Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : mettons la main à la pâte ! Partie 4

Je t’ai annoncé la dernière fois que cette chronique-ci serait l’occasion de te raconter comment j’ai finalement demandé de l’aide pour certains DIY.

Replaçons dans le contexte

J’ai eu du mal à demander de l’aide autour de nous pour la conception pratique de ce mariage.

La conception théorique ça a été facile : j’avais pleins d’idées, je rêvais, je conceptualisais et je proposais à Mr Rigolo. Soit il était d’accord (le plus souvent je dois le reconnaître), soit il ne l’était pas (comme pour nos cadeaux aux invités, j’y reviendrai) et alors je reprenais la phase de conception avec lui.

Mais mettre en pratique et créer les éléments de décoration que j’avais donc imaginé, ça a été plus complexe.

Il y a eu plusieurs raisons à cela :

  • Déjà parce que malgré sa bonne volonté Mr Rigolo n’a pas réussi à dégager du temps pour m’aider. J’étais donc seule et je ne suis pas une grande bricoleuse même si j’aime bien faire des choses (simples) de mes 10 doigts.
  • D’autre part, étant l’une des premières à me marier dans mes amies proches (dans le sens « celles qui sont sur place »), je n’ai pas osé demander de l’aide. Je n’osais tout bonnement pas trop parler du mariage tout court, de peur d’embêter tout le monde et que l’on me dise que j’en faisais trop.
  • Enfin, peu après l’annonce du mariage à nos parents, ma mère m’a tenu un discours disant à peu de choses près que l’organisation des mariages maintenant c’était beaucoup trop de chichis, qu’on en faisait beaucoup trop et qu’à son époque on ne se cassait pas la tête comme ça. Je l’avais un peu pris pour moi et avait décidé au fond de moi que je ne leur demanderai pas d’aide, pour ne pas me prendre de réflexion à ce sujet.

La plupart des DIY que j’avais imaginés ne me paraissaient pas impossibles à faire seule et pas immensément chronophages.

Je t’ai déjà dit que pour les rondins de bois que je voulais placer en centre de table, j’avais eu recours à la méthode facile – les acheter sur Annonces Dentelles- mais du coup plus onéreuse. Lorsqu’il a fallu trouver la solution pour faire les petits rondins qui allaient faire office de porte-menus-numéros-de-table (tout ça à la fois !), je n’ai pas voulu dépenser encore des sous. Mais je me voyais tellement mal trouver une scie, tailler droit, poncer etc que j’étais un peu perdue. Je me suis retrouvée tout aussi perplexe quand j’ai voulu trouver la solution pour faire notre plan de table. J’avais imaginé faire un trépied à partir de vieux skis que j’avais vu à la cave chez ma grand-mère. Ça collait tellement bien à notre thème un peu montagnard et notre amour du ski. Surtout que pour « numéroter » les tables, j’avais prévu de leur attribuer à chacune une vieille affiche de stations de sports d’hiver. Oui mais, j’allais le faire comment en pratique mon trépied ? Aucune idée.

Et puis entre temps, j’avais fait ma journée d’essayages à Lyon. Si tu te souviens bien, ma maman était présente et moi qui redoutait un peu ses commentaires (je redoutais là encore qu’elle me dise que c’était « too much »), j’avais été tellement agréablement surprise de sa bienveillance ce jour là. Elle était si gentille, tellement pleine d’amour pour moi, comment avais-je pu douter ? Ça m’avait remise en confiance. Et puis en août il y avait aussi eu le mariage de mon cousin. Superbe mariage, mais dont ils avaient tenu à tout garder secret. Nous savions uniquement l’heure et le lieu des célébrations, mais la suite était une surprise. Même pour leurs parents et fratries. Je peux tout à fait comprendre le kiff que ça a été pour eux de tout faire en cachette, mais je m’étais fait la réflexion que pour notre mariage je voulais quand même que d’autres soient impliqués. Pour le côté « partage » de la fête.

Alors un jour, j’ai tout de même pris mon courage à deux mains et j’ai envoyé un mail à mes parents intitulé « vos missions si vous les acceptez ». Il s’agissait de faire ces 2 projets que je ne savais pas comment faire moi-même. Je savais que pour mon Papa bricoleur et équipé, la conception et la réalisation seraient plus faciles qu’elles ne m’y paraissaient à moi. Et tu sais quoi ? Ils ont accepté, tout de suite, sans rien dire. Bien au contraire, ils étaient ravis que je les implique.

Alors j’en profite pour te donner un conseil, que j’avais pourtant lu moi aussi lors de mes préparatifs : demande de l’aide ! Entoure toi de l’amour des autre et de leurs savoirs-faire variés. Ils seront tellement ravis de te donner un coup de main, de mettre leur pierre à l’édifice de votre belle journée. Je regrette simplement de ne pas avoir demandé plus tôt et ne pas avoir impliqué mes parents plus tôt. C’est chouette de vouloir faire ses choix, de les assumer, mais en fait c’est tellement chouette aussi de partager !

Nos porte-menus-numéros-de-table

J’avais donc imaginé que nous ne numéroterions pas les tables mais que nous leur attribuerions à chacune une station de ski et une vieille affiche de ladite station.

J’avais donc passé quelques heures sur l’ami google pour trouver de belles affiches, dans un format suffisamment bon pour que je puisse les tirer en grand.

Je voulais faire une petite affichette avec la station de ski d’un côté et le menu de l’autre. La petite affichette serait tenue par un petit rondin de bois avec une fente en son centre.

Mes parents ont profité d’une séance de jardinage dans leur jardin pour trouver une branche du bon diamètre et se sont attelés à la tâche.

Le rendu était parfait, juste comme je l’avais imaginé ! Je crois savoir que ça leur a quand même pris plus d’une demi journée pour faire tout ça !

Menu Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Numéro de table Mme Coisé

Crédits photo : Photo personnelle

Notre plan de table

Pour afficher notre plan de table, j’ai eu l’idée de faire un trépied avec de vieux skis afin d’y tendre du fil et de pouvoir accrocher nos affiches de ski avec de petites pinces à linge. Là encore, j’ai confié cette tâche qui nécessitait conception et mise en pratique à mes parents. Ils m’ont soumis plusieurs idées, je les ai un peu guidé mais vraiment je leur faisais confiance.

Là encore, ils se sont débrouillés comme des chefs !

Conception plan de table Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Plan de table Mme Croisé - Studio huit

Crédits photo : Margaux Vié - Studio Huit

Nos cadeaux aux invités

Je n’avais pas particulièrement prévu de mettre mes parents à l’œuvre pour cette tâche, mais finalement ils nous ont filé un bon coup de main.

Revenons en au début : j’avais pleins d’idées pour ces cadeaux, que je voulais un peu originaux, adaptés à notre thème et éloignés des dragées.

J’avais donc envisagé : des petits pots de confitures maison aux goûts hivernaux (pommes-châtaigne, potimarron-carambar, kiwi…), des préparations pour vin chaud, des préparations pour chocolat chaud…

Mr Rigolo n’était emballé par aucun d’entre eux. Arf. Bon. Stupeur et déception. Je n’étais pas vraiment habituée à ce qu’il me dise non? Ah  ah.

En reprenant la réflexion à deux, on est parti sur l’idée d’offrir de petites fioles de génépi : la montagne, tout ça, tout ça. Un soir en proposant l’apéro à nos invités, Mr Rigolo sort son vin de noix maison. Lumière dans ma tête : Oh mais c’est vrai ça, on a pleins de bouteilles de vin de noix maison qui attendent à la cave. La tête sur l’oreiller à la fin de la soirée je glisse l ‘idée à Mr Rigolo : ça lui plait sacrément aussi ! On a donc remonté toutes les bouteilles de la cave pour les compter (l’action sage) et les goûter (l’action moins sage, mais il fallait quand même qu’on s’assure que toutes étaient bonnes puisqu’elles avaient été produites sur 3 ou 4 années différentes). Bilan des courses : nous avions pas loin de 15 bouteilles de vin de noix.

Finalement, nous avons tranché pour faire moitié-moitié : 90 mignonettes de génépi et 90 petites bouteilles de vin de noix. Autant offrir quelques centilitres de génépi ça nous paraissait bien, autant pour le vin de noix on se voyait mal offrir moins de 10cl et du coup nous n’en avions pas assez pour en offrir à tout le monde.

Nous avons commandé nos contenants sur ce site, et le génépi sur celui-ci.

J’ai préparé des étiquettes sur Word pour dire « Génépi » et « Vin de noix- homemade by Mr Rigolo » que j’ai imprimées sur du papier autocollant et que Mr Rigolo a découpé. J’ai également préparé des étiquettes « merci », imprimées sur du papier kraft cartonné et découpées au cutter de précision avec tout notre amour. Nous les avons trouées à une extrémité et attachés au goulot avec le même baker twine que pour nos faire-parts (soucis du détail Bon-Jour !).

Crédits photo : Photo personnelle

Et mes parents dans tout ça ? Ils ont insisté lors de leur passage un weekend pour nous aider à remplir tous nos contenants. Et nous n’étions vraiment pas trop de 4 !

Conception cadeaux d'invités Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Conception cadeaux d'invités Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Cadeaux d'invités d'hiver de Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Cadeaux d'invités d'hiver de Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Cadeaux d'invités d'hiver de Mme Croisé

Crédits photo : Photo personnelle

Cadeaux d'invités d'hiver de Mme Croisé - Studio Huit

Crédits photo : Margaux Vié - Studio Huit

La prochaine fois, je te raconterai comment nos proches nous ont entouré pour animer la cérémonie religieuse.

Et toi ? As tu osé solliciter tes proches ? Ou est-ce que tu te débrouilles toute seule ? Est-ce que t t’en sors ? Dis moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque-à-la-montagne : mettons la main à la pâte ! Partie 4”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *