Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : où et quand ?

Nous voilà donc, un 29 septembre 2015, fiancés ou plutôt « ayant-décidé-de-se-marier » (ben oui  je ne me fais toujours pas au terme « fiancés »). Mais c’est que ce mariage maintenant, il faut l’imaginer, le concevoir, le créer et même, l’annoncer !

Alors, comment fait-on ça ?

Comme vous l’avez lu dans mes précédentes chroniques, avant de franchir le cap de faire ma propre demande, j’avais eu tout le loisir de penser au mariage pendant plusieurs mois. J’avais donc déjà imaginé une saison, une ambiance… Mais je ne voulais pas non plus imposer ces idées à M. Rigolo, je me marie AVEC lui donc l’ambiance de notre jour J doit NOUS convenir.

Le premier choix a d’abord été celui de la saison visée : je rêvais depuis le départ d’un mariage d’hiver, M. Rigolo savait déjà ne pas vouloir se marier en été. Alors quand je lui ai parlé de l’hiver, il m’a répondu « après tout, pourquoi pas, quitte à se marier hors saison, autant aller jusqu’au bout de l’idée ». Une décision vite prise donc !

Choisir la région n’a pas été difficile non plus. M. Rigolo est originaire de région parisienne mais il l’a quittée dès qu’il a pu. J’ai beaucoup déménagé enfant : pour faire simple, disons que je suis originaire d’Alsace mais que ma grand-mère paternelle est de Haute-Savoie. Et nous avons tout deux choisi de nous installer en Haute-Savoie, c’est donc là que nous avons choisi de célébrer notre mariage : dans notre région d’adoption mutuelle, avec une petite touche d’origine familiale.

Nous organiserons donc un mariage d’hiver en Haute-Savoie, région qui se prête si bien à un mariage hivernal.

Un mariage à la montagne : où et quand ?

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

À ce moment-là, j’ai sorti à M. Rigolo tous les lieux de réception aux alentours déjà repérés en amont par mes soins et qui semblaient avoir le cachet que je souhaitais : une ambiance authentique voir chalet, du rustique, du bois, de la vieille pierre. Il y avait des fermes retapées, des auberges, un chalet à la montagne au bord des pistes, un chalet au Col des Aravais (en PLEINE montagne, quel cadre !).

Nous avons alors réalisé qu’il fallait qu’on affine plus nos critères pour faire notre choix :

  • l’ambiance authentique telle que définie plus haut
  • pas trop loin de chez nous, pour éviter des heures de route à une époque où la neige peut s’inviter au programme sans crier gare (s’il vous plait, s’il vous plait, s’il vous plait, faites qu’il neige !)
  • avec plusieurs espaces de réception pour pouvoir organiser au minimum notre vin d’honneur et notre réception du soir au même endroit, éventuellement pour une cérémonie laïque (nous n’avions encore pas décidé entre église ou pas, ça fera l’objet d’une prochaine chronique)
  • et pouvant accueillir… ah ben oui, tiens, pouvant accueillir combien d’invités au fait ?

C’est là que nous nous sommes attelés à l’estimation du nombre d’invités approximatif que nous aurions. Et euh, hum, disons que ça s’est corsé… Nous avons tous les deux de grosses familles et beaucoup d’amis. Pour vous donner une idée, M. Rigolo a 10 tantes maternelles et 4 oncles et tantes paternels. Oui, oui. De mon côté, j’ai moins d’oncles et tantes directs mais en revanche, du côté de ma grand-mère paternelle, nous côtoyons beaucoup les cousins de mon papa et mes cousins-issus-de-germains, que j’appelle d’ailleurs communément « mes cousins » à tort et à travers.

En dressant une première liste, on arrivait à 150 invités pour moi et plus de 200 pour M. Rigolo… Nous sommes donc très vite arrivés au constat qu’il nous faudrait CHOISIR. Fort de ce constat, nous nous sommes dits « quel chiffre d’invités nous paraît raisonnable entre trop de monde et pas assez ? ». Nous avons fixé arbitrairement à 180 invités. Ça nous paraissait être déjà un gros mariage, mais gérable quand même.

À partir de là, nous avons pu sélectionner, à partir de ma première liste, les lieux potentiels dans notre région, qui puissent accueillir 180 personnes au repas. Adieu le mariage complètement à la montagne ! Non seulement nous ne trouvions pas de lieu de réception pour autant de monde avec les critères que nous voulions (et qui ne nous coûte pas la peau des fesses…) mais, en plus, nous avons réalisé que, niveau organisation, 180 personnes dont de nombreuses venant de loin, sur les routes de nuits en hiver, on ne voulait pas gérer !

Une fois le tri fait, il ne restait plus que 3 lieux !

C’est parti pour les visites !

D’abord, nous avons visité une vieille ferme, à Giez, au bout du lac, à environ 50 minutes de chez nous. Un cadre superbe, perdu dans la nature, avec vue sur le Mont-Blanc par beau temps. La ferme a été superbement bien retapée, avec plusieurs espaces de réception, une forme en L qui ménage un petite cour, des jardins (beaucoup moins intéressant pour notre mariage d’hiver, forcément). Mais le prix de base était déjà bien élevé, avec plein d’extras à rajouter : le chauffage (avec une fourchette de prix par tranche de 5 degrés. Soit 600€ de plus s’il fait -15 ce jour-là), la location des braseros pour la cour, repousser l’heure de fermeture (2 heures du matin à la base !)… Donc ça faisait un total VRAIMENT élevé.

Choisir le lieu de notre mariage : la Ferme Degy

Crédits photo : Ferme Degy

Ensuite, nous avons visité une auberge, à 10 minutes de chez nous, à un prix plus abordable puisqu’on s’affranchit d’un tarif de location car nous ne payons que le repas. Les lieux sont charmants, une ambiance très cosy, du bois, de belles fenêtres. L’accueil de la propriétaire était super, pleine d’enthousiasme et de bonnes idées. On pouvait être 180 au repas, mais pas d’espace pour faire notre vin d’honneur à l’intérieur, un indispensable pour un mariage d’hiver !

Choisir le lieu de notre mariage : La Grange à Jules

Crédits photo : Auberge La Grange à Jules

Enfin, nous avons visité les anciennes granges d’un château, à 15 minutes de chez nous, dans le village… de ma grand-mère ! Les deux corps de ferme forment une cour carrée, fermée, qui donne une ambiance très calfeutrée, super en hiver. Dans la cour, il y a 2 espaces abrités, utilisables pendant le vin d’honneur avec braseros mis à dispositions. Dans un des corps de bâtiment, on trouve 3 petites salles dont un bar, parfaites pour le vin d’honneur. Dans l’autre bâtiment, la grande salle de réception, très haute de plafond, charpente apparente, une mezzanine, une vieille cheminée massive, espace dédié pour le DJ, cuisine spécial traiteur… Elle permet d’asseoir tout pile 180 personnes, voir un peu plus si on décide d’utiliser la mezzanine. Le prix est conséquent, mais bien 25% de moins que le premier lieu visité. On peut organiser l’ensemble de notre réception au même endroit, et puis, niveau charge émotionnelle, quand le propriétaire me parle de mon arrière-grand-père Léon pendant la visite, ça fait un sacré effet !

Tu l’auras compris : c’est celle-ci que nous avons choisie !

Choisir le lieu du mariage : La Medicée

Crédits photo : Photo personnelle

Choisir le lieu du mariage : La Medicée

Crédits photo : Photo personnelle

Choisir le lieu du mariage : La Medicée

Crédits photo : La Medicée

Tous les weekends de l’hiver 2017 étaient encore disponibles, nous avons donc eu l’embarras du choix pour fixer notre date. Nous nous sommes d’abord décidés pour janvier, pour être vraiment dans l’hiver et passer après les fêtes. Puis nous avons regardé les dates de vacances d’hiver, pour passer avant. Ceci pour plusieurs raisons : ne pas bloquer nos invités par rapports à leurs vacances, et pour éviter de nous marier en pleine période touristique en Haute-Savoie.

Le temps de faire tout ça, sans nous presser, nous sommes fin janvier 2016 : il nous reste un an pour les préparatifs !

Et toi ? Comment as-tu fait avec ta moitié pour définir la date de votre mariage ? Et choisir le lieu qui vous accueillerait ? Raconte !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : où et quand ?”

  • Magnifique !!!! Woua ça va être un mariage de rêve !!! Votre salle est sublime, avec cette belle charpente et tout ce bois chaleureux ! Tu vas te régaler pour imaginer ta déco dans ce beau cadre !!!

  • Oh mon Dieu que cette salle est magnifique ! Je remarque cette splendide cheminée et cet immense tableau ! ça me fait penser à une salle bavaroise d’époque, ça y’est j’imagine la neige tombant dehors et toi en belle mariée arpenter les allées de table ! Ca va être SOMP-TUEUX !

  • Je me délecte de suivre tes préparatifs tout cet hiver, à te lire assise sous un plaid et avec une tasse de thé dans la main quand il fera froid dehors… Car votre salle inspire une véritable ambiance cosy, tu vas pouvoir t’éclater niveau déco ! 😀

  • OK… ta chronique m’a bien calmé pour le mariage en montagne lol. J’y ai songé et heureusement que j’y ai jamais vraiment mis le nez parce que ça m’aurait déprimé direct.
    C’est très joli comme salle, et le lieu avec de la neige, ça va vraiment être féérique!

  • Tres bel endroit! Je l’ai repere il y a quelques temps puisque comme tu dis des lieux comme ça dans la region il n’y en a pas beaucoup. Est ce que je peux te poser une question indiscrete et te demander un ordre de prix pour votre location? je me marie l’an prochain et je voudrais savoir si cela vaut la peine de les contacter sachant que nous n’avons pas un gros budget. Tu peux me repondre en prive si cela te convient mieux. Merci d’avance et je suis sure que ton mariage va dechirer avec ce joli lieu!

    • Je ne vois pas comment te répondre en privé puisque tu n’es pas inscrite sur le site. Mais bon je n’ai pas vraiment de tabou.
      La salle nous coûte 4600 euros du vendredi 8h au dimanche 18h, chauffage etc inclus. Sans le vendredi ça faisait 4000e.
      Il y a donc la salle de réception, 2 petites salles, 1 salle « bar » et du dortoir de 14 personnes.
      Mais je crois savoir que c’est plus cher l’été (sans avoir de notion de prix pour autant…).

  • Tout d’abord Félicitations ! Je suis de haute savoie egalement et comment dire…un mariage en hiber c’est un peu ma lubie. Et la medicée c’est tellement beau ! Raclette/ fondue pour le repas ? 🙂

    • Merci Julie!
      Et non, pas de fromage fondu pour le repas, l’idée m’a évidemment traversé l’esprit, mais finalement on est resté sur un repas « classique », mais qu’on a bien peaufiné avec notre traiteur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *