Notre mariage d’hiver tendre et magique : le vin d’honneur entre couacs et rubans

Après notre sortie de cérémonie, place au vin d’honneur !

Pour le vin d’honneur, nous n’avions pas de salle supplémentaire. Après quelques débats intérieurs, je me suis donc résolue à le faire dans la même que notre repas. Je me suis simplement contentée de séparer la salle en deux grâce à des fanions (coucou les fanions de Madame Peach !), avec une petite note demandant aux invités d’attendre l’heure du repas pour aller s’installer. Une manière de laisser le champ libre à Aude et Anna pour les photos et les prises de vue de la décoration.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Je souhaitais donc que nos invités entrent non pas par l’entrée principale (qui les aurait amenés à passer par l’espace dîner), mais plutôt par la baie vitrée de la terrasse, pour arriver directement dans l’espace vin d’honneur.

Gros échec : absolument tous les invités sont rentrés par l’entrée principale, et ont donc découvert la décoration un peu prématurément. Heureusement pour mes caprices de future mariée, les invités ont vite été redirigés dans l’espace vin d’honneur.

Qu’est-ce qu’on écoute ?

Pour le vin d’honneur, nous avions prévu avec Olivier, notre super DJ (tu vas peut-être te dire que je suis à fond sur tous mes prestataires…et tu auras raison ! J’ai été plus que ravie de leur travail !), de la musique jazz/électro. Franchement, c’était super chouette ! Je voyais certains invités danser des épaules pendant leur discussion, et nous avons eu de super retours concernant la musique.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Certaines personnes discutent, d’autres mettent un petit mot dans le livre d’or…

Nous avions prévu la désormais célèbre version polaroid. J’avais peur que tous ne mettent pas de mots, ne se prennent pas en photo, et en effet, certaines personnes ont oublié (pour n’en citer qu’une, mon papa !). À la fin, il nous restait pas mal de pellicules, et c’est dommage, j’aurais préféré que les gens s’éclatent avec et remplissent le livre avec plein, plein de photos.

Heureusement, nos témoins sont allés motiver les invités qui n’étaient pas dessus pendant la soirée, et au final, même si tout le monde n’a pas rédigé de message, nous avons tous les groupes en photo. Et c’est vraiment top à feuilleter encore aujourd’hui !

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Quand tu passes à côté de la mise en bouche…

C’est difficile pour moi de te décrire ce moment. Comme d’autres mariées, je suis un peu passée à côté de notre vin d’honneur ! J’ai passé mon temps à voguer de groupe en groupe pour prendre des nouvelles des gens, j’ai mangé et bu ce qu’on m’a présenté, mais sans vraiment en profiter. J’étais encore sous le coup de notre cérémonie laïque, et pour la première fois, je me retrouvais à parler directement avec nos invités.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Le plus grand regret pour moi qui adore ça, c’est que j’ai totalement zappé que nous avions prévu un atelier de foie gras. Franchement, j’en rêvais depuis des jours et des jours, et j’ai réalisé que j’avais oublié d’y goûter… environ deux semaines plus tard (comme beaucoup d’autres choses, mais je reviendrai là-dessus dans une prochaine chronique).

J’ai aussi réalisé ce qui allait venir compléter la liste de mes “fails”. Je me suis rendu compte que j’avais oublié mon bouquet, mon magnifique bouquet de mariée. Honnêtement, si j’ai ri de mon oubli immédiatement, j’y pense encore avec un petit pincement au cœur. Pendant le vin d’honneur, je me suis donc beaucoup baladée avec pour compenser un peu, et Aude a pris quelques photos de nous avec.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Mais du coup, je n’ai aucune photo avec mon bouquet en extérieur… quel dommage !

À ce stade de ma chronique, tu te dis peut-être que j’ai passé un mauvais moment… eh bien non, c’était vraiment super, je n’ai pas arrêté de rire, j’en ai un bon souvenir : de la joie partout, des nouvelles de chacun. Mais les petits échecs de ce jour s’additionnent un peu tous à cet instant, alors forcément, je suis nuancée.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

L’heure du couac

Le vin d’honneur est bien entamé quand tout à coup, tout s’éteint. Musique, lumière, chauffage. Plus rien. Occupée avec mes invités, je ne stresse pas trop. On m’interdit même de me soucier de ce contre-temps technique et m’ordonne de laisser d’autres s’en charger.

Dix minutes, vingt minutes, trente minutes. Une serveuse vient me voir : “Alors par contre, rien n’est cuit…” Voilà de quoi me rassurer. D’autant qu’il commence à faire vraiment froid dans la salle. Sans lumière, sans chauffage, sans repas, sans musique… je commence à m’en faire pour notre soirée, même si je ne le montre pas.

Ne pouvant plus travailler dans le noir, Aude et Anna ont la patience et la gentillesse de se porter volontaires pour allumer toutes nos bougies (et je les remercie encore pour ça : après une journée complète de travail, ce n’était pas leur rôle, mais ça nous a vraiment bien dépannés !).

Par chance, il y a un électricien parmi nos invités, et le propriétaire arrive aussi vite que possible pour essayer de trouver une solution. Au bout d’une trentaine de minutes (qui m’ont paru une éternité), le courant revient, à l’exception de la sono. Je me sens déjà un peu rassurée : le chauffage est reparti et le traiteur peut continuer à préparer le repas.

Au bout de quarante-cinq minutes, la sono est elle aussi remise en marche (là encore, il paraît… moi j’ai eu l’impression que ça avait duré des heures, en ayant la sensation que l’ambiance se tassait au fur et à mesure). La musique repart sur un cri de joie général. Ouf, on a eu chaud. Mon désormais mari a vraiment stressé pendant ce moment et nous n’en gardons pas un souvenir très positif. Mais tout s’est arrangé, alors tout est bien qui finit bien !

Pour relancer l’ambiance, et combler le retard du traiteur, je décide de passer au jeu des rubans. Au cas où elle n’ait pas envie de se marier, j’ai décidé de récompenser la future gagnante avec un bouquet gourmand.

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Un bouquet qui se mange, ça te tente ?

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

C’est vraiment LE truc à faire à cet instant ! Tous les invités, intrigués par ce que l’on prépare, se rassemblent autour des jeunes filles.

Si toi aussi, tu as une robe de mariée à col bateau qui t’emprisonne un peu les bras, tu te retrouveras comme moi dans l’impossibilité de les lever pour tenir les rubans. J’ai aussi sous-évalué la quantité de rubans (mais c’est parce que je n’avais pas compté les invitées déjà mariées attirées par les bonbons !)… Nous avons donc complété en raccordant des chutes… et en ajoutant même la cravate de Monsieur Raclette (que je n’ai pas coupée, rassure-toi) ! Je te présente donc une version alternative avec la mariée par terre, hi hi !

Capture Today is a good day Films www.todayisagoodday.fr

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

Trouveras-tu la cravate de Monsieur Raclette sur cette photo ?

Ce moment était vraiment trop cool (malgré ma grand-mère qui me criait que je trichais… alors que non !), et j’ai été d’autant plus heureuse du résultat…

Aude Arnaud Photography www.audearnaudphotography.com

Crédits photo : Aude Arnaud Photography

… que c’est Mademoiselle Instit, ma témoin, qui a gagné !

Franchement, ça m’a comblé de joie que ça tombe sur elle ! Immédiatement, tout le monde se rue sur son bouquet de bonbons, qu’elle partage généreusement. L’ambiance est repartie pour un tour, et avec une heure de retard, il est grand temps de passer à table !

Et toi, as-tu eu un gros couac technique lors de ton mariage ? As-tu vécu le vin d’honneur avec cette sensation bizarre ? Envisages-tu des animations pendant cet instant ? Tu me racontes ça ? 



16 commentaires sur “Notre mariage d’hiver tendre et magique : le vin d’honneur entre couacs et rubans”

  • Quelle belle idée ce bouquet de bonbons !! Une alternative gourmande et rigolote ^^

    Dommage pour ces couacs… Savez-vous pourquoi il y a eu ce souci électrique finalement ? L’important est que ça n’ait pas duré !! 😀 Vous avez l’air de vous être régalé en tout cas !

    • Alors pour le soucis électrique, je ne sais même pas précisément de quoi il s’agissait car on m’a un peu interdit de m’en occuper haha… je crois que c’était un fusible à changer à l’intérieur, mais tout n’est pas reparti en même temps car il y en avait un autre…au bout du jardin ! ^^

  • J’adore le jeu des rubans ! Et avec un bouquet en bonbons, quelle belle idée 🙂

    Vraiment dommage pour ce couac, je comprends que cela t’ai semblé beaucoup beaucoup plus long ! Mais tout est bien qui finit bien, et c’est le principal !

    • Oui heureusement tout s’est bien fini, j’ai eu très peur que ça ne reprenne pas finalement. Le bouquet a eu un gros succès, les gens se sont rués sur le bouquet de ma cousine une fois dans ses mains ^^

  • Quel stress cette coupure de courant heureusement cela a pu repartir assez vite même si pour toi cela a paru interminable.
    C’est rigolo le jeu des rubans avec la mariée par terre, une belle solution le bouquet de bonbons pour les mariées qui veulent garder leur bouquet.

  • Quand tu parles de ton bouquet dans ta chronique, je me suis demandé : “tiens, c’est bizarre, je ne me souviens pas de son bouquet…”. Je comprends mieux, on ne l’avait pas encore vu jusque là ! Moi c’est le bouquet pour faire le lancer que j’ai zappé et qui me provoque une petite amertume 🙁

    Je suis fan de l’idée du bouquet de bonbons, ça change totalement ! Moins fan de votre coupure de courant, mes pauvres. Ca a dû être un gros stress, heureusement que ça a été bien géré !

    • Mouuuuuuuuui c’est vraiment encore un de mes plus gros regret ce bouquet 🙁 il était si joli en plus… heureusement les fleurs étaient d’une qualité exceptionnelle et il a été superbe deux semaines durant ! Ensuite j’avoue que je n’ai pas su m’en séparer je l’ai fait sécher 😉

  • et bien bienvenue au club de la coupure de courant 😉 en ce qui nous concerne c’était l’inverse plus de ventilo et de clim alors qu’on était en plein caniar. et j’avoue sur le moment tu as l’impression que ça dure des heures ! t’inquiètes vous en rigolerez plus tard, en tout cas nous tous nos amis et familles en ont ri très vite !! très bonne idée le bouquet de bonbons, ça te permet de garder ton bouquet 😉 Encore une fois les photos sont magnifiques !!! très très beau mariage

    • En fait on en rigolait déjà le lendemain mais je me dis qu’on l’a échappé belle, car sans courant, nous n’aurions tout simplement pas pu dîner ni faire la fête en musique (ni même rester car en trois quart d’heure la salle s’est considérablement refroidie, il était tant que ça reparte) ! heureusement, tout est bien qui finit bien ! 🙂

  • pas de coupure de courant de notre côté mais j’avais peur que les cloisons antifeu ne se déclenchent à cause de trop de fumée.
    les photos sont magnifiques

  • J’ai pensé mettre également en place le jeu des rubans plutôt que le traditionnel lancer de bouquet. En revanche, tip-top l’idée du bouquet de bonbons 🙂

    Moins sympa la coupure électrique, en plein hiver ça a effectivement dû te sembler durer une éternité… 🙁

    • Merci Nala ! 🙂 oui en effet la coupure s’est rapidement fait sentir (il a vite commencé à faire froid, ça m’a un peu déprimée intérieurement sur le coup même si je ne l’ai pas montré), il était tant que ça reparte 🙂 la musique est repartie quant à elle pile quand nous avons commencé le jeu du ruban, comme pour nous encourager à reprendre les festivités 😉

  • Pas mal l’idée du bouquet en bonbons !
    ET bravo pour cette variante du jeu des rubans avec “la mariée à terre” 😀
    J’ai moi-même eu quelques difficultés avec ce jeu, car mes invitées se sont jetées sur les rubans tellement vite que ça a fait un gros paquet de noeuds et que je n’ai pas pu le soulever…

    • Haha, en pratique ce jeu est plus compliqué ^^ mais finalement, peu de monde le connaissait parmi nos invités donc ça fait une chouette découverte 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *