Mon mariage d’hiver presque à la montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 1

Je t’ai donc laissée jeudi soir, nous sommes quatre à la maison avec la sœur de mon fiancé et sa témoin.

Ce matin, nous sommes donc vendredi. Vendredi 20 janvier 2017. Et aujourd’hui, on se marie.

Oui, mais avant de passer à la mairie, on a encore des choses à faire à la salle ! What ?! Oui, en décidant de nous marier sur deux jours, ça a corsé un peu l’organisation. Ça a été source de beaucoup d’interrogations : comment concilier le passage devant Madame la Maire, le repas avec nos invités, les photos avec la photographe et la mise en place de la salle ?

Nous avions envisagé de prendre un wedding planner simplement pour nous aider, coordonner la mise en place du lieu puis coordonner le jour J. J’avais même trouvé la bonne wedding planner. Mais nos témoins nous ont dissuadés de le faire, en nous disant que c’était trop bête de lâcher quelques centaines d’euros là-dedans, qu’ils seraient dispos ce jour-là pour nous aider et qu’ils avaient envie de profiter de ça avec nous. Alors, verdict ?

Le réveil a donc sonné plutôt tôt, pour que nous puissions tous les quatre passer sous la douche et déjeuner avant de nous rendre sur le domaine. Nous, les trois femmes, nous coiffons et nous maquillons, mais sans passer nos jolis habits puisque nous avons un peu de manutention à faire à la salle. Il fait gris et brumeux, un temps habituel pour un matin de janvier ici. Le thermomètre affiche -10ºC : ce sera un vrai mariage d’hiver !

Premier objectif du matin : rendez-vous à 8h sur le domaine pour récupérer les clés et mettre en place les tables, pour que le traiteur puisse venir les dresser pendant que nous sommes à la mairie.

Mettre en place les tables n’a pas été une mince affaire. J’avais pourtant pris toutes les mesures de la salle en avance, ainsi que celles des tables et réfléchi aux différentes façons de les coordonner (tables ovales, rondes, longues…) pour que tous nos invités rentrent bien, tout en maintenant une piste de danse et l’espace suffisant pour laisser circuler les serveurs. J’avais même fait des montages à l’ordi en déplaçant mes petits modèles de tables !

Mais je n’avais pas réussi à faire mon choix final, et donc ce matin-là, nous devons décider si nous installons toutes les tables en bas ou si nous en mettons deux sur la mezzanine (donc forcément un peu plus isolées, même si du balcon, on peut tout voir).

Finalement, une fois les tables installées, pour préserver une piste de danse satisfaisante, nous décidons de mettre deux tables là-haut. J’avais réfléchi à l’avance auxquelles nous monterions pour être sûrs que l’ambiance serait au rendez-vous là-haut aussi.

Installation salle mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Installation salle mariage

Crédits photo : Fichier personnel

Mes préparatifs maison pour l’emplacement des tables

Deuxième objectif du matin : réceptionner les boissons ! Le négociant en vin devait arriver pour 9h15, mais il n’arrive qu’à 9h45, petit moment stressant. On récupère tout ça, on range tout bien comme prévu pour que le traiteur trouve tout au moment voulu.

Troisième objectif du matin : enfiler nos habits de lumière !

L’excitation s’installe peu à peu, le gros de la mise en place du matin est fait, maintenant il faut finir de nous préparer. Vers 10h, nous nous éclipsons donc dans le dortoir pour enfiler nos jolies tenues.

Nos tenues du jour sont assez simples, je t’ai même raconté comment M. Rigolo avait finalisé la sienne juste six jours avant ! Pour ma part, je ne suis pas peu fière de pouvoir dire que je me suis mariée dans une robe qui m’a coûté 23€ ! Je l’ai trouvée lors des soldes, au rayon enfant des Galeries Lafayette, en taille 14 ans (oui oui, je mesure 1m57 et pèse moins de 50kg…).

Pour l’agrémenter, j’ai choisi de porter mon collier de perles, transmission familiale. Ne voulant pas avoir recours à un coiffeur pour le vendredi, et ayant des cheveux vraiment difficiles à coiffer (team mes-cheveux-sont-fins), j’ai décidé de les laisser lâchés. J’ai donc cherché comment les accessoiriser, et j’ai fini par faire faire une couronne de fleurs artificielles sur mesure par Les Nanas, dont je suis vraiment ravie !

Enfin, nous nous dirigeons vers la mairie alors que mon frère, “coordinateur” de nos jolis jours, attend la femme du traiteur qui arrive comme prévu à 10h30 pile-poil. Elle a pour objectif de dresser les tables du repas et du goûter d’honneur pendant que nous sommes à la mairie et au restaurant.

Quatrième objectif : nous marier !!

À 11h, nous arrivons au compte-gouttes à la mairie. Le soleil se cache encore sous la brume locale du matin. Je tremble, mais pourtant, je n’ai pas froid !

Je vois se diriger vers nous ma témoin Miss Krakotte, qui arrive directement du Luxembourg : ils ont pris l’avion à 6h30 ce matin ! Comme je suis émue de voir son sourire ! Mes demoiselles d’honneur, ma grand-mère, l’un de mes cousins et sa petite famille, nous sommes en comité réduit mais toutes ces personnes nous sont tellement chères !

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Comme prévu, la musique d’entrée que nous avons choisie résonne dans tout le hall d’entrée “cathédrale” de la mairie et nous invitons nos proches à monter les deux étages pour atteindre la salle des mariages. Celle-ci est plutôt sympa pour une mairie moderne, avec de grandes baies vitrées. On nous installe face à nos invités, entourés de nos témoins de part et d’autre. C’est vraiment chouette de pouvoir être face à tout le monde.

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

La lecture des articles se fait rapidement, et je réalise subitement qu’il va falloir qu’on réponde “oui”, là, tout de suite ! Oh ! J’inspire un grand coup pour faire passer les larmes qui pointent et le sanglot qui m’étreint, ce qui a le mérite de faire rire l’assemblée. Le « oui » de M. Rigolo est bien plus franc que le mien.

Puis une fois les signatures apposées, la maire nous délivre quelques mots personnalisés, et notamment nous inonde de compliments, disant que j’ai un superbe sourire et que le marié est particulièrement beau avec ses grands yeux bleus. Ça restera sujet à rire pour la suite du weekend (et même pour les mois qui vont suivre) ! Elle nous lance de grandes piques sur nos installations respectives, et semble toute contente d’apprendre que je vais m’installer dans un cabinet de la ville.

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Nous faisons quelques photos de couple et de groupe à la sortie, dans le hall bien lumineux et sur le parvis enneigé. Ces photos avec leur ambiance urbaine et contemporaine sont bien différentes de celles que nous ferons demain, et je nous félicite d’avoir fait le choix d’avoir la photographe à nos côtés dès aujourd’hui !

Je te laisse sur quelques photos, justement !

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Mon mariage civil // Photo : Margaux Vié - Studiohuit

Crédits photo : Margaux Vié - Studiohuit

Et toi, comment as-tu vécu ton mariage civil ? Avez-vous eu une matinée chargée ? Le maire vous a-t-il complimentés ? Raconte !



8 commentaires sur “Mon mariage d’hiver presque à la montagne : vendredi, on se dit oui ! – Partie 1”

  • Olala quel courage d’installer la salle et de vous marier civilement le même jour, je n’aurais pas pu j’aurai été trop stressée je crois. Mais le civil en tout petit comité c’est vraiment génial! Votre mairie pour une mairie moderne est chouette. Félicitations en tout cas vous êtes très beaux tous les 2 et j’adore les 2 dernières photos elles sont très touchantes.

    • Nous n’avions pas la possibilité d’avoir la salle le jeudi, et même avec la wedding planner il aurait fallu que nous soyons présents, elle n’aurait fait que filer un coup de main. Et c’est le traiteur qui gérait la partie la plus longue: dresser les tables!
      Quand à la mairie, au départ j’étais un peu “déçue” de me marier dans une église moderne, mais une fois la mairie vraiment visité (jusque là je n’avais fait que passer devant), je me suis dit qu’elle était quand même vraiment sympa. Et Margaux notre photographe a parfaitement su en tirer avantage!

  • J’adore vos photos 😀 ! Et comme Madame Néfertiti, je pense que je serai incapable de gérer le mariage civil et la préparation sur la même journée ! Vous avez assuré 🙂 Bravo à vous, et félicitations !!

    • Ca s’est très bien passé, mais c’est vrai que du coup je suis arrivée un peu “détachée” à la mairie, je n’avais pas pris la mesure de ce qui se passait ce jour là, jusqu’au moment où j’ai réalisé qu’il fallait que je dise “Oui!” et ou tout d’un coup je me suis dit “oh la la c’est maintenant!!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *