Mon mariage en gris et vert : le vin d’honneur

Enfin je suis mariée civilement et religieusement à Monsieur TLC ! Le rêve ! La journée est belle, bien ensoleillée et j’ai l’impression que la vie me sourit… Que demander de plus ?

À la sortie de l’Église, nous avons pris le temps de faire quelques photos sur le parvis et de parler avec quelques uns de nos invités. Il y avait un peu de vent, donc j’ai vite enlevé mon voile car j’avais l’impression que ma tête partait en arrière. Petit à petit, les invités se dirigent vers le Domaine, qui n’est qu’à 5 minutes en voiture. On a même pas eu le temps de faire un cortège car tout le monde est parti bien avant nous. C’était quand même très beau de retrouver nos invités très heureux et confortablement installés sur la terrasse qu’on a choisi pour le vin d’honneur.

C’est l’heure de faire les photos de groupe. Nous avons trouvé l’endroit avec le décor idéal pour les faire et ça nous permet d’être visibles pour tous nos invités. Il y a un très joli panorama et nous ne sommes pas loin d’eux. Ainsi, nous pouvons parler un peu pendant que nos témoins appellent les personnes qui doivent figurer sur la photo. Par ailleurs, tu as pensé à préparer une liste pour indiquer l’ordre et les personnes sur les photos ? Nous l’avons fait et ça nous a fait économiser beaucoup de temps. Parles-en avec ton photographe et il te dira ses attentes et ses besoins. Tu vas vouloir passer du temps avec tes invités.

Vin d'honneur Mme Tite - Mikaël Plot

Crédits photo : Mickaël Plot

Une fois les photos finies, nous avons fait un tour pour saluer tout le monde et les remercier d’être venus au mariage. Cependant, j’étais trop pressée de découvrir notre salle et on a décidé de s’éclipser un instant pour aller la voir. Il n’y a pas des mots pour décrire ce que j’ai ressenti quand j’ai vu que tout était beau. Toutes les tables étaient installées parfaitement bien, le plan de table bien positionné, la décoration tout simplement divine et l’installation du DJ bien faite avec les câbles rangés pour éviter tout accident.

Puisqu’on avait un peu le temps, on en a profité pour répéter notre première danse. Ça m’a beaucoup rassuré car même si on l’avait fait avec mon jupon, danser avec ma robe était une expérience complètement différente. J’étais bien contente d’avoir pris mes marques, de mieux évaluer la place disponible pour bouger, nous amuser et surtout, être heureux qu’on n’avait pas oublié les pas de danse !! Je te montrerai les vidéos dans une autre chronique… autrement, que me restera-t-il à te raconter ?

Quelques jours avant le mariage, nous avions préparé une liste de tâches à réaliser pour nos témoins. L’une d’entre elles, c’était de nous amener à boire et à manger pendant le vin d’honneur. Cependant, ils étaient tellement occupés à finir les derniers détails des animations, qu’ils l’ont oublié ! (Mais ne vous inquiétez pas nos témoins d’amour car vous êtes encore les meilleures à nos yeux). Résultat, je n’ai rien mangé mais j’ai pu goûter au cocktail “framboisine” qui a été préparé avec le vin du domaine. Un délice !

Avant de rejoindre la salle, je voulais absolument faire le lancer du bouquet. Je ne souhaitais pas utiliser mon vrai bouquet (quoi ? tu as vu comment il est beau ? en plus, c’est un cadeau de mon mari !), donc j’ai utilisé les fleurs qu’on a utilisé pour décorer l’église. Ça a donné un bouquet bien garni et bien lourd, mais c’était parfait. J’ai dû le lancer 2 fois et c’est drôle car les 2 fois, il a été récupéré par la même jolie demoiselle.

Vin d'honneur Madame Tite - Mikaël Plot

Crédits photo : Mickaël Plot

Et toi, tu imagines comment ton vin d’honneur ? Tu as prévu un lancer de bouquet ou tu préfères une alternative ? Dis-moi tout ! 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *