Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival

Freesia a rencontré l’Amoureux le soir de son intégration à la fac, en septembre 2011. Il était saoul, l’appelait par le mauvais prénom mais soit, elle lui a laissé sa chance… Deux mois plus tard, il habitait chez elle ! Leurs amis les voyaient déjà mariés !

Ils ont terminé leurs études ensemble, ils se sont pacsés en 2013 et ils ont adopté leur bébé chat en même temps. Alors qu’ils vivaient séparément géographiquement parlant (parce qu’elle travaillait au Canada), l’Amoureux a fait sa demande en mariage un soir de Noël. Elle n’a pas répondu tout de suite (mais 8 mois plus tard !) et quand ils ont décidé de la date, leur fils est arrivé en même temps ! Ils le disent eux-mêmes : ça leur a pris du temps mais ça leur a surtout fait comprendre qu’ils voulaient vraiment être ensemble. Alors BANCO pour le mariage !

Place maintenant aux photos de cette belle journée…

Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival

Photos : amis et familles des mariés

Toutes mes félicitations ! 
Et je laisse le clavier à la jolie mariée pour qu’elle te donne maintenant tous les détails de cette journée…

Mon mariage en quelques mots

Les préparatifs

Les préparatifs n’ont pas été de tout repos. Nous avons dû annuler/repousser/avancer le mariage en raison de ma grossesse, puis de soucis financiers plutôt importants. Exit donc nos idées du départ et nous sommes partis sur un mariage tout simple, plutôt désorganisé et à tout petit budget.

Comme on ne voulait pas dépenser trop de sous et faire un petit mariage juste à la mairie en attendant le moment où on pourrait se permettre une vraie cérémonie, nous avons eu l’idée un peu folle de nous marier un jour de festival, dans notre ville. On avait donc un super lieu (les quais, privatisés pour le festival), le traiteur (les stands de cuisine locale dudit festival) et la musique (les concerts et autres DJ) pour un prix dérisoire (notre entrée).

Tout au long des préparatifs, nous avons été plutôt zen, ce mariage était juste une fête comme une autre ; ça nous a permis de ne pas stresser et de rester sereins jusqu’au bout.

Comme on se mariait un vendredi, personne d’autre n’était prévu ce jour-là et nous avons pu choisir l’heure qui nous convenait : 15h30. On voulait au départ faire un goûter style pique-nique dans les jardins de la mairie mais, comme le temps était plutôt à l’orage, nous avons joué la sécurité et nous avons tout rapatrié dans l’appartement vide (en travaux) au dessus de chez-nous. Nous avons caché les câbles qui pendaient, mis de la nappe premier prix sur les murs pour cacher le plus gros, déménagé quelques tables et placé un lit une place en banquette : le tour était joué.

Pendant les deux jours qui ont précédé le mariage, l’Amoureux et moi avons acheté les boissons et préparé quelques gâteaux, crêpes et cakes salés.

Le jour J

Nous avons déposé notre fils à la crèche, l’Amoureux a fini deux cakes salés, j’ai fini la mise en place et je suis allée chercher quelques fleurs et me faire coiffer. J’avais prévu une couronne de fausses fleurs qu’une amie fleuriste m’a aidé à fignoler (avec de vraies fleurs). La couronne était plutôt lourde et j’ai fini par demander de l’aider au coiffeur du coin pour m’aider à la faire tenir.

Ma témoin est venue nous rejoindre chez nous, pendant que je me maquillais. Nous avons décidé des chansons sur lesquelles rentrer et sortir de la mairie, elle m’a aidé à boutonner mon dos et elle m’a mitraillée de photos. Nous sommes partis tous ensemble récupérer notre bébé avant d’arriver à la mairie. Sauf que… on avait oublié les alliances (enfin, nos alliances étaient en fait nos bagues de fiançailles !). L’Amoureux est donc reparti directement à la maison pendant que je faisais patienter tous nos invités. Sous un soleil de plomb. Parce que oui, le soleil a décidé de finalement pointer son nez ! Hourra !

Nous sommes entrés dans la mairie sur l’air de All you need is love des Beatles. La cérémonie s’est passée dans la bonne humeur et sans aucun sérieux (oups – mais ça a beaucoup plu aux adjointes). Nos témoins ont signé, on a signé, on a échangé nos « alliances » récupérées in extremis et nous sommes sortis sous les applaudissements (et la chanson Crazy Little Things Called Love de Queen). Comme les confettis/pétales et autres « trucs » à jeter étaient interdits, nous avons improvisé quelques bulles.

Nos invités et nous avons profité du beau temps et du parc plutôt désert pour prendre quelques photos avant de nous diriger vers notre appartement.

Nous avions préparé des gobelets personnalisés à nos prénoms à la manière des gobelets écocup des festivals grâce à un tampon. Coté boisson, il y avait des jus de pomme/raisin ou abricot, de producteurs locaux principalement, et bio. Nous avions acheté du cidre, du pétillant et du rosé également. Mes beaux-parents avaient prévu quelques bouteilles de champagne et l’Amoureux avait aussi préparé du thé.

Nous avons bien mangé, bien bu et bien ri aussi. Le soir, il ne restait plus que les mariés, ma mère, ma témoin et son chéri, ma belle-sœur et son chéri et une copine. Nous sommes allés sur les quais, en tenue d’apparat, avec mon bouquet et nous avons profité de l’ambiance, de la bonne musique, des concerts et de la gastronomie locale. Beaucoup nous ont offert des verres ou à manger, nous ont félicité ou ont dansé avec nous. Un membre de l’association organisatrice nous a abordé et nous a fait entrer dans les carrés VIP. Au programme : super vue, cocktails gratuits, petits fours et sushis à volonté. Miam !

J’ai même pu réaliser mon kiff ultime : jeter mon bouquet debout sur un des bars où se tenait le dance-floor de fin de soirée ! Génial !

Le budget du mariage

  • Ma tenue : la robe (Kiabi), les retouches, les accessoires et les chaussures : 115 euros
  • La mise en beauté : 45 euros chez l’esthéticienne + 35 euros de coiffure
  • La tenue de l’Amoureux : 400 euros le pantalon sur mesure, 35 euros le nœud papillon, 48 euros les chaussures. Le reste, il le possédait déjà.
  • Les fleurs : 50 euros (bouquet) et 75 euros de fleurs en vrac pour la décoration
  • Les boissons : 60 euros (jus, rosé, sirop et cidre). Le champagne venait de la cave de mes beaux-parents.
  • Le goûter : approximativement 40 euros
  • Les entrées du festival : 28 euros
  • Les consommations sur place : 12 euros (seulement ; le reste a été offert par des bénévoles ou nos amis)
  • La déco (fanions, lampions, kit photobooth, plats, gobelets, tampon personnalisé, assiettes, serviettes, couverts, etc.) : 80 euros grosso modo

Soit un total de 1 023 euros pour 25 personnes invitées.

Ce que je referais

  • Faire un mariage en petit comité avec juste nos très proches.
  • Refuser d’organiser plus que ça ce mariage. Le fait de ne rien prévoir ou presque ne me faisait pas vraiment stresser et, surtout, je n’ai pas eu de regrets !
  • Aller au festival de ma ville. En tenue d’apparat. On a beau être de grands timides, nous avons été portés par la convivialité ambiante et nous avons adoré. Et surtout, on a rien payé, et eu des accès VIP gratuits ! Le bon plan !
  • Demander à ma maman de faire des crêpes. Parce qu’elles étaient trop bonnes.
  • Faire ça un vendredi après-midi, parce qu’on avait l’après-midi rien que pour nous !

Ce que je ne referais pas

Honnêtement, pas grand chose. Peut-être engager un photographe, mais notre budget ne le permettait pas. Peut-être prévoir un vrai bouquet. Peut-être prévoir de me faire maquiller et coiffer.

Ah si… Ne pas prendre le soutien-gorge « adhésif » que j’avais. Avec la chaleur, il glissait et j’étais sans cesse en train de le refixer. Oups !

Mes prestataires préférés

  • L’amie de l’Amoureux qui m’a fait ma super couronne de fleurs : j’ai adoré.
  • Nicolas Tendler, tailleur pour hommes qui est, en plus d’être un super pro, un homme hyper gentil et drôle qu’on a beaucoup de plaisir à recroiser.

Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Le mariage de Freesia sans chichi et en plein festival”

  • Super : de beaux mariés, un très bon goûter et une belle ambiance, Belle idée que de profiter d’un festival !
    Et si en plus le fait de ne pas avoir organisé une « grosse fête » est le prétexte à en faire une plus tard… génial : deux beaux moments au lieu d’un !!!

  • Journée au top ! Je regrette de plus en plus de ne pas avoir fait un truc simple mais tellement vrai pour autant 😀 Félicitations dans tous les cas !
    Question … Comment avez-vous fait les gobelets ? Ou sinon, où est ce que vous les avez achetés s’il te plait ? Je cherche un peu ça mais tout ce que je trouve coûte un bras (enfin je n’ai pas envie de mettre cette somme en gros …)

    • Ce sont de simples gobelets en kraft qu On a trouvé dans un magasin de déco de fête. On avait fait faire un tampon a nos noms pour le faire part et du coup on a tamponne tous les gobelets pour un effet personnalisé 🙂 aussi simple que bonjour ! Et ça nous a quasi rien coûté 🙂

  • Wahou j’adore ! Les tenues au top
    (team robe du prêt à porter ! Naf Naf pour moi 😉) avec cette belle couronne de fleurs et l’idée du festival c’est génial ! Belle ambiance toute en convivialité et simplicité. Bravo d’avoir osé réellement sortir des codes.

  • Super ce mariage, on sent sur les photos votre joie et le bonheur simple d’être ensemble 🙂 Vous avez eu 1000 fois raison, il n’est pas nécessaire de dépenser trop pour organiser une journée inoubliable !

    C’est un peu les mêmes raisons que vous, qui nous ont poussé à nous marier 2 fois avec Chéri 😉 (le temps d’économiser avant la grande fête, mais aussi se dire que nous serons sans doute moins stressés pour les deux cérémonies puisque nous n’aurons pas à courir partout…)
    Plus je vois de témoignages sur des mariages de ce type, plus je suis convaincue de notre choix ^^ Et j’ai hâte de dire un grand OUI à l’homme de ma vie désormais !

    • Oui, c’est vrai que le fait d’y aller détendue, ça aide sérieusement… Quand est-ce que tu te maries ?

      En tout cas, merci de tous ces jolis mots !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *