Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Mon mariage franco-chinois coloré : le papillonnage du cocktail

Je te retrouve après une longue parenthèse sur la décoration de notre lieu de réception, prête à te raconter le reste de la journée !

Un peu de calme après le tourbillon démentiel

Nous arrivons à la salle parmi les premiers malgré le fait que nous ayons été les derniers à quitter le parvis de l’église : nous voulions nous assurer que tout le monde avait bien pu monter dans une voiture.  Il y a en effet une grosse demi-heure de trajet jusqu’à la salle et surtout, aucun transport pour s’y rendre. Aucune perte n’est à déplorer, OUF.

Nous avons à peine le temps de sortir de la voiture que nos familles veulent s’installer dans les chambres sur place et savoir qui va où… Devoir gérer ça à ce moment précis me stresse. La propriétaire de la salle le remarque immédiatement et propose de s’en occuper directement avec eux : OUF bis.

Nous partons poser en quatrième vitesse nos affaires pour la nuit dans notre chambre, j’en profite pour faire une retouche maquillage… et je repars aussitôt à la salle.

Je veux prendre quelques minutes pour vérifier que toute la décoration est mise en place, qu’il ne manque rien et que c’est ressemblant avec ce que j’avais en tête. Je prends un moment pour passer dans le jardin, dans la première salle, puis dans la salle de réception.

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est : « W-O-W, c’est magnifique. Je DOIS écrire à notre fleuriste immédiatement pour la remercier chaleureusement ! »… et je sors mon portable de ma poche (rappelle-toi, j’avais des poches) pour lui envoyer un petit mot.

Et pendant ces quelques minutes, je suis comme transportée ailleurs. Pendant la tempête du mariage, des derniers ajustements et juste avant l’accueil des invités, je suis complètement zen. Je viens de réaliser à ce moment précis que je suis mariée. Mariée à l’amour de ma vie. Que tous ces gens sont en train de se déplacer pour nous. Pour célébrer avec nous notre nouvelle vie à deux.

Je souffle. Il ne peut plus rien arriver. Qu’importe ce qu’il se passe, ça ne pourra pas gâcher le mariage.

Des invités… en avance

Il est quasi 17h. Le cocktail démarre à 18h et les premiers invités commencent à arriver. Mince, comment les occuper pendant une heure ?

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Mais nous avons une bonne étoile : malgré le temps catastrophique des deux dernières semaines en région parisienne, il fait beau, et surtout doux. Nos invités prennent le temps de discuter entre eux, certains ne s’étant pas vus depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Nous en profitons également pour aller saluer chacun d’entre eux en prenant notre temps car ça n’avait pas été possible après l’église avec le capharnaüm des photos de groupe.

Finalement, notre maître d’hôtel, Stéphanie, nous propose de sortir au moins les boissons dès maintenant afin que petits et grands puissent se rafraîchir après cette longue après-midi.

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Les animations durant le cocktail

De notre côté, nous en profitons pour sortir les lunettes de soleil colorées que nous avions achetées sur AliExpress. J’étais curieuse de savoir comment ces lunettes pouvaient être accueillies par nos invités plus âgés : allaient-ils se prendre au jeu ? La réponse est évidemment OUI ! Même ma grand-mère était ravie de pouvoir choisir la couleur et l’ensemble des invités, amusé de pouvoir faire des photos avec !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

On pense également au même moment à informer nos invités de la présence du photobooth : je veux pleiiiiiiin de photos délirantes dans mon livre d’or ! Il est rapidement pris d’assaut par tous les invités, qui sont enchantés de repartir avec un souvenir immédiatement.

Par contre, qui dit photobooth… dit aussi jeu des retrouvailles. Et malheureusement, personne ne semble voir les étiquettes ou lire le panneau des « règles du jeu ». Ce sont donc mes petits cousins qui se proposent de passer entre les invités pour leur distribuer les étiquettes et leur expliquer le principe.

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Moins de cinq minutes plus tard, je commence à entendre : « Je cherche Juliiiiiiiiette », « Vous n’auriez pas vu la Castafiore ? », « Génial ! J’ai retrouvé Riri et Loulou ! » Je suis aux anges ! Je participe également et je me retrouve avec un groupe improbable : un ami de mes parents, la fille de la cousine de ma mère, un cousin de Chéri et la chérie de ma témouine.

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Les gens s’amusent et, maintenant, profitent également des petits fours qui viennent d’arriver. Je cours partout avec mes derbies plates, je passe d’un groupe à l’autre, je papillonne, je pars au buffet, je reviens au soleil, je pars m’asseoir, nos invités nous demandent des photos avec eux… le temps passe extrêmement vite !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

J’entends des amis de mes beaux-parents dire qu’ils n’ont jamais vu une mariée aussi pleine de vie. C’est bête mais c’est ce qui m’a rendue le plus heureuse. Je n’ai jamais été quelqu’un qui tenait en place et je me voyais mal – même à mon propre mariage – me tenir droite, me forcer à sourire et ne rien faire de travers.

D’ailleurs, pour l’anecdote, une petite cousine de 5 ans du côté de Chéri, avec qui je joue toujours aux fêtes de famille, était venue me voir pendant le cocktail avec des petits yeux tristes : « Maman m’a dit que comme tu étais la mariée, tu n’aurais pas le temps de jouer avec moi… »

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Photo personnelle

Eh bien, c’est ce qu’on va voir… Et me voilà à courir, à jouer à chat ou au ballon avec ma grosse robe blanche et ma traîne !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

À force de courir, mes lacets se défont !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Le cadeau de ma témouine d’église (dont la passion des jeux vidéos nous a rapprochées il y a plus de cinq ans maintenant)

Le temps passe… Il est déjà presque 19h15 et nous n’avons fait ni le jeu du ruban, ni des photos de groupe, ni nos photos de couple prévues pour le coucher du soleil. Ni une ni deux, j’appelle ma sœur et mes deux belles-sœurs pour m’aider à rassembler toutes les filles non mariées. Elles leur expliquent brièvement car personne n’avait jamais entendu parler de ce jeu.

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Le temps que tout se mette en place, une petite foule de curieux commence à faire un cercle autour de nous… et… ça démarre.

Je voulais tricher et avoir les yeux entre-ouverts pour viser une de mes amies ou ma sœur, par exemple, mais dans l’excitation et l’action du moment, impossible de me rappeler de les ouvrir. Je coupe donc au hasard, ou plutôt en fonction des hurlements des invités : « Nooooooooooon, surtout pas celui-là ! »

Et c’est finalement ma cousine qui obtient le dernier ruban ! Entre deux fous rires, elle m’explique qu’elle a trouvé LA technique pour ne jamais se faire couper : passer toujours au-dessus des autres rubans car je coupais par le bas. Pas bête !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Nous tentons ensuite de faire des photos avec nos amis, mais la tâche devient fastidieuse. Entre celui qui est parti chercher quelque chose dans la voiture, celle qui bavarde avec mon père, celui parti aux toilettes, celui parti se chercher à manger, celle… c’est peine perdue. Nous faisons donc les photos avec ceux qui sont autour de nous à ce moment précis, et nous espérons trouver les autres rapidement !

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Il est maintenant 19h30 et notre photographe nous fait signe qu’il faut partir maintenant faire les photos de couple car sinon, ça risque de faire juste avec le repas qui démarre à 20h15…

Mon vin d'honneur joyeux et festif // Photo : Pam est là - photographe

Crédits photo : Pam est là - photographe

Et en bonus, une photo de ma mamie – la plus cool de la galaxie ! (Tu peux même apercevoir le fameux bracelet coréen avec la perle rouge.)      

Et toi ? Tu te sentais comment durant ton vin d’honneur ? Tu avais prévu des jeux ? Tu as pu profiter à fond ? Raconte-moi !

Mademoiselle Teochew (prononcé "Té-Tché-Ou"), heureuse mariée de l'été ! J'ai 26 ans et Chéri 28 ans. Presque 7 ans après notre première rencontre sur les bancs de l'école, nous nous sommes dit "Oui" en juillet 2017 ! Au programme, un mélange des cultures françaises et sino-cambodgiennes, des prises de têtes à n'en plus finir, des couleurs, des franches parties de rigolades mais aussi et surtout beaucoup d'amour !

Commentaires

  • Avatar
    Madame Cerise
    Répondre
    9 avril 2018

    Quel peps dans cette chronique ! Ca fait du bien pour un lundi matin !
    J adore le fait que tu aies été si détendue, ça prouve que tu as bien profité du moment et chapeau à la propriétaire d avoir vite repris en main l attribution des chambres pour te permettre de rester zen .
    Les photos sont superbes et toi… tu rayonnes tout simplement !

  • Avatar
    Mademoiselle Framboise
    Répondre
    9 avril 2018

    Madame Teochew j’adore ta chronique et ton vin d’honneur ! Tu as l’air de tellement t’amuser ! Et trop mignonne la petite qui avait peur que tu ne puisses pas jouer avec elle :)… Petite question, j’ai essayé de chercher les lunettes colorées sur aliexpress mais je ne les ai pas trouvées. Tu aurais le lien par hasard ? Merci beaucoup !!

      • Avatar
        Mademoiselle Framboise
        Répondre
        10 avril 2018

        Maiiiiis tu es parfaite !! Elles sont carrément pas chères ! Tu sauves les animations de mon mariage (au moins). Merci

  • Avatar
    Madame Kiska
    Répondre
    9 avril 2018

    Wow, Mme Teochew, quel boost de bonne humeur! Franchement, merci, tout ce qu’il faut pour un lundi matin ! Mon seul regret: avoir visiblement loupé le mariage de l’annee! J’aurais tellement voulu te voir jouer à chat en robe de mariée!!

  • Avatar
    Mlle Popinée
    Répondre
    9 avril 2018

    Trop de fun, c’est génial ! Ça me donne à réfléchir ton article ! Déjà je suis rassurée car j’ai l’impression que c’est passé vite ton cocktail, c’est pourquoi j’ai prévu 2h30 de cocktail (on a un orchestre pour 3h en plus!) Les poches ? mais quelle bonne idée ! je vais en parler à ma couturière. Sinon le jeu du ruban je me l’était noté, et les lunettes de soleil idem. J’ai commandé un paire de lunettes coeur blanches pour tester, c’est convainquant ! J’hésite aussi avec des éventails, mais si fait pas beau on a l’air fin ! Autre détail, je viens de commander mes chaussures à petits talons, je crois que je vais commander une deuxième paire de plates, car pour gambader effectivement ça a l’air plus pratique. Merci pour ton récit.
    Tu es belle et rayonnante !

  • Avatar
    Nala
    Répondre
    9 avril 2018

    Merci pour cette chronique pleine de bonne humeur et de vitalité Mme Teochew, ça fait tellement de bien au moral dès le lundi matin ! 🙂
    J’adore ton état d’esprit et cette « cool attitude » que tu as souhaité conservé à ton mariage ^^ En espérant que je serai aussi détendue que toi le jour J, même si je me dis qu’il n’y a pas de raison du contraire (on se persuade comme on peut hein !)

    Encore une fois, des photos magnifiques pour sublimer le tout <3

  • Avatar
    Banane
    Répondre
    9 avril 2018

    Plein de pep’s, vraiment sympa!
    Mais je n’arrête pas de me demander à quel groupe de 5 tu pouvais bien appartenir au jeu des retrouvailles… les 7 nains sont 7 (scoop), pas un couple… tu peux nous dire? 🙂

      • Avatar
        Banane
        Répondre
        10 avril 2018

        🙂
        Merci (savoir soulage mes neurones)

  • Avatar
    Mademoiselle Saphir
    Répondre
    9 avril 2018

    Oh quelle chronique pleine de joie ! Vos photos illustrent très bien ce que tu décris, on s’y croirait 🙂
    Je suis rassurée de lire qu’il possible de se dire : « Il ne peut plus rien arriver. Qu’importe ce qu’il se passe, ça ne pourra pas gâcher le mariage ». J’espère être capable de la même prise de recul que toi !

  • Avatar
    Madame Biche
    Répondre
    10 avril 2018

    Ta chronique met de bonne humeur pour la journée ! J’aurais adoré te voir jouer à chat et courir partout en robe de mariée. L’ambiance de votre vin d’honneur devait être tellement bon enfant !

  • Avatar
    Mademoiselle Fantail
    Répondre
    11 avril 2018

    Quelle énergie ! J’adore la photo avec la peluche, c’est vraiment mignon… Et vos photos de groupe sont pleines de pep’s. J’adore cette ambiance qui fait bien mentir l’adage selon lequel « un mariage, c’est guindé » !

  • Avatar
    Mademoiselle Arc-en-ciel
    Répondre
    13 avril 2018

    Olala j’ai adoré lire ta chronique !! Ca donne tellement envie !!
    Tu as vraiment dû passer un super moment malgré l’arrivée des invités un peu tôt !
    On sent que tu as la joie de vivre et d’en profiter !
    Bravo et merci de partager ça avec nous !

Poster une réponse