Notre mariage plein d’humour et de tendresse : et après ?

Eh bien oui, il fallait bien que ça arrive. Des mois de préparation pour une (très très très) jolie journée, des milliers de mots pour tout te raconter et… Nous sommes (presque !) arrivées au bout de cette aventure, toi et moi.

“Tout ça pour ça”, pourrions-nous nous dire. Mais pas vraiment juste “pour ça”… Que s’est-il passé après ?

Le jour d’après

Après une courte nuit (dodo vers 5h, debout max à 10h, je te laisse faire le calcul), Monsieur Monchéri et moi sommes allés rechercher toute notre déco à la salle. Quelle drôle d’impression en arrivant ! Comment ce lieu si animé et heureux la veille pouvait-il tout à coup être si vide ?

Mme Peps salle vide

Crédits photo : Photo personnelle

Pas le temps de tergiverser, il fallait embarquer tout le bazar ! Heureusement, ma belle-famille est arrivée peu après nous et nous sommes repartis avec 4 voitures totalement remplies en direction de la maison de mes parents. Je ne te dirai pas que mon petit-beau-frère-chéri a été malade sur la route (et pas que) du fait d’un excès d’alcool inopiné la veille… Non ça, ce ne serait pas correcte du tout… Bref ! Nous avions donc prévu un petit repas simple et convivial (spaghettiiiiiiiiiiiiiiii !) avec nos parents-frères-sœur, ma marraine et mon oncle. Il faisait à nouveau superbe et nous avons pu profiter du jardin pour reprendre quelques bulles en parlant allègrement de la merveilleuse journée passée la veille. Et puis une longue tablée pour partager un bon repas familial, c’est toujours tellement chouette ! Ça nous a fait du bien d’entendre nos proches nous raconter leur vision de la journée dans un mélange d’anecdotes et de sentiments positifs. Bon bien sûr, après tant d’effervescence, tout le monde était un peu K.O. et on ne l’a fait pas longue-longue… En début de soirée, Monsieur Monchéri et moi nous sommes donc retrouvés dans notre salon à lire les petits mots de nos invités et à parler du bonheur qu’on ressentait (et qu’on ressent toujours).

Du coup, à part une grosse fatigue et un gros besoin de me plonger dans les bras de mon mari, cette journée du lendemain est passée comme une lettre à la poste ! Enfin mieux que ça (parce que la poste, des fois…).

La semaine d’après

Monsieur Monchéri et moi étions en congé le lundi. Une journée bien salutaire ! Haut-perchés sur notre nuage corail-pailleté, j’ai l’impression qu’on a plané. Et le mardi ? Retour au boulot avec une grosse présentation pour moi à la clef et… un accueil du feu de dieu par mes adorables collègues ! J’étais toujours en mode shootée-totale-au-mariage pour ma présentation et la semaine est passée assez rapidement. Nombreux sont les amis qui ont pris de nos nouvelles et qui nous ont félicité pour notre belle journée. Nous avons vraiment eu beaucoup d’adorables retours… Nous qui tenions à ce que cette journée soit une belle fête pour tous, il semblerait que nous ayons gagné le pari ! Youhou !

Mais le retour au travail fut de courte durée. Le vendredi, j’étais déjà de retour en congé pour… Préparer nos valises ! Destination : voyage de noce. Départ : samedi matin ! Du coup tu penses bien que durant cette semaine post-mariage, je n’ai pas vraiment eu le temps de glander ni de déprimer ! Je suis restée en mode hystérique. Enfin pour être plus illustrative, tu m’aurais rencontrée cette semaine-là, tu aurais sûrement pensé que j’étais sous influence d’une substance illicite. Voilà.

Le mois d’après

En partant du 3 au 20 octobre mais ne reprenant le boulot que le 26, on peut dire que le mois post-mariage a consisté pour nous en une gigantesque période de vacances.  Trooooooop dur ! Du coup pour être claire, je pense pas que mon mariage a été le plus beau jour de ma vie. Non, pour moi, c’est tout ce mois du 26 au 26 qui a été le plus merveilleux de ma petite existence. Enfin comme c’est difficile de se rappeler de tous les mois de sa vie, je vais dire qu’il est dans le top 3 ! Enfin le top 2. Enfin le top quoi.

Mme Peps en voyage de noce

Crédits photo : Photo personnelle

Partir juste après le mariage était une excellente décision. Me retrouver, après tant d’excitation générale, juste avec mon mari m’a fait un bien fou, tu n’imagines même pas. Etre juste à deux pendant plus de 15 jours, le pied total ! Mine de rien et avec beaucoup de douceur, ce voyage nous a permis de nous recentrer. De parler de notre mariage bien-sûr et de nous réjouir de tant de bonheur (puisqu’en fait, nous sommes tous les deux de gros fans de notre mariage et que nous étions en “voyage de noce” tout de même, tout est dans le titre)… mais aussi de tourner directement notre regard vers le présent sur le ton de l’avenir. De profiter de choses bien éloignées de nos occupations des derniers mois, et de nous émerveiller de tout ce qui s’offrait à nous. De nous étonner de ce que nous mangions, touchions, voyions, sentions. De découvrir sans cesse et de grandir ensemble. De prendre le temps d’être réellement ensemble. De discuter de nos futurs projets aussi. Bref, de vivre notre mariage. C’était un peu tout ça aussi non, qu’on s’était promis ?

Voyage de noce Mme Peps

Crédits photo : Photo personnelle

Et après ?

Quand tu rentres d’un voyage il te faut – Ô bonheur ultime – ranger tes valises. C’est donc ce que nous avons fait. Enfin… Tenté de faire. Parce que vois-tu chez nous, on n’a pas encore beaucoup de rangement. Du coup qu’est-ce qu’on a décidé ? Ben d’aménager une buanderie et le grenier pardi ! Avec pleeeeein d’amoires suédoises trop bien. Et pendant que Monsieur Monchéri était à la planche et aux vis, j’étais où moi ? Au centre de tri. J’ai trié tout (mais vraiment hein !) ce que nous avions dans la maison, histoire de repartir sur de bonnes bases pour ranger. Ça nous a pris deux semaines.

Pourquoi je te raconte ça ? Parce qu’après notre merveilleuse journée, il y a eu notre superbe voyage. Et qu’après notre superbe voyage, il y a eu quoi ? Toujours notre vie. Tout simplement. Pas toujours rose-bonbon (souvent quand même !), mais tellement belle.

Wedding blues or not?

J’ai été très investie dans la préparation de notre Grand Jour. Tu le sais, tu as suivi mon aventure, je me suis interrogée, parfois pris la tête et réjouie. J’ai passé des heures à penser, tester, valider puis réaliser des décorations. Est-ce que j’ai craint quelque part d’être atteinte par le fameux “Wedding blues“? Oui. Pas tout de suite puisque je savais bien que le voyage de noce retarderait l’échéance du verdict. Je sentais que le moment où je me retrouverais face à l’énoooorme amas de décorations qui m’attendait dans le garage m’éclairerait sur ce point. Vu notre folie du rangement, ça n’a pas traîné. J’ai donc vite su que le Wedding blues ne serait pas pour moi. Je n’ai pas hésité une seconde à m’attaquer à ces décorations pourtant symboliques, comme au reste de la maison. Au contraire, je n’avais pas du tout envie qu’elles se mettent à traîner et ne deviennent un poids. Pour autant, je n’ai presque rien jeté. J’ai donné certaines choses et j’en ai gardé énormément. Certaines attendent d’être réattribuées pour une autre utilisation (typiquement, les cadres), d’autres décorent ma maison. Mais toutes sont rangées à leur place. Et je prends toujours énormément de plaisir lorsque je réalise que ces petits objets sont là, comme une ribambelle de clins d’œil disséminés dans notre environnement.

Flutter 100%

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai énormément profité de notre journée et que je l’aime de tout mon cœur mais que le lendemain, j’étais contente qu’elle soit derrière moi, aussi belle et vivante que je l’avais rêvée, mais passée.

Ais-je des regrets ? Pas vraiment. Bien sûr, j’aurais pu penser à mettre les cocottes en papier sur les tables. Mais sérieusement Docteur, est-ce bien grave ? Bien sûr, nous aurions pu structurer les photos de groupe et trouver un autre endroit/moment. Penser, surtout, à faire une photo avec ma belle-famille et entre frères, sœurs et belles-sœurs, ce qui constitue sans doute mon seul réel regret. Mais nous n’y changerons plus rien alors je m’extasie sur la jolie collection que nous avons et je m’en sers comme d’un psychotrope déclencheur de souvenirs (et pour le coup, je fais à nouveau figure de droguée). Parce que les souvenirs que j’ai de cette journée sont intacts. Pas toujours structurés, mais je me rappelle encore des sensations qui m’ont traversée. À cet égard, je voudrais te remercier, chère lectrice. Te raconter notre mariage m’a permis de le revivre et de savourer d’autant plus certains moments, certaines émotions vécues. De me dire que vraiment, cette seconde-là précisément était fabuleuse. De revivre cette journée et de réaliser l’immense trésor dont je suis riche. D’ailleurs, je te conseille vivement de faire de même. Que tu l’aies adoré de A à Z ou que certaines choses t’aient chagriné, écris ton mariage. Tu verras, c’est un exercice fabuleux qui te surprendra toi-même en plus de te permettre ensuite de croiser ton regard avec celui de ton super-mari.

Et aujourd’hui

Aujourd’hui, je vais revendre la majorité de mes lanternes à Mlle-plus-pour-longtemps-Plumetis ! Ahah ! Et c’est vrai en plus ! (Et même qu’elle sera sûrement devenue Madame d’ici à la parution de cette chronique)

Allez, trêve de plaisanterie, aujourd’hui (et dès le lendemain de notre mariage pour certains), il semblerait que j’ai changé de statut. Mais contrairement à ce qu’on aurait pu croire, je n’ai pas tant gagné le statut d’épouse que celui d’utérus-sur-pattes. Mes moindres gestes sont scrupuleusement analysés, la consommation de boissons alcoolisées ou non est décryptées, les allusions parfois très lourdes et intrusives. Les questions grotesques aussi. Ça me fatigue ! Mais ça c’est une autre histoire. Je te souhaite juste énormément de courage si, toi aussi, tu dois subir ce genre d’assaut dans votre intimité de la part de vos proches… ou pas d’ailleurs. Et ce peu importe votre situation par rapport au sujet, d’ailleurs. Les gens s’en foutent. Et c’est juste très très lourd pour ceux qui doivent subir ce genre d’intrusion.

[Coup de gueule passé et placé. Ça fait du bien !]

Plus sérieusement, aujourd’hui, je suis toujours une fan-hystérique de notre mariage. Et lorsque tu liras cette chronique, je sais que je le serai toujours*. J’espère que ça ne changera jamais et je me situe assez haut sur une échelle de probabilité pour que ce soit le cas. Mais à côté de ça, je suis heureuse de consacrer mes capacités cérébrales à d’autres projets ou parfois simplement de vivre les minutes comme elles viennent sans devoir leur attribuer un sens ou un objectif. Je suis comblée par les nouveaux projets que nous formulons ensemble Monsieur Monchéri et moi. Ils vont de l’installation d’un adoucisseur à de grands projets de vie en passant par de petits weekend évasion, et je me réjouis de chacun.

* Je confirme !

Paris

Crédits photo (creative commons) : Alexas_fotos

Et justement, ce dimanche, on file pour quelques jours à Paris ! C’est qui qui va rencontrer Mme Vanille ? C’est moiiiiii !

Aujourd’hui comme hier, j’aime mon mari. Et je l’épouse encore tous les jours, tout comme je lui disais déjà “oui” bien avant notre Grand Jour. C’est ça pour moi, le mariage. Ce n’est pas le jour de fête qui le consacre non, c’est une construction du quotidien. Un gigantesque balade en tandem, sauf que les deux selles seraient très très collés… Ce qu’on se promet, c’est de pédaler à deux, même très fort, pour arriver au dessus de chaque colline et avoir la belle vue qu’on souhaite… et profiter ensemble de la descente qui nous donne des papillons dans le ventre.

Est-ce que le mariage a changé quelque chose à ma façon de voir les choses ? Ciel, non, heureusement ! À notre façon de vivre non plus. Je râle toujours un peu trop quand je suis fatiguée et je déteste toujours repasser. Mais je me réjouis d’être l’épouse d’un homme si fabuleux. J’en suis fière. Fière de pouvoir porter son nom qui sera celui de nos enfants. Fière qu’il ait voulu unir son destin au mien devant tous nos proches. Fière de dire “mon mari”, non pas pour le statut légal qu’il nous offre mais pour tout ce qu’il représente pour moi, au croisement entre mon cœur et mon âme.

Et puis finalement si, ça change quelque chose d’être mariée. Avant je ne pouvais pas le regarder niaisement et lui lancer, avec mon plus beau sourire de droguée-amoureuse, un simple et merveilleux “Gniiiiiiiiiiii mon mari !”.

… Mais ça c’était avant !

Et toi, comment as-tu vécu l’après mariage ? Est-ce quelque chose qui te fait peur ou qui te réjouit ? Raconte-moi tout!

 



47 commentaires sur “Notre mariage plein d’humour et de tendresse : et après ?”

  • Olala ce que c’est beau ce que tu racontes …. je suis toute émue ! C’est si bien dit …
    La fin arrive et ça me rend triste … Tu a vraiment un don pour transposer des émotions sur papier (ou internet). Vraiment j’espère que d’une manière ou d’une autre tu vas continuer à écrire !
    En tout cas j’aurais été une fan inconditionnelle de tes récits !
    Pleins de coeurs !!!!!!!!!

    • Full Love Mme D! Tu auras largement fait partie de mon aventure aussi^^ On aurait pu les penser à deux nos mariages hein, ça aurait économisé nos méninges pour pas mal de points communs 😀

  • Bon ben voilà, je suis en larmes. Tu décris une très belle vision du mariage, que je partage, et que je n’aurais surement pas su décrire aussi joliment.
    Merci pour le partage de tous ces moments!
    ( Et, malheureusement, le statut d’utérus sur pattes ne s’arrête pas quand tu as un enfant. Dès qu’il a 6 mois on commence à te demander quand tu lui fais un petit frère… enfin bref, on ne peut rien y faire. Est-ce que nous, on demande aux gens mariés depuis 40 ans s’il ont encore une vie intime? Non mais! On devrait d’ailleurs, ça les calmerait peut être! ) parenthèse coup de gueule terminée.
    Je me suis vraiment bcp retrouvée dans tes chroniques (peut être parce que je suis juste à côté de la frontière belge), et elles m’aident vraiment dans mes préparatifs (aussi bien de féçon pratique qu’à dédramatiser). Alors, vraiment merci, et c’est vrai, tu es très douée pour ça, tu devrais continuer à écrire.

    • Je suis sûre, au contraire, que tu aurais su trouver les mots. Peut-être pas les mêmes que moi mais nous avons toutes des ressources insoupçonnées 🙂
      Et me dire que mes chroniques t’aident est le plus joli des compliments! <3
      Par contre, l'histoire de l'utérus sur patte A VIE, ça me transporte nettement moins de joie… Pfiou. Les gens sont lourds.

  • Hasard du calendrier Dentelle, c’est justement aujourd’hui qu’est publié ma enfin-rédigée-chronique-suivante !! Hihi, et je suis bien devenue Madame, avec tes lanternes pour décorer ma salle.
    Comme toujours, et même si je ne les ai pas toutes commentées, je suis fan de ta chronique ! Tellement d’émotions et de vérités… pas le plus beau jour de votre vie, mais le plus beau mois du reste de votre vie. <3

  • Alala les gens qui observent tout ce que tu mange/bois et te font des allusions..! J’ai vécu exactement la même chose et je n’en suis pas encore sortie : bientôt 3 ans de mariage cet été 🙂 et toujours pas de bébé dans les plans à court terme! Ca reste vraiment lourd et indiscret.. en meme temps quand tu te marie on te donne un livret de famille donc bon.. les rumeurs sont lancées 😉 Je confirme aussi le plaisir (la nécessité?) de partir en voyage de noce après, pour profiter enfin de son ‘mariage” :-). J’avoue de mon coté n’avoir pas du tout ressenti de weddingblues, j’ai adoré vivre mon mariage mais aussi adoré que toute cette logistique/coordination/planification stressante soit enfin derrière nous!.. Courage pour le retour à la “normale” en tout cas!

    • Merci Raphelle 🙂 Le retour à la normale est déjà acté depuis longtemps maintenant et il se passe très bien^^ Depuis la chronique, l’adoucisseur est même déjà placé! Ahah! Et j’imagine que c’est sain, d’adorer nos mariages mais d’être heureuse d’avancer vers d’autres projets.

  • Âmes sensibles, s’abstenir !
    J’en ai des papillons dans le ventre. Tu décris tes émotions de façon si sincère, et cet amour que tu portes à Monsieur TonMari est whaouw ! <3

  • J’adore la façon dont tu vois les choses, et comment tu réussis à me transporter! même la femme de ménage qui passe à côté de mon bureau avec son aspirateur n’a pas réussi à me faire descendre de mon nuage dentelle en lisant ta chronique!
    ça me rassure aussi quand je lis que tu es retournée au travail le mardi, ce sera également le cas pour moi, avant de partir en voyage de noces le vendredi. ça ne fera que trois jours de boulot mais j’appréhendais un peu ces quelques jours. Maintenant je sais que ça passera vite, que j’aurai en tête le programme de la suite et que tout ira bien!!

    • Je suis sûre que tout se passera bien Mlle Frisette. J’avais également peur de la reprise, même courte, puisque comme je l’ai indiqué j’avais une ENORME présentation sur un projet d’une année. La pression donc! Sauf que… Je n’étais toujours pas connectée, et donc c’est passé comme une lettre à la poste. Et tes supérieurs seront aussi peut-être plus cools ces trois petits jours-là 🙂 Quoi qu’il en soit, toi, tu planeras 😀

  • Comme toujours, c’est un plaisir de lire tes chroniques pleines de douceur et de tendresse … Tu nous as fait vivre ton mariage avec sincérité et profondeur, cette chronique en est la preuve. Nous pour le coup nous avons pris 1 semaine de vacances après le mariage pour surtout profiter de mes proches qui viennent de loin ! Le voyage de noces sera pour l’été car nous voulons profiter un maaaaaaxxxx ! Je n’ai pas peur du wedding blues, ni de l’après car c’est pour moi de part mon histoire déjà un beau cadeau de me marier alors j’espère pouvoir éterniser ce souvenir précieux …
    Merci encore pour ce beau billet 🙂

    • Mais avec graaaaand plaisir Mlle Afro! Merci à toi pour tes gentils mots 🙂
      Et vous avez bien fait de prendre une semaine pour profiter de vos proches. Ca va bien prolonger la magie de votre mariage, ça! Plus fort que le brunch du lendemain, il y a la semaine^^

  • ralala, j’ai adoré lire tes chroniques et te découvrir un petit peu plus au travers d’elle. Ta plume est magique! votre mariage était magnifique et le plus beau reste à venir !

  • C’est un très joli “après” que tu as vécu et tu sembles avoir repris le cours de ta/votre vie avec fluidité. Pas forcément évident pour toutes surtout quand l’avant a été très intense. Je vois arriver la fin, snif !

    • La fin de mon aventure en tant que chroniqueuse, oui, mais la poursuite de la tienne et le début de nouvelles! C’est ça Mademoiselle Dentelle^^

  • J’adore cette chronique et peut être encore plus que les autres. C’est tellement beau, vrai et adorable ce que tu écris !!!
    Je suis triste de voir la fin venir mais ce n’est que la continuité !!! Merci du partage. Je compatis sincèrement au statut d’utérus sur pattes (le mien a été un peu mis de coté mais il revient au galop) !!! ???

    • Waouw, serait-ce la chronique N°1 de Mme Fleur? Je vais l’encadrer alors^^ Et le statut d’utérus me fatigue… Mais bon… J’essaye de contenir une agressivité naissante 😀

  • Comme c’est beau, et comme c’est (toujours aussi) bien écrit! Bon de toute façon j’ai adoré toutes tes chroniques, celle-ci ne fait pas exception 😉 Où êtes-vous partis en voyage de noces? (ça “sent” l’Asie, je me trompe?)
    Je n’ai pas écrit mon mariage, mais je songe à le faire (et à l’offrir à mon mari pour nos noces de coton – j’ai déjà prévu notre soirée d’anniversaire hihi), alors merci de nous le rappeler!
    Pour nous l’après ça a aussi été le bonheur du retour à la vie normale… Comme toi j’ai adoré notre week-end de mariage, mais j’avais aussi vraiment besoin de passer à autre chose. Pour autant, j’ai quand même “plané” pendant les jours/semaines qui ont suivi! J’ai aussi pris beaucoup de plaisir à réaliser l’album de notre mariage, à encadrer tout pleins de jolies photos chez nous, à caser ici ou là des éléments de déco (guirlande de fanions, pots/bouteilles customisés…).
    Nous n’avons pas pu enchaîner avec le voyage de noces, pour nous c’est prévu fin novembre, j’ai vraiment hâte hâte!!

    • C’est agréable hein, de planer? 🙂 Je suis contente que tu aies aussi eu droit à une “suite de mariage” apaisée et heureuse. Comment tiens-tu pour patienter jusqu’en novembre? Je t’admire^^ Où partirez-vous? Et oui, ça sent l’Asie. Plus précisément le sous-continent indien, puisque nous sommes partis au Sri Lanka.
      Et je plussoie l’écriture de votre mariage! Ce serait un magnifique cadeau!

  • Ohh Mme Peps tu m’énerves 😉 à chaque fois de faire mouche avec tes chroniques si justes et si profondes. Bon allez du m’énerves pour de faux hein !!! c’est magnifique de nous livrer tes émotions en toutes franchise, merci pour ça.
    Et comme je compatis sur les “alors c’est pour quand” et autres questions délicates et subtiles. Je te rassure, quelque soit l’âge auquel tu te marie, il doit y avoir quelqu’un qui doit avoir un sens du dévouement développé et qui se charge de te poser des questions à la c@*# A 50 ans passés nous avons eu aussi notre quota…..

    • Mince alors, les gens ne se lassent jamais… :-O Je vais me faire une petite pancarte à sortir en cas de question indiscrète. Ca marcherait, tu penses?
      Et si je t’énerve, j’arrête d’écrire! … Non, allez, je continue juste encore un tout petit peu :-p

    • Ahahah je me disais bien, au fond, que mon petit coup de gueule allait parler à plusieurs d’entre vous! J’aurais pu en faire un article complet tellement ça me fatigue 😀

  • Mais… mais… Mme Peps, comment va-t-on faire sans toi, sans tes chroniques douces et joyeuses, et sans ton petit grain de folie ? Je pense que tes articles devraient être remboursés par la sécu tellement ils font de bien au moral ♡♡♡

    Je partage tout à fait ton avis, nous ne sommes pas encore mariés et pourtant nous vivons déjà notre “mariage” chaque jour qui passe, le Jour J sera la magnifique consécration de notre amour devant ceux qu’on aime, mais pas LE plus beau jour de notre vie. Il y a déjà un bel avant, et il y aura un bel après ! Ce qui n’empêche pas de nous investir à fond dans ce joli jour, mais ça doit sûrement être une façon de surmonter le wedding blues, comme tu l’as fait : se dire que chaque jour qui passe est merveilleux, avec ses joies et ses tracas 🙂

    • Hiiiiii <3

      Et oui, bien sûr, l'avant et l'après sont merveilleux! C'est même pour ça qu'il y a le mariage sur nos chemins. Cela dit, j'ai adoré m'y investir aussi (même si des fois…^^)! Je te souhaite de vivre une SUPERBE journée et de ne pouvoir t'en réjouir qu'après, sans mélancolie, tristesse ou regret. Parce que je pense que celles qui sont touchées par le wedding blues ne l'ont pas souhaité non plus… Mais comme on dit, face à un événement ou à une émotion, c'est surtout la façon dont toi tu l'abordes qui fait ta force et détermine ton vécu. Peach, c'est un peu comme Peps, tu as tout ce qu'il faut pour passer le cap à dos de licornes 😀

  • “Fière de dire « mon mari », non pas pour le statut légal qu’il nous offre mais pour tout ce qu’il représente pour moi, au croisement entre mon cœur et mon âme.” – tu ecris vraiment merveilleusement, tjs bcp de profondeur et de legerete en meme temps j’ai adore ttes tes chroniques! Plein de bonheur pour la suite de vos aventures

  • Jusqu’à la fin, tu m’auras toujours beaucoup émue avec tes chroniques. Merci pour cette leçon de vie car on aurait tendance à se perdre dans le tourbillon des préparatifs et ces paroles profondes et pleines de douceur me font beaucoup de bien. <3

    • <3 Mlle Pétillante!
      Allez, ce n'est pas encore tout à fait la fin… Mais c'est sur que parfois, ça fait du bien de prendre le temps de faire une pause dans les préparatifs et de réfléchir à la signification de ce qu'on fait, et à pourquoi on le fait. Ne pas nous perdre dans l'organisation, surtout! Parce qu'elle doit passer après ce qui vous uni, ton chéri et toi.

  • Salut Mme Peps, ton pseudo te va si bien! Tout d’abord, merci pour tes chroniques, elles m’ont beaucoup aidées, et sur bien des plans…en effet, j’ai tellement eu l’impression de me voir au travers de tes ecrits, que je me disais “no way, cette fille est mon double!!” …la fete des papas approche, et grâce à toi, Mister Geek aura de jolis boutons de manchettes ? Quant à ce post, j’ai envie de te dire ” oh non, pas déjà?!” Mais tu as raison, cela a l’air de passer tellement vite… Tant de preparatifs pour une journée qui file, file, fiiiiiile!!! Bon, moi c’est le 30/07 prochain…j’ai le temps me diras tu…mais c’est demain!!!!!! Mais grâce à toi, je réalise que le bonheur, ce n’est pas que le jour J, mais aussi les jours d’apres, en se posant avec son mari, en repensant à cette journée passée avec le êtres qui nous sont chers, et en prenant cette si jolie pause qu’est le voyage de noces…ou une autre manière de faire durer le plaisir….
    En tout cas, merci pour ces jolis textes, dans lequels tu nous as fais tant vivre les émotions ressenties…tu as toujours eu les mots justes, forts, emouvants..ce fut un réel plaisir de te lire, de nous faire partager ces si beaux moments, et d’exprimer si joliment à quel point tu aimes ton mari…tes mots sont tellement touchants….merci pour nous avoir permis de partager cela avec toi…
    Je te souhaite plein de bonheur pour cette vie de jeune mariée, que ce nouveau chapitre soit source de bonheur,de joie et d’amour avec un grand A…

    • Oooh Miss Trotti tu es adorable 🙂 Merci, Merci pour ces gentils mots! Et c’est moi qui suis chanceuse d’avoir eu l’occasion de partager tout cela avec vous… Bon, avec Mon Chéri avant tout, mais avec vous ensuite, et d’une autre façon. Je suis riche de cette aventure et de vos réactions, que j’ai toujours pris énormément de plaisir à découvrir!
      Cela dit… Ce n’est pas encore tout à fait la fin. Elle approche à grands pas, mais je pense que vous n’aurez pas de mal à le repérer tant elle sera claire 🙂
      Je te souhaite beaucoup de bonheur pour “demain”! Tu verras, c’est une journée merveilleuse, totalement shootée à la paillette mais c’est ça qui la rend fabuleuse aussi!

  • Ralalaaaaaaaaa Mme Peps !!! Me voilà de retour de quelques jours de vacances, et me voilà à me replonger dans l’univers merveilleux de ton mariage 🙂
    Que j’aime tes mots, tes petites expressions toutes douces et rigolotes, tes chroniques vont vraiment me manquer… Non non je ne vais pas pleurer, mais une petite larme pointe à chaque fois que je te lis 😀 larme de joie pour toi bien sûr et puis un peu pour moi car j’aimerai vraiment que mon mariage ressemble au tien, pas forcément dans la forme mais surtout dans le fond, ce parcours à deux avec Monsieur MonChéri que nous entamons, cet amour et cette promesse de s’aimer pour toujours, ce lien et ce oui déjà formulé entre nous, dans quelques mois devant nos proches et chaque jour dans notre vie… 😀
    Je sais que ce n’est pas encore la fin de tes récits, enfin je crois ? Mais je te souhaite tout plein de belles aventures avec ton homme, que vous continuiez à respirer la joie, la sincérité dans vos regards, et surtout l’amour 😀
    Faites péter le Pep’s !!! 😀 <3

    • Il ne ressemblera pas au mien MissCookie, parce que c’est déjà le vôtre, fort (en chocolat) de votre amour, vivant et sincère! Vous avez déjà tous les ingrédients, au quotidien, pour que cette journée en soit le merveilleux écho. Tu verras, tu seras magnifique et cette journée t’éblouira encore des mois plus tard!
      Et non, ce n’est pas encore la fin^^ Elle approche, mais tu n’auras pas trop de mal à la repérer :-p

  • Merci pour cette belle chronique Mme peps! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu décrit ici. J’ai eue un merveilleux mariage et comme toi je ne dis pas que c’était le plus beau jour de ma vie mais le plus bel été de ma vie! J’ai longtemps été shooté à mon mariage. Et franchement je pense que si j’ai pu si bien profiter de mon mariage c’est grâce à ce blog et ces super chroniqueuse qui nous aident tellement à nous concentrer sur l’essentiel! Alors merci à vous toutes!

    • Ooooh tu es adorable Piso! C’est un gentil compliment pour nous toutes!
      J’espère rester encore longtemps shootée à notre mariage… Tu n’as plus les symptômes toi? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *