Mon mariage plein d’humour et de tendresse : notre découverte en toute intimité

Je t’ai laissée au moment d’apercevoir mon merveilleux futur mari par l’entrebâillement de la porte de la salle de bain. Voyant mon minois dépasser, Monsieur Monchéri n’a pu s’empêcher de s’esclaffer en riant “Eh mais c’est de la triche !” comprenant que je pouvais déjà l’observer tout entier alors qu’il n’avait accès qu’à la moitié de mon visage. Mais, je te rassure, ce moment d’injustice profonde n’a duré qu’une ou deux secondes.

Il paraît qu’à deux, c’est mieux

Enfin, une ou deux secondes… pour nous. Parce que je connais un tas de personnes qui a dû trouver que ce moment de notre rencontre était un bel exemple d’iniquité. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que nous ne sommes découverts qu’à deux. C’est-à-dire que j’ai descendu les marches de l’escalier rien que pour mon futur mari, et qu’il m’a remis mon bouquet sous mon seul regard.

Il se fait que mes parents avaient fait de la sorte 32 ans plus tôt. Ils avaient trouvé à l’époque que ce devait être un moment qu’ils vivraient en secret. Je pense que c’est surtout mon Papa qui voulait que sa jolie future épouse ne descende que pour lui ! (Et c’est mignon !) Maman était donc descendue une première fois juste pour lui, et ils avaient rejoué la scène pour qu’elle puisse être immortalisée et que tous puissent s’émerveiller à la vue de la jolie mariée.

Bref, Monsieur Monchéri et moi ne nous étions pas vraiment prononcés sur ce moment mais, dans le feu de l’action, mes proches ont tenu à ce que ce soit le cas. Mon père et Miss Masoeur ont donc veillé à ce que les portes soient closes et à ce que personne ne s’immisce dans nos retrouvailles. Enfin personne… Le photographe était tout de même bien là et mon oncle également (mais, sur le coup, je n’ai même pas réalisé qu’ils étaient là).

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Nous n’étions qu’à deux mais certains invités sont parvenus à espionner gentiment la scène à travers les vitres des portes et des fenêtres. Ouf, la curiosité romantique de certains a pu être assouvie !

Après coup, je n’ai toujours pas vraiment d’avis sur le degré d’intimité à avoir puisque j’ignore ce que ça fait de descendre les marches devant nos proches. Je ne peux donc pas comparer l’un et l’autre. Ce que je peux te dire, par contre, c’est que j’ai adoré ce moment, l’émotion qu’il a suscité et le regard de mon futur mari.

À vrai dire, nous nous regardions tellement que je ne suis pas sûre que j’aurais réellement vu nos invités s’ils avaient été tout autour de nous. Mais trêve de tergiversation, je te montre tout ça !

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Et là je te donne les indices pour déceler quand le trop plein d’émotion fait monter les larmes dans mes yeux : bouche fermée, yeux ronds, nez rougi.  Les trois ne sont pas forcément réunis. Voilà, bonne chasse aux indices dans mes futures chroniques !

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Je ne parviens pas à trouver les mots justes pour expliquer mes sentiments à cet instant. Mais je suis incroyablement heureuse. Je suis un peu tendue aussi au moment de descendre l’escalier, de peur de me prendre les pieds dans ma robe, ce qui ne le ferait que moyennement. Du coup je suis prudente. Et je prends le temps de descendre, ce qui me laisse encore plus le loisir de contempler Monsieur Monchéri et de me demander, bon sang, comment est-ce possible que cet homme fabuleux soit le mien ?

Et, comme tu t’en doutes, je suis émue. Émue d’avoir enfin rejoint celui que je choisis tous les jours comme repère pour construire notre vie. Émue de le découvrir si beau dans son joli costume, avec ce sourire à tomber. Émue de ce regard qu’il pose sur moi, que je n’oublierai jamais et que je garde bien au chaud pour les jours gris et les autres aussi. Émue de me trouver stupide d’avoir pu croire qu’il ne me trouverait pas jolie parce qu’au fond, je ne suis même pas sûre qu’il ait vu ma robe avant que je ne lui demande son avis sur sa magnificence (humilité, libre arbitre, tout ça).

On se sourit, on s’embrasse, on rit. Nous sommes un peu gauches aussi. On en oublierait la remise du bouquet ! Mais non, Monsieur Monchéri est parfait jusqu’au bout et me le donne. Il est beau mon bouquet ! Mais je le repose vite pour pouvoir l’embrasser encore un peu.

Un cadeau pour Monsieur Monchéri, un !

Et là, PAF ! Ça fait des chocapic ! Oups, non.

Et là, tout le monde débarque en applaudissant et réclamant une seconde descente des escaliers. Oups, non ! Et là, nous nous prenons la main et entrons dans l’arène de nos invités pour nous faire acclamer. Oups, non ! Et là, on remonte les escaliers à deux. Bingo !

Whaaaaat ?!

Oui, on remonte les escaliers (et je peux te dire que descendre est plus facile que monter) et on s’enferme dans ma chambre! **Censure, partie réservée aux adultes** – Maiiiiis non ! Petite coquine ! Vois-tu, Monsieur Monchéri était interdit d’achat de boutons de manchette. Il fallait donc que je lui offre les siens et que nous nous présentions devant nos invités avec nos tenues complètes !

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Comme tu peux le voir, Monsieur Monchéri a apprécié la surprise ! Un grand éclat de rire me l’a prouvé (et j’adore l’entendre rire). Je mets donc ses boutons de manchette en place (je suis devenue experte ce jour-là), un petit bisou (ou deux, ou trois !) et, hop, nous redescendons pour enfin retrouver nos invités que je présume impatients.

Découverte des mariés le jour J // Photo : Twane Photographe

Crédits photo : Twane Photographe

Au moment de (re)descendre les escaliers, cette fois suivie par mon futur mari, je ne réalise pas tout à fait le tourbillon dans lequel nous allons plonger. Je me demande juste comment je vais ouvrir cette porte et arriver de manière plus ou moins naturelle dans cette pièce où on n’attend que nous (parce que nous sommes les mariés, et aussi parce que notre arrivée signera le top départ pour ouvrir les bouteilles de Champagne, ahah !). Tu peux d’ailleurs clairement le lire sur mon visage à cet instant.

Une fois que nous sommes tous les deux en bas, je prends la main de Monsieur Monchéri et j’ouvre la porte. Allez, c’est parti !

Et toi, penses-tu retrouver ton Chéri devant vos proches ou dans l’intimité de votre couple ? Comment imagines-tu cette découverte ? Raconte-moi tout !



21 commentaires sur “Mon mariage plein d’humour et de tendresse : notre découverte en toute intimité”

  • Merci de ces moments partagés, toute l’émotion est palpable, ça transpire à travers l’écran de mon ordinateur…c’est dire. C’est beau les regards amoureux…et ça me fait penser que je n’ai pas encore songé une seconde à ce moment…je pense qu’on en parlera la veille 😉

    • A part si vous souhaitez vous retrouver dans un endroit/décor particulier, rassure-toi, il n’est pas nécessaire de délibérer des années sur le sujet^^ D’ailleurs comme tu as pu le lire, nous ne l’avons pas fait, c’est ma famille qui a décidé pour nous! Ahah! (Je me sens bièsse de parler de décor, il sera d’office canon chez vous!)

  • J’attendais avec impatience la suite !!!
    Vous êtes juste trop mignons, trop beaux et trop heureux !
    Et bravo pour la surprise des boutons de manchette 🙂

  • Cela fait des mois que je lis les articles tous les jours, et là je me sens enfin le droit de réagir car officiellement fiancée !
    J’ai eu les larmes aux yeux en voyant les photos , on sent tellement l’amour !!! Elles sont magnifiques !

  • Woua et quel escalier !! C’est trop beau avec le gypsophile ! Tout était parfait, et vous êtes trop trop trop beaux tous les deux !!!

  • Madame Peps, quel style! Quelle grâce! Tant dans la robe, la coiffure, la décoration que dans le style littéraire, clairement le meilleur cadeau à faire à vos futurs-vous (genre les noces de diamant, tout ça) , c’est une version écrite de toutes ces chroniques 🙂

    • Ahah Mlle Rosa, nos futurs-nous auront le droit de lire mes chroniques mais leur compilation, ce sera mon cadeau de moi à moi 😀 Par contre, si par écrite tu voulais dire manuscrite, là je crains de ne pas en avoir le courage! Et merci pour tes jolis compliments, je vais rougir derrière mon écran 🙂

  • Que d’emotions !! A mon avis il est important de pouvoir se découvrir en toute intimité pour se retrouver en tète a tète juste l’espace d’un court instant avant de se lancer dans le tourbillon de folie de cette journée.
    Vous êtes très beaux et vos regards sont si remplis d’émotions qu’ils me font monter les larmes aux yeux. La suite de ton récit promet d’être également riche en larmes, j’ai hâte…

    • Tu es minouche! Mais ne pleure pas dis, c’était un moment heureux! 😀 Sinon, je pense que comme tout, c’est une question de choix. Certaines personnes tiennent sûrement à partager ce moment avec leurs proches, ça donne une autre ambiance! Au final et comme tu pourras le voir, Monsieur Monchéri et moi avons pu nous retrouver seuls à plusieurs moments… Le plus important, tu le découvriras d’ailleurs dans ma prochaine chronique! (teaaaasing!)

  • Votre amour l’un pour l’autre transparaît totalement à travers les photos, je les adore !! Quel super beau moment <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *