Mon mariage en hiver et en origami : notre croisière en Méditerranée – prélude

Quel plaisir de te retrouver ! Il est vrai que mes chroniques arrivent loooooooongtemps après mon mariage en février 2015. À ma décharge, cela n’est pas dû à une flemmite extrême ou à un quotidien surchargé ! En réalité, nous avons préféré attendre la fin d’une formation longue et éprouvante de mon mari pour partir l’esprit léger. Ce n’est donc qu’en avril que nous sommes partis en voyage de noces, soit plus d’un an après notre mariage !

Dans mes dernières chroniques, je t’ai parlé de l’aérodromophobie (oui, j’aime les mots compliqués !) de mon amoureux qui limite nos destinations. Finalement, nous avons choisi de partir en croisière en Méditerranée. Mais rien que la réservation de ce voyage fut toute une aventure !

Dans un premier temps, nous avons opté pour une croisière chez Costa Croisière. Les dates, le port d’embarquement accessible depuis la gare de Nice, les escales ( Italie/Grèce/Turquie/Mer Noire) , le prix… tout nous convenait ! Le soucis, c’est que nous nous sommes un peu vite emballés et nous sommes passés directement par le croisiériste pour réserver.

Erreur number 1

Finalement, nous trouvons cette croisière bien moins chère chez un grossiste spécialisé. Nous annulons auprès de Costa (avec des frais !) et réservons sur le même bateau via le site du grossiste.  Bref tout roule, notre voyage de noces est calé !

Oui mais en novembre, soit 5/6 mois avant notre départ, le site nous informe que faute de clients, Costa décide de changer la destination du bateau ! Bye bye la Grèce, bonjour l’Espagne !  Sauf que NON cela ne nous convient pas ! Mais alors pas du tout ! Ce qui nous faisait rêver, c’est la richesse archéologique de la Grèce… mais pas seulement ! Une escale en particulier était importante à mes yeux : Istanbul. La raison ? Mon histoire familiale ! La famille de mon père est arménienne, d’Istanbul plus précisément. C’est la ville où mon père est né et a grandi jusqu’à ce qu’il vienne habiter en France. C’est de là que vient toute cette branche aussi loin que remonte la mémoire familiale. Malheureusement, je n’ai jamais eu la chance de m’y rendre : mon père ayant quitté la Turquie encore enfant, il n’y a pas fait son service militaire et ne peut y retourner à moins de remplir ce devoir ou de payer une forte somme.  Tu comprends maintenant ma déception et ma frustration face à changement qui contrariait ce retour aux sources…

Heureusement, j’ai un mari formidable qui ne lâche rien ! À force de recherches, il déniche via un autre site une croisière au parcours similaire mais sur une autre compagnie bien plus luxueuse ! Car si Costa peut être désigné comme une compagnie 2*,  Celebrity Cruise est considérée comme un compagnie 5* ! La différence de prix n’est pas si importante et les escales sont parfaites puisqu’en plus d’Istanbul, nous nous arrêtons (entre autres) à Naples/Capri, qui, si tu te souviens, était la première destination de notre lune de miel ! Le seul hic, c’est que le départ se fait du port proche de Rome. En avion, cela se fait très bien (et pour pas trop cher)… En train, c’est une autre histoire ( à suivre !)

Bref tout s’arrange, tout va bien dans le meilleur des mondes !

Jusqu’à deux mois avant le départ…

Où on nous annonce que les escales changent suite à des travaux dans le port d’Istanbul qui sera donc fermé. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !

Au cours de mes prochaines chroniques, je te parlerai de notre voyage en train jusqu’à Rome, notre découverte du bateau, nos différentes escales : Rome, Messine, Malte, Rhodes, Éphèse, Mykonos, Athènes, Santorin, Capri/Pompei. J’essaierai de te donner quelques conseils sur ces destinations et surtout quelques astuces pour optimiser une croisière! Je sais que cette chronique peut se révéler frustrante mais je ne me voyais pas commencer mon récit sans aborder toutes ces péripéties ! Si jamais tu dois partir dans peu de temps en croisière ou vers ces destinations et que tu as des questions à me poser avant la publication de mes prochains articles, n’hésite pas à m’écrire à mademoisellesakura@yahoo.fr

Je finis avec quelques photos, un avant-goût de mes prochaines chroniques !

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Croisière en Méditerranée - Mlle Sakura

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi, où as-tu prévu de partir en voyage de noces ? L’organisation de votre séjour se passe bien ou tu rencontre quelques imprévus ? Raconte !

 

✈ Pour des hôtels très chics et des voyages extraordinaires, je te propose de faire un tour du côté de VeryChic : chaque jour, le site te propose des ventes privées pour des hôtels 5* partout dans le monde !




5 commentaires sur “Mon mariage en hiver et en origami : notre croisière en Méditerranée – prélude”

  • Ah c’est vraiment triste pour ton père! Mon mari s’ est occupé de cette histoire de service militaire il y a 2 ans, je sais pas si les tarifs ont changé depuis l’époque de ton père…
    Et pour Istanbul, c’est aussi faisable en faisant un road trip de 3 semaines, comme l’a fait ma témoin adorée pour mon mariage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *