Mon mariage franco-chinois coloré : la cérémonie civile en petit comité

Je te retrouve après un suspense insoutenable : comment allions-nous faire suite au vol des chemises de Chéri la veille ?

Le matin de la cérémonie civile

Je me réveille, ou plutôt je me lève, “zombifiée”. Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit à cause de cette histoire de chemises. Je suis énervée, extrêmement triste, stressée et fatiguée. Je me prépare en vitesse, histoire d’être à la première heure aux Galeries Lafayette pour racheter (si possible !) les mêmes chemises. À 9h30 pile, je fonce dans le magasin – direction le troisième étage et le stand des chemises de Chéri.

Téléphone en main avec les références et taille exactes, je fouille les étagères et les bacs… et je trouve deux chemises sur trois… dans la bonne taille, YES ! J’ai la chemise de samedi et celle de secours en main ! Par contre, celle du jour (dans sept heures… !!), rien de rien. Je finis par demander à la vendeuse, qui fouille sans succès. Par dépit, je prends une chemise “substitut”, avec les mêmes caractéristiques que l’autre à part le col (plus gros dans la nouvelle).

J’appelle Chéri pour savoir si c’est OK… et je ne le sens pas très OK, justement. Avec les émotions de la nuit, je m’énerve en plein milieu de la boutique, lui expliquant qu’à sept heures de la cérémonie, on ne peut plus se permettre d’être exigeants ! Chéri comprend immédiatement, s’excuse… et je pars payer les trois chemises.

Je reviens à la maison, Chéri est revenu du photobooth et se met à repasser la chemise du jour. Je repars chercher les gypsophiles pour l’église le samedi, et mon bouquet et fleurs dans les cheveux du jour ! Je n’ai jamais vu ou contacté la fleuriste car ma maman souhaitait s’en charger. Le seul critère que je lui ai donné était “coloré avec un tournesol”. Du coup, j’appréhende un peu…

La fleuriste est occupée avec une cliente, mais je remarque un bouquet de mariée avec un tournesol… Je lance un timide : “C’est au nom de Mlle Teochew ?” Elle sourit et me le tend : je suis conquise, c’est un énorme coup de cœur. Ma mère a géré, la fleuriste a géré, je ne peux m’empêcher de répéter dans la boutique : “J’adore, j’adore, j’adore, j’adore !” La fleuriste est super contente et me glisse qu’elle était perplexe quand ma maman lui a demandé un bouquet de mariée “coloré” car elle fait beaucoup de bouquets blancs ou pastel. Mais que maintenant qu’elle le voit, elle est super contente, et surtout heureuse que ça me plaise !

Mon bouquet de mariée coloré // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Les préparatifs du civil

J’arrive chez mes parents à 14h pour une cérémonie à 17h30. Ma grand-mère, ma tante, mon oncle, mes cousins venus du Sud sont déjà chez eux. Ma maquilleuse-coiffeuse arrive également, et on part s’isoler dans mon ancienne chambre.

Je me fais bichonner quand ma sœur et ses enfants (de 3 ans) arrivent… Je veux un bisou de mes neveux, mais ils bloquent tous les deux. “Tata, elle n’est pas jolie comme ça ?” Zéro réponse… Puis mon neveu finit par me dire que oui, Tata, elle est jolie. Ma nièce a bloqué toute l’après-midi – elle ne me reconnaissait sûrement pas beaucoup au début – mais elle est revenue vingt fois passer la tête dans la chambre pour voir…

Ça devient l’effervescence dans la maison au moment de partir. Il est 16h45, et il faut partir de suite car la mairie nous a imposé d’être là trente minutes avant… Je commence à paniquer car personne n’est encore parti et l’heure tourne…

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

La cérémonie civile avec son lot de stress

Nous finissons par arriver à 17h10 devant la mairie, et nous retrouvons ma belle-famille déjà sur place depuis un petit moment, avec notre photographe. Je suis complètement stressée par l’heure… quand l’amie de ma mère m’explique que le mariage d’avant a trente minutes de retard… OUF.

Nous pouvons souffler et profiter de nos amis-témoins, qui arrivent aussi. Tout le monde est heureux de partager en très petit comité ce moment si spécial ! En effet, nous n’avons invité que la famille proche, la meilleure amie de ma maman et mes témoins et leurs conjoints, soit vingt-trois personnes !

Tout le monde s’étonne de ma tenue, mais me félicite pour ce choix différent qui me ressemble bien (j’ai fait allemand LV2 JUSTE pour ne pas faire comme tout le monde… maintenant, tu cernes sûrement mieux le personnage !).

Mon mariage à la mairie // Photos : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Je lâche trente secondes mon bouquet pour discuter avec les gens. Je me retourne et je vois mon neveu d’amour et Chéri en pleine discussion : “Et cette fleur, c’est quoi ? Et celle-là ? Et celle-là ?”

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Un employé vient nous chercher, nous et nos proches : il est maintenant l’heure d’y aller et le stress monte !

L’employé accompagne nos invités dans la salle des mariages et nous demande de patienter. On est seuls dans le hall de la mairie, et nous profitons de nos dernières minutes de célibataires. Je lance en souriant à Chéri : “Tu es sûr ? Il est encore temps de partir !” et… il reste. “Évidemment que je suis sûr !” La photographe a pu saisir cet instant précis.

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

On nous fait enfin monter à l’étage, puis patienter devant la porte le temps de lancer la musique… Nous rentrons sur Near or Far de Carissa Rae. J’ai le cœur qui bat à mille à l’heure, Chéri aussi. Je lui serre fort la main : “On y est !”

(Note : tu ne verras pas de photo de la cérémonie car les visages sont bien trop visibles et je ne voudrais pas gâcher une jolie photo par des carrés floutants de partout…)

Le maire-adjoint nous fait nous asseoir proches de nos deux témoins : la sœur et le frère de Chéri, mon meilleur ami et une de nos amies communes les plus proches. Je suis tellement stressée et, en même temps, tellement heureuse que je ne peux m’empêcher de sourire. Mon meilleur ami, mon ami depuis la moitié de ma vie, se tourne vers moi et se moque gentiment : “Arrête avec ton sourire, tu vas ressembler à une psychopathe sur les photos !”

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Le maire-ajdoint commence avec un petit discours personnalisé… qui vient en réalité de la fiche que j’ai remplie pour personnaliser la cérémonie. Il s’agissait d’inscrire les circonstances et date de notre rencontre, puis quelques anecdotes sur notre couple. Sauf qu’il lit mot pour mot tout ce que j’ai écrit ! Je suis déçue, mais j’essaye de ne pas le montrer à Chéri, qui a déjà les yeux pleins de larmes. Je me tourne et vois également ma famille en larmes, ainsi que les témoins de Chéri. Je me dis que je ne dois pas trop mal écrire si ça émeut tout le monde !

Il est enfin temps de prononcer notre oui. J’ai imaginé ce moment tellement longtemps, j’avais peur de ne pas trouver la voix pour le dire, peur d’être déjà submergée par l’émotion. Sauf qu’en fait, moi, quand je stresse, je n’ai plus aucune émotion – je “bugue”. Je bugue vraiment. Au moment de dire le fameux oui… je hurle presque. Tout le monde explose de rire et l’officiant aussi – en ajoutant qu’il n’a jamais vu une mariée aussi enthousiaste ! Chéri prononce un timide “oui” (ah, l’émotion !), et nous sommes officiellement mari et femme !

Nous signons les registres avec nos témoins, puis la cérémonie se termine et tout le monde pleure, tout le monde s’embrasse… et je fonds en larmes en voyant ma “nouvelle” famille en larmes, ainsi que ma tante qui ne cesse de nous répéter qu’elle est si heureuse pour nous.

L’officiant fait redescendre tout le monde et nous restons quelques minutes seuls dans la salle, notre mariage étant le dernier. Je n’arrête pas de répéter “mon mari” à tout va. Je suis immensément heureuse. La photographe vient nous chercher et nous redescendons le magnifique escalier de la mairie.

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Après les traditionnelles photos de groupe devant la mairie, notre photographe nous propose de faire quelques photos de couple dans la salle d’honneur de la mairie. Elle a demandé l’autorisation du maire-adjoint, qui lui a donnée sans aucun problème. Nous sommes ultra-détendus : complètement sur un nuage et surtout tellement heureux.

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Mon mariage à la mairie // Photo : Pam est là - Photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

La soirée et notre bonne étoile

Nous rentrons tous chez mes parents pour un mini apéro avant d’aller au restaurant. Tout le monde se parle : ma belle-mère avec ma grand-mère, mon père avec la chérie de mon meilleur ami, ma sœur et ma belle-sœur. C’est convivial et je ne me lasse pas de voir tous ces gens souriants réunis pour nous.

Tout à coup, Chéri me montre son téléphone : il a reçu un SMS d’une de nos voisines expliquant qu’elle a trouvé ses chemises en boule dans un sac près des poubelles. Qu’elle est extrêmement choquée du comportement du voisin-voleur. Elle explique également qu’elle part en weekend prolongé dès ce soir, qu’elle a sonné mais que nous n’étions pas là et qu’elle laisse les chemises devant notre porte.

OK. À ce moment-là, je suis heureuse (yeah, les chemises sont retrouvées), stressée (et si on nous les re-volait ? On ne revient pas chez nous avant minuit…) et énervée (le voleur a culpabilisé… les a rendues… mais les a quand même mises en boule près des poubelles !).

Nous en profitons pour trinquer au mariage…. et à notre bonne étoile qui nous a permis de retrouver ces fameuses chemises ! J’ai tout à coup l’idée du siècle : contacter nos voisins de palier – adorables – dont j’ai le numéro pour leur demander de prendre chez eux les chemises. Ce qu’ils acceptent !

Nous allons tous ensuite dans un petit restaurant à deux pas de chez mes parents, où nous restons jusqu’à presque minuit avant de tous se quitter… pour mieux se retrouver le lendemain pour certains et le grand jour pour d’autres !

Nous rentrons tous les deux, fraîchement mariés, chez nous. Sur le trajet, nous avons droit au magnifique feu d’artifice de la ville voisine (en Île-de-France, les feux d’artifice sont lancés le 13 juillet pour ne pas concurrencer Paris le 14).

Nous sonnons ensuite chez nos voisins (oui oui, à minuit !) pour récupérer les chemises. Verdict ? Elles sont froissées… et tachées. Et voilà comment nous finissons notre première journée de mariage : à lancer notre première machine en tant que mari et femme !

Et toi ? As-tu dû gérer un souci le jour de ton mariage civil ? L’as-tu aussi fait avec uniquement tes proches ? Grand ou petit oui à la mairie ? Dis-moi tout !



28 commentaires sur “Mon mariage franco-chinois coloré : la cérémonie civile en petit comité”

  • Mais quelle belle journée ! Vous êtes resplendissants, j’adore ta coiffure, ton bouquet… TOUT !

    Heureusement que vous avez des voisins adorables, qui ont rattrapé le comportement du voisin-voleur ! Hâte de lire la suite 🙂

    • Merci <3

      Et oui, on a eu une chance incroyable d'avoir une première voisine honnête puis d'avoir le numéro (le seul que j'ai de l'immeuble!) des voisins de palier !
      Ils ont sauvé notre soirée et notre porte-monnaie !

  • Ahhh enfin on les voit les photos avec LA combi pantalon loool. Elle te va trop bien. Tu es magnifique. Pour l’avoir vu en vrai et essayé tu la sublimes. et j’adore ton bouquet, ta coiffure, ton maquillage très doux. Tu es vraiment très jolie !!!

    • Ca nous a fait du bien de faire une petite journée avec la famille proche avant le grand jour 🙂
      Comme on savait qu’on pourrait moins profiter d’eux le samedi, c’était chouette de les avoir tous avec nous pour un moment convivial et decontracté !

  • Vous êtes resplendissants tous les deux!, Ton bouquet est aussi coloré que celui que j’avais il y a 2 semaines, le tournesol en moins. 🙂

    Et c’est vraiment moche pour le chemises, même si vous les avez récupérées…

    Moi aussi j’ai bien hâte de lire la suite! 🙂

    • Ca fait du bien parfois de voir des bouquets très très colorés !
      J’ai presque regretté d’avoir un bouquet plus “classique” le samedi quand j’ai vu ce bouquet. C’est de très très loin mon coup de coeur des préparatifs !

  • Vous êtes très beaux ! J’avais deja vu des photos de ta photographe, qui a fait le mariage de connaissances. Elles sont vraiment superbes !
    Et tes chaussures : ❤️

    • Notre photographe était juste exceptionnelle !

      En plus d’être douée et de faire de très belles photos lumineuses, elle était très discrète et à la fois très rassurante.
      Pour rien au monde, je n’aurais souhaité une autre photographe qu’elle <3

    • Merciiii 😀
      J’adore les photos de la cérémonie civile ! Des 2 journées de mariages, c’est vraiment celles-ci que j’aime le plus sans trop expliqué le pourquoi du comment ^^
      Et les photos de groupe qu’on a pu faire sont magnifiques. C’est la première fois que j’avais une photo avec MA famille ET celle de chéri ! Ils sont tous beaux dans leur habit de lumière !

  • Vous êtes magnifiques tous les deux !! J’adore ta combinaison que tu portes si bien… ton bouquet… ta coiffure… ton maquillage…

    Et les photos mettent tout cela tellement en valeur 🙂

  • Il est trop beau ce bouquet, et ces chaussures dorés ça donne super joli aussi !
    Vous êtes rayonnants et c’est vrai que tu n’arrêtes pas de sourire !!!

    • J’étais tellement heureuse d’arriver à notre mariage et d’être enfin une famille “officielle” avec Chéri <3

      Ca arrive très vite pour toi 😉

  • Mais que tu es belle Madame Teochew : ta tenue, tes chaussures qui brillent, les fleurs dans tes cheveux, ton bouquet qui réhausse le tout…. Je suis fan tout est parfait, tu es sublime.

    • Aaaaaah ? Tu y habites toujours ? 😀

      C’était un rêve de petite fille de me marier dans cette mairie parce que je la trouvais tellement belle. Aucun regret de ce côté !

      Pour la fleuriste, c’est celle qui est à l’angle de la rue Gabriel Peri et de la rue Louise Michel.
      La boutique paye pas de mine comme ça et pourtant, ils sont vraiment doués (pour avoir vu d’autres bouquets de mariées chez eux !)

  • J’adore ta tenue (et je me devais de commenter : Team “J’ai fait allemand LV2 pour pas faire comme tout le monde” ahahah!) et ton bouquet 🙂

    • Quand on est ado, on est vraiment un peu stupide… je regrette tellement d’avoir pris Allemand juste pour enquiquiner ahaha !

      Heureusement qu’on a grandi maintenant… ^^ Tu es une future mariée Pénélope ? 😀

    • Merci Eva :-*

      Pour le voisin… je suis surtout peinée parce que pour les connaitre quasiment tous assez bien (on est que 20 appartements), je ne vois pas qui aurait pu faire ça… Ca me dépasse complétement :/

  • Bonjour Madame Teochew,
    J’ai lu toutes vos chroniques avec beaucoup de retard…mais je les ai trouvées tellement belles. Bien écrites, une description au point et beaucoup d’émotion et de second degrés.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *