Mon mariage ludique et romantique : le bilan…

Je t’ai raconté nos préparatifs, notre mariage, notre voyage de noces : cette fois, mon récit touche vraiment à sa fin. C’est traditionnellement le moment du bilan. Je ne vais pas déroger à la règle.

Pour autant, je n’ai pas très envie de m’appesantir sur ce que je ferais différemment, si je devais me marier cette année. C’est vrai, mon mariage a connu ses imprévus, ses galères et ses petits couacs, mais, comme je te l’ai déjà confié, nous l’avons aimé tel quel. Alors bien sûr, si c’était à refaire, j’essaierais de m’éviter la précipitation et l’énervement des derniers préparatifs. Je ferais aussi en sorte d’avoir une playlist prête, réfléchie, adaptée. Peut-être choisirais-je un autre traiteur, avec lequel je me sente plus à l’aise d’un point de vue relationnel (d’un autre côté, nous nous sommes régalés, alors bon…). Peut-être même irais-je chez une couturière pour la confection de ma robe, au lieu d’en commander une sur catalogue faute d’avoir trouvé mon bonheur en boutique (d’un autre côté, je l’aime bien quand même, ma robe, et je ne suis pas sûre que j’aurais été capable psychologiquement d’augmenter le budget alloué à cette tenue d’un jour…).

Bref, tu l’auras compris : je crois que ça ne sert pas à grand-chose de réfléchir sous cet angle. Surtout qu’il y a beaucoup d’autres choix sur lesquels je reste convaincue : notre photographe, bien sûr ; le choix d’une cérémonie laïque ; la salle ; le petit nombre d’invités ; la saison hivernale ; la place laissée aux jeux… et tant d’autres.

De toute façon, ce qui compte finalement à nos yeux est que nous avons eu le mariage que nous voulions, un mariage qui nous ressemble. Et, plus important encore, ce fait tout simple : nous nous sommes mariés. Et c’est de cela que j’ai envie de te parler aujourd’hui : qu’est-ce que ça change, en définitive, de se marier ?

De nos jours, ce n’est pas une question anodine : le mariage n’est plus une obligation, c’est un choix. On peut très bien s’en passer pour fonder une famille et, pour beaucoup, avoir un enfant est une étape bien plus forte et bien plus signifiante que ce passage à la mairie. De plus, les couples vivent généralement ensemble avant le mariage : on ne peut donc pas dire que ce changement de statut marital bouleverse leur existence. Mais en réalité, je crois que le mariage est un rite qui, en tant que tel, a l’importance et le sens qu’on lui donne. Pour ma part, je peux te dire en toute sincérité que me marier a changé beaucoup de choses à ma vie – plus que je ne l’aurais imaginé au départ.

Se marier, c’est faire une provision d’amour et de paillettes

Oui, je sais, c’est gnan-gnan. N’empêche, c’est vrai : le mariage est une journée particulière, pleine de joie (enfin, j’espère, hein !), où on reçoit et on donne beaucoup, beaucoup d’amour.

Mon mariage ludique et romantique : le bilan... // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Les jours suivants, Monsieur Glenn et moi sommes restés perchés sur notre petit nuage, à soupirer de concert, le cœur tout dégoulinant de sucre, et à répéter des mièvreries comme « C’était bien, heeein », « Nous sommes mariés ! », « Mon mari/ma petite femme ».

Tu me diras, c’est un phénomène qui s’estompe avec le temps, forcément, quand le quotidien reprend peu à peu le dessus… Ce n’est pas faux, mais les rechutes restent fréquentes ! Et même maintenant, alors que plus d’un an et demi s’est écoulé… Alors c’est vrai, je me suis habituée à porter mon alliance et même à dire « mon mari » en parlant de Monsieur Glenn à d’autres personnes (ce qui m’a longtemps posé problème, je te l’avoue !) mais, de temps en temps, je reprends conscience de ce que ça signifie vraiment… Et cela m’emplit chaque fois de bonheur, de la même façon que lorsque je (re-re-re)regarde les photos du mariage.

Se marier, ça peut provoquer des rapprochements inattendus

Bon, ça, c’est un peu pour la blague… Mais je t’avais peut-être dit que mes parents avaient divorcé il y a de ça quelques années ? Eh bien, suite à mon mariage, ma mère a envoyé un e-mail amical à mon père… qui a répondu quelques mois plus tard… et, de fil en aiguille, ils ont repris contact, ils se sont remis ensemble et ils ont même fini par se remarier, la même année que moi, et dans la même mairie que moi ! C’est original, non ? *rire un peu jaune*

Bien sûr, mon mariage n’a pas seul provoqué ce retournement de situation, mais il a peut-être joué le rôle d’incident déclencheur… Et de ce point de vue, on peut dire que me marier a changé ma vie, mais aussi celle de mes parents !

Se marier, ça peut redéfinir tes priorités et t’aider à faire des choix importants

Ce point-là est plus sérieux, car ça a été vraiment le cas pour moi.

Mais ma situation est un peu particulière car, dans l’année qui a précédé le mariage, il est venu une période durant laquelle je n’étais pas bien du tout. La crise était avant tout d’origine professionnelle : mon travail se passait mal et me rendait très malheureuse. Mais je n’arrivais pas à prendre du recul, encore moins à prendre une décision qui me tire de ce marasme, si bien que je me suis retrouvée proche du fond du trou – et Monsieur Glenn avec moi, le pauvre. Si nous avons réussi à surmonter cette épreuve, c’est certes parce que j’ai décidé de me faire aider, mais aussi parce que nous avions cet objectif heureux auquel nous raccrocher. Les préparatifs du mariage ont été pour moi une véritable bulle d’oxygène. Il est probable que, sans eux, je n’aurais pas tenu le coup comme je l’ai fait.

Ça, c’est pour ce qui concerne la période avant le mariage. Mais ce qui a vraiment changé ma vie, c’est ce qui s’est produit après. Je n’imaginais pas que cette journée pourrait avoir un tel impact sur moi. En fait, je me suis sentie si heureuse, si pleine d’amour, que j’ai pris conscience de deux choses : 1) la personne que j’étais vraiment, c’était (et je voulais que ce soit !) cette mariée radieuse, légère – et non pas la personne anxieuse et triste dans laquelle mon travail me transformait ; 2) ma priorité, c’était ma famille, celle « d’origine » mais aussi celle que je fondais avec Monsieur Glenn – et non pas le travail, même si j’avais cru que le métier que j’avais choisi me durerait toute la vie. Ces deux prises de conscience m’ont libérée. Pour la première fois, j’ai réussi à promettre à Monsieur Glenn que j’allais démissionner.

Mon mariage ludique et romantique : le bilan... // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond

Et c’est ce que j’ai fait, quelques mois après le mariage. Ce n’était pourtant pas un choix facile. Je quittais un métier sûr, que j’avais obtenu à la suite d’un concours, pour… rien. Juste un espoir : un autre concours qui avait lieu à la fin de l’année, dans une branche qui m’a toujours intéressée mais dans laquelle je n’avais jusque-là pas osé me projeter. Je sais que, sans l’énergie que m’a procurée le mariage, je n’aurais pas eu le courage de tenter ce coup de poker. Et ça aurait été dommage parce qu’il a payé : je suis arrivée huitième à ce concours. Il y avait dix places. En mars de cette année, j’ai commencé mon nouveau travail, et il me plaît beaucoup. Et surtout, je ne suis plus anxieuse, ni triste. Je me sens bien, à la place qui me convient.

Tu comprends sans doute mieux pourquoi j’affirme que me marier a changé ma vie. Bien sûr, ça n’aura peut-être pas le même type d’impact sur tout le monde. Mais je pense quand même que, quand on le vit à fond, quand on lui donne beaucoup de sens, ça n’est pas sans conséquence sur soi. C’est une étape importante, un passage rituel. J’ai été vraiment heureuse de le vivre et de le prolonger un peu en le partageant avec toi ici.

À présent, Monsieur Glenn et moi avons beaucoup d’autres projets que j’ai également hâte de vivre. Je tourne donc tout doucement cette page de ma vie.

Merci de m’avoir lue durant tout ce temps. Je te souhaite beaucoup de bonheur !

Mon mariage ludique et romantique : le bilan... // Photo : Freddy Frémond

Crédits photo : Freddy Frémond


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



32 commentaires sur “Mon mariage ludique et romantique : le bilan…”

  • c’était un plaisir de suivre ton récit et ce bilan est très beau, merci de tout ce que tu as partagé avec nous et bonne route pour la suite 🙂

  • C’est une très jolie chronique.
    J’ai adoré lire toutes tes aventures et je te souhaite de garder un morceau de cette énergie positive dégagée par ton mariage dans ta poche, juste au cas ou… 😉

    • J’essaie de garder un peu de cette énergie, oui ^^ Bien sûr, elle est un peu moins disponible le temps passant, mais j’ai de petites astuces pour la retrouver : les photos, les petits mots des invités… et mes chroniques ici !

  • Très joile bilan. Je trouve ça super beau que tes parents se soient remariés quelques mois après toi. Parfois des événements heureux montrent à ceux qui ont traversés des tempêtes que l’amour pour l’autre est toujours présent. Je te souhaite une belle continuation.

    • Ce qui s’est passé entre mes parents est peut-être un peu moins romantique que ça (mais bon, je suis leur fille et j’ai été témoin de leur divorce, donc je manque d’objectivité), mais c’est vrai qu’un mariage peut raviver plein d’émotions, de souvenirs, de sentiments dans son sillage… Parfois, c’est positif, parfois, ça l’est moins (je pense à des disputes, des crises familiales). Dans ce cas, c’est quand même plutôt positif 😉

  • Merci pour ce bilan! c’était un plaisir de lire tes chroniques de consoeur de mariage de l’hiver 2014 🙂 je confirme tout ce que tu as écrit, que oui le mariage même si ce n’est pas un rituel obligatoire ca apporte finalement beaucoup au sein du couple. Se créer se souvenir commun ca renforce notre complicité. Très belle route à vous !

    • Ah ah, j’ai été moins rapide que toi pour boucler mes chroniques, c’est sûr 😉 Mais team mariage d’hiver forever ! 😀
      Belle route à vous aussi !

  • Merci Madame Lumi de nous avoir conté ton si joli mariage.
    Je me retrouve dans ce que tu dis sur le mal être professionnel et j’espère m’en tirer aussi bien que toi.
    Plein de bonheur à vois deux.

  • Oh Madame Lumi, je suis désolée de lire que tu as été si mal !! Et dans ma curiosité j’aimerais beaucoup en savoir plus sur ce métier qui ne te convenait pas… et sur celui qui te convient mieux ! Quoi qu’il en soit je te souhaite aussi bien du bonheur et des projets en famille !

  • Ton témoignage m’a beaucoup touché ! Mon amoureux et moi sommes aussi de grands fans de jeux et souhaitons intégrer cette partie de nous dans notre mariage (même si je ne sais pas encore comment, car même si nos amis proches sont fans comme nous, la famille ne l’est pas vraiment). Et puis je suis un peu comme toi, ce mariage (pas encore passé) a commencé à me changer. Je viens d’avoir période très difficile dans ma vie (chômage, perte de confiance en soi …) et les préparatifs ont été une réelle bouée de sauvetage. Je me concentrais sur un véritable projet : mon couple et son beau jour (celui devant lequel on se « montre »). Bonne continuation à vous deux !!

    • Je te souhaite un très beau mariage, et surtout que cette période difficile de ta vie soit désormais bien derrière toi. Bonne continuation à toi aussi !

  • Madame Lumi, j ai un pincement au coeur en lisant ce joli billet. Les chroniques de ton mariage vont me manquer (heureusement qu on peut les relire ^^)
    Je te souhaite le meilleur avec Monsieur Glenn!

  • Snif, c’est deja fini? Ton mariage a été parmi les premiers que j’ai lu car j’avais recherché le mot « geek » hihi 🙂
    Bonne continuation et heureuse vie a vous deux <3

    • Eh oui, c’est fini ! Ça me fait un peu bizarre, je t’avouerais, mais il faut bien tourner cette page pour écrire celles à venir 🙂
      Merci pour ton gentil commentaire, bonne continuation à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *