Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : éloge à notre traiteur

Dans cette chronique, si tu le permets, j’aimerais faire une petite pause dans mon récit et te re-parler de notre traiteur. Dans ma chronique sur nos choix de prestataires, je ne l’avais que brièvement évoqué. Voici donc une chronique juste pour lui. Oui, oui.

À la recherche du bon traiteur

En flânant sur un blog de mariage, je suis tombée sur le mariage de Marie-Laure et Mickaël, qui se sont mariés en hiver, au même endroit que nous. Évidemment, je me suis jetée sur l’article relatant leur mariage. Marie-Laure y parle de leur traiteur, en des termes assez éloquents, qui ont attiré mon attention.

J’ai donc recherché ce traiteur sur Internet. Enfer et damnation, presque aucune info à trouver, pas de site, pas référencé sur les annuaires type mariage.net, dans aucun des annuaires des blogs de mariage. Je trouve juste vaguement une adresse et un numéro de téléphone. En fouillant vraiment vraiment très bien, je finis par tomber sur un référencement TripAdvisor, puisqu’il semblerait que ce monsieur tienne aussi un restaurant. Les critiques y sont tout aussi dithyrambiques que celle de Marie-Laure sur le blog.

Alors oui, moi qui avais tant de mal à prendre mon téléphone pour contacter mes prestataires, j’ai fini par me faire violence, et je l’ai appelé. Je tombe sur un monsieur charmant, qui m’explique que la cuisine, c’est sa passion, qu’il cuisine pour le plaisir et pas pour vivre (même si ça lui permet de vivre au passage).

Il m’explique également qu’il n’a pas une carte toute prête pour les mariages dans laquelle nous choisirions l’entrée, le plat ou le dessert qui nous plairaient. Il part de zéro, cherche à savoir qui nous sommes, d’où nous venons, comment nous voyons notre mariage et il crée le menu avec nous, étape par étape. Il s’attache à nos souhaits, au vrai goût des aliments, mais aussi aux jeux de textures.

D’après l’article du blog, le service ne serait même pas plus cher qu’un traiteur standard dans la région. J’accroche complètement avec son concept, et nous bloquons un rendez-vous.

Rencontre avec notre traiteur

Un samedi de mars, nous nous rendons donc dans son restaurant. Le monsieur est grand, imposant, mais tout à fait avenant. Son restaurant se trouve au rez-de-chaussée de sa maison, semi-enterré, sans fenêtres, à la décoration spartiate.

Il nous explique un peu mieux sa façon de travailler. Notamment que le prix de son menu est plus cher que celui d’un traiteur lambda, mais qu’il n’y a pas de frais cachés : la vaisselle est gratuite, les frais de livraison inexistants, le droit de bouchon tout simplement interdit quand on loue une salle (eh oui, sache que si tu loues une salle, ton contrat de location fait que tu y es « chez toi » le temps de la réception : faire payer un droit de bouchon est donc interdit. Ça ne vaut par contre pas si tu es dans un restaurant…), le pain/l’eau/le café/la soupe à l’oignon de 4h du matin sont inclus. Il fait payer le prix de la nourriture, mais pas tout ce qui l’entoure. Du coup, effectivement, ses prix finaux ne sont pas exorbitants pour le service rendu.

Il a un débit de parole impressionnant, parle beaucoouuuup de lui-même et de comment il en est arrivé là, mais il nous plaît. Nous avons envie de lui confier notre mariage. Nous repartons avec une liste de plat divers, pour que nous puissions sélectionner ceux qui nous plairaient a priori, afin qu’il se fasse une idée de notre « identité gustative ». Nous dressons également une liste des choses qui sont importantes pour nous dans notre repas de mariage, les saveurs auxquelles nous tenons.

Quand nous le revoyons quelques semaines plus tard (fin juin déjà !), il commence par prendre tout ça en compte, nous raconte l’histoire de chacun des plats de la liste (c’est hallucinant comme il a une histoire pour TOUS ses plats, rien n’est anodin, ses plats ont une âme). Puis nous passons à l’étape créative, il associe les saveurs, les textures, avec originalité, et ça nous donne follement envie.

À ce moment-là, nous n’avons pas de devis chiffré, mais nous avons clairement envie de bosser avec lui, au diable les quelques euros de différence qu’il y aura peut-être, il nous a captivés !

Notre très bon traiteur en Haute-Savoie // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

La dégustation

Le prochain rendez-vous a lieu fin octobre, pour le repas de dégustation.

Il nous reçoit dans son restaurant, les vrais « clients » du jour sont installés à une table bar, et il nous installe nous sur une petite table de deux.

Ce soir-là, nous goûtons TOUT : toutes les petites mignardises du goûter d’honneur, tous les amuse-bouche du vin d’honneur, l’entrée, le plat et les desserts. J’avoue que nous sommes repartis avec les desserts en doggy bag, impossible de caser tout ça dans notre estomac. Tout est divin, des éléments les plus simples aux plus compliqués qu’il a élaborés dans son atelier.

Mais le spectacle ne s’arrête pas à ce que nous avons dans notre assiette, nous assistons au passage à la représentation qu’il réserve à ces clients du soir. C’est VRAIMENT un spectacle.

Là encore, au restaurant, pas de carte, il passe quarante-cinq minutes à leur expliquer ce qu’il peut leur cuisiner ce soir-là, avec quelles sauces, quels accompagnements, etc. Il cuisine ce que chacun souhaite. Ce soir-là, pour onze clients, il a cuisiné quelque chose comme cinq viandes, trois poissons, fait onze sauces différentes !

Il passe trente minutes à présenter des végétaux comestibles tous plus étonnants les uns que les autres, et nous fait profiter des tests gustatifs. Notamment une feuille, bien verte, que l’on commence à déguster bouche fermée. Goût de chlorophylle sans rien de particulier. Puis il nous demande d’ouvrir la bouche. Oh !! On a l’impression d’avoir subitement un bon camembert bien fait en bouche. C’est vraiment saisissant.

Il nous fait également goûter un vin exceptionnel, qui se vend à 5000€ les 50cl en vente aux enchères, mais qu’il récupère pour bien moins que ça parce que c’est lui qui a permis au vigneron de se lancer en lui faisant confiance : il l’a en effet salarié un temps ! Depuis, le vigneron a repris sa « liberté », mais réserve une partie de sa production pour notre traiteur.

Nous sommes bluffés de A à Z, et terriblement excités de l’avoir pour notre mariage. Oui parce que sinon, pour réserver une table dans son restaurant un samedi soir, il faut s’y prendre… trois ans en avance !! Oui oui.

Le jour J

La femme du traiteur s’occupe de la gestion pratique des mariages, c’est donc elle qui nous retrouve sur le domaine le vendredi matin, réceptionnée par mon frère (puisque nous sommes déjà en route pour la mairie !).

Elle a pour objectif de dresser toutes les tables pendant notre absence, de tout préparer pour le lendemain. Ce qu’elle fait avec brio. Quand nous revenons après notre premier repas de noces, tout est prêt, nous n’avons plus que la décoration à installer. Nous avons gagné tellement de temps ainsi !

Notre très bon traiteur en Haute-Savoie // Photo : Martin Arnoux

Crédits photo : Martin Arnoux

Comme je te l’avais dit dans la chronique sur notre goûter d’honneur, nous avons débarqué après notre messe un poil trop rapidement par rapport au planning initialement prévu. Mais Madame a su s’adapter, elle a mis un coup de speed à son équipe et personne, pas même nous, n’a remarqué quoi que ce soit.

Le service s’enchaîne sans difficulté, tout le monde semble avoir constamment une pièce à manger ou un verre dans les mains. Et c’est aussi bon que dans nos souvenirs !

Le repas est succulent, j’arrive à manger presque tout (oui !!) et nos invités semblent subjugués eux aussi. À un moment, mon père vient me voir pour me demander le nom du traiteur puisque tous leurs copains leur demandent, mais qu’ils ne savent pas répondre !

Notre très bon traiteur en Haute-Savoie // Photo : Martin Arnoux

Crédits photo : Martin Arnoux

Qu’avons-nous donc mangé ?

  • Entrée :
    • Sucette de foie gras au chocolat pétillant : de petites billes de chocolat, qui pétillent en bouche quand on les laisse fondre sur la bouche et qui renferment un petit morceau de foie gras
    • Mille-feuille de foie gras au comté et magret fumé : sacré association de saveurs !
    • Terrine de foie gras aux framboises et spéculoos : le sucré des framboises, la douceur du foie gras et le croquant des spéculoos, c’est tellement original !
  • Plat :
    • Tournedos de canard et son jus aux épices : le canard est fondant, cuit juste comme il faut (tout est cuit sur place)
    • Parmentier de canard aux petits légumes : la douceur exquise du parmentier, une explosion de saveurs en bouche
    • Et leurs accompagnements de saison : une orchidée entièrement comestible (nous l’avons fait préciser par le DJ !) et une petite compotée de chou rouge aux marrons
  • Dessert :
    • Croquant intense au chocolat noir
    • Mousse à la mangue sur son lit de noix de coco et fruits de la passion
    • Crème brûlée à la vanille (brûlée en direct sur chaque assiette sous nos yeux !)
  • Café et croissants laissés sur place à leur départ vers 3h
Notre très bon traiteur en Haute-Savoie // Photo : Martin Arnoux

Crédits photo : Martin Arnoux

Tu dois te demander quelle fortune nous avons accepté de payer pour tout ça au final ? Eh bien, pas tant que ça, vraiment.

11 305€, service compris, pour cent cinquante-sept personnes au repas et deux cents au goûter/vin d’honneur.

Alors certes, pour certains, c’est le budget global de leur mariage, mais comparé aux autres devis que nous avons fait faire dans notre région pour ce nombre de personnes, ce n’était pas cher (nous avions plutôt des devis de 15 à 20 000€). Et pour la prestation offerte, ce n’était VRAIMENT pas cher. Et surtout, ça rentrait dans ce que nous avions budgété au départ.

Alors, un GRAND MERCI à vous, M. Éric Favre !!

Et toi ? As-tu eu du mal à trouver un traiteur ? As-tu vécu ton repas de mariage comme un spectacle ? Et tes invités, ils en ont pensé quoi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



14 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : éloge à notre traiteur”

  • Sur une base estimée de 20€/pers. pour ceux invités au gouter et au VH uniquement, cela revient à un total d’env. 66€/pers pour gouter + VH + diner + eau et pain + soupe à l’oignon et café croissants, service compris… Effectivement, ce n’est pas excessif !
    Le personnage que tu décris aurait pu me faire fuir (très bavard, pas de carte, pas de devis avant la dégustation…), vous avez bien fait d’écouter votre intuition 🙂
    Une vraie perle ! Les mariés de la région qui « tomberont » sur ton article seront gâtées 😉

    • j’avoue qu’à 4 mois du mariage quand on avait toujours pas de devis chiffré précis (juste une estimation) je me suis dis qu’on prenait un sacré risque! Mais ça valait vraiment le coup!

  • Eh bien, il a l’air d’envoyer du lourd ce Monsieur, et je regrette presque de ne pas habiter dans ta région 😉
    Je rejoins Mademoiselle Saphir, j’aurais eu peur de quelqu’un qui n’a pas de cartes et de devis, mais vous avez vraiment bien fait !! Votre menu me met l’eau à la bouche, et le fait que vous n’ayez eu que des compliments a dû vous faire vraiment plaisir 😀

    • on a vraiment eu envie de lui faire confiance, mais comme je le disais à Mlle Saphir, j’avais un peu les chocottes quand même!

  • J’ai déjà mangé deux fois dans ce restaurant!! Et c’est vrai que le concept est bluffant!!!
    Il y a à ce jour 3 ans d’attente pour réserver une place, mais ça vaut vraiment le coup! Il faut simplement jeûner deux jours avant pour pouvoir profiter de tout ce qui est proposé! 😉
    Il est très repute pour ses foies gras, vous avez bien fait de prendre ça comme entrée.
    J’ai encore en tête sa brouillade d’oeufs de cane aux truffes… un délice!!
    Vos invités ne seront pas déçus!

    • ON s’est dit qu’on allait réserver dans le restaurant pour nos 5 ans de mariage. Faut que j’y pense d’ici quelque mois!

  • Comme tu me donnes fin de bon matin !
    Effectivement je trouve le tarif carrément correct pour le nombre de personnes ça en valait vraiment la peine.
    Très bon choix et tu me donnes envie d aller goûter mais 3 ans d attente … ça me fait trop j aurais eu le temps d oublier 15 fois le rdv 😅

    • Ils te rappellent quelques semaines pour que tu n’oublies pas!!!
      Par contre j’ai entendu des histoires de couples qui venaient d’avoir un bébé et qui laissaient leur nourrisson de quelques jours pour y aller tellement ils avaient attendu!!! 😉

    • Oui ils envoient un SMS ou appellent quelques semaines avant pour vérifier, et ils ont quand même une liste d’attente à rappeler si désistement!

      • Bon bon bon je vais me renseigner alors c est trop tentant et j aime trop manger de toutes façons 😊
        Et je rectifie ça me donne FAIM lol

  • Ton traiteur me fait tellement envie ! Le notre était très bien, mais là, il n’y aucune comparaison possible. Le menu est à tomber par terre 🙂

  • Jamais entendu parler de ce monsieur bien que je sois dans la région! Merci pour la découverte!
    Mais 3 ans… Dur quand même !!! 😀

  • Whaouu quel bel article hommage ! Cela donne l’eau à la bouche un très bon choix de prestataire vous avez bien fait de lui faire confiance! C’est malin j’ai faim maintenant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *