Les différences culturelles dans un mariage franco-irlandais

Je te présente aujourd’hui la chronique que j’ai envoyée pour devenir Mademoiselle Claddagh !! Je l’ai donc écrite il y a quelques mois, mais rien n’a changé depuis… Je viens te parler des différences culturelles Irlande/France, ou des “joies d’un mariage bi-culturel” !

À l’heure où je t’écris, je viens de recevoir un texto de mon amoureux qui dit, en français dans le texte, “Je t’aime”, puis “3 years ago”. Huuum, je réfléchis trois secondes et demi (il est tard, il ne faut pas m’en vouloir), je réponds “What?”, et puis, ding, ça fait tilt dans ma tête : il y a trois ans, c’étaient nos premiers “Je t’aime”.

Alors, je ne voudrais pas te rendre jalouse, et peut-être que toi aussi, tu as un fiancé qui se souvient de toutes les dates importantes de votre relation, mais moi, ce qu’on m’avait dit lorsque j’étais encore une jeune et innocente célibataire, c’est que les hommes n’étaient pas très doués pour se souvenir de ce genre de choses, mais qu’il ne fallait pas leur en vouloir. Bon. Faut croire que je suis tombée sur une exception (et en tant que prof de français, les exceptions, crois-moi, ça me connaît).

Il paraîtrait aussi que les Français sont romantiques. Je ne pourrais pas te le dire, mais de ce que j’ai pu lire par ici, cette règle semble être confirmée chez certaines chanceuses. Mais mon fiancé, il est irlandais. Et qui dit fiancé irlandais, dit mariage franco-irlandais.

C’est là que l’on rentre dans le vif du sujet (enfin, te dis-tu !). Eh oui. L’Irlande a beau être en Europe, et pas bien loin de la France… ben, il n’y a pas de doute, ils ne font pas tout à fait comme nous de l’autre côté de la mer d’Irlande. Et les mariages ne font pas exception (promis, j’arrête avec mes exceptions).

Au cours de l’année passée, et donc depuis le début de l’organisation de notre mariage, j’ai pu faire la découverte des plus grandes différences culturelles weddingesques. (Oui, tu m’excuseras pour le franglais et les anglicismes : mon cerveau est tout aussi franco-irlandais que mon mariage…) Voici donc en exclusivité pour toi, le top 5 des moments où je me suis dit : “What the f*ck? Mais ils sont fous, ces Irlandais !”

Les différences culturelles franco-irlandaises

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Du mariage qui se termine à 2h du matin. Allez, soyons fous : 3h.

En Irlande, la grande majorité des mariages ont lieu dans des hôtels. Ça signifie deux choses :

  • il n’y a pas que toi, ton fiancé et vos invités, mais aussi d’illustres inconnus qui ont réservé une chambre ce soir-là, et qui boivent un verre au bar de l’hôtel,
  • et ces illustres inconnus peuvent, éventuellement, souhaiter passer une bonne nuit de sommeil (drôle d’idée, n’est-ce pas ?).

Par conséquent, ton mariage (en tout cas, la musique) s’arrêtera à 2h, ou 3h au grand maximum.

Quand j’ai appris ca, tout en me remémorant les mariages de mes sœurs et “Les Lacs du Connemara” à 6h du matin, j’ai bien compris que ça n’allait pas être possible. Coup de chance, mon fiancé ne comptait pas se marier en Irlande, mais en France.

De la fille qui attend sa coupe de champagne… toute la soirée

Il y a quelques années de ça, fraîchement en couple avec mon fiancé irlandais, nous avons été invités au mariage d’un oncle. Premier mariage irlandais pour moi, premiers chocs culturels.

Après la cérémonie, là où tu trinquerais à la santé des mariés avec ta coupe de champagne/pétillant/crémant (raie la mention inutile, je ne suis pas difficile, des bulles feront l’affaire), en Irlande, les serveurs débarquent avec… le thé et le café. J’ai discrètement demandé à mon amoureux où était le champagne. “Ben, y’en a pas !” Ah. Bon. Au dessert, peut-être, supposais-je naïvement. Que nenni. Au dessert, j’ai attendu, j’ai guetté les serveurs. Pas l’ombre d’une bouteille de bulles. Par contre, ils ont ressorti le thé et le café.

Je ne sais pas toi, mais moi, je n’avais jamais bu de thé à un mariage, et surtout, je n’avais jamais PAS bu de champagne à un mariage. Slainte. (Ça veut dire “Santé” en gaélique.)

Du scandale du wedding cake

Si tu fais partie de la team wedding cake, je t’en supplie, ne prends pas mal les lignes suivantes.

Mais pourquoi un scandale, te demandes-tu ? À ce même mariage (journée de toutes les découvertes pour Mlle Claddagh), un gâteau trônait dans la salle de réception depuis le début du repas. Tiens. Étrange. Et surtout, il était tout petit, ce gâteau. Avec autant de glaçage que de gâteau, d’après ce que je voyais.

L’heure du dessert arrivant, j’ai compris qu’il s’agissait bien là DU wedding cake. Et j’ai partagé ma stupeur avec mon fiancé, tout en lui disant que, quand même, une pièce montée, au moins, ça ressemblait à quelque chose. Tu apprendras par la suite que je ne suis pas la plus discrète des demoiselles, et que les gaffes sur fond d’incompréhension interculturelle ne sont pas rares, par chez moi.

Tout cela aurait donc été très drôle si ma voisine de gauche n’avait pas rétorqué : “C’est ma mère qui a fait le wedding cake.” Oups, comme dirait l’autre. C’est par où la sortie ? (Depuis, c’est resté une “inside joke” dans ma future belle-famille, qui, à l’annonce de nos fiançailles, a tout de suite dit : “Au moins, on est sûrs d’une chose : il n’y aura pas de wedding cake au mariage !” Team #piecemonteeforever.)

Ne crois surtout pas que je ne trouve que des inconvénients aux mariages irlandais (même si, certes, nous avons décidé de nous marier en France pour la BOUFFE de bonnes raisons). Notre objectif : prendre les bons côtés de chaque pays, pour en faire un mariage qui nous ressemble !

De ce qu’il se passe pendant la soirée…

Et l’un des bons côtés des mariages irlandais, c’est sans aucune hésitation la musique ! Tu le sais peut-être, les Irlandais sont d’excellents musiciens. Il est bien rare que quelqu’un ne joue d’aucun instrument en Irlande. Imagine les regards effarés lorsque j’annonce à des Irlandais que, non seulement, je ne joue pas de musique, mais qu’en plus, je chante comme une casserole.

Dans un mariage irlandais, il y a donc toujours un “wedding band”, un groupe de musiciens qui joue jusqu’à minuit/1h, avant qu’un DJ ne prenne la relève. Et ça, c’est super cool. Je voulais donc absolument un groupe de musique à notre mariage, et bien sûr, un groupe irlandais. J’y reviendrai, car ça n’a pas été sans péripéties.

Il y a un groupe, certes, mais pas d’animations. Lorsque nous avons rencontré un prêtre irlandais, bilingue, ayant assisté à plusieurs mariages français, celui-ci a lancé à mon amoureux : “Au fait, prépare-toi : tu as entendu parler des animations aux mariages français ??” Ou comment faire pâlir mon amoureux en une phrase. Alors, je lui ai expliqué, et d’après mon expérience, ça ne se fait effectivement pas en Irlande.

Par contre, en Irlande, il y a les discours, qui tiennent une très très grande place pendant le dîner. Et les discours, c’est un rituel bien précis : il y a le discours du père de la mariée, puis celui du père du marié, celui du marié, puis celui de la mariée (c’est récent : avant, il n’y avait que le marié qui parlait), et le discours du témoin du marié, et parfois du témoin de la mariée.

Pour toi, j’ai recherché l’information : la durée totale des discours est généralement de vingt-cinq à quarante minutes. Oui, c’est beaucoup. Surtout AVANT de commencer à manger. Au dernier mariage où je suis allée, le discours du père de la mariée SEULEMENT a duré vingt-sept minutes. Oui, nous avons chronométré, et il est d’usage pour les invités de faire des paris sur la durée des discours, le nombre de “thank you”, etc., en faisant passer une pinte vide, et en y mettant 1 ou 2€. (Naïve que je suis, j’avais parié sur une durée totale de vingt-huit minutes. Autant te dire que j’étais loin du compte !)

Je vais te laisser te remettre de cette information, et te demander si oui ou non, nous aurons quarante minutes de discours à notre mariage (indice : certainement pas avant de manger. Non mais oh. La bouffe, c’est sacré !). Tu l’auras compris, je ne suis pas au bout de mes découvertes, et c’est un savant mélange que de réunir deux cultures (bien qu’a priori, pas si différentes que ça) en un seul mariage !

Et toi, as-tu assisté à des mariages multi-culturels, ou en organises-tu un toi-même ? Quelles différences as-tu constatées ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Les différences culturelles dans un mariage franco-irlandais”

  • Quel article super intéressant Melle Claddagh ! Et je te rejoins bien sur le champagne, comment diable peut-on envisager un mariage sans champagne ? #teamonabu140bouteillesàmonmariage
    En tous cas, merci d’avoir partagé ça avec nous ! Et j’adore ton style d’écriture, tu m’as bien fais rire 😀

    • Oh merci 🙂 Je pense que je vais devoir faire un deuxième volet, parce que je continue à en découvrir ahah ! Et nous, on a commandé 200 bouteilles… oops 😀

  • C’est super de découvrir ces coutumes (et comment tu as véçu leurs découvertes!), bien que l’Irlande soit un pays a priori proche de nous (culturellement et geographiquement parlant), comme tu l’évoques en fin d’article.

    Tu m’a également bien fais rire avec le thé et le café (pas de la bière ?!!) 😀
    J’ai hâte d’en savoir plus sur votre groupe de musique irlandaise. Mes lointaines origines celtes et moi, nous aimerions BEAUCOUP participer à un mariage avec une telle ambiance. On dirait vraiment que les irlandais ont ça dans le sang ! Ca promet pour votre grand jour 😉

    PS : je te comprends tellement pour les anglicismes ! Souvent, ce sont les mots qui viennent en premier et qui parlent le mieux. Déformation professionnelle, je dois aussi me retenir d’en utiliser trop …pour faire perdurer la langue française, non mais ! (non, je ne suis pas professeur de français :p )

    • Alors il y a de la bière aussi : comme les mariages se font dans les hôtels, les invités PAIENT au bar de l’hôtel pour leurs boissons (sauf le vin du repas), et donc, la bière coule à flot ! Mais j’avoue, le thé / café après la cérémonie, ca m’a tuée ahah !

  • Ahahah génial ! J’adore ta boulette sur le wedding cake !! Et pas de champagne à un mariage ?!!! Sérieux !! Heureusement que tu vas pouvoir apporter ta touche frenchy la dessus. Sinon le groupe irlandais quelle bonne idée !! Hâte d’en savoir plus sur la manière dont vous aller allier vos deux cultures !! 🙂

    • Pour le groupe, c’est plus compliqué que prévu, mais sinon, on arrive pas trop mal à prendre le meilleur de chacune de nos cultures et à faire des compromis 🙂 Quant à la boulette, on m’en parle encore quand je vois la famille de Mr Claddagh ahahah. Au moins ca aurait le mérite de faire rire 😀

  • C’est rigolo de voir cette différence dans les mariages européens ! On aurait pu croire que le mariage irlandais ressemblerait au mariage américain, puisque beaucoup d’Irlandais ont émigré là-bas au XIXe, mais pas du tout !! Ca a l’air hyper festif en tout cas, hâte de voir ce que la combinaison de vos deux cultures va donner ! 🙂

    • Il y a des côtés un peu “américains” (les demoiselles d’honneur toutes vêtues de la même robe par exemple, et d’autres choses) mais aussi des choses typiquement irlandaises (et j’en découvre encore ahah!). Cet été nous sommes invités à un mariage irlando-suisse, j’ai hâte de voir ce que ca va donner !

  • Tout d’abord félicitations!! J’avoue avoir imaginé Outlander tout le long 😉J’adore les histoires interculturelles (je suis aussi prof de FLE..!) Nous, on se marie en août 2019, il est de Paris, moi de Nice, c’est juste quelques kilomètres mais on sent les différences familiales et les traditions régionales.j’ai abandonné les farcis en entrée.. mais le champagne, on est d’accord dessus !!
    Bons préparatifs 😊

    • Oh une collègue 🙂 Merci ! Et Outlander… <3 Ma passion ! J'adore aussi les histoires interculturelles, et je ferai sûrement un 2ème volet de cette chronique, parce que j'en découvre encore au fur et à mesure des préparatifs 🙂 J'imagine bien qu'il y a des différences rien qu'entre deux régions françaises… Ca va, vous arrivez à faire des compromis ?

  • Merci pour ta chronique Mlle Claddagh. Décidément j’en apprends tous les jours sur les différentes cultures ☺
    Un couple d’amis devrait passer quelques jours en France prochainement, il est Français elle est Irlandaise. Je discuterai beaucoup avec elle de ses traditions je pense ! 😉

    Je continue à suivre avec autant d’intérêt tes aventures, surtout que l’Irlande est un des pays sur lesquels on hésite pour notre VDN 😊

    • C’est drôle, tous les couples franco-irlandais sont homme irlandais et femme française, ce serait intéressant de voir les différences 🙂
      Et il faut absolument visiter l’Irlande (même si pour un voyage de noces, personnellement, j’opterais pour une météo plus certaine que celle de l’Irlande, mais bon, j’y vis toute l’année ! – Cela dit, cela fait deux semaines que nous avons un grand ciel bleu. C’est juste impossible à prévoir )

  • Mon Dieu, oui… Cette ABOMINATION qu’est le wedding cake ! Je ne comprends pas ce trip des anglo-saxons avec leurs glaçages ultra-compliqués et super-design… Mais fades à en mourir. Sans être fan de la pièce montée, j’ai une nette préférence pour la pâtisserie française en général, que je trouve plus goûtue (je ne suis pas très chauvine, mais la nourriture n’est pas un sujet de plaisanterie, zut à la fin ! 😉 )
    En tout cas ton article m’a beaucoup fait rire… Et j’y ai un peu reconnu mon couple ! Le nombre de regards atterrés qui ont pu fuser entre nous parce qu’une tradition du pays de l’autre nous paraissait complètement saugrenue…

    • Dieu merci, une anti-wedding cake 😀 Je pense qu’il y a moyen qu’ils soient bons en France (et encore…) mais dans les pays anglo saxons en effet, à part l’esthétique, bon, le reste laisse à désirer ! Mr Claddagh est fan de nourriture française, donc là dessus nous n’avons pas eu vraiment de désaccord (à part qu’il fallait ABSOLUMENT des pommes de terre au repas. Irlandais oblige :p ) Sinon le dernier regard atterré en date : en faisant la playlist, les années 80 françaises ahahah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *