Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la découverte

Ce que je ne t’ai pas dit dans ma chronique de préparatifs, c’est que notre hôtel est réparti en deux bâtisses, séparées par une route. La chambre que j’occupe, dans laquelle nous passerons notre nuit de noces, et celle que M. Rigolo occupe pour s’habiller sont chacune dans un bâtiment différent.

Quand elles se sont rendues dans la chambre de M. Rigolo, la vidéaste et la photographe en ont profité pour repérer le bon endroit pour la découverte. J’avoue, moi, j’avais complètement zappé d’y réfléchir en amont. Mais c’est bien pour ça qu’on s’entoure de super prestataires, hein ? Pour compenser notre manque d’expérience !

En partant de ma chambre, j’enfile donc ma cape, histoire de ne pas être d’emblée frigorifiée pour la minute que je vais passer dehors à traverser la route entre les deux bâtiments.

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

En arrivant dans l’autre bâtiment, qui est en fait le bâtiment principal avec la salle du restaurant de l’hôtel, je commence par croiser une copine de fac qui vient d’arriver. Ma témoin, Miss Krakotte, me prend la cape, et me guide dans les escaliers. Elle me fait patienter à mi-hauteur, pendant que la vidéaste et la photographe vont chercher M. Rigolo et s’installent.

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

On me donne le feu vert pour avancer, je crois que j’ai un peu le trac. Ma témoin m’attend à la porte et me fait signe de passer.

Je rentre dans un grand couloir, bordé de grandes fenêtres de tout son long : il y fait donc très clair malgré la brume toujours présente dehors. Au bout du couloir, M. Rigolo est là, de dos. C’est le cœur tremblant que je m’approche de lui ! Comme la veille au moment de dire « Oui ! », j’ai besoin de prendre une grande inspiration pour avancer. Ses yeux sont bien rouges et humides quand il se retourne.

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

On s’embrasse, il me fait tourner pour découvrir ma robe. Je le fais tourner moi aussi : je veux pouvoir l’admirer !

Qu’il est beau, mon petit homme, son costume lui va très bien (il lui fait un petit cul d’ailleurs, mamma mia !). C’est lui, juste lui, simplement lui, mais LUI !

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Ma découverte avec mon futur mari // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Comme nous avons un peu de retard sur la poursuite du planning, nous ne nous éternisons pas dans le couloir et nous filons faire nos photos de couple. Je repasse simplement par ma chambre pour enfiler mes articles grand froid : mes collants de ski par-dessus mes collants normaux, ma paire de grosses chaussettes « In tartiflette we trust » et mes Moon Boots blanches à fourrure (fausse toujours) achetées spécialement pour l’occasion. En route !

En route pour la séance photo de couple // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Photo personnelle

Et toi et ton futur ? Vous êtes-vous découverts dans un lieu particulier ? À un moment particulier ? Ou au bout de l’allée ? Dis-moi tout…



2 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : la découverte”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *