Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : les rencontres de prestataires

Choisir les prestataires pour notre mariage n’a pas été chose aisée pour moi. Vois-tu, je suis quelqu’un de plutôt énergique, plutôt souriante et plutôt avenante. Entre amis, je suis capable de déblatérer un paquet de bêtises, je suis assez spontanée. Mais face à des étrangers, je suis au contraire plutôt timide, j’ai du mal à m’affirmer, à exprimer ce que je souhaite, ce qui m’embête, ce que je souhaiterais changer. Et par dessus tout, je n’aime pas le téléphone. Décrocher mon combiné pour appeler un inconnu, que je risque de déranger, ça me demande toujours un effort certain. Donc à l’idée de devoir appeler des dizaines de personnes pour organiser notre mariage (traiteurs, photographes, fleuristes, prêtre, employé de mairie, magasin de robe, etc.), je ne partais pas en terrain conquis.

Ces différents prestataires, il a déjà fallu les repérer, trier dans le lot ceux qui m’intéressaient, et puis aborder un premier contact. Du fait de ma timidité (ou de ma phobie sociale du téléphone, appelle ça comme tu veux), ces premières étapes se sont passées quasi exclusivement sur Internet, tant pis pour ceux dont le site n’était pas attrayant. Bon et puis quand même parfois, je me suis fait un peu violence et j’ai décroché mon téléphone.

Laisse-moi te raconter ces recherches…

Comment nous avons trouvé nos prestataires

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Le choix de celle qui immortaliserait notre mariage

Je voulais de belles photos, et j’ai rapidement compris ce que « belles photos » voulaient dire pour moi :

  • des photos spontanées
  • des photos vives et joyeuses
  • des photos lumineuses

Des photographes, on en trouve par dizaines en France, j’ai passé de très longues heures sur Internet à baver devant leurs photos de mariage. En revanche, se faire une idée du prix est rarement facile, la page « tarifs » se soldant souvent par « Contactez-moi pour toute information ou demande de devis ».

Après avoir dressé une liste de 5 ou 6 photographes, je les ai donc contacté par mail, en leur dressant un petit tableau de ce que sera notre mariage, de l’ambiance que nous voulons créer et donc des images que nous voulions en garder. Les retours ont été plutôt sympa en général, et les gammes de prix assez variées entre une photographe débutant sa carrière et nous proposant une prestation à 1200 euros et une autre bien ancrée dans le milieu dont le devis montait à plus de 3000 euros.

C’est là que M. Rigolo est entré en jeu, me permettant d’éliminer un ou deux photographes dont le style ne lui plaisait pas. Nous avons également écarté les prestations les plus chères. Nous avons ainsi fait 3 rencontres « skype » avec des photographes. Nous avons surtout accroché avec l’une. Nous leurs avons systématiquement demandé de nous montrer des reportages photo complets, pour nous faire une idée plus précise de leur style et pas seulement sur une sélection des plus belles photos. À ce moment-là, plus de doute, nous savions avec qui nous allions travailler. Celle avec qui nous avions le plus accroché était également celle dont les photos nous plaisaient le plus. Toutes ses photos sont superbes ! Elle était un peu plus chère que d’autres, et elle vient de Toulouse donc nous avons des frais d’hébergement et de transport à rajouter, mais nous la voulions vraiment à nos côtés.

Pour ne pas nous écarter de notre budget prévisionnel, nous avons décidé avec elle de ne la garder à nos côtés que jusqu’au début du repas, et pas pour la soirée. L’économie est conséquente, et les photos de la soirée n’ont pas besoin d’être artistiques, celles de nos copains feront bien l’affaire.

Photographe : check !

Le choix de celui qui allait nous remplir la panse

Avec M. Rigolo, nous aimons bien manger et bien boire. Nous voulions donc un bon traiteur, mais n’avions pas non plus envie de débourser une (trop grosse) fortune. J’ai commencé ma liste de traiteurs grâce à l’outil Internet, j’ai essayé d’établir un « budget minimal » pour chacun, la façon de présenter les pris étant très variés, donc difficile de se faire un avis rapide. Parmi les 3 ou 4 mails que j’ai envoyé après ce tri, l’un ne m’a jamais répondu (et là tu te dis « ben tu n’avais qu’à appeler », oui, oui, ça aurait pu être bien !), l’un m’a répondu qu’il ne faisait pas « ce genre de prestation » (euh, un traiteur qui ne fait pas de mariage, ça te paraît bizarre à toi aussi ?), et le troisième m’a fourni un devis type bien au-dessus de notre budget (genre 1/3 de plus).

Retour à la case départ.

En flânant sur un blog de mariage, je suis tombée sur le mariage de Marie-Laure et Mickaël, qui se sont mariés en hiver, au même endroit que nous. Évidemment je me suis jetée sur l’article relatant leur mariage. Marie-Laure y parle de leur traiteur, en des termes assez éloquents, qui ont attiré mon attention. J’ai donc recherché ce traiteur sur Internet, trouvé une adresse mail malgré l’absence totale de site Internet et  j’ai adressé un petit mail circonstancié. Je te la fais courte, parce que je te reparlerai de notre traiteur dans une chronique dédiée après le mariage, mais c’est bien lui que nous avons choisi. Comme quoi, ma règle de « pas de site Internet, pas de contact » n’a pas marché à tous les coups.

Traiteur : check !

Comment nous avons trouvé nos prestataires

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Le choix de celui qui nous fera nous déhancher sur la piste de danse

Je triche, ce choix-là a été évident dès le départ !

M. Rigolo a parmi ses amis de lycée et de scoutisme, un pote dont l’animation évènementielle est le travail. Il a sa propre boite et il gère ! Nous avons eu plusieurs fois l’occasion de le voir à l’œuvre et notamment à des mariages. Nous avons totalement confiance en lui, il nous a fait un devis royal (avec une réduction monumentale) et nous avons signé le contrat sans aucune arrière pensée.

Comment nous avons trouvé nos prestataires

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Le craquage de l’image

À force de traîner sur les blogs de mariage et notamment celui-ci, je me suis mise à avoir envie d’un vidéaste au mariage. J’ai longtemps rêvé en résistant, sans même en parler à M. Rigolo, en me disant que ce n’était vraiment pas raisonnable. Et puis, tu t’en doutes puisque j’en parle, j’ai commencé à craquer. J’ai envoyé quelques mails pour me faire une idée des prix. Ah oui, ça coûte aussi cher qu’un photographe en fait.

Ça a calmé un temps mes envies.

Mais elle sont revenues, alors j’en ai parlé à M. Rigolo, qui était plutôt tout à fait favorable à l’idée. J’ai alors déniché le site d’un vidéaste aux horizons un peu variés. Il habite près de chez nous, et fait autant des vidéos de publicité, de promotions, que des vidéos plus « émotions » en montagne, ou en mariage. Le prix qu’il nous proposait, avec un drone pour les images aériennes (pour notre mariage d’hiver proche de la montagne, le rêve !), défiait toute concurrence. Nous nous sommes dit « chouette, on a trouvé le bon plan ». Oui mais non. Il est actuellement en voyage à l’étranger pour plusieurs mois, ne rentre qu’en décembre. Il a fermé son activité libérale auprès de l’URSSAF en partant et nous propose donc de ne pas faire de contrat et de le payer au black. On redescend donc de notre petit nuage, nous ne travaillerons pas avec lui.

Début août, nous allons au mariage d’un de mes cousins, pas loin de chez nous. Ils ont une vidéaste, qui a l’air plutôt sympa. Deux semaines plus tard, mon cousin nous envoie leur teaser. Le nom de la vidéaste m’est inconnu, il n’était pas ressorti dans mes recherches, mais ce qu’elle fait est chouette. Les tarifs annoncés semblent raisonnables même si ça reste un budget conséquent. Après quelques échanges de mail, nous finissons par la rencontrer autour d’un thé un dimanche pluvieux maussade.

Le contact passe et nous craquons : vidéo il y aura !

Comment nous avons trouvé nos prestataires

Crédits photo (creative commons) : Unsplash

Voilà ! Tu sais maintenant comment nous avons sélectionné nos principaux prestataires.

Et toi, où en es-tu de ta recherche de prestataires ? Et par quel biais as-tu trouvé ceux-ci ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : les rencontres de prestataires”

  • Oh, je me reconnais dans ta description, surtout pour le téléphone ma grosse hantise !!! Mais parfois il faut arriver à se botter les fesses et appeler, les gens sont très souvent gentils malgré tout 🙂 j’ai appelé l’animateur de ma soeur (pour son mariage), j’avais peur de le déranger. Il m’a dit très simplement qu’il allait commencer sa prestation dans les 5 minutes et donc qu’il avait assez peu de temps à m’accorder, il m’a demandé de lui envoyer un sms avec le récapitulatif pour que ce soit plus simple pour nous deux, si ça ne me dérangeait pas ^^ les gens sont souvent gentils, surtout les professionnels qui ont tout intérêt à l’être 🙂
    Le vidéaste c’est un coup c’est sûr, mais je trouve que ça apporte une autre dimension aux souvenirs de mariage, c’est un gros complément pour les photos !!!
    En tout cas j’ai hâte d’en savoir plus sur tes différents prestataires, et surtout le menu que vous avez choisi (moi gourmande ? Naaaaa 😛 )

    • Oui au final, ils sont tous été très gentils au téléphone. En même temps, il n’y a pas de raison d’être désagréable au premier abord. mais c’est une vieille hantise que je traîne!

      • Certains pourraient l’être mais c’est dans leur intérêt aussi de faire une bonne première impression ! Mais je te comprends, j’ai même “peur” d’appeler mes amies, ça me stresse alors que bon, ce ne sont pas des inconnues !
        Habitant Toulouse, et ayant un peu regardé les différents photographes, je suis curieuse de savoir qui vous avez choisi pour immortaliser votre joli jour 😀

        • C’est la douce Margaux de studiohuit ! Je suis absolument fan de son travail et j’ai tellllllement hâte de voir notre jour sous son objectif !

          • Oh, il me semble avoir déjà vu quelques unes de ses photos 🙂 ! Hiii, tu m’étonnes, elles vont être sublimes je suis sûre 😀

  • Oho, je me revois exactement à ta place Mlle Croizé ! Pas simple la recherche de prestataires ! Et pour moi aussi, pas simple de prendre le téléphone …. Et au fial nous avons rencontré des gens adorables ! Surtout notre vidéaste qui a été un amour, en plus d’être hyper doué. Pour nous aussi ce n’était pas prévu dans notre budget et c’est Mr Montagne qui a craqué en premier 🙂

  • Oh ben moi aussi j’ai cette hantise du téléphone ! Beurk !!!
    Un mail ou même des SMS je préfère largement…
    Du coup mes recherches ressemblent un peu aux tiennes !

  • Cher copine allergique au telephone lol!
    Et bienvenu dans l’equipe craquage de derniere minute pour une videaste ?.

    Par contre ta fin sur le traiteur me fait un peu peur.

  • On a pris le même traiteur. Il est incroyable nos amis et familles avaient adoré le dîner. En plus d être adorables ils sont hyper professionnels !!! pleins de belles choses pour la fin des préparatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *