Mon mariage en Guinée : l’après-midi du premier jour de fête

Je commence donc à me préparer vers 15h30. Après une douche rapide, nouvelle séance maquillage. J’ai à peine terminé de mettre mon diadème que j’entends déjà le son des tam-tams. Ma belle-famille doit être déjà là. Je me dépêche donc de sortir…

Il s’agit en fait de danses pour présenter à ma famille les cadeaux que ma mère me fait à l’occasion de mon mariage. Toujours pour respecter le tedougal, on les présente à ma grand-mère paternelle qui est la femme la plus âgée de l’assemblée. Les griottes chantent une chanson en peul. Elles chantent la chance qu’a ma Mamie d’assister au mariage de sa petite-fille. À nouveau, les larmes me gagnent. Dans la précipitation, je suis sortie en oubliant de prendre mon klug et, surtout, je suis en tongs. C’est ma cousine qui me le fait remarquer ! Je m’isole à nouveau dans ma chambre en attendant l’arrivée de ma belle-famille.

Le Nounours et moi n’appartenons pas à la même ethnie, notre mariage est donc un mariage mixte. La cérémonie religieuse s’est déroulée selon les coutumes peules mais les danses de l’après-midi seront typiquement malinkées. C’est le safounamalo, cérémonie du savon, au cours de laquelle ma belle-mère (et les femmes de son entourage) viennent remercier ma mère et lui montrer, en dansant donc, combien elles sont heureuses de voir ce mariage se réaliser. Dans les faits, ma belle-mère n’a pas vraiment dansé. Ce sont les jeunes cousines du Nounours et des professionnels engagés pour l’occasion qui se sont déchaînés au rythme des tam-tams. Il faut quand même un certain entraînement pour tenir la cadence.

Depuis ma chambre, j’entends de nouvelles chansons. Cette fois, je ne comprend pas ce qui se dit. Ma belle-famille est arrivée et c’est ma belle-mère qui mène le cortège.

Début des cérémonies traditionnelles…

Cérémonie et traditions du mariage en Guinée

Une fois tout le monde installé, je sors avec ma marraine et une griotte. Je suis très intimidée.

Cérémonie et traditions du mariage en Guinée

Je dois saluer personnellement chaque personne présente. Quand je croise le regard de ma belle-mère, je ne peux m’empêcher de fondre à nouveau en larmes. Je m’assoie et la cérémonie commence.

Les griots racontent l’histoire de nos familles en chanson. À chaque fois qu’ils disent le nom d’une personne, cette personne se lève en dansant, accompagnée de presque tous les invités et va les remercier en leur donnant de l’argent. Habituellement, la mariée ne danse pas. Elle est simple spectatrice. Tu me connais assez pour savoir que je n’ai pas pu rester assise toute la cérémonie. Lorsqu’on prononce le nom de ma mère, je suis le mouvement et je me retrouve au milieu de la mêlée, dans les bras de ma mère, très émue, à danser pendant qu’on chante les louanges de celle qui m’a donné la vie.

Cérémonie et traditions du mariage en Guinée

Je retourne à ma place en profitant pour faire un bisou à ma belle-mère.

Cérémonie et traditions du mariage en Guinée

Changement d’ambiance…

Les tam-tams se font plus rythmés. Sortis de nulle part, je vois deux danseurs de doundoumba. C’est impressionnant ! J’ai déjà vu cette danse typiquement malinké mais c’est la première fois qu’on la danse en mon honneur.

Le soleil ne va pas tarder à se coucher. La cérémonie touche à sa fin.

Elle se clôture lorsque ma belle-famille remet à ma famille, à mon intention, 100 morceaux de savon ainsi que divers produits de toilette (gels douche, dentifrices, etc.). Ce sont les griottes qui se chargent d’offrir la bassine. Elles installent une de mes grands-tantes sur une chaise (dans les coutumes de chez nous, les grands-mères de la mariée sont aussi les épouses du jeune marié et c’est un sujet de plaisanteries) et font la publicité de leurs produits : “ce savon [du Monsavon basique] a été fabriqué exprès pour l’occasion”.

Cérémonie et traditions du mariage en Guinée

Ma belle-famille retourne chez elle. Elle enverra une délégation me chercher un peu plus tard. En attendant, je rentre me changer. La journée n’est pas encore finie. La cérémonie qui me tient le plus à cœur va commencer : le djombougol ou le mariage selon la coutume peule.

Te maries-tu aussi selon les coutumes d’un pays ? Y aura t-il ce type de cérémonies traditionnelles pour ton mariage ? Raconte-moi !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



22 commentaires sur “Mon mariage en Guinée : l’après-midi du premier jour de fête”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *