Mon mariage, 3 jours en Lorraine aux airs marins : la soirée, animations et ouverture de bal

Lorsque je t’ai laissée la dernière fois, nous attendions que tout le monde s’installe pour descendre dans la salle à notre tour. Après coup, je trouve que ce moment était assez frustrant, car nous ne savions pas ce qui se passait en bas, nous n’avons pas vu la salle vide et décorée avant l’arrivée de nos invités, et nous n’avons pas vu leur réactions en découvrant notre plan de table marin et la décoration.

Et puis Mademoiselle Palmée est venue nous donner le feu vert : nous pouvions faire notre entrée !!

table_menu

Crédits photo : Photo personnelle

Le déroulé de cette soirée avait été en partie définie avec notre DJ car nous avions une hantise : un repas à rallonge, un dessert qui arrive après 1 heure du matin avec des invités fatigués ou déjà partis…

Nous lui avions communiqué notre heure d’entrée dans la salle (20h30) le nombre de plat et l’heure idéale pour le dessert (minuit, minuit et demi). On a presque réussi ! Nous lui avions soumis deux animations, aux cas où il y ait besoin de meubler. Mais c’était sans compter sur les surprises de nos proches.

Nous avons ainsi eu la surprise de toutes les animations et de tous les discours ! Nos témoins avaient pris soin de contacter Nabil pour tout organiser avec lui et que ça rentre dans le timing. Je crois qu’ils ont dû supprimer certaines surprises pour éviter que cela ne dure trop longtemps, ou réduire le temps d’autres. Mais nous préférons ça qu’un repas interminable…

Après notre entrée dans la salle, il était temps de nous laisser surprendre.

Une entrée des mariés en musique et en danse

Certes, faire danser les invités avant l’ouverture du bal, tout le monde n’est pas d’accord. D’ailleurs, nous n’étions pas vraiment partants au départ.
Mais ça a deux grands avantages : le traiteur a le temps de préparer les dernières mises en bouche sans que les invités ne s’impatientent et ça donne le ton de la soirée.

Alors il nous fallait une entrée des mariés digne de ce nom, qui donne des fourmis dans les jambes à tout le monde ! Nous avons cherché une musique multi-générationnelle, pêchue, et qui raconte quelque chose de nous.
Pourquoi ne pas commencer avec notre rencontre en cours de rock…

Encore une fois, nous avons dû couper le début de la chanson… Je te laisse mettre à 0’45 », monter le son, et tu peux danser avec nous :

Nous aurions pu danser longtemps Monsieur Triton et moi. Mais il ne fallait pas que ça soit confondu avec notre ouverture de bal. Et l’objectif était de faire danser nos invités.

Alors très rapidement, nous nous sommes séparés, et nous sommes allés chercher des personnes qui en général ne danse pas beaucoup.

entrée salle

Crédits photo : Jean-Marc Duges


En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, tous nos invités étaient debout et dansaient.

Et notre DJ nous a annoncé que la mise en bouche était servie.

mise en bouche

Crédits photo : Photo personnelle

Noix de Saint-Jacques, légumes croquants, pipette de sauce soja et bouquet de menthe

(Je m’excuse de la qualité des photos et vidéos à venir. Nous n’avions pris ni photographe ni vidéaste pour la fin de la soirée. Et nous le regrettons amèrement.)

Premiers discours et entrée

Le discours des mariés

Après cette première mise en bouche, nous avons prévu de faire un discours. J’avais aussi prévu d’en préparer un digne de ce nom la semaine précédant le mariage. Ce que je n’ai jamais fait.

Alors quand Nabil m’a tendu le micro, j’ai eu coup de panique et j’ai improvisé. J’ai dû dire quelque chose comme « merci à tous d’être venus, parfois de très loin, pour partager cette journée avec nous. j’espère que vous allez passer une bonne soirée et que vous êtes prêts à faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Et je suis heureuse d’être mariée à Monsieur Triton »

Puis ça a été au tour de Monsieur Triton, qui a été beaucoup plus pragmatique en allant à l’essentiel « pour les toilettes vous n’avez pas besoin d’aller à l’étage, il y en a au fond de la salle après avoir passé le coin traiteur ». Je crois que tout le monde a retenu cette partie du discours et non pas la partie pleine d’émotion que j’avais formulé… comme quoi, faut pas chercher trop loin pour un discours !

discours mariés

Crédits photo : Photo personnelle

Et j’ai repris le micro, pour souhaiter un bon anniversaire à notre DJ… et nos invités ont suivi ! Je crois qu’il était un peu gêné, et en même temps touché que nous ayons pensé à lui.

Un discours « jeu des 4 saisons » (20h50)

Les sœurs et le frère de Monsieur Triton ont ouvert le flot des discours/animations.

Il faut que je t’explique que nous avions dit à tout le monde que nous ne voulions pas de jeu des 12 mois. Beaucoup de nos invités venant de loin, nous ne pouvions imaginer faire 300km ou 500km tous les mois (surtout l’année du mémoire d’étude !). Le discours « jeu des 4 saisons » était un bon juste milieu.

À chaque saison correspondait des souvenirs et anecdotes sur la vie de Monsieur Triton. Il en ressortait à chaque saison une qualité de mon mari, et nous devions désigner une personne dans la salle, chargée d’une attention, en lien avec la saison. L’idée étant que ça nous mène jusqu’à nos noces de coton.

Notre mariage se déroulant en été, la première saison à l’honneur était donc l’automne. Les sœurs et frère de Monsieur Triton ont mis en évidence leurs « fêtes » improvisées en l’absence des parents. Et nous, nous avons dû choisir la personne la plus festive de notre groupe pour nous offrir le beaujolais nouveau.

En hiver, c’est le côté attentionné qui a été mis en évidence. Et nous avons dû choisir qui nous offrirait un panier repas plein de gourmandises.

Nous attendons maintenant le printemps, qui a mis en évidence les talents de danseur de mon cher et tendre, sa soirée dansante originale qu’on doit nous préparer.

Et bien sûr l’été, pour lequel nous avons désigné mes demoiselles d’honneur, qui doivent nous offrir un souvenir de notre mariage pour nos noces de coton.

Le texte était à la fois drôle et émouvant. Les yeux se sont embués un peu… une première fois.

Il était environ 21 heures, et l’entrée a été servie, pour le plus grand plaisir de nos papilles.

entrée saumon

Crédits photo : Photo personnelle

Cœur de saumon sauvage sur un blinis de sarrasin, mousse fine de wasabi, betterave Chioggia marinée et crème aux perles de citron.

Animations en attendant le plat

C’est un fameux trois mâts…

À peine avions nous fini de manger, qu’un équipage vêtu de marinières s’est installé face à nous !! Des amis de la famille de Monsieur Triton, que je commence à bien connaître, ainsi que les frères et sœurs de Monsieur Triton et Maman Triton.

marins

Crédits photo : Photo personnelle

Ils avaient donné à chaque table les paroles de la chanson qu’ils allaient entonner, afin que tout le monde puisse chanter le refrain, avec des photos de Monsieur Triton, de moi, de nous.

En relisant certaines paroles et en revoyant la vidéo (que je ne peux pas partager pour cause d’anonymat), je suis encore toute émue. Alors je te laisse imaginer le jour J.

paroles

Crédits photo : Photo personnelle

Et en cadeau, pour accompagner cette chanson, nous avons reçu notre « bateau de mariage » dont les voiles sont brodées à la main, prêt à naviguer contre vents et marées, et dont le numéro d’immatriculation porte nos initiales et la date du mariage : MR200719

BATEAU

Crédits photo : Photo personnelle

Entre temps, l’intermède glacé est arrivé. Il était temps de faire une pause du côté des émotions.

intermède glacé

Crédits photo : Photo personnelle

Granité pomme et pipette de calvados

Effet boule de neige

Après ces premières émotions et pour nous mettre en appétit, rien de tel qu’une animation dansante.

Cette fois, c’est notre professeur de danse qui a pris le micro. Notre « maman de Nancy » comme on aime l’appeler (Maman Triton et Maman Sirène habitent loin). Elle nous a invité sur la piste de danse pour une animation qui a fait danser tous nos invités : l’effet boule de neige.

Le principe est simple : nous, les mariés, commençons à danser. Puis dès que la musique s’arrête, nous allons chacun chercher une personne. Et cette personne n’a pas le droit de refuser !!! Et ainsi de suite. Dès que la musique s’arrête chacune des personnes sur la piste de danse va à son tour chercher un(e) autre cavalier(e)… Jusqu’à ce que tout le monde soit debout.

danse

Crédits photo : Photo personnelle

Afin que tout le monde puisse danser en couple, même les personnes qui ne dansent jamais habituellement, nous faisons toujours cette animation sur une musique de merengue. Bon, ça nécessite quand même que les premières personnes connaissent pour guider au départ… Mais c’est la danse de couple la plus facile pour commencer : c’est du pas marché (gauche, droite, gauche, droite…) au rythme de la musique et quelques tours sous le bras (dans la version simple).

Peut-être que j’aurais pu aller chercher mon papa dès le début, ça aurait été une bonne idée, d’ailleurs, je n’ai pas beaucoup dansé avec lui. Mais Tonton était juste devant moi, et après 10 ans sans l’avoir vu, je trouvais ça sympa d’aller le chercher pour partager quelques pas de danse avec moi. Et, quand enfin je suis arrivée à la table des parents, Papa était déjà sur la piste de danse.

Ce qui est super avec cette animation, c’est que des personnes qui ne se connaissaient pas ont dansé ensemble, les deux familles se sont mélangées, et tout le monde sans exception a dansé.

De retour à nos tables pour nous désaltérer, nous avons eu le droit à une avalanche d’émotions : les discours se sont succédés.

L’instant des discours

Les témoins prennent le micro

Bon, ce n’était pas entièrement une surprise, car nous avions dit aux témoins qu’un discours de leur part nous ferait plaisir. Mais quand leur tour est arrivé, j’en avais presque oublié qu’eux aussi prendraient le micro. Et je ne savais pas que le garçon d’honneur et les demoiselles d’honneur se joindraient à eux.

discours

Crédits photo : Photo personnelle

La team du côté Triton a commencé… Comme nous, ils avaient « oublié » de préparer un discours. Ils ont fait ça quelques temps avant d’avoir le micro. S’en était touchant et drôle en même temps.

Et puis, ça a été au tour de la team Sirène, comme toujours très organisée, qui avait posé tous les mots sur papier. Mes copines réunies ont encore une fois trouvé les mots justes. Alors les yeux, déjà embués, se sont emplis de gouttes de larmes. Et Madame Scrap a conclu, non pas en nous appelant par nos prénoms « de ville », mais bel et bien par les noms sous lesquels tu nous connais sur Mademoiselle Dentelle : Monsieur Triton, Madame Sirène… Nos invités n’ont sûrement pas compris. Mais nous , oui.

Puis Maman Sirène

Maman Sirène a pris le micro. Elle, qui n’aime pas forcément prendre la parole en public, je ne m’y attendais pas ! Mais elle le dit elle-même; je suis sa fille unique, elle ne pouvait pas manquer ça.

Les voilà tous les deux, Maman Sirène et beau-papa, à remercier tout le monde d’être venu, à nous féliciter de cette organisation, à nous féliciter de ce mariage, et nous dire – me dire – combien elle nous aime. Le tout sous fond de métaphores marines.

Cette fois, ce ne sont plus des gouttes dans les yeux, mais bel et bien un petit torrent qui coule le long des joues.

Papa Sirène est demandé sur scène

À peine le temps d’essuyer mes larmes, que la suite se prépare.

Une surprise qui, jusqu’à la veille, n’était pas sûre de se faire par manque de matériel. Papa Sirène venant de loin, il ne pouvait vérifier que son amplificateur de son était compatible avec le matériel de Nabil. Et Nabil, lui, n’avait pas tout ce qu’il fallait au départ pour assurer à mon père de pouvoir brancher sa guitare. Nabil et ma wedding team se sont démenés jusqu’à la veille du mariage pour que ce moment soit possible.

Papa s’est installé, avec sa guitare. Ayant oublié son pupitre, ma sœur l’a suivi pour tenir les partitions… Et il a commencé à parler de moi en musique.

De mon prénom, de chansons que je chantais étant petite ou de chansons qui ont marqué ma vie, notre vie…

Il m’avait dit, quelques mois avant le mariage, qu’il n’emmènerait pas sa guitare car il n’aurait pas la place dans la voiture. Or, quelques temps avant, pour le mariage de ma grand-mère (si si), il l’avait emmenée. Autant te dire que je lui en voulais beaucoup à ce propos, au point d’en pleurer. Je ne pensais donc plus possible qu’il puisse jouer pour notre mariage.
Alors le voir là, avec sa guitare, je ne retenais vraiment plus aucune larme.

Ce n’était plus un torrent, mais les chutes du Niagara qui se déversaient sur mes joues. Beaucoup trop d’émotions tous ces discours.

émotions

Crédits photo : Photo personnelle

Il a fini en nous invitant sur la piste de danse, ainsi que nos invités, pour une danse bretonne ! J’ai séché mes larmes, et dansé autant que possible. Je ne sais pas combien de nos invités ont pris place à nos côtés, mais je dirais presque la totalité de la salle !

J’ai appris par la suite qu’il avait au préalable demandé à Monsieur Triton s’il avait le droit de faire danser les invités avant l’ouverture de bal. Tu l’auras compris, chez nous, cette histoire de danse n’était pas un souci… et heureusement (on a dansé… beaucoup !).

Il était temps de faire une pause dans toutes ces émotions. Le plat était servi.

plat

Crédits photo : Photo personnelle

Veau de lait sur un écrasé de butternut,
petits légumes, nems du ris de veau

Ouverture du bal

Nous n’avons pas attendu le dessert pour faire l’ouverture de bal. De toute façon tout le monde avait déjà dansé et nombreuses étaient les personnes qui voulaient encore danser rapidement. Alors nous avons choisi d’ouvrir le bal après le plat. Mais je vais revenir un peu en arrière sur notre ouverture de bal…

Flash back : préparer une ouverture de bal

Tu dois te dire : préparer une ouverture de bal quand on danse déjà, c’est facile ! Et bien, oui, et non. Déjà, il y avait un peu de pression. Tout le monde attendait une ouverture « exceptionnelle » ou se demandait sur quel style de musique nous allions ouvrir le bal. Et nous aussi nous nous posions la question. Un rock ? pourquoi pas, mais nous dansons déjà un rock pour l’entrée dans la salle… une salsa ? un tango ? une valse ?

Et puis une autre question se posait : chorégraphie ou improvisation ?

Beaucoup de personne nous ont dit « oh, vous allez faire une entrée sur Dirty Dancing vous ! ». Nous avons voulu les prendre au mot. Mais pas trop. C’est comme ça qu’est venue l’idée de faire un mix et de changer de style de musique. Car après tout, l’intérêt dans la choré de Dirty Dancing, c’est le début, et la fin non ?!

Nous voulions du rock. Mais pas n’importe lequel : une musique de Grease ! En souvenir d’une de nos premières scènes ensemble.

Le fil conducteur de notre entrée de bal s’est construit malgré nous : les comédies musicales !

Et, puis pour une bonne chorégraphie, il nous manquait une musique qui serait le clou du spectacle. Un tango ! Nous avons choisi « El tango de Roxanne » (Moulin Rouge) version instrumentale.

Nous avons décortiqué la vidéo Youtube de la chorégraphie de Dirty Dancing, cette vidéo de tango, et pour Grease nous nous sommes contentés de nos souvenirs et surtout fait de l’improvisation. Nous avions la source d’inspiration. Ensuite, il fallait voir quelles parties utiliser, compter les temps, modifier les pas qui nous semblaient trop compliqués et faire le montage musique.

Nous avons poussé les meubles du séjour pour pouvoir répéter. Et je devais imaginer chaque pas avec la robe. Nous n’étions pas sûrs du résultat final. Et nous y avons mis une bonne partie de notre énergie.

Le jour J : danse, lumière et fumée

C’était à nous d’entrer sur scène. Un peu de trac… Mais dès les premières notes nous étions dans notre danse, tous les deux. Nous avions répété tellement de fois que nous enchaînions les mouvements sans y penser. Surtout moi, je me laissais guider par mon mari.

Mais nous avons quelques regrets par rapport à cette ouverture de bal, des points négatifs que nous n’avons su que bien après le mariage.

Le DJ, souhaitant mettre en scène notre entrée, avait prévu un jeu de fumée et de lumière. Malheureusement, ça n’a pas eu l’effet escompté, et tout le début de notre chorégraphie a été caché par cette fumée. Voire une partie de la suite de la choré.

Quant aux jeux de lumière, ils sont bien visibles sur les vidéos, au détriment de notre chorégraphie. Seule une partie, sous lumière blanche, est bien visible. Nous aurions dû lui demander de ne pas faire de jeux de scène, afin que seule notre danse soit au centre de l’attention.

J’ai réussi à sauver des bouts de vidéo pour toi (il faut juste attendre un peu que la fumée se dissipe 😉) et sans la transition entre les deux premières parties. J’espère que tu ne m’en veux pas trop. (Moi, je suis déçue de ne pas avoir de meilleure vidéo à te montrer).

Garder tout le monde sur la piste de danse avant le fromage

Une initiation danse pour nos invités

Nous n’avions pas quitté la piste de danse que notre professeur de danse avait déjà le micro en main pour une nouvelle animation dansante. Une idée qu’elle avait préparé avec les demoiselles d’honneur (danseuses elles aussi). Il était temps pour nos invités de s’initier aux danses folk, avec une chapeloise. Nos amis danseurs sont des grand habitués… si tu ne sais pas ce que c’est, j’ai trouvé une vidéo ici (j’ai un peu de mal à récupérer les vidéos amateurs prises à notre mariage **pleure**).

C’est une animation assez longue, car ça demande d’expliquer les pas à tout le monde. Mais en tant que prof de danse, elle a fait ça à merveille ! Au bout de trois chapeloises, qui allaient crescendo en rythme, familles et amis avaient assimilé tous les pas. La piste de danse était trop petite tellement nous avions de danseurs !

Et, s’agissant d’une danse en cercle où nous changeons de partenaire, j’ai dansé avec plusieurs de nos invités.

Pourquoi nous avons opté pour un buffet de fromage

Après tout un repas servi à l’assiette, tu as le droit de te demander pourquoi nous n’avons pas continué pour le fromage. Il y a plusieurs réponses, et je t’en fais part au cas où tu sois face au même choix que nous.

En fin de repas, souvent, tout le monde n’a plus très faim. Et les assiettes de fromage retournent en cuisine à moitié pleine, si ce n’est encore intactes. Et pour des raisons d’hygiène tout ça doit être jeté. Sans compter que certaines personnes ne mangent jamais de fromage le soir ou n’aiment pas le fromage. Et dans ma famille, il y en plus des intolérances au lait de vache (quand bien même le lait de chèvre ou brebis ne pose pas de soucis).

Notre traiteur nous a proposé un buffet de 20 sortes de fromage, avec une petite étiquette sur ceux qui étaient au lait de brebis. Et tout ce qui n’était pas mangé était remis au frais pour notre brunch du dimanche (et notre repas du lundi… et nous en avons eu jusqu’à la fin de la semaine). Ça tombait bien, car le soir du mariage je n’en ai pas du tout profité ! Je n’avais plus faim, la fatigue et le peu d’alcool que j’avais bu commençaient aussi à faire effet je pense.

Après ça, j’ai dansé, beaucoup dansé ! Et déjà les premiers invités sont venus nous dire au revoir. Je n’ai pas compris, il n’était pas si tard que ça pour un mariage (le dessert à été servi à 00h30) et tout le monde avait des chambre sur place. J’étais déçue, je me suis beaucoup demandée si c’était à cause de l’ambiance qui ne leur a pas plu. Heureusement, la majorité des invités est restée jusqu’à la fin.

Dessert et fin de soirée

Le buffet de dessert

Et enfin, le meilleur : le buffet de dessert !!!

Il est arrivé en musique et en jets de scène, ah, non, sans les jets de scène attendus (tu sais, ces cascades de lumière qui ressemble à un feu d’artifice en intérieur). En raison de l’humidité dans la salle, ils ne se sont pas déclenchés. La musique était lancée, le buffet de desserts servi… le traiteur a dû sauver la mise avec des bougies cierges magiques. Alors l’effet « Wahou ! » escompté n’était pas parfait. Mais l’ambiance était là, le DJ a meublé et nous avons patienté en dansant !

Quand le jet de scène a daigné s’allumer, toutes les autres bougies étaient déjà éteintes. Mais bon, ce n’est qu’un détail. Car le buffet était appétissant, et les desserts succulents.

buffet dessert

Crédits photo : Photo personnelle

Je me suis servie une part, que j’ai mangé à ma table avec ma témoin. Monsieur Triton est allé manger son dessert à une autre table, sans même me prévenir. Il a eu une bonne idée, car nous avions parlé de cette possibilité à un moment lointain de nos préparatifs. Mais après toute cette journée éprouvante, je n’avais qu’une envie : m’asseoir et profiter de 2 ou 3 minutes de calme.

Quant au café et aux tisanes prévus, ils ont été servis sur le bar, dans le pièce qui jouxte la salle du repas… mais aucune annonce n’a été faite et personne n’en a vu la couleur. Un petit soucis d’organisation et de communication quelque part. Mais aucun de nos invités ne nous en a parlé. Tout le monde dansait et les invités sont partis les uns après les autres. Certains nous ont dit au-revoir, d’autre, préférant nous laisser danser, sont partis discrètement.

Bonus : lever de soleil et autruche imaginaire

Maintenant qu’on commence à bien se connaître toi et moi, je peux te révéler une partie du début de nuit. Une fois tout le monde couché, il ne restait que notre irréductible wedding team, un cousin Triton et la fille de Madame Scrap. Après avoir bu une coupette supplémentaire et dansé la macarena (j’avais dit que je ne danserai pas la macarena à mon mariage… c’était sans compter sur Mlle Lindy ), la jolie troupe a décidé d’aller voir le lever du soleil au belvédère. Et ben sûr, nous avons suivi…

Mais à peine installée, j’ai ressenti la fatigue et les effets de l’alcool. D’un seul coup, j’ai eu l’impression d’être totalement bourrée ! Bon, il devait être environ 5 heures du matin et il faut dire que la journée avait été intense.
J’avais qu’une envie : me blottir dans le lit tout contre mon mari et dormir (je casse donc le mythe de la nuit de noces).

Alors nous avons regagné notre chambre… Comme j’avais mal aux pieds, mon galant époux a décidé de me porter sur son dos. Et là, nous avons entendu un rire s’élever de la petite bande qui attendait le lever de soleil.
Et oui, car avec les volants de ma robe, de dos, nous faisions penser à une autruche selon eux.

bonne nuit

Crédits photo : Photo personnelle

À gauche, une espèce rare d’autruche en robe de mariée.

Et toi as-tu eu beaucoup de surprises pendant la soirée du mariage ? Certains de tes invités sont-ils partis avant le dessert ? Aurais-tu accepté que tes invités dansent avant l’ouverture de bal ?



16 commentaires sur “Mon mariage, 3 jours en Lorraine aux airs marins : la soirée, animations et ouverture de bal”

  • Que d’émotions avec tous ces discours et toutes ces animations sont top top top. Mention spéciale à ton papa et sa jolie surprise à la guitare.
    J’adhère complètement à votre ouverture de bal… le mix le choix des chansons et malgré la fumée vos mouvements sont très très chouettes. Ah si mon monsieur Grincheux pouvait bouger son body aussi bien que m. Triton…. M. Triton si tu me lis bravo tu es un formidable partenaire…

    • Merci madame Chat Potté et oui je te lis 😁,
      je confirme qu’il y a eu énormément d’émotions durant cette soirée inoubliable (malgré le côté trop fumeux pendant l’ouverture de bal).
      Si M.Grincheux souhaite apprendre quelque pas de danse il n’y a aucun problème pour les lui apprendre 🕺🕺
      Ce sera avec joie.

      • ah super quand on viendra voir notre famille sur Nancy je te ferais signe alors pour une petite leçon (il en aura besoin de bien davantage je le crains)…

        • Mais bien sûr qu’il va falloir que vous nous fassiez signe si vous venez à Nancy. Il est hors de question qu’on ne se voit pas si vous venez dans la ville ducale.

  • Ah mais oui, vous maîtrisez bien la danse. Quelle ouverture de bal !! Bravo à M. Triton de bouger aussi bien, je connais peu d’hommes qui savent danser.
    Et magnifique la surprise à la guitare de ton papa, tu étais super émue.

    • Merci Madame Pomme de Pin… Je l’ai rencontré lors d’un cours de danse. Et parmi nos amis, il y a beaucoup de danseurs, donc je ne m’étonne plus de voir un homme danser 😅.
      Je regrette de ne pas avoir de vidéo de mon papa à la guitare à montrer. Mais je crois que tout le monde profitait de l’instant…

  • Superbe final ! Dommage en effet pour la fumée au début … on devine que c’était très chouette également !
    Et les jeux de lumières n’ont pas l’air de vous avoir dérangés sur le coup … pourtant c’était puissant !! Comme quoi c’est impossible de tout anticiper même en étant très organisé … je n’aurais jamais imaginé ce genre de surprise non plus !

    • Merci Gabrielle.
      Effectivement, la fumée ne nous dérangeait pas. Je pense que c’est la caméra de l’appareil photo qui capte beaucoup les lumières (et la fumée) car il parait qu’en direct on voyait un peu mieux.
      Mais comme tu dis, même en étant très organisé, en prévoyant beaucoup de choses, on ne peut tout prévoir.

  • Super soirée ! Il semblait y avoir une belle ambiance, et des invités dynamiques ahah il ne faut pas être déçu que les gens soient partis peu de temps après le gâteau, ils auront quand même bien dansé pendant les animations ! Après je te comprends, on avait aussi une salle avec logement sur place, et j’ai trouvé que pas mal de monde était parti se coucher tôt. Mais bon c’est ainsi, ce qui compte c’est que VOUS vous soyez éclatés 😉 Franchement bravo pour votre ouverture de bal toute en fluidité, ça swing, vous avez vraiment la danse dans la peau, c’était très élégant, vous formez un bien joli couple sur tous les plans 😉 Le buffet de desserts était quand même super sympa avec les éléments pyrotechniques 🙂 Pour tout te dire, personne n’avait rien prévu de notre côté, un peu la déception quand même –‘ heureusement nous avions quelques cierges magiques ici et là, mais ça n’arrivait pas à la cheville du vôtre ! J’ai adoré l’anecdote de l’autruche à la fin … belle autruche soit dit en passant XD

    • J’ai l’impression que ça arrive souvent que des invités partent tôt dans les mariages. Je ne comprends pas. Nous, on est du genre à rester jusqu’au bout de la nuit pour faire honneur aux mariés comme il se doit (surtout quand y a un super DJ et qu’on peut danser). Et ce qui me dérange le plus, ce sont ceux qui partent AVANT le gâteau !!!
      Et côté animation, vous aviez prévu quelque chose ? vous avez quand même eu quelques surprises ?

      Merci à toi pour ces jolis compliments. Mais toi aussi tu trouves qu’on ressemble à une autruche ?

      • Ben, sur la photo de gauche, j’imagine que vu de loin, dans la pénombre, et avec qq verres dans le nez, il peut y avoir des airs oui (mais bon vos amis n’étaient pas alcoolisés au point de se croire en Afrique quand même !!). D’autant plus que les plumes sont plutôt noires 🙂 Non moi ce que j’en disais c’était que si vous étiez une espèce rare d’autruche, vous étiez très beaux, avec les volants de ta robe : une autruche hautement raffinée et bien apprêtée !

        • Je ne peux rien dire de leur taux d’alcoolémie à ce stade de la soirée 🤣.
          Toujours est-il qu’une autruche en robe de mariée, ça court pas les rues.

  • Vos animations collent tellement à ce que tu laisse entrevoir de vous et ausi a votre thème ! Pas étonnant que les vannes aient cédées !
    Quel boulot que votre ouverture de bal ! C’est vraiment dommage que l’enthousiasme de votre DJ ai un peu gaché ce moment pour vos invités ! Et je comprends ta frustration au sujet des vidéos amateurs : je viens de recevoir la 1ere cette semaine, soit plus d’un an apres le mariage…
    Tres mignonne cette autruche sinon 🙂

    • Tu as tout à fait raison Madame Crapate, que des animations et une ambiance qui nous ressemblent. Ils ont visé dans le 1000 ! ❤️
      Nos invités disent qu’ils ont quand même profité de l’ouverture de bal, mais ils auraient aimé en voir plus. Notre DJ voulait bien faire… et c’est notre professeur de danseur qui lui a dit d’arrêter la fumée. Elle qui a l’habitude de monter des spectacle…
      Tu n’avais pas pris de vidéaste non plus ? Pas trop de regrets quand même ?
      Et donc, tout le monde semble d’accord sur le fait qu’on ressemble vraiment à une autruche ??? 😂😂

  • Super ces animations, ces discours ont l’air d’avoir été parfaits et votre prof de danse a assuré.
    Par contre n’étant pas à l’aise en danse, je n’aurais pas trop aimé être la personne choisie en premier je dois dire.
    Vous vous êtes bien amusés en tout cas c’est le principal.

    • Je peux comprendre … mais dans l’ambiance, tout le monde s’est laissé prendre au jeu et à danser. On ne peut pas refuser quelques pas de danse quand Monsieur Triton vient nous inviter 😉
      Nous ne pouvions espérer mieux côté ambiance.

Commente ici !