Mon mariage plein d’humour et de tendresse : notre cérémonie civile personnalisée

Nos invités sont installés et n’attendent que notre entrée. Nous nous préparons, Monsieur Monchéri et sa maman devant, mon père et moi à leur suite.

Mais Mister Chronos nous informe qu’il y a un petit souci… Mister Curling (témoin de Monsieur Monchéri) et sa compagne Miss Mini ne sont toujours pas arrivés ! C’est bizarre, ils sont partis dans les premiers de la maison… et nous ne parvenons pas à les joindre. Aïe. Là je peux te dire que mon stress a refait une jolie boucle de la tête aux pieds – et un tour gratuit pour la Demoiselle, un ! 

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Comme tu peux le voir, j’essaye de m’apaiser comme je peux. Ferme les yeux, respire.

Nous demandons à l’Échevin de patienter un peu et, ouf, ils arrivent quelques minutes plus tard un peu gênés d’avoir retardé la cérémonie. Ils ont en fait pris un chemin moins évident et bourré de travaux… La faute au GPS !

Notre musique démarre…

Nous avions choisi « To build a home » de Cinematic Orchestra parce que cette chanson me fait frissonner, me transporte et me fait même pleurer. Mon intention n’était évidemment pas de pleurer pour notre entrée mais je sentais que ce devait être cette chanson-là. Comme elle plaisait à Monsieur Monchéri, nous n’avons pas hésité. Et plus précisément, je voulais rentrer à la minute 1 et 8 secondes ! (Pas difficile la fille non, non !) Bon, sur le coup, j’ai freiné un peu mon père après l’entrée de Monsieur Monchéri et de sa maman, mais ça ne le faisait pas… Une minute c’est en fait très long. Et comme c’était lent, lent, lent, nous sommes partis plus tôt. Pas grave, je suis arrivée près de mon Amoureux pile à ce moment-là, ce qui était parfait aussi !

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Nous nous installons en face de l’Échevin et de son assistante. Il prend la parole et là, jolie surprise pour nous, il a totalement personnalisé son introduction. Il faut que je te dise que je suis allée le voir quelques jours avant le mariage pour lui donner les musiques et… m’apaiser sans doute un peu. Il en avait donc profité pour me mettre dans la confidence du texte légal qu’il devrait lire pour nous unir. Il a voulu me préparer et me rassurer sur le rythme de la cérémonie et sur le fait qu’il ferait de son mieux pour nous créer une cérémonie-aussi-personnalisée-que-possible (dans la limite du prescrit légal, évidemment).

Et bien maintenant que nous y sommes, nous ne sommes pas déçus ! Il commence donc par raconter mes visites/questions/inquiétudes et fait des blagues sur la citoyenne-modèle que je suis (Ahahah ! C’est lui qui l’a dit !). Bref, le ton est comme nous le souhaitions très familial et « bon-enfant », avec de nombreux rires dans la salle. Il donne tout pour animer le « public » et il me remet le marteau du Bourgmestre (notre « Maire ») au cas où je devrais reprendre le contrôle de la situation !

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Après la lecture du texte légal, dans un jeu de questions-réponses savamment orchestré entre l’Échevin et son assistante, arrive le moment qui m’a fait frémir. « Je vais maintenant procéder à l’union… ». La photo suivante est prise pile à cet instant-là. Instant que j’ai adoré et qui m’anime encore aujourd’hui autant qu’il m’émeut. Monologue mental : « Cet homme-là, oui oui ! Unissez-nous ! Je l’aime ! Je peux le dire maintenant que je l’aime ?! ».

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Pas de suspense, nous répondons chacun « Oui » à la question qui nous est posée, non sans émotion et sous les applaudissements de nos invités.

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

« Je vous déclare mari et femme. » Gniiiiiiiiiii !

Mes deux petites cousines adorées nous apportent notre coussin d’alliances (un coussin pour deux poulettes, elles gèrent !) et Monsieur Monchéri s’attaque au petit nœud qui les retient. Il est un peu fébrile mon Amoureux alors l’assistante lui dit très gentiment, pour l’apaiser, qu’il a tout le temps de le faire doucement.

Monsieur Monchéri saisit mon alliance. Je lui présente ma main gauche, je tends mes doigts et… il passe l’anneau autour de mon index. Éclat de rire de ma part, discrétion zéro, « Ce n’est pas celui-là ! ». Monsieur Monchéri rit avec le reste de l’assistance. Il recommence et passe l’anneau – je te le donne en mille ! – autour du majeur ! « Toujours pas ! ». Ouf, il n’a essayé ni le pouce ni l’auriculaire, l’alliance arrive enfin à mon annulaire gauche et ne le quitte plus ! Après un bisou volé, à mon tour. Je pars à l’assaut du bon doigt comme une pro. Et hop re-bisous-bisous-bip-bip-applause !

Ce qui est drôle c’est que ce moment de l’échange des anneaux nous a paru assez long à Monsieur Monchéri et moi. Pourtant, pour avoir vu la vidéo, il a pris 4 minutes à tout casser. À croire que nous sommes capables de distendre le temps lorsqu’il est précieux pour pouvoir en profiter plus longtemps.

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Ouf ! C’est le bon doigt !

Nous nous asseyons pour les signatures sur les rythmes de l’indétrônable Wonderwall d’Oasis. Ça chahute derrière, tout le monde se lâche et parle un peu avec son voisin. Nos témoins apposent leurs signatures à côté des nôtres et, au bout d’un certain temps, plus le choix ! Je fais usage du marteau pour demander le silence ! Pas de silence immédiat bien sûr mais, après le rire, l’Échevin peut à nouveau prendre la parole. Il conclut le chapitre légal et arrive enfin un autre moment que nous attendions beaucoup, et il nous cède la parole. Tu le sais maintenant, nous avons échangé nos vœux en amoureux et ne faisons ni cérémonie religieuse, ni d’engagement. Nous avons donc tenu à dire quelques mots pour expliquer à nos invités pourquoi nous ne ferions pas de discours et se dire un tas de choses non-audibles l’un à l’autre. Seize petites phrases à deux voix. Ni plus, ni moins.

Je commence et, à la deuxième phrase, ma voix flanche. Je n’ai pas pleuré mais l’émotion est trop forte, les larmes montent et je ne peux m’empêcher d’appeler notre Mister Chronos à l’aide « Là, je ne vais pas y arriver ! » (traduction : donne-moi un mouchoir s’il-te-plaît !). Il rapplique à la vitesse de l’éclair, tout le monde rit à nouveau, et je reprends. Nous enchaînons nos mots et, au final, je ne parle plus que pour Monsieur Monchéri. C’est, à nouveau, un merveilleux moment de complicité. Un des plus beaux, encore ! Il y en a eu tellement ce jour-là.

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

L’Échevin m’offre une rose et il clôt la cérémonie. Nos parents et témoins viennent nous embrasser tandis que Bob Marley pousse la chansonnette sur « Is this love«  (Yes it is baby !). Et ce qui devait arriver arriva… Ma belle-mère me lance un très joyeux « Madame Monchéri ! » auquel je réponds tout naturellement « Madame Monchéri ! » assorti d’un joli clin d’œil. Nous nous embrassons, ça y est, une nouvelle génération « Madame Monchéri » en mode « pièces rapportées » est en marche !

Déroulé de notre cérémonie civile // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Pendant ce temps-là, Mister Chronos invite tout le monde à sortir. Voyant que certains traînent la patte (c’est normal, ils veulent nous saluer !) et que notre photographe s’active aussi, je m’empresse de faire de même… Eh oui, l’heure a filé, il est déjà 13h30 et les prochaines mariés attendent déjà leur tour sur le côté de la place !

Et toi, sais-tu déjà si tu auras une cérémonie civile personnalisée ? As-tu déjà choisi les musiques qui accompagneront les différents moments de celle-ci ? Dis-moi !

Après plus de 6 ans d'amour, Monsieur Monchéri et moi nous sommes dit "Oui!" en septembre 2015. Au programme? Une cérémonie civile émouvante, un joli corps de ferme dans la campagne wallonne, un mari fabuleux (en toute objectivité), une tonne de pots de yaourt ingurgités, beaucoup de DIY, un chat... Ah non, lui, il est resté à la maison! Bref, un mariage loin des envies intimistes de la blogosphère, mais parsemé de beaucoup d'humour et de tendresse!

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Pétillante
    Répondre
    23 mars 2016

    Il y a une forte émotion qui se dégage de ton récit et des photos; Votre amour crève l’écran j’adore ! Tip top votre cérémonie sur mesure.
    Mme Peps, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à toi hier quand j’ai entendu la tragique nouvelle ! J’ai beaucoup d’amis en Belgique et précisement à Bruxelles. Heureusement tout le monde va bien. J’espère que c’est le cas pour toi et les tiens ! Des bisous

  • Avatar
    Madame Maîcresse
    Répondre
    23 mars 2016

    Votre photographe a vraiment du se régaler durant cette belle journée ! 🙂

  • Avatar
    Mademoiselle Saxo
    Répondre
    23 mars 2016

    Toujours autant d’émotions dans tes récits 🙂
    C’est vraiment drôle cette histoire de ne trouver le bon doigt qu’au 3eme coup. Ça fera une anecdote rigolote à raconter à vos enfants. Mes parents nous racontent régulièrement que dans le stress ma mère n’a pas laissé le temps à mon père de dire oui à l’église. Et c’était il y a 33 ans …

    • Avatar
      Mademoiselle Saxo
      Répondre
      23 mars 2016

      PS: j’ai également eu une pensée pour toi et tes proches hier. J’espère que vous êtes tous sains et saufs. L’amour vraincra !

  • Avatar
    Répondre
    23 mars 2016

    Vous êtes vraiment superbes.
    Et la mariée est si expressive que c’est un plaisir pour le photographe ! Capter un si grand panel d’émotions est un luxe !

    Félicitations !

  • Avatar
    Répondre
    23 mars 2016

    Vous êtes super émouvants comme depuis le début de ton récit.
    Une fois de plus j’ai plaisr à te lire et à vous imaginer !!! Vous êtes trop beaux !

  • Avatar
    Mademoiselle Salade de Fruits
    Répondre
    23 mars 2016

    Aaha, Mme Peps, c’est fou comment tu arrives à faire un délicieux mélange d’humour et d’émotions ! J’adore le coup de l’alliance, il devait être hyper ému pour se tromper de doigts (attend je note sur mon calpin « penser à répéter à mon homme de quel doigts il s’agit » parce qu’il est capable de faire la même!).
    Et alors la photo du clin d’oeil ! Moi je dis chapeau au photographe!!!!

  • Avatar
    Madame D
    Répondre
    23 mars 2016

    J’aime j’aime j’aime ! Ce qui est super avec tes récits c’est que c’est encore mieux qui si on y avait été invité car on a le droit a toute tes pensées !!!
    Votre cérémonie était toute mignonne et c’est vrai que la petite erreur de ton mari va vous rester en souvenirs toute votre vie !

  • Avatar
    Mlle Rosa
    Répondre
    23 mars 2016

    J’aime!! Mais du coup j’aime pas qu’on se rapproche de la fin… pas de détails croustillants qui auraient été oubliés et qui permettraient de faire durer un peu plus le plaisir???

      • Avatar
        Mlle Rosa
        Répondre
        23 mars 2016

        C’est que vous êtes trop (beaux d’accord mais surtout) craquants, tant dans le texte que sur les photos! Même si ces posts donnent pleins de conseils précieux, pour moi c’est plutôt des petits shoots de paillettes, d’ici au mariage, pour se rappeler l’essentiel, c’est important!!!

  • Avatar
    LnEnza
    Répondre
    23 mars 2016

    J’en ai les larmes aux yeux, c’est vraiment ce genre de cérémonie conviviale, chaleureuse, que j’aimerais. Et avec un peu d’humour c’est encore mieux! J’adore le coup du marteau! Vous avez l’air radieux de bonheur en tous cas, ça fait plaisir à voir.

  • Avatar
    Mademoiselle Peach
    Répondre
    23 mars 2016

    Du bonheur, des rires, de l’émotion, trop de mignonnerie de bon matin ! 😀 Votre cérémonie avait l’air réussie, c’est génial que votre officier vous ait permis de la personnaliser, surtout quand il n’y a pas d’autre cérémonie ensuite, comme ça vous avez pu en profiter !
    La gaffe de ton chéri, sûrement due au stress, est vraiment craquante 🙂

      • Avatar
        Mademoiselle Peach
        Répondre
        23 mars 2016

        Oh c’est super d’avoir pu le choisir en plus ! 🙂

        Et je rejoins Mlle Idées, si tu veux écrire encore pendant au moins… encore trèèèèès longtemps, parce qu’on ne se lasse vraiment pas de te lire, tu as une façon unique de retranscrire l’émotion tout en rigolant, je suis définitivement fan et re-fan ! 😉

  • Avatar
    Mademoiselle Idées
    Répondre
    23 mars 2016

    Madame Pep’s tu ne veux pas demander à Monsieur Monchéri de te redemander en mariage, histoire que l’on ait encore plein plein d’articles à lire ?!
    Parce que qu’on se le dise, tes récits sont toujours tellement remplis d’humour, d’amour, de fraîcheur, je ne m’en lasse pas.
    Et cette histoire d’alliances est juste extraordinaire.Se tromper une fois, c’est rigolo, mais deux fois c’est le fou rire assuré !
    En tout cas vous êtes très beaux et vos regards en disent long sur votre complicité <3

    (Oui oui j'ai envie d'envoyer plein de paillettes aujourd'hui =) )

  • Avatar
    Mademoiselle Grande
    Répondre
    23 mars 2016

    Merci de partager tout ça avec nous. J’en ai les yeux tout pétillants et humides!
    En tout cas tu es sublime. La plus belle mariée que j’ai pu voir ici.
    En tout cas : longue vie à vous deux !

  • Avatar
    Melle IslandGirl
    Répondre
    24 mars 2016

    Madame Peps!
    Félicitations et merci de nous faire partager ton merveilleux jour. J’attends chacune de tes chroniques avec impatiente. Amour, humour, émotion, on n’en prend plein les yeux avec ton récit.

  • Avatar
    Mademoiselle Ambrym
    Répondre
    24 mars 2016

    Ta façon d’écrire fait que j’ai l’impression d’être aux premières loges et d’assister à l’opéra qui se déroule devant mes yeux…trop bien ! J’adore la dernière photo et le clin d’œil.

  • Avatar
    Mademoiselle Pineapple
    Répondre
    24 mars 2016

    Haha la petite anecdote des alliances
    Comme à chaque fois, c’est vraiment un plaisir de te lire, chaque émotion est palpable

Poster une réponse