Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : le bilan émotionnel

Il m’a fallu un peu de temps pour vraiment VRAIMENT kiffer mon mariage. Au début, je n’ai pas vraiment compris pourquoi. J’étais contente de la manière dont tout s’était passé, je n’aurais rien refait différemment, et je ne ressentais pas vraiment de « nostalgie » ou d’envie de remonter le temps comme j’avais pu le lire de-ci de-là.

Alors pourquoi m’a-t-il fallu presque trois mois pour porter un regard bienveillant sur cette journée ?

Ma recherche d’approbation

La raison, je m’en rends compte, est très égocentrique, mais peut-être vivras-tu les choses comme moi et seras-tu rassurée de savoir que tu n’es pas toute seule dans tes ressentis post-mariage… Alors voilà : j’avais besoin de davantage de reconnaissance.

Crédits photo : Photo personnelle

Bien sûr, quelques personnes m’ont dit que j’étais belle ce jour-là, qu’ils avaient aimé la cérémonie, ou que la décoration était jolie. Mais si peu, finalement, par rapport à ce à quoi je m’attendais. J’imaginais mon mariage comme une journée où j’allais être inondée de compliments, je pensais que c’était ça que cachait la « volée de paillettes » dont j’avais si souvent entendu parler.

Ce n’était même pas des mots « d’amour » que j’attendais (car pour ça, nous avons été gâtés lors de la cérémonie laïque !), mais vraiment des compliments sur la journée en elle-même, sur ma robe que j’avais passé tant de temps à choisir, sur ma couronne de fleurs… Ajoute à cela le fait que je voyais la wedding planner et la photographe qui ne souriaient pas, qui n’avaient pas l’air de passer un bon moment… J’avais besoin que les gens me disent vraiment qu’ils voyaient que je m’étais donné du mal pour cette journée.

Alors que j’attendais désespérément ces marques de reconnaissance, j’ai dû subir des attaques très difficiles de la part de l’un membre de ma famille une semaine après, le jour du repas de Noël. On m’a dit que j’avais été égoïste, que j’avais privilégié les amis plutôt que la famille (qui n’avait été bonne qu’à payer), que mon mariage avait été « une boum d’adolescents »… Ces remarques étaient d’autant plus blessantes qu’elles étaient injustes, et prononcées par la bouche de quelqu’un qui compte vraiment pour moi, et avec qui j’ai ensuite coupé les ponts pendant un mois, jusqu’à ce qu’elle me présente ses excuses.

Je me suis donc retrouvée à passer le premier mois après le mariage à pleurer presque tous les jours à cause d’un Noël gâché, à ressasser les critiques et à oublier les mots gentils que d’autres avaient pu faire.

Et en plus, j’étais malade. Jackpot.

Le film de mon mariage

Quelques mois après le mariage, j’ai reçu le film de la journée monté par notre DJ. Si tu te souviens bien, ce n’était pas vraiment un vidéaste, il proposait simplement cette option en plus de l’animation de la soirée, et nous avions trouvé ça super.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, j’aime beaucoup ce film, je le regarde souvent, et j’ai toujours un grand sourire devant mes moments favoris. L’échange des vœux, des alliances, le gospel, l’entrée dans la salle, la chanson de mes nièces, le morceau de l’Ours, l’ouverture de bal, la flashmob… il y a tous les moments importants, tous nos sourires, tout ce que nous avons aimé…

Mais la première fois où je l’ai regardé, je n’ai pas vu tout ça.

  • J’ai entendu tout au long de la cérémonie les enfants qui jouaient à côté de la caméra. Une impression de brouhaha diffus tout au long des discours, qui m’a fait penser que, peut-être, les gens ne nous avaient pas bien entendus. On a été rassurés là-dessus par la suite, par contre, les enfants ont bel et bien été bruyants.

J’en profite pour faire un petit aparté : j’ai voulu prendre une baby-sitter JUSTE pour la durée de la cérémonie laïque, car je m’attendais à ce que les petits aient la bougeotte (surtout qu’on était dans un espace fermé avec plein de bougies). Tous les parents m’ont dit que ce serait complètement inutile, qu’ils sauraient gérer, que leur enfant n’aurait pas envie d’être avec une inconnue même pour juste une heure, ils ont donc insisté pour que je ne le fasse pas. Et honnêtement, c’est peut-être mon seul vrai regret de la journée ! Certains parents n’ont pas écouté des discours parce qu’ils étaient occupés à calmer leurs petits, d’autres les ont laissés courir partout, ce que je n’ai pas trouvé très respectueux… Je pense, avec le recul, que j’aurais dû être plus ferme là-dessus.

  • Sur les images de notre arrivée dans la salle, on voit une scène sur le côté de l’image qui nous a vraiment énervés contre deux invités. Si on ne sait pas ce qu’il se passe (comme c’était le cas des DJ qui ont filmé), on ne dirait pas qu’il y a un problème. Mais nous, nous n’avons vu que ça.
  • De même, sur les petites vidéos qui accompagnaient le grand montage, il y en a une où l’on voit la scène où ma mère part se prendre la tête avec la wedding planner. J’en ai été malade. Au final, j’ai carrément supprimé cette vidéo. Je ne voulais plus jamais la revoir.
  • Dans l’ensemble, alors que je m’attendais à ce que la vidéo sublime les images du mariage (influencée sans doute par les multiples visionnages de divers teasers de mariés pendant que j’attendais mon film), j’ai eu l’impression qu’elle « banalisait » un peu mes souvenirs. Type :  « Ah, tiens, en fait, pendant qu’on dansait, Machin était en train de gronder son fils… »

Sur le coup, j’ai pensé que je n’aimais pas le film de mon mariage, et que je ne le regarderai plus. Et puis, petit à petit, j’en ai regardé un passage que j’aimais bien, puis un autre… et finalement, de temps en temps, je regarde – presque – tout, et je ris, je suis émue, je découvre des détails rigolos, bref, je passe un excellent moment.

Crédits photo : Photo personnelle

Et maintenant ?

Je me retrouve aujourd’hui, presque huit mois après m’être mariée, à faire le point sur les émotions qui ont entouré mon mariage, et je suis super contente de pouvoir le dire : j’ai adoré mon mariage.

Les compliments que j’attendais le jour J, je les ai reçus plus tard. Il y a encore moins d’un mois, notre officiant (dont l’avis compte beaucoup pour moi) nous a dit que notre mariage avait été un moment capital dans notre amitié, que c’était l’un des plus beaux auxquels il avait assisté parce qu’il était vraiment chargé d’amour, et que jusque dans les détails de la décoration, il nous avait reconnus. Ces mots m’ont fait du bien, j’avais réellement besoin de les entendre.

Je n’associe plus mon Noël raté au mariage en lui-même. La crise qui a eu lieu avait sa source dans bien plus qu’une simple journée. C’est une histoire qui me rend encore profondément triste, mais que j’ai réussi à séparer distinctement des souvenirs du mariage.

J’ai de belles photos qui embellissent encore mon souvenir de cette journée, et un film plus « cru », dont les images ne sont pas retouchées, mais qui me fait ressentir les choses presque comme si je les revivais : les images de la journée sont finalement complémentaires, et en cela, absolument parfaites ! Je les aime tout autant désormais.

Les liens très forts que nous avions avec notre entourage se sont encore resserrés : pour certains de nos amis, nous avoir dit en face toute l’affection qu’ils nous portaient nous a encore rapprochés davantage. Quant aux rares personnes que nous avons invitées en nous sentant un peu obligés… ce sont les seules que nous n’avons plus revues depuis.

Nous nous sentons plus légitimes que jamais face à nos familles. Nous ne sommes plus le « couple d’ados » que nous avions toujours un peu le sentiment d’être à leurs yeux. On nous regarde comme des adultes.

Mais le principal, c’est ce que le mariage a changé entre l’Ours et moi : je vais être très concise, RIEN DU TOUT. Je trouve toujours difficile de parler des choses qui se passent simplement, alors je ne vais pas m’éterniser en roucoulades sur notre bonheur conjugal !

Ce que je peux te dire par contre, c’est que je suis très fière d’avoir choisi de porter son nom. Il m’a fallu un peu de temps pour m’y faire (le changement sur Facebook a été l’étape la plus difficile, sans rire !), mais à présent, c’est l’identité que j’ai assimilée, celle qui représente la nouvelle famille que j’ai choisi de construire. Peut-être que ça a eu d’autant plus d’impact que l’histoire avec mes parents m’a beaucoup perturbée, je ne sais pas. En tout cas, ce nouveau nom sur les courriers et par lequel on m’appelle désormais m’apporte une joie que je n’imaginais pas. Je suis sa femme, à lui, et cette pensée me bouleverse.

Et toi, comment as-tu vécu ton mariage avec le recul ? As-tu eu besoin de temps pour l’apprécier ? Quel impact cette union a-t-elle eu sur ton entourage, ta famille ? Raconte-moi tout.


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Mon mariage d’hiver à la lueur des bougies : le bilan émotionnel”

  • Quel bel article, surtout la fin qui ma émue on ressent tellement l’amour que tu as pour ton Ours. C’est normal d’avoir un besoin de reconnaissance vu tout l’investissement que tu as mis dans ta journée. Votre mariage était splendide vraiment n’en doute pas. Malheureusement les invités ne pensent pas à le dire aux mariés, ils se le disent éventuellement entre eux.

    • Merci Madame Néfertiti 🙂 ! Hé oui, c’est fou, plus le temps passe et plus je l’aime cet homme ! Haha, il faut espérer que ça continuera dans ce sens là 😉 !
      Je me suis fait la promesse de faire plein de compliments aux mariés pour le prochain mariage auquel j’assisterai du coup !

  • Oh merci pour cet article ! Parce que moi aussi, j’aurais aimé avoir plus de compliments (nos vêtements élégants mais originaux, la déco faite maison, le choix de jeux de société, le choix d’un bal folk avec un groupe et pas des enregistrements, et l’invitation avec de « vrais » copié-collé et pas faite à l’ordinateur) et je me sentais honteuse d’attendre cela ! En fait, certaines personnes nous ont dit cela après, d’autres… l’ont dit à d’autres personnes qui nous l’ont heureusement rapporté !
    C’est super que maintenant, les belles choses aient pris le dessus pour toi aussi.

  • Eh… je rajoute que j’ai adoré ta robe (et ses manches en dentelle), ta cape (oh, les plumes !), et même ta couronne de fleurs (alors même que j’ai coutume de dire que je n’aime pas ça,mais tu portais cela très bien). Et waouh le groupe de musiciens, une sacrée belle surprise ! Et je crois qu’il y avait des appareils photos jetables sur les tables… trop super ! Bref, il m’avait l’air super votre mariage !!!!

    • Trop gentille 🙂 ! Mais merci, ça me fait vraiment très plaisir !!
      Comme toi, les compliments nous ont été « rapportés », parfois longtemps après (ça fait presque un an maintenant et encore la semaine dernière on a eu de nouveaux retours hyper agréables !), mais ont peu été faits en face le jour J alors que c’est ce que j’attendais. Je suis contente de voir que tu (et peut-être d’autres ?) t’es reconnue dans ce sentiment que j’avais un peu de mal à assumer ^^ !

  • Hello Madame Origan,
    Je viens de lire tes articles en une seule fois car depuis peu je sais que je vais me marier en décembre 2019… Mon aventure commence, j’ai adoré lire la tienne.
    Je te souhaite une belle vie avec monsieur Ours…

    • Coucou Emilie, et FÉLICITATIONS pour ton mariage de Décembre 🙂 ! Profite bien de cette période de préparatifs, c’est intense mais méga excitant !
      Merci en tout cas, je suis contente que tu aies aimé me lire, et après plus d’un an de mariage (déjà !) notre vie est toujours aussi chouette, si ce n’est plus encore ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *