On ne se marie pas avec l’homme parfait, on se marie avec l’homme qui nous équilibre, et c’est bien mieux…

Nous parlons beaucoup de mariage ici, évidemment puisque c’est LE thème, et nous parlons également de la façon dont nous envisageons cette belle union. Les fiancées sont aspirées dans un tourbillon de paillettes et d’émotions dès l’annonce de leur noces et ce tout au long des préparatifs. Et c’est très chouette ! Aujourd’hui, je voudrais te parler d’un sujet moins évoqué mais qui reste l’essentiel : LE FUTUR MARI. C’est ce que j’aurais aimé lire à certains moments de la course.

Suite à nos lectures, nos films, notre vision de l’amour tout simplement, nombre d’entre nous recherche un homme qui touchera au plus juste la perfection, un homme avec lequel elles se diront « Ah ! Le mien il fait ça, ah ! Le mien il n’est pas comme ça, ah ! Le mien il est parfait… ». Mais le jour où le futur fait un pas de travers, un jour d’humeur maussade, par exemple, les jolies brides n’en seront que plus malheureuses.

À l’heure de ses fiançailles, par un phénomène mystique, le groom passe alors souvent  d’homme que l’on aime à celui de fiancé IDÉALISÉ. La pression est forte, parfois elle craque, et les futures mariées sont bien en peine à revenir sur leur nuage. Le pré-mariage n’est pas toujours une période bénie, tranquille où les amoureux roucoulent constamment, et tant mieux ! Ne vous mettez pas une pression supplémentaire qui risque bien de vous faire manquer les petits détails et les émotions magiques liées à votre grand jour.

On ne se marie pas avec l’homme parfait, on se marie avec l’homme qui nous équilibre, et c’est bien mieux…

Crédits photo (creative commons) : Terence Lim

Le fiancé, cet homme parfait

Il a demandé votre main ? Ou bien est-ce vous qui avez choisi de braver les conventions ? Et, à cet instant précis, c’est l’effervescence de bonheur, d’émotion et de trac, bien sûr, car après tout ça, il va falloir informer le monde entier vos proches de ce magnifique événement. Vous le clamiez sur tous les toits, votre homme, c’est celui de votre vie, le seul à qui vous consentez offrir votre petite main délicate (avec une bague accrochée à l’annulaire gauche !). Et comme par magie, votre FUTUR devient le Prince Charmant, celui de Blanche-Neige ou de Cendrillon. Tout ce qu’il dit est merveilleux, vous dansez à chaque fois que l’on en parle, vous bondissez rien qu’à l’idée que vous allez devenir sa femme. Oh, il ne range jamais ses affaires, ce n’est pas grave ! Vous vous retenez de dire constamment : « Oh, il est trooooooop mignon ! » (Attention, on parle de votre futur mari, pas de votre chaton).

Ses petits travers n’existent plus, car quelle importance cela fait : vous allez vous marier ! Il sera toujours temps de vous inquiéter du reste plus tard. Le moment ne vous laisse pas l’opportunité de vous questionner sur la vie que vous mènerez, et c’est un peu dommage puisque c’est la période idéale pour partager sa vision et ses valeurs, vous ne trouvez pas ? C’est concret pour en parler, mais encore assez lointain pour modifier de trajectoire si besoin. Vous l’aimez, il vous aime et rien ne peut entacher ce bonheur… À l’exception d’une malencontreuse remarque, d’un mot fatigué, d’un mauvais choix de couleur pour les fleurs et d’une dispute (parfois importante !), et contrairement à toutes celles que vous aurez eues auparavant, celle-ci sera résonnera davantage puisqu’elle vous rappellera la réalité à laquelle vous tentez d’échapper.

On ne se marie pas avec l’homme parfait, on se marie avec l’homme qui nous équilibre, et c’est bien mieux…

Crédits photo (creative commons) : Mark Anderson

Le fiancé, cet homme finalement imparfait humain

C’est alors que tous ses travers, toutes ses manies qui vous agacent autant qu’elles vous font l’aimer, resurgissent de nulle part. Vous aviez essayé d’oublier, l’espace d’un an ou deux, que vous n’alliez pas épousez un lisse prince de contes. Et les questions affluent, vous imaginez qu’une petit querelle vous porte déjà jusqu’à la rupture, qu’une voix montée vous fait perdre toutes vos illusions. Vous avez l’impression qu’il ne comprend pas vos choix en matière de décoration/organisation et vous semblez en proie à la détresse de son comportement. Et bien souvent, ça va au-delà de l’organisation propre du mariage. Vous vous mettez toutes sortes d’interrogations en tête, vous doutez un peu (parfois beaucoup), à savoir si vous allez être capable de passer le reste de votre vie avec cet homme (si merveilleux, pourtant !). Vous commencez à avoir peur que son amour pour les jeux vidéos/les soirées/les randonnées puisse lasser le vôtre. « Ai-je fait le bon choix ? » vous demandez-vous. Vous prenez violemment conscience que le mariage, c’est un sacré engagement et que oui, ça vous fait un peu peur quand même.

J’ai envie de dire HEUREUSEMENT ! Si vous pouvez vous poser toutes ces questions, c’est très sain et c’est normal. Il faut entendre que votre fiancé, bien qu’il soit un homme remarquable, ne se transforme pas – ou peu – lors des préparatifs, c’est souvent vous qui lui avait donné une place qu’il n’a pas demandée et qu’il ne peut sans doute pas assumer. Imaginez-vous si demain, il vous demandait d’être parfaite 7 jours sur 7, H24 pendant 365 jours ? C’est un être humain, comme vous d’ailleurs, et c’est ce qui fera de vous un couple uni. Ne l’oubliez pas.

On ne se marie pas avec l’homme parfait, on se marie avec l’homme qui nous équilibre, et c’est bien mieux…

Crédits photo (creative commons) : LucyFrench 123

Le fiancé, cet homme que j’aime

Votre moitié, vous l’avez choisie pour ses innombrables qualités (on ne va pas se mentir) mais aussi pour ses défauts tout mignons mignons mignons (là on peut se mentir). Il vous aime comme au jour où vous vous êtes rencontrés, certainement plus à l’heure où il a demandé votre main. Il n’est certes pas parfait, il ne sort pas ni d’un film ni d’un roman, mais il vous équilibre. Même si votre caractère lui est opposé, il vous ÉQUILIBRE ! Vous avez besoin de son côté fou/réfléchi/passionnel/rationnel pour tempérer le vôtre.

C’est l’homme avec lequel vous allez embarquer pour une belle et longue aventure. Il sera là à tous les moments de la vie, et il comptera alors bien plus que ce que vous ne l’imaginiez. Je ne crois pas qu’il faille dramatiser les petits couacs, les grognements ou les points de vue divergents. Non, au contraire, une fois que vous aurez accepté que votre futur mari n’est pas un homme idéal pour tout le monde, mais qu’il l’est pour vous, alors vous serez une fiancée comblée.

Et dans le fond, n’est-ce pas le plus important ?

Et toi, comment vois-tu ton fiancé à l’heure des préparatifs ? Est-ce que le mariage remet ta vision du couple en cause ? Raconte !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



3 commentaires sur “On ne se marie pas avec l’homme parfait, on se marie avec l’homme qui nous équilibre, et c’est bien mieux…”

  • Si ! je suis bien d’accord avec toi, c’est le plus important !! C’est vrai que les préparatifs du mariage, ça passe par la déco, l’organisation et les multiples détails et dilemmes qui vont avec !! On oublie vite de prendre le temps de penser tendrement à ce que l’on aime chez son futur mari, ce pourquoi il vous équilibre, comme tu dit. ça fait pourtant du bien et ça me parait essentiel de se rappeler en permanence que tout ce que nous faisons pour ce mariage, c’est pour cet homme là, pour l’amour que nous lui portons, au delà de ces fois où il y a eu de l’electricité dans l’air ! ^^

  • Ouf ça me rassure, je ne suis pas au bord de la rupture (sourire).
    Ce qui est drôle, c’est que ce sont des réflexions que les hommes n’ont pas. Parfois j’aimerais bien être dans sa tête.

  • Voilà un article agréable à lire !
    Il est vrai que les hommes sont beaucoup moins « emportés » que nous par la vague mariage, on leur reproche alors de ne pas suffisamment s’impliquer et eux nous reproche de perdre de vue l’essentiel, c’est-à-dire qu’on va se marier (avec eux) !
    La période pré-mariage est sensée nous rapprocher (après tout, nous construisons ensemble un des plus beaux jours de notre vie) et trop souvent elle fait naître des tensions.
    Je n’aimerais effectivement pas que mon homme me demande d’être parfaite H24, hors il est vrai que c’est un peu ce que j’attends de lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *