagement

Le tout premier sentiment que j’ai eu après le mariage, c’était réellement du soulagement. Le soulagement d’avoir vu mon mariage préparé depuis douze mois se concrétiser. Le soulagement de voir que ces journées à parler mariage, ces journées à rencontrer tous les acteurs de cette jolie journée, ces soirées à préparer la décoration de mes petites mains, que tout ça n’avait pas servi à rien.

C’était un beau mariage dans le sens où moi je l’entendais : plein de vie, de retrouvailles et d’émotions.

Un sentiment d’apaisement

Le deuxième sentiment qui s’est ensuite installé en moi a été l’apaisement. Pour moi qui peux me transformer en petite boule de nerfs rapidement, ces douze mois m’ont mise à rude épreuve. Même si je ne me suis pas transformée en bridezilla et même si je trouve que j’ai lâché du lest sur pas mal de choses, je me suis mis quand même pas mal de pression sur de nombreux sujets.

Je voulais être jolie

Au quotidien, je n’ai pas confiance en moi. J’ai beau voir objectivement les choses, quand il s’agit de moi et de mon physique, je n’y vois plus clair. J’avais donc énormément d’attentes sur la robe et sur la mise en beauté : je voulais un miracle.

J’ai quand même essayé une trentaine de robes avant de trouver celle qui « me faisait rire ».

Mon état d'esprit après le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Pour la mise en beauté, j’ai fait un premier essai catastrophique avec une maquilleuse. J’en suis ressortie en larmes car je me trouvais encore plus laide que d’habitude alors que dans ma tête à ce moment-là, le maquillage rendait tout le monde plus beau.

Je retournais toute la weddingsphère pour trouver une autre maquilleuse à six mois du mariage quand les chroniqueuses m’ont parlé de Claire Blet (anciennement Madame Tango). Après un premier contact par mail, je l’ai eue au téléphone pendant près d’une heure. Elle m’a posé énormément de questions pour bien sonder comment j’étais et pour savoir ce dont j’avais envie. Ce premier entretien m’a énormément rassurée car la première avait fait un essai sans même me demander si je voulais du naturel ou du voyant, de la couleur ou du nude, du classique ou du flou, etc.

Les cinq heures (!) d’essais à tester plusieurs coiffures et plusieurs maquillages m’ont confortée dans mon choix. Elle a été extrêmement bienveillante et à l’écoute, surtout quand j’avais besoin d’être rassurée : évidemment que je serais jolie les jours J.

Si tu cherches une personne douce, à l’écoute et surtout douée (les miracles, ça la connaît !), je te recommande les yeux fermés Claire. N’hésite pas à jeter un œil à son site si tu cherches ta petite fée pour ton mariage.

Je voulais un mariage digne de Pinterest

C’est sur ce point que j’ai lâché le plus de lest. Il fallait être réaliste : je n’avais ni les moyens ni le temps de faire un mariage Pinterest.

J’ai pris le temps de me poser – avant le mariage – et de repenser aux quelques mariages auxquels j’avais assisté. Je me suis demandé si c’était vraiment la décoration qui m’avait marquée, et comme la réponse était non, nous avons priorisé selon ce qui nous tenait à cœur, comme le panneau d’accueil, le globe ou les centres de table.

Mon état d'esprit après le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Alors non, les photos de mon mariage ne risquent pas de se retrouver sur Pinterest, mais j’ai pris du plaisir à faire ces quelques décorations sans en être écœurée.

Je voulais bichonner nos invités

Entre mon « naturel généreux » et le fait que les invités chinois payent le mariage, j’avais un besoin viscéral que ce mariage soit centré autour de nos invités. Je voulais que leurs contraintes alimentaires soient prises en compte, je voulais qu’ils n’aient pas à gérer trop de logistique (surtout l’hébergement), je voulais qu’ils s’amusent, je voulais qu’ils aient plein de souvenirs et de cadeaux. En bref, je voulais qu’ils repartent en se disant : « Wow, j’ai adoré assister à ce mariage ! »

Mon état d'esprit après le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

J’en ai souvent parlé à ma famille, qui m’a dit que nous en faisions déjà beaucoup et que ça suffirait largement à leur donner le sourire.

Tout ça pour dire qu’après le mariage, je me suis juste dit que je n’aurais plus à me triturer la tête à penser à tout ça. C’était TER-MI-NÉ.

Un sentiment de reconnaissance

Le troisième sentiment que j’ai ensuite ressenti, c’était surtout un sentiment de reconnaissance. Le sentiment que nous étions enfin vus comme une famille, un couple solide et stable. Le sentiment que je gagnais – aux yeux de mes interlocuteurs – en sérieux, tout ça parce que “j’étais mariée”. Le sentiment que je n’avais plus à hésiter auprès des organismes divers : il était mon mari. Pas mon conjoint, mon concubin ou autre. Il est mon mari.

Mon état d'esprit après le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Désolée pour le floutage… mais c’est surtout pour te montrer que ce sont de grands malades dans la famille de Chéri !

Un autre sentiment de reconnaissance qui te fera sourire si tu connais la culture asiatique… c’était le sentiment que je faisais partie de la famille.

Pas au sens relationnel, car ma belle-famille m’a intégrée dès le début comme un membre à part entière. Plutôt en termes de sujets de discussion. Des sujets – qui m’étaient jusqu’à lors “cachés”, principalement autour des histoires de famille ou même de budget (combien a coûté le voyage de la tante Gertrude ? Et le mariage de Bernard ?) – se sont révélés à moi. Je fais partie de la famille, donc je suis de confiance, donc il n’y a plus aucun sujet tabou.

Un sentiment de liberté

Le sentiment principal qui m’a gagné après le mariage, c’était surtout celui-ci : un sentiment de liberté.

La liberté de ne pas passer ma soirée à plier des livrets de messe. La liberté de ne pas conduire 400km en une journée pour visiter cinq salles. La liberté d’accepter une soirée chez des amis sans culpabiliser au temps que j’étais en train de perdre. La liberté de ne plus réfléchir à tout ce qui pourrait m’être utile pour le mariage dès que je rentrais dans une boutique de décoration. La liberté de… Bon, tu m’as comprise.

J’avais enfin un temps insensé devant moi pour faire tout ce que j’avais – bien malgré moi – mis de côté. Au début, pour être transparente, j’ai eu très peur de tout ce temps libre. J’avais peur de ne plus savoir quoi faire de mes soirées et de mes weekends (et même de mes pauses déjeuner) et de m’ennuyer. Le mariage avait pris une telle place dans mon quotidien que je redoutais l’après-mariage.

Au début, j’ai commencé par planifier énormément de choses :

  • Refaire la décoration de l’appartement
  • Partir en weekend telle et telle semaine
  • Aller au cinéma voir le film X, le film Y et le film Z
  • Aller deux fois par semaine à la piscine
  • Suivre tous les soirs des vidéos de fitness
  • Trier tout ce qu’il y avait à la cave
  • Planifier trois pièces de théâtre/one-man-show
  • Prendre rendez-vous pour un SPA/massage
  • Acheter et finir ces six nouveaux jeux vidéos
  • Etc.

Et puis le temps a passé et je fatiguais même de faire autant de choses. J’ai fini par espacer un peu les activités et par libérer des après-midis entières pour le plaisir de ne RIEN faire.

Ne plus avoir de mariage à préparer m’a rendu la liberté de faire ce que je voulais, quand je le voulais, sans aucune once de culpabilité.

Un sentiment de renouveau

Le dernier sentiment, c’était surtout un sentiment de renouveau, d’une nouvelle page de ma vie à écrire. Au quotidien, ça n’a pas changé grand-chose (à part sur les réservations de restaurant où j’inscris SonNom-MonNom). Mais dans un coin de ma tête, je cochais la petite case “Se marier”.

Mon état d'esprit après le mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Tu vas sûrement trouver ça gnangnan à souhait (Princesse Fleur Bleue, c’est moi) mais quand notre relation est devenue sérieuse, je lui ai offert un carnet d’aventures, comme dans le dessin animé Là-haut, avec tous nos souvenirs, tout ce que j’avais envie de faire, de voir, de visiter avec lui, tous mes rêves et surtout, une petite liste :

  • Partir à l’étranger faire nos études – Check
  • Obtenir notre diplôme – Check
  • Trouver notre premier CDI – Check
  • Vivre ensemble – Check
  • Acheter ensemble – Check
  • Se marier – Check
  • Avoir des enfants

Je rêve d’être maman depuis toujours et le fait d’être mariée m’a donné le sentiment que ça y était, ce rêve était enfin à ma portée. Je n’ai pas de jolie annonce à faire, mais cette aventure est aujourd’hui la prochaine qui nous attend !

Et toi ? Avais-tu toi aussi des objectifs un peu fous pour ton mariage ? As-tu réussi à les réaliser ? As-tu aussi une petite check list de vie ? Raconte-moi tout !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



8 commentaires sur “Mon mariage franco-chinois coloré : l’après-mariage ou le happy blues”

  • Quel bel article Mme Teochew !!! Concernant la déco, moi je la trouve carrément digne de Pinterest, et je suis sûre que tu pourrais t’y retrouver très rapidement 😀
    Je comprends totalement ton sentiment sur le fait que tu te sentes reconnue dans ton couple ! C’est exactement le même sentiment pour moi, et j’adore ça !
    En tous cas, je te souhaite vraiment que votre prochain projet se réalise très très vite !

    • Merci beaucoup Madame (!!) Impatiente !

      C’est quand même amusant ce sentiment qui nous habite après le mariage : marié = couple légitime… alors qu’en fait, finalement, ça n’a absolument rien changé au quotidien et que nous n’étions pas moins un couple pendant nos 7 ans de vie ensemble ^^

  • Et pourtant si, on retrouve bien des photos de ton joli jour sur Pinterest ! 😊
    Adepte de Mlle Dentelle depuis la demande (et même un peu avant haha), j’ai reconnu directement la photo des livrets de messe quand je suis tombée dessus sur Pinterest !

    • Tu m’as faire sourire et rire de bon matin ! Je suis allée taper “Livret de messe” sur Pinterest…. et effectivement, j’ai retrouvé mes livrets ! (Merci MD qui s’est chargé de ça ahah)

      Je peux mourir en paix, j’ai eu une photo de mon mariage sur Pinterest \o/
      Merci beaucoup Mademoiselle B (le mariage est prévu pour quand alors ? 😀 ) :-*

      • Haha en tout cas j’en profite pour dire que les livrets de messe étaient très beaux et tout le reste était magnifique aussi !
        Mariage prévu pour septembre 2019, hâte mais en même temps je sais que les préparatifs vont filer à une vitesse folle !

  • Comment ça ton mariage n’est pas digne des plus beaux sur Pinterest ??? Au contraire, je trouve qu’il y a tout à fait sa place… et plus encore ! <3
    D'ailleurs, je me permets une question : tu ne revendrais pas une partie de ta décoration, par hasard ?! 😉

    Je te souhaite de très bientôt concrétiser ta prochaine aventure avec ton mari, vous méritez tout ce bonheur 🙂

  • Je ne trouve pas niannian du tout ce joli cadeau !!! J’aurais bien offert le même album à mon chéri 🙂 Je le ferai peut-être un jour d’ailleurs :p
    En tout cas, j’espère que je ressentirais un peu la même chose que toi une fois le mariage passé (dans 15 jours… aaaaah !) ! Je suis sûre d’être très soulagée (parce que c’est quand même un gros événement à gérer), pour le reste, on verra 🙂

    Et personnellement, j’ai trouvé vos photos de déco topissimes aussi 🙂

  • Moi c’est un peu l’effet inverse cela me manque et je ressasse un peu ce qui n’allait pas en me disant qu’il n’était pas si beau finalement…
    J’espère que tu vas accomplir tous tes souhaits notés sur ta liste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *