Le mariage fun et romantique de Madame Vélo

Madame Vélo et Monsieur Solex se sont rencontrés par le biais d’un ami de fac. Elle rentrait alors en Master 1 à Angers et s’est retrouvée dans la classe du meilleur ami de Monsieur Solex. Quant à lui, il allait entamer sa deuxième année de Master à Paris. En fait, ils se sont rencontrés lors d’un match de hockey sur glace, sport dont il est un grand fan ! Madame Vélo, y allait juste pour faire connaissance avec quelques personnes de sa promo, mais elle a fini par s’y intéresser pour de bon !

Ils se sont très vite entendus, et après un dîner (le premier « rencard » de Mme Vélo !), une séance d’escrime, deux belles promenades et quelques soirées, ils ont échangé leur premier baiser, presque un mois après leur première rencontre.

Quatre ans après, en 2012, Madame Vélo a trouvé un travail en Rhône-Alpes et Monsieur Saxo en Pays-de-la-Loire. Ils ont donc vécu le triste quotidien des couples séparés par 600 km, avec les semaines de solitude et les weekend occupés par les trajets.

Place aux jolies images !

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Mariage Mme Vélo - Nicolas F et Ketty

Photos : Nicolas F. et Ketty

Toutes mes félicitations !

Je laisse maintenant la place à la jolie mariée pour partager le récit de son mariage…

La demande

Alors que Monsieur Solex songeait à me demander en mariage fin 2012, il paraît que j’ai sorti une phrase du style « puisqu’on n’habite pas ensemble, on ne peut pas se marier ! ». Je l’ai sans doute dit sous le coup de l’énervement ou de l’humour, mais lui l’a prise au pied de la lettre et a reporté son projet. En février 2013, j’en ai eu marre d’attendre sa demande et je me suis fait cette promesse : si en mai il ne m’a pas demandée en mariage, c’est moi qui lui demande ! Na !

Le temps passe, arrive le mois de mai, toujours pas de demande. Je prends donc les choses en main, cherche un cadeau, jette mon dévolu pour une montre gousset (Monsieur ne supporte pas de porter quelque chose au poignet), je la fais graver à nos deux noms, et j’organise une randonnée en montagne le premier weekend de juin. Dans le sac à dos j’ai prévu : son cadeau, une mini-bouteille de mousseux et des noix de cajou (son pécher mignon en terme d’apéro !). Et c’est au moment du pique-nique, en plein champs avec vue sur les montagnes que je lui ai demandé s’il voulait m’épouser.

Ce que je ne savais pas, c’est que je me suis coupée l’herbe sous le pied ! Car lui aussi, de son côté, en avait marre d’attendre et s’était décidé à me demander en mariage. La bague était commandée, et il était sur le point de m’organiser un weekend romantique pour la fin du mois de juin ! Je ne l’ai appris que le weekend suivant ma demande, quand il m’a offert ma bague qu’il venait de recevoir.

Les préparatifs

J’ai tenu à vivre cette année de préparation comme un avant-goût du mariage : je savais que la journée passerait très vite (tout le monde nous le dit, et c’est vrai !) et qu’il fallait aussi profiter des étapes de sa préparation. C’est Monsieur Solex qui a découvert le site Mademoiselle Dentelle et qui me l’a montré. J’en suis devenue accro et je peux dire que j’ai lu l’intégralité des articles qui y étaient publiés depuis sa création ! J’y ai aussi trouvé de nombreuses idées et conseils pour notre mariage.

Concernant la préparation, mes idées venaient par « flash ». C’est ainsi que :

  • Pour notre entrée dans la salle nous avons réalisé un film. Nous avons fait appel à nos témoins et les avons réunis deux weekends pour cela : un pour l’écriture du scénario et du script, et l’autre pour le tournage. Ça restera un des meilleurs souvenirs de notre mariage !
  • Pour les cadeaux aux invités nous avons réalisé deux choses : des porte-clefs en boule de touline (avec des billes chinées et de la corde d’escalade achetée en magasin de sport) et des sachets de sel de Guérande (sachets réalisés à la main avec l’aide d’une amie, à partir d’un vieux drap).
  • Pour les marques-place nous avons été ramasser de l’ardoise dans une ancienne carrière d’ardoisière près de chez mes beaux-parents et nous avons peint à la main les noms des invités. Même procédé pour le nom des tables.
  • Pour le plan de table nous avons prévu deux panneaux. Un premier panneau indiquait les tables avec leurs noms : plantes, montagnes, peuples africains, mers et océans, vents, phares, etc. Sur le deuxième panneau nous avons planté des clous pour y accrocher toutes les pommes de touline. Au-dessus de chaque porte-clef il y avait le nom des invités. Avec la pomme de touline nous avons accroché une étiquette contenant un mot, appartenant à l’un des thèmes des tables. Par exemple François récupère son porte-clef avec sa pomme de touline et son étiquette, son étiquette indique « Alizé » et il doit deviner qu’un Alizé est un vent et qu’il se trouve donc à la table « Vents ». On s’est beaucoup amusés à imaginer ce jeu et à construire notre plan de table. En plus ça a permis aux invités de discuter entre eux pour s’entraider à trouver leurs tables respectives !
  • Pour notre urne Monsieur Solex a récupéré une vieille sacoche de solex, que nous avons posée sur le vélo tandem de ses parents. Il a fabriqué une boite en bois avec une fente qu’on a mise à l’intérieur de la sacoche pour « sécuriser » l’ensemble.
  • Pour le faire-part nous avons demandé à la maman de Monsieur Solex de dessiner les éléments à la main. Puis Monsieur Solex a tout numérisé et intégré dans un logiciel, puis agencé pour créer un faire-part 100% personnalisé ! Nous avons ensuite fait appel à un imprimeur pour assurer un bon rendu et une bonne tenue.
  • Sur le faire-part nous avons demandé aux invités de répondre par carte postale. Nous pensions que seul un petit nombre jouerait le jeu, mais nous avons eu 100% de réponses par carte postale ! Le jour J nous les avons affichées sur un mur de la salle en guise de décoration et le rendu était très sympa.

La journée

La veille a été une journée épuisante, et nous nous sommes couchés plus tard que prévu car nous avions encore beaucoup de choses à préparer. Du coup lorsque le réveil a sonné ma première réaction a été « oh non la flemme de me lever si tôt ! ». Puis « aaahh c’est aujourd’hui !! ».

Après un petit déjeuner ma belle-mère me dépose à 8h au salon de coiffure où je serai coiffée et maquillée. Mon futur mari reste chez ses parents car il a encore un peu de temps devant lui. Il a rendez-vous à 9h chez un barbier pour parfaire sa barbe : il en rêve depuis tellement longtemps que c’était l’occasion ! Ma coiffeuse prend un peu de retard dans sa réalisation, ce qui retarde également le maquilleur. Une fois sortie, je me rends chez une amie qui nous accueille pour mon habillage. Je m’habille donc en compagnie de ma mère, ma sœur, mon amie et ma photographe. Pendant ce temps mon chéri s’habille chez ses parents en compagnie de sa maman, son photographe et de tous les hommes de la maison (père, frère, beaux-frères, cousin/témoin).

Nous avions initialement prévu de faire nos photos sur les bords de Loire, mais la semaine précédente ayant été très pluvieuse, le terrain n’était pas vraiment accueillant pour des mariés et nous avons dû trouver en urgence une solution de repli. Finalement nous les ferons dans un cloître, et nous aurons même la chance d’avoir un peu de soleil. Nous nous retrouvons donc vers 11h pour la séance photo, où nous nous découvrons mutuellement. Mon chéri est venu avec mon bouquet, qui est encore plus beau que je ne l’avais imaginé (mais pas aussi beau que mon chéri quand même !). Pendant la séance photo une voiture de police est passée, et les policiers nous ont prêté des menottes ! Mais comme nous étions sur notre nuage (et un peu stressés par le retard que nous avions pris), nous n’avons pas eu l’idée de faire des photos rigolotes avec et nous avons juste posé gentiment avec les menottes dans les mains. Dommage !

Nous nous dépêchons de faire les photos car l’heure tourne, puis nous prenons la route vers le village natal de ma maman où se dérouleront les cérémonies (civile puis religieuse). Nous sommes chacun dans notre voiture car nous ne déjeunerons pas ensemble : chacun avec sa famille, nous nous retrouverons devant la mairie. Une grosse averse tombe pendant le trajet ce qui me fait craindre pour la suite mais je reste confiante : il ne peut pas pleuvoir à mon mariage, nous aurons du soleil, il le faut coûte que coûte !

Chez mes grands-parents où nous déjeunons c’est la fourmilière, tout le monde court dans tous les sens et personne n’est prêt. Je m’installe à table pour manger (avec une nappe autour de moi pour éviter de salir la robe) et ne vois pas le temps défiler. Je suis déjà en retard, heureusement nous ne sommes pas loin et il s’est arrêté de pleuvoir. Je pars devant, à pied, avec mon papa et mon frère, les autres nous rejoindrons. Je devais arriver en avance et retrouver mon mari pour pouvoir accueillir les invités. Ce sont les invités qui m’accueilleront puisque j’arriverais avec 30 minutes de retard ! Heureusement que mon homme me connaît bien, il a failli avoir peur que je ne vienne pas ! J’apprendrais que lui se soit contenté d’un sandwich avalé en quatrième vitesse debout devant la mairie pour être à l’heure…

Je pensais être émue pendant la cérémonie civile, mais je suis tellement excitée et prise par les événements (et mon retard !) que je ne réalise pas ce qui est en train de se passer. Je me répète dans ma tête « nous sommes en train de nous marier » mais je ne réalise pas et ne fais que sourire. Le maire fait un discours sympa (dont je ne me souviens plus) puisqu’il connaît ma famille maternelle. Je me souviens qu’au moment de signer, ma sœur (et témoin) a demandé au maire ce qui était écrit sur le papier – sur un ton du style « attention je ne signe pas n’importe quoi ! » ce qui a bien fait rire tout le monde. En sortant de la mairie un rayon de soleil inonde mon visage et je ne peux pas être plus heureuse !

Nous partons à pieds vers l’église où nous attendent le reste de nos invités. Nous disons bonjour et attendons que tout le monde soit entré et installé. Puis le prêtre entre, suivi de mon futur mari au bras de sa maman. Ils avancent vite, trop vite, on a à peine le temps d’entendre les premières notes de la musique choisie avec soin (Somewhere Only We Know de Keane). Heureusement ma maman et mon beau-père prennent leur temps. Puis j’entre au bras de mon papa au son de And Then I Kissed Him du film Pearl Harbor, joué par le pianiste. Je me prends un peu les pieds dans ma robe, je n’avais pas mis le jupon dans le bon sens, mais personne ne remarque rien et je m’en moque de toute façon ! Notre cérémonie religieuse a été phénoménale, on a eu beaucoup de compliments sur la messe, même venant de personnes non-croyantes, et ça nous a vraiment fait plaisir. Le prêtre qui était un ami de mon chéri a accueilli chaque invité selon leur provenance géographique. Il nous a fait une homélie mémorable et très personnalisée, durant laquelle nous avons eu plusieurs fous rires. Nous avions fait appel à une chorale africaine qui a animé les chants avec une vigueur et une énergie qui a marqué les cœurs et les esprits. Et la cérémonie s’est déroulée de manière spontanée et naturelle, à notre image. Même au moment des échanges des vœux nous avons rigolé : en effet nous avions appris un texte par cœur, sauf que le prêtre s’est trompé et a commencé à nous souffler un autre texte. Ça m’a perturbé et j’ai finalement récité d’une traite ce que j’avais appris, ne laissant pas la parole à mon chéri qui n’a pu qu’acquiescer avec une moue amusée !

Pour la sortie nous ne voulions pas de riz, ni de fausses fleurs en papier, ni de bulles de savon. Je m’étais renseignée pour des pétales de roses mais je trouvais ça excessivement cher (surtout pour quelque chose qui finit par terre) et ça me fendait le cœur d’acheter des roses au prix fort pour leur enlever leurs pétales. Alors la veille, nous avons cueilli des centaines de pâquerettes qui poussaient dans le jardin de mes beaux-parents et en avons rempli un grand panier que nous avons mis au frais pour les conserver. C’était très sympa, le rendu est plutôt joli, un peu chronophage mais complètement gratuit et original !

Avant de nous diriger vers la salle des fêtes pour le vin d’honneur, nous nous sommes retrouvés dans un ancien amphithéâtre derrière l’église pour les photos de groupe. Comme le soleil était un peu timide, de nombreux invités (et notamment les femmes) avaient froid et se sont vite réfugiés dans la salle des fêtes. Nous les avons rejoint pour le traditionnel chant familial qui permet de trinquer et sommes ressortis aussi vite profiter du soleil et continuer à faire des photos avec ceux qui le voulaient.

J’aurais adoré faire le trajet salle des fêtes – salle du soir à vélo, dans un triporteur électrique avec mon mari. Mais les 8 kilomètres nous ont un peu découragés et nous ne voulions pas perdre du temps sur le trajet, alors nous avons utilisé notre voiture, tout simplement. Elle est rouge et c’est bien ce qui m’importait ! Mon mari aurait préféré louer une voiture ancienne mais le budget en a décidé autrement.
Arrivés à la salle nous avons observé malicieusement les invités en train de se creuser la tête pour comprendre notre plan de table, puis nous sommes allés nous cacher en attendant que tout le monde entre dans la salle. Nous avons dû attendre un peu plus longtemps que prévu car nous avions oublié de prévoir les bouteilles d’eau pour le repas et ma maman a dû aller en acheter d’urgence. Une fois tous les invités installés, nous pouvions commencer notre petit scénario…

Seuls nos témoins et le DJ étaient de mèche. Dans la salle, le DJ chauffe la salle et demande de nous accueillir avec bruit. La salle applaudit, mais pas de mariés. Le DJ relance la salle, qui applaudit de plus belle, mais les mariés n’arrivent toujours pas. Deux de nos témoins entrent en scène et commencent à s’inquiéter de ne pas nous voir arriver. Les deux autres sortent de la salle, comme pour partir à notre recherche. Là nos parents s’inquiètent et sortent en criant nos prénoms, ce qui n’était pas du tout prévu ! Ils se sont fait remettre à leur place par un de nos témoins, tandis que moi qui les entendais depuis ma cachette j’étais terrifiée à l’idée qu’on nous démasque ! Un des témoins présent sur scène sort son téléphone, comme pour nous appeler. Là, le film se met en route, première image : le téléphone de Monsieur Solex posé sur une table, sonne. Nous sommes rentrés chez nous, je sors de la douche en peignoir, mon chéri s’installe devant un match de hockey avec une bière. Nous débriefons de la journée qui a été épuisante. Arrive un de nos témoins parti nous chercher, mais comme il est aussi fan de hockey il en oublie sa mission et se pose devant le match. L’autre témoin qui attend dans la voiture s’impatiente et vient nous chercher également. Brans-le-bas de combat, tout le monde s’active, il faut se rhabiller et repartir à la salle. Sur la musique de Benny Hill nous passons dans des tenues improbables, entre une pose Nutella, une pose remaquillage et une pose pipi, puis nous repartons en voiture sur notre musique préférée, sur laquelle nous entrons finalement et réellement dans la salle.

Le repas se passe bien, nous aurons des compliments sur la qualité des plats. En guise d’animation nous aurons une présentation photo de la part de mon frère, une autre présentation photo de la part des frères et sœurs de mon mari, une chanson de nos parents, une autre chanson d’amis de nos parents, et un jeu musical animé par le DJ. Nos témoins avaient prévu un jeu qu’ils n’ont malheureusement pas pu faire car nous étions en retard par rapport au timing du traiteur. Nous ferons notre première danse, une valse, sur Once Upon a December qui ne sera pas aussi réussi que prévue faute de s’être suffisamment entraînés. Les derniers irréductibles danseurs s’arrêteront vers 3h30. Nous rangeons un peu la salle pendant que le DJ range son matériel, de manière à anticiper pour le lendemain, et c’est vers 5h du matin, après une bonne douche et une séance « cherchons les épingles dans les cheveux » que nous nous coucherons.

Le budget de notre mariage

Nous avions 228 invités au vin d’honneur (et je ne saurais pas dire combien étaient réellement présents) et 141 invités au repas, adultes et enfants confondus. Pour un budget total de 13155€ précisément !

  • Traiteur pour le repas du soir : 4020€
  • Vin : 326€. Mes oncles étant viticulteurs ils nous ont offert une bonne partie du vin, donc la somme n’est pas représentative de la quantité consommée.
  • Location salle : 1515€ (salle du soir et du lendemain) + 80€ (salle du vin d’honneur)
  • Vin d’honneur et lendemain : 1200€
  • Déco : 274€
  • Papeterie (faire-part, remerciements, livrets de messe, menus) : 625€
  • Fleurs (bouquet de la mariée, bouquets pour l’église, centres de table) : 281€
  • Mariage religieux – don aux paroisses : 200€
  • Chorale : 320€ et pianiste : 100€
  • DJ : 545€
  • Autres personnels : baby-sitter : 70€ et équipe de scouts : 150€
  • Photographes : 350€ (des amis d’amis en cours de formation donc non professionnels)
  • Robe de la mariée : 700€ + accessoires de la mariée 436€
  • Costume du marié (fait sur demi-mesure) : 747€ + accessoires du marié 129€
  • Alliances : 590€
  • Coiffeur, maquilleur, barbier : 255€
  • Dragées, cadeaux aux invités : 148€
  • Chambre d’hôte : 56€
  • Livre d’or : 23€

À cela s’ajoute l’achat de la caméra pour le tournage du film, que nous avons acheté et budgété pour le mariage mais qui sert régulièrement pour filmer la famille, d’autres mariages, les enfants, etc.

Nos parents ont financé à part égale 75% du mariage et nous avons pris 25% à notre charge.

Beaucoup d’autres choses nous faisaient rêver mais nous voulions absolument respecter notre budget, nous avons donc dû faire des choix. J’avais initialement tablé sur 10.000€, puis voyant la quantité d’invité nous avions estimé à 12.000€ la totalité du mariage. Nous dépassons donc un peu l’estimation mais le prix total reste « raisonnable » au vu du nombre d’invités. Se marier un vendredi à la campagne offre des avantages financiers certains !

Ce que je referais

Me marier un vendredi. En fait le jeudi était férié ce qui engendrait un des fameux ponts du mois de mai. Nous nous sommes rendu compte par expérience que la plupart de gens prennent un jour de congé le lundi suivant un mariage pour se reposer d’un week-end de fête. Nous avons donc parié sur le fait que les invités poseraient leur vendredi plutôt que leur lundi. De plus ce pont tombait pendant les vacances scolaires de 2 zones sur 3. Ça n’a posé de problème à personne, sauf une cousine de ma maman qui n’a pu arriver que pour le vin d’honneur.

La cérémonie religieuse, qui a été quasiment parfaite et qui a marqué les esprits.

Me marier dans la commune d’origine de ma famille maternelle : pour le symbole, pour l’attachement à la terre et à la famille, pour la campagne, pour l’ambiance « petit village ».

Ne pas faire appel à un traiteur pour le vin d’honneur. Nous avions acheté petits fours & Co chez Métro et fait appel à une équipe de jeunes scouts pour le service. Ça nous a permis de sacré économies et c’était un joli clin d’œil aux longues années de scoutisme de mon mari.

Et tout le reste : ma robe, le costume de Monsieur Solex, le film d’entrée, les pommes de touline et les sachets de sels, le plan de table, etc.
Engager une chorale Africaine pour notre cérémonie religieuse, et faire appel à un prêtre que nous connaissions.

Ce que je ne referais pas

Un mariage sans couacs n’existe pas ! On a beau le savoir, on est toujours un peu déçu par certains points, mais ça aide à relativiser. Par exemple j’avais prévu de porter un voile pour les cérémonies, mais pris dans l’urgence et le retard j’ai oublié de le mettre au moment de partir vers la mairie. Je m’en suis rendu compte en passant à table le soir !

J’organiserais la matinée un peu différemment pour avoir le temps de faire une plus grosse séance photo et je n’oublierais pas d’y inclure des éventuels retards. Quitte à manger un sandwich !

Je regrette de ne pas avoir de photos avec plus de verdure.

Mes prestataires préférés

Ils ont tous été super !

  • Lieu de réception : Le Parc de Tirpoil à Montilliers
    Traiteur : Le Clos de La Tour à Aubigné sur Layon
    Robe : MC Mariage à Angers. La vendeuse a été vraiment top et le fait que son mari soit hockeyeur a beaucoup plu à mon chéri !
    DJ : Omega Animation

Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Le mariage fun et romantique de Madame Vélo”

  • Wow, que d’idées géniales ! Les cartes postales, le plan de table, le film (pauvres parents ! )… Vos invités doivent en garder d’excellents souvenirs !

    • Merci 🙂 C’est vrai que je suis plutôt fière de toutes nos idées hi hi (en toute modestie bien sûr !!). La plupart je les ai trouvées grâce à Mademoiselle Dentelle :p

    • Merci !!
      L’idée du plan de table est partie d’un délire un soir avec mes parents. Mon seul regret c’est de ne pas avoir été près des invités pour entendre leurs conversations quand ils cherchaient leurs tables :p

  • Madame Vélo, nous avons un point commun: c’est le même prêtre qui nous a mariés !! C’est aussi un ami – nous venions de région parisienne pour les séances de préparation au mariage, et depuis il a baptisé notre fille ! Pour nous également c’était un moment mémorable, et nos invités ont été conquis !

    • Incroyable ! Il est vraiment au top, et très demandé je crois. Je regrette de ne plus être sur Angers pour assister à ses messes plus souvent !

  • Ah c’est cool de te retrouver ici Mme vélo! Et dire qu’on aurait pu se croiser car j’ai aussi fait mes études a Angers a la même période 😉 en tout cas très beau mariage !

  • Vous êtes trop beau <3
    J'adore la photo ou tu sors de la mairie et ou tu as l'air de rugir de bonheur d'être enfin mariée 🙂
    Je pense que tu t'en doute mais j'adore les couleurs que vous aviez choisies hihi 🙂

    J'ai beaucoup aimé l'idée de votre vidéo et le scénario (ça m'a donné envie de la voir 🙂 ) et le jeu pour le plan de table était aussi une super idée!!

    Et chapeau pour ta demande en mariage!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *